Le futur de la scierie française
324 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le futur de la scierie française

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
324 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

L'objectif principal de l'ouvrage est d'observer à la loupe le milieu de la scierie nationale, mais aussi européenne en se projetant dans un avenir proche, tout en regardant de près certaines problématiques actuelles et tout particulièrement celle des gros bois résineux. Avec ce 7ème ouvrage dédié à la scierie française, l'auteur livre une étude prospective aux professionnels et aux développeurs de la filière bois.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 février 2017
Nombre de lectures 19
EAN13 9782140030499
Langue Français
Poids de l'ouvrage 29 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Maurice Chalayer
Le futur de la scierie française
LE FUTUR DE LA SCIERIE FRANÇAISE
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11242-8 EAN : 9782343112428
Maurice ChalayerLe futur de la scierie française
DU MÊME AUTEUR
ROMAN Lefils du vent Éditions Actesgraphiques 1991 Lespromesses du hautpaysÉditionsDe Borée 1999 Lapaix des collinesÉditions De Borée 2000 Un buisson d’aubépine ÉditionsDe Borée 2006 PrixVague du livre2007 PrixGrancher2009 Le secret de Jean ÉditionsDe Borée 2008 La tourmente ÉditionsDe Borée 2010 La terre de la discorde ÉditionsDe Borée 2012 Laferme des silences ÉditionsDe Borée 2014 Retour à RochessacEditions De Borée 2015 Legenêt d’or Editions De Borée 2016
ÉTUDE SOCIOPROFESSIONNELLE La scieriefrançaise : un métier d’expertÉditions L’Harmattan 2002 La scieriefrançaise et ses enjeux Éditions L’Harmattan 2005 L’avenir de la scieriefrançaise Éditions L’Harmattan 2007 La scieriefrançaise et laproduction Éditions L’Harmattan 2009 Mes apprentissages Éditions L’Harmattan 2010 La scieriefrançaise et le commercial Éditions L’Harmattan 2011 La scierie française et laproductivité Éditions L’Harmattan 2014
« Enfin "prévoir l’avenir", c’est aussi essayer de le deviner, au moins partiellement, mais en considérant qu’il n’est pas figé, et qu’il est possible, par l’action, de lui faire prendre un autre chemin que celui que décrit la prévision »  Jacques ATTALI «Peut-on prévoir l’avenir ? » Remerciements  À Yves Posspour son aide précieuse dans la rédaction du  dossiergros bois résineux.  À Mathias Bonneaupour son travail d’illustration.  Aux membres du réseau de l’Observatoire du métier de la  scierie pour leur soutien indéfectible.
5
AVANT-PROPOSou pourquoi un scieur de feuillus participe à un séminaire sur les gros bois résineux Les séminaires de l’OMS sont un formidable lieu de rencontre, d’échange et de convivialité. Créé en 2004 par Maurice et quelques irréductibles scieurs, l’OMS a pour buts principaux :  -de faire se rencontrer et débattre les différents acteurs de la filière au sens large : la diversité des profils et métiers représentés aujourd’hui, du propriétaire forestier à l’entreprise industrielle en passant par l’artisan travaillant seul et la PME, les institutions publiques et privées, etc, montre que cet objectif est atteint ;  -de leur faire lever la tête du guidon et se poser des questions sur des sujets qu’ils ont tendance à subir plus qu’à dominer…et surtout à essayer d’y apporter des réponses et des solutions : « identifier les problèmes, n’est ce pas le début de leur résolution ou au moins l’occasion de fixer les axes de recherche» (Bernard KIENTZ). La positive attitude étant de rigueur entre gens de divers horizons ayant la volonté (et ayant fait l’effort) de prendre du temps (compté pour beaucoup) pour débattre et échanger ; -de les informer : Maurice est toujours à la recherche d’infos dans les journaux, dans les entreprises qu’il visite en France et à l’étranger, et auprès de toute personne compétente. Il en fait la synthèse et l’analyse avant de la communiquer aux membres. Mais il veut du donnant-donnant, c'est-à-dire l’avis de chacun sur ces infos, et des réponses à ses questions pour pouvoir en extraire le ressenti pratique de la base, souvent bien différent d’un intervenant à l’autre. Mais l’OMS c’est aussi et surtout la convivialité avec la possibilité d’échanger et de confronter ses idées, quelle que soit sa position, avec une totale liberté de parole et de pensée. C’est aussi de l’humanisme : Maurice est par exemple à l’origine de la réalisation du monument dédié aux bûcherons morts lors de la tempête de 1999 qui est le seul de ce type en France. Je pourrais vous parler encore longtemps de l’OMS avec par exemple les visites d’entreprises (Scierie PONCIN, JUNET BOIS (deux des fondateurs et piliers de l’OMS), MFLS, CONDAT, et aujourd’hui LBL) qui nous présentent d’autres
7
métiers en relation avec le bois, d’autres visions, d’autres méthodes de gestion et nous prouvent que l’on peut réussir en France.
Hervé Pépin,scieur de feuillus à Saint Nizier-le-Bouchoux 01560 en introduction au séminaire «gros bois résineux» du 25 mars 2016.
Hervé Pépin lançant le séminaire « Gros bois résineux »
 Assemblée de scieurs, de fabricants au séminaire « Gros bois résineux » du 25 mars 2016
8
INTRODUCTION GÉNÉRALELe milieu de la scierie, secret et complexe mérite plus que jamais un regard particulier et objectif. C’est en tout cas ce que 1 tente de faire l’Observatoire du métier de la scierie en traitant des sujets préoccupants pour les acteurs de terrain que sont les propriétaires forestiers, les exploitants, les scieurs, les fabricants de matériels et les utilisateurs de sciages. L’objectif principal de l’ouvrageLe futur de la scierie françaiseest d’observer à la loupe le milieu de la scierie nationale, mais aussi européenne en se projetant dans un avenir proche, tout en regardant de près certaines problématiques actuelles et tout particulièrement celle des gros bois résineux. Travail collaboratif avant tout, les textes joints dans cet ouvrage sont le résultat de deux ans de recherche-action avec tout un réseau professionnel. Ils apporteront des voies de réponses à tous ceux que le milieu de la scierie intéresse. Dans chaque développement, du sens sera donné dans une démarche constructive et pédagogique avant tout. Ce titre supplémentaire sur l’approche socioprofessionnelle de la scierie sera un outil pour tous ceux qui soutiennent, d’une manière ou d’une autre, le développement du secteur de la première transformation du bois et plus globalement celui de la filière bois. Maurice CHALAYER  Président fondateur de l’Observatoire du métier de la scierie
1 http://chalayer-scierie.chez-alice.fr/
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents