Le guide du super papa solo
135 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Le guide du super papa solo

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
135 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Avec un humour décapant, l’auteur vous dévoile ses armes pour mener à bien le plus beau des combats, celui d’élever vos enfants SEUL… Que maman soit partie depuis quelques jours, des mois ou des années, retrouvez dans ce livre des conseils et des exemples concrets pour faire face, dans la joie et la bonne humeur ! Comment gérer toutes les situations, assurer en toutes circonstances, devenir un super papa mais surtout rester vous-même et profiter de la vie !

Parce que s’occuper des enfants n’est pas toujours facile, Lynda Corazza croque avec humour la vie quotidienne du papa solo et rend ses aventures, parfois embarrassantes mais toujours drôles, plus vraies que nature.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 octobre 2016
Nombre de lectures 43
EAN13 9782812504372
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

À Maxence et Nathan
Vous avez fait de moi un papa et bien plus encore...
Je vous aime.

Préface
Vincent Bekaert traite avec un humour décapant un sujet qu’il aurait pu traiter sur un ton plus grave ! Il n’aurait cependant pas pu être plus sérieux…
Sa façon de vous parler « vrai », sans détour, avec humour et un brin de provocation constitue un atout d’envergure : le statut de papa solo n’aura plus aucun secret pour vous ! Tous les thèmes et toutes les circonstances qu’un papa solo traverse sont abordés et illustrés d’exemples et conseils concrets, sous l’angle original du guide de survie, sorte de manuel tactique de gestion et d’anticipation de la relation à sa progéniture, à l’entourage et à soi…
Mais il y a un environnement au-delà du noyau familial que l’auteur se plaît à décrire avec drôlerie et pertinence ! De la place des ami(e)s à celle des loisirs, du rôle du père vis-à-vis des soins, de la tendresse, de la solitude, de l’amour, du ménage, des courses, de l’éducation, rien n’y échappe…
Derrière un regard pointu, parfois acerbe et tendre à la fois, le lecteur découvre une manière intime et tellement commune d’évoquer les tumultes et les joies de la vie de famille du papa solo.
Ce livre, au-delà de son titre, est un vrai guide pour tous les papas, pour lesquels la situation de père célibataire avec enfant(s) peut paraître effrayante, injuste, stressante, inimaginable ou difficile. Comme un chef de guerre, Vincent Bekaert décrit le théâtre des opérations avec lucidité et hauteur. Il concocte des plans d’attaque, des manœuvres de défense, et dresse un tableau léger et drôle des scènes quotidiennes décrites comme dans un film de guerre, alors que l’auteur n’aspire qu’à la restauration de la paix… au sein du foyer !
Une vie partagée par un nombre croissant de papas solos pour lesquels l’émotion s’invite soudainement en partenaire d’honneur de la vie quotidienne : peur d’être seul et de ne pas être à la hauteur, sentiments d’impuissance et d’injustice mêlés, tristesse d’un rôle parental forcément moins bien partagé, et joies cependant nombreuses de vivre à 100 % le statut de père.
Le guide du super papa solo est un ouvrage utile, au regard optimiste, dans la construction la plus agréable possible du rôle de papa solo.
Robert Zuili
Psychologue clinicien et coach, auteur de Comprendre les émotions de nos enfants aux éditions Mango.
Bienvenue !
Cher lecteur, en lisant ces quelques lignes vous ignorez encore que ce qui va suivre va changer votre vie à tout jamais.
On vous a offert ce livre ou vous l’avez acheté vous-même ou encore vous l’avez volé pour une bonne raison… Cette raison, c’est que vous êtes un homme. Je dirais même mieux : un papa. Je dirais même encore mieux : un papa solo.
Si vous êtes un papa solo, c’est que maman est partie. Alors, comme ce livre s’adresse au plus grand nombre (l’idée étant d’en vendre plein parce que j’ai quand même deux enfants à nourrir), on ne va pas se focaliser sur le départ de maman ni même sur la durée de son absence.
Car oui, cher Monsieur, ce livre s’adresse aux papas solo depuis des années, des mois, quelques jours ou même quelques heures. Si maman est partie faire les courses, partie chez sa mère un week-end, partie en vacances, partie changer de vie, partie tout simplement, ce livre peut vous aider à affronter l’adversité.
Oui, par adversité, je veux dire « vos enfants ». Et face à l’adversité, vous ne serez plus une victime. Désormais, grâce à ce livre, vous aurez les armes pour mener à bien le plus beau des combats, celui de vous occuper de vos enfants.
Ce guide de survie emploie un langage guerrier, histoire que vous compreniez que gérer des enfants, c’est loin d’être une partie de plaisir. Cela reste entre nous, mais en réalité, c’est une partie de plaisir, mais cela faisait moins vendeur de dire que c’était super simple. Par ailleurs, ce guide de survie n’aurait plus eu le moindre intérêt !
Ce livre vous apprendra comment gérer les situations de stress, comment être paré à toute éventualité (enfin presque), comment assurer en toutes circonstances (enfin presque) et devenir un père modèle (enfin presque). En revanche, soyons honnêtes, il y a plein de choses que ce livre ne vous apprendra pas.
On parlera certes du bien-être de nos enfants, mais pourquoi ? Parce qu’il conditionne notre bien-être à nous, les papas.
Ici, on aime les enfants, mais on aime aussi l’idée de pouvoir profiter de la vie, vous savez, celle que l’on pensait avoir perdue quand on les a eus, les enfants !
Ici, on va se dire les choses clairement, se donner des exemples concrets, livrer quelques conseils parfois et surtout prendre tout ça avec beaucoup, beaucoup d’humour . Parce que, croyez-moi, avec des enfants, il en faut beaucoup, de l’humour !
Ici, vous n’aurez pas toutes les réponses à vos questions. Loin de là. Déjà, parce que ce serait très prétentieux de le dire, ensuite parce que je n’ai pas le temps, j’ai deux enfants dont il faut que je m’occupe (je vous l’ai déjà dit ?) et surtout parce que vos enfants vous surprendront toujours ! Chaque jour sera une découverte pour eux comme pour vous. Et franchement, je ne voudrais pas vous gâcher la surprise. Et vous allez en avoir, des surprises !
Bonne lecture et surtout bon courage. Vous allez en avoir besoin… non pas pour lire ce livre, hein ! Avec vos enfants.

UN AUTRE HOMME
Si vous avez acheté ce livre ou si vous l’avez volé, c’est que vous êtes dans une étape charnière de votre vie. Peut-être ignorez-vous ce que vous êtes en train de devenir…
Vous êtes un papa solo, une espèce en voie de prolifération
Ce qui implique que vous êtes à la fois quelqu’un de responsable, qui doit s’occuper de l’éducation des enfants, mais aussi quelqu’un de fun et de totalement disponible.

Quelqu’un de fun
Comment en êtes-vous arrivé là ? Sûrement que la vie vous a arraché à la femme que vous aimiez… Ou que votre femme vous arrachait à la vie que vous aimiez et qu’il a fallu prendre une décision radicale.
Peut-être êtes-vous en instance de divorce ou peut-être votre divorce est-il prononcé, votre séparation consommée et que, maintenant, c’est chacun pour soi ou presque.
Garde alternée hebdomadaire, un week-end sur deux ou seulement pendant les vacances scolaires, vous aurez vos enfants à charge à un certain rythme et il faudra vous y habituer.
Chaque cas a ses avantages et ses inconvénients et le but de la manœuvre, c’est d’y être préparé. Ne croyez pas qu’avoir vos enfants une semaine entière sur deux vous demandera plus de travail que de les avoir un week-end sur deux. La vie au quotidien n’est pas la même que la vie pendant le week-end.
Forcément, vous vous apprêtez à vivre un nouveau chapitre de votre vie et vous êtes un peu perdu… Vous n’êtes pas le seul. Et si les autres s’en sortent, pourquoi pas vous ? En plus, vous avez ce livre entre les mains, alors vous allez pouvoir vous reprendre en main, comme un homme !
Car, oui, vous avez beau être un papa solo, vous n’en êtes pas moins un homme. Vous comprendrez d’ailleurs au fil de ces pages qu’il ne faut pas se focaliser 24 h/24 sur ses enfants. Il va falloir vous remettre en selle !

Votre vie change
En ce moment, vos passe-temps favoris sont courir après vos enfants, dire à vos enfants de ranger leur chambre, faire à manger à vos enfants, laver le linge de vos enfants, faire les devoirs avec vos enfants, coller des gommettes avec vos enfants, faire du vélo avec vos enfants, nager avec vos enfants… Ah, et regarder un bon film… une fois que les enfants sont couchés. Film que vous ne regardez même pas en entier parce que vous êtes K.-O. Oui, c’est triste.

Vous êtes K.-O…
Vous avez l’impression que vous ne vous intéressez à rien si ce n’est la courbe de croissance de vos enfants et les appréciations de leur maîtresse dans le cahier de correspondance. Vous ne sortez plus de chez vous, si ce n’est pour faire des allers-retours en direction de leur école, pour aller au parc de votre quartier et pour rendre visite à votre seul ami : le pédiatre.
En plus, vous commencez à vous laisser aller : vous ne mangez plus que de la purée, des pâtes au jambon, des épinards et des courgettes ; vous n’écoutez que de la pop et du rap débile que vos enfants mettent en boucle sur Internet ; la télévision est allumée en permanence sur les dessins animés et la dernière fois que vous avez lu un livre, ça parlait de lapin et de caca boudin.
Vous êtes en plein doute, vous avez perdu la foi, vous filez un mauvais coton…
LE PAPA SOLO DANS LA SOCIÉTÉ
Vous êtes un papa solo
Pour ceux qui n’auraient pas suivi, cela signifie que vous avez au moins un enfant et que, surtout, vous vous sentez bien seul. Et c’est normal puisque vous êtes tout seul.
Du moins, c’est l’impression que vous avez. Être papa solo, cela peut faire fuir les potes, cela peut faire fuir les filles… Bref, vous vous dites que vous êtes seul au monde avec vos enfants sur les bras.

Vous vous sentez bien seul.
Eh bien, c’est de moins en moins vrai. Selon une étude récente de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le nombre de familles monoparentales a augmenté depuis 25 ans ; ce qui n’est pas vraiment un scoop.
En revanche, si en 1990 il n’y avait que 100 000 pères solo, nous sommes 240 000 aujourd’hui. Un bond énorme, qui ne va tout de même pas suffire à changer les mentalités, je vous rassure.

Et puisque vous aimez les chiffres, sachez que le ministère de la Justice a publié en janvier 2015 une étude intéressante sur les décisions de justice concernant les enfants de parents séparés. En 2003, la résidence alternée était décidée dans 12 % des divorces et 7 % des séparations de parents non mariés. En 2012, elle est passée à 21 % dans les divorces et à 11 % dans les séparations des parents non mariés. Une alternance basée dans 80 % des cas sur un rythme hebdomadaire. La même année, sur 126 000 décisions de justice, 200 000 enfants étaient concernés et la résidence chez la mère restait la solution la plus courante puisqu’elle représentait 73 % des cas. Pour le père, on était sur un petit 7 %.
Mais la société change, les mentalités aussi et il y a fort à parier que ce 7 % augmentera significativement dans les prochaines années.
Un rôle en mutation
Même si le rôle du père a terriblement évolué depuis près d’un siècle, les vieilles habitudes ont la vie dure.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents