Une enfance à Casablanca
32 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Une enfance à Casablanca , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Je suis née à Casablanca, cette ville devenue mythique par le film Casablanca avec de merveilleux acteurs Humphrey Bogart, Ingrid Bergman qui vivent une histoire d’amour impossible.
La plongée dans l’enfance ressuscite des souvenirs, des senteurs, des saveurs, des odeurs, des couleurs, le bleu de l’océan. La mer les bateaux font partie de ma vie j’ habite au bord de l’ocean !
La nostalgie !
« Quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore plus longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir »
Marcel Proust, « Du côté de chez Swann »,
À la recherche du temps perdu, I, II.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 novembre 2016
Nombre de lectures 12
EAN13 9782312048680
Langue Français

Extrait

Une enfance à Casablanca
Martine Lozano
Une enfance à Casablanca
LES ÉDITIONS DU NET
126, rue du Landy 93400 St Ouen
© Les Éditions du Net, 2016
ISBN : 978-2-312-04868-0
Introduction
Je suis née à Casablanca en 1957, cette ville devenue mythique par le film Casablanca avec de merveilleux acteurs Humphrey Bogart , Ingrid Bergman qui vivent une histoire d’amour impossible.
Casablanca ville avec ses larges artères, ses jardins, ses édifices imposants, sa médina, son souk, son melah !
Riche de son passé, la kasbah, le lieu le plus élevé de la ville, Casablanca capitale économique du Maroc.
Riche de ses habitants !
Casablanca est un film américain réalisé par Michael Curtiz, sorti en 1942.
« Casablanca est un film américain de 1942 réalisé par Michael Curtiz avec comme têtes d’affiche Humphrey Bogart et Ingrid Bergman. L’action se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale dans la ville de Casablanca au Maroc, alors contrôlée par le gouvernement de Vichy.
Casablanca veut dire "maison blanche" en espagnol est une ville du Maroc, chef-lieu de la région du Grand Casablanca et capitale économique du pays, située sur la côte atlantique, à environ 80 km au sud de Rabat, la capitale administrative.
Rendue légendaire par le film Casablanca (1942), la ville possède un patrimoine architectural moderne important !
Casablanca possède l’une des plus grandes mosquée de la planète et la plus importante en taille du Maghreb , la Mosquée Hassan II , véritable symbole de la ville, dont le minaret est le plus haut du monde. »

« Le sujet du film est le conflit de Rick Blaine entre l’amour et la vertu : il doit choisir entre ses sentiments pour Ilsa Lund et son besoin de faire ce qui est juste pour aider le mari de celle-ci, le héros de la Résistance , Victor Laszlo , qui doit fuir Casablanca pour continuer son combat contre les nazis. »

Le film Casablanca a donné à ma ville une renommée mondiale.
C’est avec la mythologie grecque que le Maroc entre dans l’histoire quand Hercule sépare deux montagnes, Calpé en Europe et Abyla en Afrique, creusant ainsi le détroit de Gibraltar !
Un autre géant Atlas sera quant à lui métamorphosé en une colossale chaine de montagnes pour avoir refusé l’hospitalité à Persée le fils l de Zeus !
Martine et Christine à Casablanca
Christine, cousine de Martine, est la fille de Sylvia, petite fille blonde et frisée, aux yeux bleus de la couleur de l’océan, très gracieuse, gamine qui dansait le flamenco ainsi que la danse orientale.
Christine et Martine allaient à l’épicerie de Mohamed qui leurs donnait des sucres d’orges et des caramels, car l’épicerie regorgeait de friandises, en échange les deux cousines faisaient des courses pour les habitants du quartiers, « on livrait des marchandises dans le quartier. »
Mohamed l’épicer portait un turban sur la crâne et était vêtu d’une belle Djellaba.
Mohamed tenait un cahier où il indiquait les dépenses pour chaque famille du quartier.
Dans le quartier « Beausejour », les noms de rue portaient des noms de fleurs comme par exemple La

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents