LA Violence des agneaux
107 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

LA Violence des agneaux , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
107 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Devant des tueurs et des délinquants dangereux qu’il doit animer durant leur incarcération, Richard E. Tremblay, qui n’a alors qu’une formation en éducation physique, s’interroge : quand naît la propension à la violence ?
Cette simple interrogation le mène à une quête qui durera toute sa vie – et plus longtemps encore, car ses travaux ne font que commencer. Il suivra pas à pas la trajectoire de dizaines de milliers d’enfants très jeunes, de leur naissance jusqu’à l’âge de leur retraite, traçant des parallèles entre les comportements en maternelle et les difficultés d’adaptation à l’âge adulte. Il poursuit ses études sur les descendants de ses premiers sujets de recherche et les poursuivra encore avec les descendants de ceux-ci.
Un demi-siècle après avoir lancé sa première « étude longitudinale », le professeur Tremblay a acquis une notoriété mondiale : il est le sixième chercheur le plus cité au monde dans les études sur le développement de l’enfant. Maintes fois honoré pour ses travaux, il a apporté une réponse à sa question originelle. Selon lui, l’être humain naît méchant – les agneaux dans les garderies, en vérité, commettent le plus grand nombre de gestes agressifs de toute leur existence – et la société le pacifie. C’est une remise en question sans appel de l’idée dominante de Jean-Jacques Rousseau voulant que l’humain naît bon et que la société le corrompt…
Voici l’histoire d’un iconoclaste.
« Je n’étais pas un bébé prématuré. »
Il confie l’étrangeté du sentiment ressenti au moment de comprendre tout à coup, au seuil de la quarantaine, que sa venue au monde n’était pas celle que tous ses proches lui avaient décrite… Ce que ça dit surtout, ajoute-t-il, c’est que l’Église était l’autorité morale suprême. « Si les faits étaient acceptés par un prêtre, l’État les approuvait. Jusqu’à mon 37e anniversaire de naissance, j’ai donc vécu avec de faux papiers (rires). »
C’est une belle leçon pour des chercheurs qui utilisent dans leurs données démographiques des documents officiels qui contiennent très certainement des falsifications diverses. En outre, la naissance prématurée représente un marqueur important dans les travaux sur le développement de problèmes de santé physique et mentale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 octobre 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782764438770
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0650€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Du même auteur
Survivre ! La science de l’évolution en un clin d’œil : D’après les leçons de Jacques Brisson, Bernard Angers et François-Joseph Lapointe , essai, MultiMondes, 2015.
Les États-Désunis du Canada – Les Mouvements séparatistes hors-Québec (en collaboration avec Guylaine Maroist), Québec Amérique, 2014.
L’amour peut-il rendre fou… et autres questions scientifiques (en collaboration avec Dominique Nancy), essai, Presses de l’Université de Montréal, 2014.
D r Stanley Vollant, mon chemin innu , biographie, MultiMondes, 2013.
Le futur prêt-à-porter , essai, MultiMondes, 2011.
Jos Montferrand. Le géant des rivières , biographie, XYZ Éditeur, 2007.
Échecs et mâles, du Marquis de Montcalm à Jacques Parizeau , essai, Les Intouchables, 2005.
L’éthique et le fric , essai, VLB Éditeur, 2000.
Louis Hémon. Le fou du lac , biographie, XYZ Éditeur, 2000.
Léo-Ernest Ouimet. L’homme aux grandes vues , biographie, XYZ Éditeur, 1997.
Joseph Casavant. Le facteur d’orgues romantique , biographie, XYZ Éditeur, 1995.
Le Québec à l’âge ingrat, Sept défis pour la relève , essai, Boréal, 1993.
• Prix littéraire Desjardins 1994



Projet dirigé par Éric St-Pierre, éditeur

Conception graphique : Nicolas Ménard
Mise en pages : Nathalie Caron
Révision linguistique : Isabelle Pauzé
En couverture : Photomontage à partir des oeuvres de SensorSpot / istock.com, de Umy Art / shutterstock.com et de agentgirl05 / shutterstock.com
Photos intérieures : Toutes les photos du présent ouvrage proviennent d’une collection privée.
Conversion en ePub : Marylène Plante-Germain

Québec Amérique
7240, rue Saint-Hubert
Montréal (Québec) Canada H2R 2N1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. We acknowledge the support of the Canada Council for the Arts.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Titre : La violence des agneaux : la vie et l’oeuvre de Richard E. Tremblay / Mathieu-Robert Sauvé.
Autres titres : Vie et l’oeuvre de Richard E. Tremblay
Noms : Sauvé, Mathieu-Robert, auteur.
Collections : Dossiers et documents (Éditions Québec Amérique)
Description : Mention de collection : Dossiers et documents
Identifiants : Canadiana 20190024674 | ISBN 9782764438756
Vedettes-matière : RVM : Tremblay, Richard Ernest. | RVM : Agressivité chez l’enfant. | RVM : Délinquance juvénile—Prévention. | RVM : Psychologues—Québec (Province)—Biographies.
Classification : LCC BF109.T74 S28 2019 | CDD 150.92—dc23
ISBN 978-2-7644-3876-3 (PDF)
ISBN 978-2-7644-3877-0 (ePub)

Dépôt légal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2019
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives du Canada, 2019

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés

© Éditions Québec Amérique inc., 2019.
quebec-amerique.com




« … l’homme est bon naturellement […] c’est par ces institutions seules que les hommes deviennent méchants. »
Jean-Jacques Rousseau, 12 janvier 1762


AVANT-PROPOS
Un nouveau regard sur le développement de la personne
Richard Ernest Tremblay, professeur émérite de l’Université de Montréal et professeur émérite à l’Université de Dublin en Irlande, reçoit, le 20 juin 2017, le prix de Stockholm, qu’on surnomme le « prix Nobel de la criminologie » en raison du prestige dont il jouit dans la communauté scientifique mondiale. Doté d’une bourse d’un million de couronnes (environ 145 000 $ CA), le prix a été instauré en 2006 par le ministère suédois de la Justice et la Fondation Söderberg pour souligner « les réalisations remarquables dans la recherche criminologique ou l’application des résultats de la recherche par les praticiens pour la réduction de la criminalité et la promotion des droits de l’homme ». C’est la première fois que ce prix est attribué à un Canadien.
Directeur fondateur du Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant (GRIP), fondé en 1984 et qui compte maintenant une quarantaine de chercheurs issus de six universités, « Richard E. Tremblay », comme il signe ses articles, est l’auteur de plus de 500 publications, citées à ce jour plus de 53 000 fois par les pairs, selon le moteur de recherche Google Scholar. Tremblay figure au sixième rang des chercheurs en développement de l’enfant les plus cités au monde 1 . L’édition canadienne du magazine Time mentionnait en 2003 qu’il était parmi les cinq chercheurs canadiens en médecine les plus influents de la planète 2 . En 2014, il faisait l’objet d’une rétrospective professionnelle dans la revue Nature 3 , sous le titre « The Accidental Epigeneticist » (« L’épigénéticien accidentel »).
Ce spécialiste est connu pour avoir mis au point au début des années 1980 une base de données permettant de remonter aux origines de la délinquance. La première enquête qu’il a tirée de cette base de données unique au monde, l’Étude longitudinale et expérimentale de Montréal (ÉLEM), visait à mieux comprendre le développement des garçons qui deviennent des adolescents délinquants, mais aussi à vérifier les effets à long terme d’interventions préventives menées dès le début de l’école primaire. L’ÉLEM, qui a débuté en 1984, portait sur le développement d’un millier de garçons qui fréquentaient la maternelle dans 53 écoles de milieux défavorisés. Lorsque Tremblay a créé cette base de données avec ses collègues, l’objectif était d’améliorer les connaissances sur le développement de la délinquance pour augmenter l’efficacité des traitements et de la prévention. Le suivi sur plusieurs décennies a rendu possible le repérage dès la maternelle des garçons susceptibles d’avoir de sérieux problèmes de comportement à l’adolescence et au début de l’âge adulte. Le volet expérimental a permis de démontrer l’efficacité à long terme d’interventions intensives menées auprès des jeunes les plus disruptifs en maternelle. Ces garçons ont aujourd’hui plus de 40 ans et ils continuent de participer à la recherche, certains avec leurs propres enfants.
En plus d’avoir innové en criminologie, M. Tremblay a contribué à l’interdisciplinarité, puisqu’il a choisi d’ignorer les barrières entre les sciences, à une époque où la mode était plutôt à la surspécialisation. Par exemple, il a créé, au tournant du millénaire, avec quelque 270 collègues provenant de 11 pays, l’ Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants . Ce site web gratuit et multilingue reçoit plus d’un million de visiteurs par année !
Titulaire d’un doctorat en psychologie de l’éducation, il avait précédemment entamé une carrière d’éducateur physique, avant de s’orienter vers la psychoéducation. Il est aujourd’hui professeur émérite aux départements de pédiatrie et de psychologie de l’Université de Montréal, et professeur émérite en santé publique à l’Université de Dublin, en Irlande. Mais sa principale réussite est d’avoir réuni des experts de disciplines différentes pour comprendre le développement humain dans son intégralité.
Fils d’un footballeur professionnel – son père a joué pour les Roughriders de la Saskatchewan et les Rough Riders d’Ottawa 4 entre 1938 et 1951 – il a appris très tôt l’importance du travail d’équipe. Mais il est aussi capable de relever des défis solitaires, puisqu’il a commencé à courir des marathons à l’âge de 64 ans.
« Quand j’ai reçu le coup de téléphone du président du jury du prix de Stockholm, j’ai été surpris, car je ne suis pas un criminologue, et ce prix couronne en quelque sorte le chercheur de l’heure en criminologie », explique M. Tremblay au cours du premier des 17 entretiens qu’il m’accorde dans le cadre de la rédaction de ce livre 5 . Il estime que le type de recherches qu’il a menées au cours des années remet en question plusieurs des grandes idées de cette discipline. « De plus, ma perspective bio-psycho-sociale est en quelque sorte en porte-à-faux avec la criminologie classique, qui se centre sur les causes sociales de la criminalité. »
Ce sont tout de

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents