Chronique du 11 octobre
27 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Chronique du 11 octobre , livre ebook

-

27 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 4
EAN13 9782366020809
Langue Français

Exrait

Petite chronique du 11 octobre

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique

© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366020809
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail : contact@editions-chronique.com Site Internet : http://www.editions-chronique.com
2011 - Ioulia Timochenko a été lourdement condamnée
Kiev, Ukraine

On a frôlé l’émeute quand la police ukrainienne est entrée au tribunal Petcherski pour arrêter Ioulia Timochenko et l’incarcérer. Car celle qui fut la figure de proue de la «révolution orange» en 2005, est restée populaire auprès des Ukrainiens non russophones. Mais conformément à la peine requise par le parquet, elle a été condamnée à sept ans de prison pour avoir, quand elle était Première ministre de l’Ukraine, usé de «son autorité et de ses prérogatives légales à des fins criminelles». Le juge Rodion Kireev l’a condamnée en outre à verser 1,516 milliard d’hryvnias, soit environ 150 millions d’euros, à Nafto-gaz.
Très combative et soutenue à l’extérieur du tribunal par des manifestants très remontés contre le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, Ioulia Timochenko a tout récusé et a immédiatement déclaré qu’elle se pourvoirait devant la justice européenne. Elle a notamment clamé que «cette affaire criminelle a été fabriquée».
C’est d’ailleurs l’avis, non seulement des opposants ukrainiens, mais encore de la Pologne qui assure actuellement la présidence de l’Union européenne. Pour Varsovie, l’image d’une Ukraine cherchant à se rapprocher de l’Union se trouve «sérieusement affectée», tandis que Moscou assure que le contrat gazier signé par Ioulia Timochenko était conforme aux législations ukrainienne et russe.
Les malheurs de Ioulia Timochenko ont commencé le 7 février 2010 quand les urnes ont pris leur revanche sur la rue. Président élu renversé par la « révolution orange » de 2004, Viktor Ianoukovitch a...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents