Livre du travail et des moyens de subsistance
54 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Livre du travail et des moyens de subsistance , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
54 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Tome II Livre III, cet ouvrage s’inscrit dans l’œuvre magistrale de l’imam al-Ghazâlî, Revivification des Sciences de la Religion. Est étudié ici l’un des problèmes majeurs se présentant à toute personne désirant de conformer sa vie sociale à sa démarche spirituelle. Développés en cinq chapitres, les thèmes fondamentaux peuvent se résumer à la probité et au scrupule ; que ce soit dans le rapport aux autres, dans les transactions commerciales ou encore dans les valeurs du travail. Le Coran nous enjoint à travailler pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos proches. On se souvient que certains hadiths nomment clairement les prophètes Muhammad et David parmi d’autres qui subvenaient à leurs besoins par le travail de leurs mains. Al-Ghazâlî met brièvement en lumière la différence entre métiers traditionnels et métiers modernes. Au-delà de l’indépendance qu’autorise le travail, c’est avant tout une activité formatrice à travers laquelle l’égo est mis à rude épreuve. À cet effet, Loqmân le sage déclara un jour à son fils : « Mon fils, mets-toi à l’abri du dénuement par un travail licite. Car lorsqu’un homme se trouve dans le dénuement, trois maux ne manquent pas de l’affecter : il rend son culte de manière lacunaire ; il a peine à réfléchir ; et il perd sa dignité. En outre, un mal plus grand encore le touche : les gens se mettent à le mépriser. »

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 octobre 2015
Nombre de lectures 135
EAN13 9791022501286
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0280€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les Éditions Albouraq
– Revivification des sciences de la religion –
© Dar Albouraq
Distribué par :
Albouraq Diffusion Distribution
Zone Industrielle
7, rue Henri François
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 60 34 37 50
Fax : 01 60 34 35 63
E-mail : distribution@albouraq.com
Comptoirs de ventes :
Librairie de l’Orient
18, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 85 33
Fax : 01 40 46 06 46
Face à l’Institut du Monde Arabe
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com
Librairie Albouraq
91, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tel : 01 48 05 04 27
Fax : 09 70 62 89 94
E-mail : librairie11@albouraq.com
Site Web : www.albouraq.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1435-2014
EAN 9782841619948
A BÛ H ÂMID A L -G HAZÂLÎ
LIVRE DU TRAVAIL ET DES MOYENS DE SUBSISTANCE
(kitâb âdâb al-kasb wa-l-ma‘âsh)
Traduction et notes à partir de la version arabe Idris De Vos
LIVRE DU TRAVAIL ET DES MOYENS DE SUBSISTANCE 1
Nous sommes heureux de présenter aux lecteurs un nouvel extrait de la somme Revivification des sciences de la religion , de l’imam Abû Hâmid al-Ghazâlî. Il s’agit de la traduction complète du livre III de la section des Actions coutumières du tome II, intitulé Le Livre des convenances du travail nourricier et des moyens de subsistances ( kitâb âdâb al-kasb wa-l-ma‘âsh ).
Abordant un sujet auquel nul ne peut se soustraire au quotidien, cet ouvrage est une réflexion approfondie sur ce qui constitue une part importante de notre vie, le travail. Qui n’est pas passé par cette interrogation : quel travail exercer ? Comment gagner honnêtement sa vie ?
C’est à ces questions que l’Imâm Al-Ghazâlî tente de répondre sur la base de l’enseignement islamique.
Au nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Nous adressons à Dieu des louanges dignes des adeptes de l’unicité, cette unicité en laquelle tout se dissipe et s’annihile en dehors du Seigneur, L’Unique et Vrai. C’est à Lui que nous rendons gloire en les termes de ces hommes attestant que toute chose est vaine et évanescente en dehors de Dieu ; que tous les êtres peuplant la terre, même s’ils s’y employaient conjointement, ne sauraient créer ne serait-ce qu’une aile de mouche ou de papillon.
Nous Lui rendons grâce, Lui qui a édifié la voûte céleste pour Ses serviteurs et a étendu sous eux le tapis et la couche d’une terre soumise ; Lui qui enveloppa le jour dans la nuit, faisant de la seconde un vêtement et de la première [un moment propice] à la recherche des biens de subsistance. Les hommes peuvent ainsi se disperser à loisir à la recherche de Ses faveurs et s’employer à satisfaire à leur besoin avec entrain et ferveur.
Nous appelons la grâce et le salut sur Son Envoyé, lui au bassin duquel les croyants se présentent assoiffés et s’en retournent la soif étanchée. Que cette grâce et ce salut se répandent aussi sur sa famille et ses compagnons, eux qui n’épargnèrent nulle peine et nul effort pour défendre sa religion.
Le Seigneur des seigneurs et Agent ultime des causes a fait de l’autre monde la demeure de la récompense et du châtiment, et Il a fait de ce monde la demeure du fardeau et de l’inconfort ; du labeur et de l’effort.
Néanmoins, les efforts à entreprendre dans cette vie ne doivent pas viser l’au-delà à l’exclusion de la subsistance ici-bas. Les moyens de subsistance constituent au contraire une aide et un moyen d’accéder à l’existence future promise. Ce monde n’est en somme rien de moins que la terre de culture de l’au-delà. Sous ce rapport, il existe trois sortes d’hommes. Les premiers sont ceux que la préoccupation de ce monde détourne de l’autre monde. Ceux-là se condamnent. Les deuxièmes sont ceux que la préoccupation de l’au-delà détourne de ce monde. Ceux-là œuvrent pour leur salut. Mais les plus proches de l’équilibre sont les troisièmes : ceux qui en leurs emplois relatifs à la subsistance se préoccupent de leur vie future, et visent donc la modération.
Il se trouve que nul ne saurait atteindre la juste économie dont il est question que s’il suit une voie de stricte équité dans ses moyens de subsistance ; et nul ne saurait faire des emplois relatifs à sa subsistance une aide et un moyen d’accession à la félicité dans l’autre monde, s’il ne se conforme pas aux convenances prescrites par la voie légale.
Notre propos sera donc ici d’évoquer les convenances et les modèles prophétiques à respecter dans le commerce, les artisanats et toutes les formes de travail.
Nous les développerons dans les cinq chapitres suivants :
• Les vertus du travail.
• Les sciences relatives aux transactions commerciales et au bon comportement.
• L’équité dans le rapport aux autres.
• L’excellence dans le rapport aux autres.
• Le scrupule du commerçant à son propre égard comme à celui de sa religion.
C HAPITRE I
L ES VERTUS DU TRAVAIL

Le Livre sacré dit à ce sujet : « Nous avons fait de la journée [un moment propice] à la recherche des biens de subsistance. » 2 Et le Très-Haut présente cela comme une grâce dont Il se prévaut. Il dit par ailleurs : « Et nous y avons dispensé des biens de subsistance. Comme vous êtes peu reconnaissants. » 3 Il présente ces biens comme des faveurs et nous demande de les recevoir avec gratitude. Il dit également : « Il n’y a aucun mal à ce que vous cherchiez les bienfaits de votre Seigneur. » 4 Il dit encore : « D’autres encore parcourent la terre, aspirant aux bienfaits de Dieu. » 5 Et Il dit : « Dispersez-vous sur la terre et cherchez les bienfaits de Dieu. » 6
Un certain nombre de traditions prophétiques abordent également ce sujet. L’Envoyé de Dieu – grâce et salut lui soient accordés - a dit ainsi : « Il est des fautes qui ne sont absoutes que par le souci de la subsistance. » Il a dit également : « Au Jour du jugement, le commerçant probe sera ressuscité parmi les véridiques et les martyrs. » Il a dit aussi : « Qui aspire [à quelque bien de] ce monde pour se préserver de la mendicité, pour subvenir aux besoins des personnes qu’il a à charge et pour exprimer la mansuétude qu’il éprouve à l’égard de son voisin 7 , rencontrera Dieu le visage lumineux comme une pleine lune au milieu de la nuit. »
Un jour que le Prophète - grâce et salut lui soient accordés - était assis avec ses compagnons, un jeune homme apparut. Ce jeune homme robuste et plein de vitalité s’était levé de bonne heure pour se consacrer à son travail. D’aucuns s’exclamèrent : « Si seulement il pouvait employer sa jeunesse et son ardeur à la cause de Dieu ! » Le Prophète objecta : « Ne dites pas cela. S’il s’active ainsi pour s’épargner la mendicité et ne pas dépendre des gens, il le fait pour la cause de Dieu ! S’il s’active pour ses parents trop faibles ou ses enfants encore fragiles, afin de les mettre à l’abri du besoin et de la dépendance des gens, il le fait pour la cause de Dieu. Si en revanche il s’active pour s’assurer la gloire et accumuler des richesses, il le fait pour la cause du Démon. »
Il déclara également un jour : « Dieu aime que le serviteur adopte une profession lui permettant de se dispenser des gens ; et Il n’aime pas que le serviteur s’instruise et fasse de sa science une profession. »
Une tradition mentionne également ce qui suit : « Le Très-Haut aime le serviteur ayant une profession. » Une autre dit : « La plus licite des nourritures est celle que l’homme tient de son propre travail. Et tout commerce est méritoire. » Une autre dit également : « La plus licite des nourritures du croyant est celle gagnée par la main de l’artisan, si celui-ci est honnête. » Une autre dit encore : « Je vous enjoins à pratiquer le commerce. Il comporte neuf dixièmes des biens de subsistance. »
On rapporte que Jésus – puisse-t-il trouver le salut – vit un jour un homme et lui demanda : « Que fais-tu ? » Il répondit : « Je me consacre à la dévotion. » - « Et qui assure ta subsistance, demanda le Christ ? » L’homme avoua : « C’est mon frère. » Alors, Jésus lui dit : « Ton frère est plus dévot que toi. »
Le Prophète –

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents