TIC et agriculture
244 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

TIC et agriculture , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
244 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Malgré l'enthousiasme des discours portant sur la diffusion des outils numériques d'information, de communication et de gestion dans le monde agricole, les usages de ces technologies restent disparates, hésitants et souvent en deçà des possibilités réellement offertes par ces techniques. Ces usages et leur diffusion sont ici observés, dans une perspective interdisciplinaire, en s'attachant à étudier plusieurs secteurs agricoles et différents dispositifs techniques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2012
Nombre de lectures 90
EAN13 9782296491496
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

TIC ET AGRICULTURE
Appropriation des dispositifs numériques et mutations des organisations agricoles
COMMUNICATION DES ORGANISATIONS
Collection dirigée par Hugues Hotier

Déjà parus

Benoît Cordelier, Logiques de transaction en innovation organisationnelle , 2012.
GREC/O (ouvrage coordonné par Valérie Carayol), Vivre l’urgence dans les organisations , 2005.
GREC/O (ouvrage dirigé par Elisabeth Gardère et Gino Gramacia), Coexister dans les mondes organisationnels , 2003
Nicole DENOIT, Le pouvoir du don, tome 1: Le paradoxe d’une communication d’entreprise par le mécénat : les années 80 , 2002.
Nicole DENOIT, Le pouvoir du don, tome 2 : Des « années fric » aux « années banlieues » : le mécénat d’entreprise de la décenni e 90, 2002.
Gino GRAMACCIA , Les actes de langage dans le s organisations , 2001.
GREC/O (ouvrage dirigé par Hugues Hotier), Non-verbal et organisation , 2000.
Rosette et Jacques BONNET, Nouvelles logiques, nouvelles compétences des cadres et des dirigeants , 2003
Sous la direction d’Aurélie Laborde
TIC ET AGRICULTURE
Appropriation des dispositifs numériques
et mutations des organisations agricoles









RAUDIN
Recherches Aquitaines sur les Usages
pour le Développement des dispositifs Numériques
© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-96724-3
EAN : 9782296967243
Cet ouvrage, coécrit par douze auteurs et sept discutants est le fruit de 3 ans de recherche au sein du projet RAUDIN, Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dispositifs Numériques.

Auteurs :
Marina Duféal, Maître de conférences en Géographie, Bordeaux 3, ADES.
Nathalie Joly, Maître de conférences en Sociologie, AgroSup 0 Dijon, INRA-LISTO.
Elizabeth Gardère, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Bordeaux 4, MICA.
Julien Gelly, Ingénieur d’étude, RAUDIN. Gino Gramaccia, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Bordeaux 1, MICA.
Gilbert Grenier, Professeur d’automatique et génie des équipements, Bordeaux Sciences Agro.
Valérie Kociemba, Agrégée de Géographie, Bordeaux 3, ADES. Aurélie Laborde, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Bordeaux 3, MICA.
Jonathan Labranche, Ingénieur d’étude, RAUDIN.
Franck Mérillou, Ingénieur d’étude, RAUDIN.
Didier Paquelin, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Bordeaux 3, MICA.
Nadège Soubiale, Maître de conférences en Psychologie sociale, Bordeaux 3, MICA.

Discutants :
Gilles Brianceau, Directeur du cluster « Bordeaux Aquitaine INNO’VIN ».
Charles Burriel, Professeur Agrégé AgroSup Dijon-EDUTER.
Christophe Chateau, Chargé de communication du Conseil Inter-professionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).
Jean-Marc Gautier, Chef de projet à l’Institut de l’élevage.
Alexis Laroche, Agriculteur à Chantillac.
Thierry Mazet, Directeur du service « Agriculture, Agroalimentaire, Forêt, Mer et Montagne » du Conseil Régional d’Aquitaine.
Evelyne Resnick, Consultante.
INTRODUCTION
ANALYSER LE DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DANS LES ORGANISATIONS AGRICOLES FRANÇAISES

Article introductif, Aurélie Laborde 1 ,
Maître de conférences en Sciences de l’Information
et de la Communication, Université Bordeaux 3, MICA .

Les agriculteurs constituent encore aujourd’hui une catégorie socioprofessionnelle mal connue du grand public. Deux sondages BVA sur l’imaginaire de l’agriculture dans la population française montrent, en 2003, « la nostalgie, l’attachement et l’incompréhension des Français face à leur agriculture », et en 2009, « une vision bucolique, voire archaïque des métiers existants et des compétences requises » 2 . On remarque notamment à travers ces études le déni du grand public, voire quelquefois le refus des progrès technologiques dans ce secteur.
Pourtant, depuis la mécanisation massive des années 60, les agriculteurs sont engagés dans un processus de changement continu de leur métier et de leurs modes de production, et ont intégré l’innovation technologique comme une dimension à part entière de l’évolution de leurs pratiques. Ces mutations s’appuient en partie sur les technologies numériques d’information, de communication et de gestion qui vont nous intéresser dans cet ouvrage 3 .
Les dispositifs numériques mobilisés ou mobilisables aujourd’hui dans le monde agricole apparaissent alors à même, non seulement de faire évoluer la production et les modes d’organisation des exploitations, ainsi que les pratiques professionnelles des agriculteurs, mais également de redéfinir les liens sociaux dans le travail et les processus de circulation et de diffusion des informations. Derrière les discours enthousiastes portant sur la diffusion de ces outils dans les exploitations, les usages restent pourtant disparates, hésitants, bricoleurs, et souvent en-deçà des possibilités offertes par les techniques.
Ce sont ces usages et leur diffusion dans l’agriculture que les auteurs de ce livre se proposent d’observer, dans une perspective interdisciplinaire, en s’attachant à étudier plusieurs secteurs agricoles et différents dispositifs numériques.
Ce chapitre introductif présente quelques éléments de compréhension du contexte et des enjeux de l’appropriation du numérique en agriculture ainsi que le cadre théorique, méthodologique et institutionnel du groupe de recherche « Agriculture et TIC » du programme RAUDIN. Il se conclut par une présentation de l’ouvrage et des différentes contributions : textes scientifiques et entretiens avec des acteurs du monde agricole.
Evolutions des métiers et appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)

Modernisation de l’agriculture et évolutions des métiers

Le monde agricole a dû faire face à de nombreuses mutations depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Après une phase d’intensification de la production qui a entraîné spécialisation des métiers et réduction du nombre d’exploitations, l’agriculture doit aujourd’hui répondre aux défis alimentaires du 21 e siècle (augmentation des besoins alimentaires, aménagement des territoires, sécurité alimentaire et sanitaire) tout en inventant de nouvelles formes de production plus durables et respectueuses de l’environnement. Face à ce paradoxe, la tendance à la diversification du monde agricole se poursuit entre maintien du modèle productiviste et développement de modèles alternatifs.
Les disparités du monde agricole rendent difficile une analyse globale de l’évolution des métiers. Les écarts de revenus, de modes de vie et d’origines des agriculteurs, comme la grande diversité des exploitations en fonction de leurs orientations de production, de leur taille, nature juridique, impliquent une analyse fine des contextes professionnels 4 .
Cécile Bernard, Annie Dufour et Marie-Alix Angelucci analysent dans un article de 2005 5 trois types de représentations qu’ont les agriculteurs de leur métier : les agriculteurs « héritiers d’une culture agricole menacée », les agriculteurs « valorisant l’indépendance », les agriculteurs « innovateurs dans l’entreprise et le territoire ». Ces perceptions renvoient à des pratiques organisationnelles et à des options économiques très différentes.
Il est toutefois possible de repérer quelques grandes tendances dans l’évolution des métiers agricoles qui peuvent être prises en compte dans le cadre d’une analyse de l’appropriation des technologies numériques. L’emballement productiviste et l’intensification de la production ont entraîné une spécialisation des productions et une professionnalisation de l’agriculture, les agriculteurs doivent ainsi avoir des compétences techniques spécialisées tout en retrouvant une vision globale de leur exploitation et des compétences agronomiques. Cette professionnalisation tend ainsi à faire disparaître le modèle agricole « à la française », basé sur l’entraide et les petites structures familiales 6 . Ceci se retrouve dans la terminologie employée pour désigner les exploitants agricoles : « paysans », puis «

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents