L Ethique de l hospitalité en maison de retraite
222 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'Ethique de l'hospitalité en maison de retraite

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
222 pages
Français

Description

Si la maison de retraite se veut un lieu d’accueil, de vie, d’échanges et d’activités communes, l’entrée en établissement reste une étape douloureuse pour la personne âgée. De l’admission à l’intégration des résidents, comment la vie s’y déroule-t-elle? Que change la loi de rénovation de l’action médicosociale de 2002? Comment améliorer les structures d’accueil des pensionnaires? Débattant de L’Éthique de l’hospitalité en maison de retraite, Martine Chotard-Verne s’interroge sur le rôle de chaque acteur social dans l’accompagnement des personnes âgées. Une étude concrète, mêlant récits de vie, témoignages d’expériences professionnelles et études de cas, complétée par l’analyse de la politique gérontologique et des projets institutionnels, qui permet de soulever les vraies questions et de dégager de nouvelles pistes de réflexion.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 39
EAN13 9782748361346
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0082€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

L’Éthique de l’hospitalité en maison de retraite
Martine Chotard-Verne L’Éthique de l’hospitalité en maison de retraite Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115699.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2011
Remerciements Je remercie mes professeurs d’université de Paris-Est Créteil qui m’ont accompagné tout au long de ce master en Sciences Humaines et Sociales – Gérontologie, Direction d’Organisations. Bernadette Puijalon pour m’avoir permis de finaliser ce travail de recherche Jacqueline Trincaz pour m’avoir permis de finaliser ce cursus universitaire. Suzanne Rameix pour les cours qu’elle nous a prodigués, pour les conférences qu’elle nous consacre lors de nos regroupements du G12. Colette Verne, ma maman, pour avoir accepté d’effectuer la relecture de ce travail et d’y avoir apporté son éclairage d’ancienne étudiante universitaire, sa connaissance du milieu gériatrique en tant qu’ancienne directrice de maison de retraite et son regard de bénévole à la Maison Jeanne d’Arc de Vico. Pour toute son implication dans ce travail un très grand merci. Sophie Ingwiller, psychologue en maison de retraite, pour avoir accepté de lire ce travail en tant que candide. Gérard Joubert et Jean Claude Stefanini pour m’avoir au-torisé l’étude de leur projet et permis d’illustrer mes propos en prenant leur établissement en exemple. Corinne Ricci pour m’avoir introduit auprès de deux rési-dentes afin de pouvoir réaliser mes entretiens.
7
Introduction L’entrée en institution est une étape traumatisante pour les personnes âgées car elles vont se retrouver face à d’autres personnes âgées qui vont leur renvoyer une image de leur propre vieillissement. « Les vieux » dans la dernière étape de sa vie doivent s’adapter à leur perte d’autonomie, à la baisse de l’estime de soi, au rejet de la société, à la solitude. « Les vieux » se sentent inutiles car ils ne sont plus li-bres de leurs choix et ne maîtrisent plus leurs actes. De ce fait, ils vont être dans l’impossibilité de recevoir et de donner.« La vieillesse est un crime puni d’exclusion » écrit 1 Jean Maisondieu dansLe Crépuscule de la raison, et poursuit dans « L’Apartheid de l’âge » : «Notre culture pratique l’apartheid de l’âge… »: c’est le vieillisme. Afin de modifier ce regard négatif sur la vieillesse et de protéger l’accueil des personnes âgées dépendantes, le législateur a souhaité, dans une volonté d’éthique, à enca-drer l’accueil en structure par la loi de 2002. Pour autant,la mise en place du cadre normatif, de la er loi du 1 janvier 2002, transformera-t-elle les lieux d’accueil en « substitut de domicile », en un véritable « chez-soi » ?La maison de retraite est un lieu d’hospitalité qui ac-cueille et reçoit, et qui permet au résident de recevoir. Les
1 Jean Maisondieu,Le Crépusule de la raison, Paris, Bayard, 2001.
9
2E.H.P.A.D sont des lieux d’hébergement, c’est la raison pour laquelle les studios des résidents seront des substituts de domicile et non des domiciles, car ils ne permettent pas que la vie à domicile soit reproduite dans sa totalité. L’E.H.P.A.D ne fournit pas seulement le gîte et le couvert mais a pour mission l’accueil du grand âge, du handicap.L’entrée en établissement est une étape douloureuse pour la personne âgée et sa famille, surtout si elle s’effectue dans l’urgence. L’institution est alors vécue comme la seule alternative possible. Lorsque l’on ac-cueille une personne âgée en établissement, on y accueille également son entourage auquel il faudra expliquer que la maison de retraite est un lieu d’accueil, un lieu de vie, un lieu d’échange, un lieu d’activités, afin d’offrir une qualité de vie aux résidents. Le Robert de poche définit « la maison de retraite » comme un espace, « lieu ou l’on se retire ». Elle serait donc un lieu, où l’on va se mettre en retrait de la vie so-ciale, du monde.Dans cet ouvrage, je vais, dans le premier chapitre éclairer le regard du lecteur sur l’évolution de l’éthique, de l’antiquité à nos jours, au travers des regards de philoso-phes et de notre cadre législatif. Dans un second temps, j’analyserai l’influence de l’histoire de l’hospitalité au travers des siècles sur les élé-ments de l’accueil. Dans le troisième chapitre, je ferai un résumé succinct du cadre législatif, de son évolution au cours du dernier siècle à nos jours, ce qui a amené les politiques à légiférer sur la politique gérontologique. Pour terminer cette partie, j’aborderai la vie en maison de retraite, de l’admission à l’intégration des résidents. 2 E.H.PA.D : Établissement pour personnes âgées dépendantes
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents