Contribution à la critique de la persuasion politique
140 pages
Français

Contribution à la critique de la persuasion politique

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
140 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Champ de la persuasion politique - Histoire de persuasion politique (le Parti communiste chinois de 1962 à 1969, l'Organisation de libération de la Palestine de 1964 à 1974, le Parti québécois de 1968 à 1976 et la Conscience noire de 1969 à 1976) - Dialectique du persuadeur et du destinataire. Idéologie et démographie - Limites de la persuasion politique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 avril 2011
Nombre de lectures 0
EAN13 9782760522855
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0020€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

SIMON LAFLAMME
Presses de l’Université du Québec Case postale 250, Sillery, Québec G1T 2R1
1987
Université Laurentienne Chemin du lac Ramsey Sudbury (Ontario) P3E 2C6
Couverture : Jocelyne Foucher
ISBN 2-7605-0438-7 Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés© 1987 Presses de l’Université du Québec Université Laurentienne e Dépôt légal — 4 trimestre 1987 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada
Table des matières
Préface ....................................................................................................................IX Avant-propos ..........................................................................................................XI Introduction ............................................................................................................... 1
1. CHAMP DE LA PERSUASION POLITIQUE ............................................ 11 Vers une structure de la persuasion politique ......................................................... 11 Éléments de la structure de persuasion politique .................................................... 22 La problématique politique .............................................................................. 22 Le persuadeur .................................................................................................. 25 Le destinataire .................................................................................................. 30 Le message ...................................................................................................... 32 La structure ...................................................................................................... 38
2. HISTOIRES DE PERSUASION POLITIQUE............................................. 41 Le Parti communiste chinois et la population chinoise de 1962 à 1969 ................. 41 La problématique politique .............................................................................. 42 Le persuadeur .................................................................................................. 43 Le message ...................................................................................................... 45 Le destinataire .................................................................................................. 47 Discussion ........................................................................................................ 48
VIIICONTRIBUTION À LA CRITIQUE DE LA PERSUASION POLITIQUE
L’Organisation de libération de la Palestine et la population palestinienne de 1964 à 1974 ................................................................................. 51 La problématique politique ............................................................................ 52 Le persuadeur ................................................................................................. 54 Le message ..................................................................................................... 55 Le destinataire ................................................................................................ 56 Discussion ...................................................................................................... 57 Le Parti québécois et la population québécoise de 1968 à 1976 58 La problématique politique ............................................................................ 59 Le persuadeur ................................................................................................. 62 Le message ..................................................................................................... 63 Le destinataire ................................................................................................ 64 Discussion ...................................................................................................... 65 La Conscience noire et la population sud-africaine de 1969 à 1976 ..................... 66 La problématique politique ............................................................................ 67 Le persuadeur ................................................................................................. 68 Le message ..................................................................................................... 69 Le destinataire ................................................................................................ 70 Discussion ...................................................................................................... 65
3. DIALECTIQUE DU PERSUADEUR ET DU DESTINATAIRE. IDÉOLOGIE ET DÉMOGRAPHIE............................................................ 75 Le cas du PCC ....................................................................................................... 77 Le cas de l’OLP ..................................................................................................... 79 Le cas du PQ .......................................................................................................... 80 Le cas de la Conscience noire ................................................................................ 81
4. LIMITES DE LA PERSUASION POLITIQUE.......................................... 99 Conclusion115 .......................................................................................................... Bibliographie...................................................................................................... 121
Préface
Comment analyser les faits de persuasion politique ? Comment comprendre ces processus par lesquels un parti politique parvient, par exemple, à faire admettre comme valables ses interprétations, à faire désirer les buts qu’il propose, à faire agir un électeur conformément à ses vues
On peut s’étonner que des phénomènes aussi constants, et si visibles dans les démocraties parlementaires, ne fassent guère l’objet de recherche particulière, alors que tant de travaux sont menés sur les situations de propagande ou sur les processus d’influence dans les groupes restreints. Sans doute la complexité même des phénomènes de persuasion rebute-t-elle la réflexion et détourne les politicologues d’affronter un problème aussi ample.
C’est le premier mérite de Simon Laflamme d’oser affronter ce vaste problème tout en évitant de le trop simplifier. Il souligne bien, en effet, que la persuasion politique ne peut être considérée comme l’action unilatérale d’un agent sur un public :, mais qu’elle doit être envisagée comme un processus d’interaction entre agents, comme l’une des formes de la communication politique. À partir de cette hypothèse générale, un modèle d’analyse peut être proposé qui n’aura pas l’ambition d’épuiser les multiples dimensions du phénomène mais qui assurera un cadre de réflexion et permettra de soutenir les investigations. Simon Laflamme invite à réfléchir sur quatre pôles d’une situation de persuasion : lepersuadeur,lesdestinataires, lesmessageset de repenser ces interactions au sein ducontextepolitique
XCONTRIBUTION À LA CRITIQUE DE LA PERSUASION POLITIQUE
global et momentané. Il suggère de repenser les processus de persuasion à travers ces quatre pôles provisoirement distingués pour les besoins de l’analyse. Ce modèle, volontairement réducteur, a le mérite de l’efficacité : il met en relief les dimensions essentielles tout en évitant les hésitations d’une analyse sans frontières. Sans doute y a-t-il une certaine témérité intellectuelle à appliquer ce modèle analytique à des cas historiques éloignés dans l’espace et concernant des régimes politiques différents. Simon Laflamme applique néanmoins ce modèle à quatre situations historiques : le Parti communiste chinois (1962-1969), l’Organisation de libération de la Palestine (1964-1974), le Parti québécois (1968-1976), le mouvement anti-apartheid d’Afrique du Sud (1969-1976). Un thème central vient heureusement unifier ces analyses et fait apparaître la persuasion comme un travail de totalisation politique. Le thème sartrien de la totalisation se trouve ainsi repris pour désigner le travail d’unification, travail jamais achevé, réussissant ou échouant, même par les persuadeurs au sein de la complexité des conflits socio-politiques. Sans doute une démarche aussi ambitieuse ne prétend pas accomplir la totalité de ses promesses ; le lecteur critique pourra penser que des approfondissements supplémentaires seraient éclairants, issus de l’anthropologie, de l’histoire ou, par exemple, de la psycho-histoire. Mais c’est précisément le grand intérêt de ce livre d’ouvrir, sans dogmatisme, à ces prolongements et d’offrir au lecteur une ample réflexion sur un phénomène essentiel de la vie politique par delà les particularités des régimes et des cultures.
Pierre Ansart Université de Paris 7, Jussieu.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents