L Échiquier touristique québécois
387 pages
Français

L'Échiquier touristique québécois

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
387 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage, une première dans le monde du tourisme québécois, porte sur l'étude des acteurs ou producteurs d'espaces touristiques. Abondamment illustré, il remet en question beaucoup d'idées clés de la pensée touristique, à commencer par la pratique même du tourisme. Il développe l'idée que le tourisme est une question d'espace et de territoire et définit la pratique touristique en tant que phénomène géographique. La mise en place de la villégiature, le développement du tourisme de distinction, les domaines de chasse et de pêche, l'accès aux terres publiques, la domination et le déclin du tourisme de masse ainsi que l'avènement du tourisme durable y sont également présentés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 janvier 2003
Nombre de lectures 0
EAN13 9782760516847
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0057€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

L’ÉCHIQUIER TOURISTIQUE QUÉBÉCOIS
DANS LA MÊME COLLECTION
L’agent de voyages à l’ère du commerce électronique Une profession à réinventer François Bédard 2001, ISBN 2-7605-1136-7, 210 pages La prévision-prospective en gestion Tourisme • Loisir • Culture Jean Stafford et Bruno Sarrasin 2000, ISBN 2-7605-1088-3, 334 pages Droit du tourisme au Québec Louis Jolin 2000, ISBN 2-7605-1086-7, 160 pages L’industrie touristique Stratégie concurrentielle des entreprises Vincent Sabourin 2000, ISBN 2-7605-1038-7, 168 pages
L’espace touristique Normand Cazelais, Roger Nadeau et Gérard Beaudet 1999, ISBN 2-7605-1027-1, 312 pages Microéconomie du tourisme Jean Stafford 1996, ISBN 2-7605-0872-2, 146 pages La recherche touristique Introduction à la recherche quantitative par questionnaire Jean Stafford 1996, ISBN 2-7605-0909-5, 184 pages L’expérience touristique contemporaine Fondements sociaux et culturels Marc Laplante 1996, ISBN 2-7605-0910-9, 202 pages
PRESSES DE L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450 Sainte-Foy (Québec) G1V 2M2 Téléphone : (418) 657-4399 Télécopieur : (418) 657-2096 Courriel : puq@puq.uquebec.ca Internet : www.puq.uquebec.ca
Distribution : CANADA et autres pays DIS T R IB U T IO ND EL IV R E SUN IV E R SS.E.N.C. 845, rue Marie-Victorin, Saint-Nicolas (Québec) G7A 3S8 Téléphone : (418) 831-7474 / 1-800-859-7474 • Télécopieur : (418) 831-4021
FRANCE DIF F U S IO ND ELÉ D IT IO NQU É B É C O IS E 30, rue Gay-Lussac, 75005 Paris, France Téléphone : 33 1 43 54 49 02 Télécopieur : 33 1 43 54 39 15
SUISSE SERVIDISSA 5, rue des Chaudronniers, CH-1211 Genève 3, Suisse Téléphone : 022 960 95 25 Télécopieur : 022 776 35 27
LaLoi sur le droit d’auteurinterdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
L’ÉCHIQUIER TOURISTIQUE QUÉBÉCOIS
SERGE GAGNON
Préface de Marc Laplante Postface de Gilles Ritchot
2003 Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bur. 450 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 2M2
Données de catalogage avant publication (Canada)
Gagnon, Serge, 1960-
L’échiquier touristique québécois
(Collection Tourisme) Présenté à l’origine comme thèse (de doctorat de l’auteur – Université Laval), 2001 sous le titre : Le tourisme et la villégiature au Québec. Comprend des réf. bibliogr. et un index.
ISBN 2-7605-1138-3
1. Tourisme – Québec (Province). 2. Lieux de villégiature – Québec (Province). 3. Lieux de villégiature – Développement – Québec (Province). 4. Géographie structurale. I. Titre. II. Titre : Tourisme et la villégiature au Québec. III. Collection : Collection Tourisme (Sainte-Foy, Québec).
G155.C3G33 2002 338.4'79171404 C2002-941282-X
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Révision : LEGRAPHEENR. Mise en pages : CARACTÉRAPRODUCTIONGRAPHIQUEINC. Couverture : PUQ
12 3 4 5 6 7 8 9 PUQ 2003 9 8 7 6 543 21
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2003 Presses de l’Université du Québec er Dépôt légal – 1 trimestre 2003 Bibliothèque nationale du Québec / Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada
Préface
L’œuvre que vous allez lire est celle d’un géographe récemment reçu docteur dans sa discipline. Ce diplôme certifie habituellement que la thèse soutenue fait avancer la connaissance. Le lecteur constatera rapi-dement qu’il s’est engagé dans un sentier fort peu foulé jusqu’à ce jour.
Serge Gagnon nous offre un texte riche et rare sur le double plan de la théorie et de l’analyse de la réalité. De plus, la réalité dont il s’agit est celle de l’histoire du Québec. Sa thèse traite du développement du e tourisme québécois depuis ses origines, vers la fin duXVIIIsiècle, jusqu’à nos jours. Elle démontre éloquemment les liens profonds qui unissent tourisme et société : on ne peut pas comprendre l’histoire du tourisme au Québec si on ignore son histoire tout court ; et il faut même connaître celle du Canada et des États-Unis pour retrouver l’origine et suivre le développement des stations de villégiature, des espaces réservés et transformés en parcs, des grands circuits, etc.
De façon plus précise, l’œuvre de Gagnon est comme une première chez nous dans le monde de la recherche en tourisme parce qu’elle porte avant tout sur l’étude desacteurs, des producteurs des espaces touris-tiques. On verra successivement des générations dedécideursde l’aris-tocratie et de la grande bourgeoisie qui se sont approprié des espaces exceptionnels pour les mettre en réserve et les exploiter plus tard à des fins touristiques et récréatives. On comprendra que ces acquisitions et ces exploitations ont servi d’abord à pratiquer un style de vie typique de la e grande période romantique du milieu duXIXsiècle : valorisation – et
X
L’échiquier touristique québécois
presque déification – de la nature, interrogation des vieilles pierres et des coutumes, développement d’une contre-culture face à la montée rapide de l’urbanisation et de l’industrialisation, etc. En somme, une sorte de recherche du paradis perdu !
Les producteurs d’espaces de tourisme apparaîtront aux lecteurs comme omnipotents. Ils ont mis en place, en effet, un système d’inter-ventions pour attirer les touristes vers leurs sites, stations, attractions, etc. Cette analyse – très élaborée – remet finalement en question beaucoup d’idées clés de la pensée sur le tourisme, à commencer par la pratique même du tourisme.
On aime associer l’expérience touristique à une activité de loisir : libératoire, gratuite, plaisante et enrichissante pour l’individu. On l’aborde dans le cadre des activités de temps libre (et j’ai beaucoup développé personnellement cette approche). Celle-ci vaut du point de vue du pra-tiquant qui peut choisir entre des centaines de projets de vacances, des dizaines de destinations, etc. Choisit-il librement ? Il y a déjà fort longtemps, le sociologue français bien connu Alain Touraine a défini l’activité de loisir comme une « conduite simplement orientée et non 1 réglée ». Le touriste peut faire des choix mais il procède à l’intérieur d’une gamme de possibles. On le constatera avec la suite du texte de Serge Gagnon : les propriétaires d’espaces touristiques incluent dans leurs systèmes d’intervention toute une variété de contraintes pourimpo-serdes trajectoires, des routes, reliant des bassins de clientèles à leurs sites. Il devient plus évident alors que ces intervenants créent l’offre. On est loin des modèles qui attribuent aux touristes eux-mêmes, à leur curio-sité toujours croissante pour l’exotisme, à leur goût du changement, etc., l’expansion des aires et des régions touristiques. Le célèbre modèle centre-périphérie, qui tente de suivre le développement touristique comme un produit du développement urbain et industriel, ne semble plus très perti-nent. Par contre, un nouveau modèle surgit en lisant Gagnon, modèle que résume bien le titre de sa thèse :l’échiquier touristique québécois.
Je m’en voudrais aussi de ne pas signaler combien l’auteur pousse à sa limite l’idée que le tourisme est, d’une façon primordiale, une question d’espace et de territoire. On répète à loisir que le tourisme est une expé-rience qui se vit dans un espace-temps qui lui est propre et particulier (par exemple, la thèse de J. Jafari sur le temps non ordinaire du voyage
1.
Alain Touraine (1969).La société post-industrielle, Paris, Denoël.
Préface
XI
2 touristique ). Mais on a jamais dit aussi clairement que dans le présent texte jusqu’à quel point la construction même du tourisme était une aventure liée à l’espace, à la terre, à la propriété foncière. Son document vient appuyer, d’une certaine façon, avec le cas du Québec, des conclusions de la socio-logue française Marie-Françoise Lanfant sur l’existence d’unsystème 3 d’action touristique international. Gagnon montre que des acteurs inter-nationaux ont joué au Québec, dès le début du tourisme, et continuent à le faire. On peut alors, sans entrer dans les débats politiques, s’interroger sur la capacité réelle d’un pays comme le Québec de créer son tourisme, un tourisme qui exprime sa vision de lui-même, ses modes propres de penser et de faire. Une thèse donc qui ouvre sur toutes les interrogations.
Enfin – ce n’est pas son moindre mérite – Serge Gagnon a entrepris courageusement la digestion d’un cadre théorique parmi les plus exigeants de sa discipline : celui de la géographie structurale. Il a eu la chance de 4 travailler avec l’auteur même de cette théorie, le professeur Gilles Ritchot de l’Université Laval. Œuvre de toute une vie universitaire, cette approche a déjà donné des travaux remarquables comme celui de G. Desmarais sur 5 la morphogénèse de Paris que j’ai dû lire pour me familiariser un peu avec la géographie structurale et suivre Serge ! Mais, à ma connaissance, c’est la première fois que toutes les ressources intellectuelles de cette théorie sont mobilisées pour traiter du développement touristique.
Que les lecteurs ne se laissent donc pas impressionner par l’appareil conceptuel qui conduit la recherche de Serge Gagnon ; qu’ils suivent l’auteur patiemment : la récompense sera grande quand ils découvriront, en seconde partie du livre, la force d’explication causale de cette théorie et les lumières qu’elle apporte.
Je peux simplement dire, pour conclure, que mon travail comme conseiller auprès de Serge m’a obligé à revoir ma compréhension du phénomène touristique comme fait global ; j’aurais bien aimé avoir son
2.
3.
4.
5.
J. Jafari, (1985).The Tourist System. A Theoretical Approach to the Study of Tourism, Ann Arbor, University Microfilm International. Marie-Françoise Lanfant (1991).Le tourisme international reconsidéré : milieu exclu, tiers exclu ? Le principe de l’alternative,Aix-en Provence, Centre des hautes études touristiques (CHET) ; (1985). « Tourisme international : identités à l’épreuve ; la question du sujet », Cahiers internationaux de sociologie ;(1978).Sociologie du tourisme : positions et perspec-tives dans la recherche internationale, Paris, Centre national de la recherche scientifique. Gilles Ritchot (1999).Québec, forme d’établissement. Étude de géographie régionale structurale, Paris, L’Harmattan. G. Desmarais (1995).Morphogénèse de Paris, Paris et Québec, L’Harmattan et CÉLAT.
XII
L’échiquier touristique québécois
ouvrage entre les mains dix ou quinze ans plus tôt ! Je me console à la pensée que les plus jeunes, aujourd’hui en formation, en recherche ou sur le terrain, peuvent acquérir des connaissances de base plus solides en tourisme.L’échiquier touristique québécoisde Serge Gagnon : une nou-veauté dans le monde de l’édition mais aussi un bon pas en avant dans le monde de la connaissance du tourisme.
Marc Laplante, Ph. D., sociologue Professeur à la retraite Université du Québec à Montréal
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents