Le jardin d ombres
185 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le jardin d'ombres , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
185 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'auteur nous montre, dans cet ouvrage, le système de signes et d'illusions qu'utilise la société québécoise pour exclure les personnes classées déficientes intellectuelles et comment les établissements de services du Québec confinent ces personnes dans une marge voilée où elles s'épuisent leur vie durant à réduire leur altérité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 avril 2011
Nombre de lectures 0
EAN13 9782760528659
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Table des matières
Couverture
Table des matières
Dans la même collection
Page titre
Copyright
PRÉFACE
AVANT-PROPOS
INTRODUCTION
PARTIE 1 LA COMMUNAUTÉ PARALLÈLE
CHAPITRE 1 LA COMMUNAUTÉ RÉSIDENTIELLE
1.1. LES ACTIVITÉS DE GROUPE
1.2. L’ORGANISATION SPATIALE DE LA VIE COMMUNAUTAIRE
1.3. L’ORGANISATION SOCIALE AU SEIN DE L’IMMEUBLE, OU LA RÉPARTITION PAR CLANS
1.4. LE LIEN CLANIQUE, OU L’AMI-RIVAL
1.5. L’APPARTENANCE ET L’HONNEUR : LES ENJEUX DE LA RIVALITÉ ET DE LA HIÉRARCHIE
1.5.1. LA RIVALITÉ COMME SIGNE DE L’APPARTENANCE SOCIALE
1.5.2. LA HIÉRARCHIE ET LE POUVOIR DU FAIBLE
1.6. AMITIÉ ET RELOGEMENT, OU LES ARRIVÉES ET LES DÉPARTS
CHAPITRE 2 LES LIENS SOCIAUX AU TRAVAIL
2.1. LE DISPERSEMENT QUOTIDIEN DES LOCATAIRES
2.2. LE CENTRE DE TRAVAIL ADAPTÉ, LIEU DE RENCONTRES ET DE VIE COMMUNAUTAIRE
2.3. LA MANUFACTURE, OU LA PERTE DE L’AMI-COLLÈGUE
2.4. LES PARADOXES DE L’INTÉGRATION EN MILIEU DE TRAVAIL RÉGULIER
CHAPITRE 3 LES COURS, FOYERS DE SOLIDARITÉ
3.1. LES PAUSES, LES REPAS ET LES ATTENTES
3.2. LES LIENS DURANT LES COURS
CHAPITRE 4 LES LOISIRS ET LES RITES DE SOLIDARITÉ
4.1. LES LOISIRS SOLITAIRES
4.2. LES LOISIRS AVEC LES VOISINS
4.3. LES SORTIES AVEC LES ÉDUCATEURS
4.4. LES ACTIVITÉS DU MODULE LOISIR DU CENTRE D’ACCUEIL CENTRES MARRONNIERS
4.5. LES FÊTES ET LES BALS : LA CÉLÉBRATION DU UN
4.5.1. LES FÊTES ORGANISÉES PAR LES ÉDUCATEURS
4.5.2. LA FÊTE DE L’AMITIÉ
CHAPITRE 5 STATUT CONJUGAL ET HIÉRARCHIE, LA QUÊTE DE LA NORMALITÉ
5.1. LE CÉLIBAT
5.2. L’UNION ENDOGAME
5.3. L’UNION EXOGAME
5.4. LE COUPLE, EMBLÈME DE L’IDENTITÉ SOCIALE
CHAPITRE 6 L’ÉDUCATEUR, UN AMALGAME DES FIGURES DU BIENFAITEUR ET DU SURVEILLANT
6.1. LE BON INSTRUCTEUR ET LE MAUVAIS « BOSS »
6.2. LE CONFIDENT ET LE FOUINEUR
6.3. LE PROTECTEUR ET LA « MÈRE POULE »
6.3.1. LA PROTECTION À L’ÉGARD DES PAIRS
6.3.2. LA PROTECTION À L’ÉGARD DES NON-BÉNÉFICIAIRES
6.3.3. L’ÉDUCATEUR MÈRE POULE
6.4. LE BON PRINCE ET LE TYRAN, LES DEUX VISAGES DE L’ÉDUCATEUR
PARTIE 2 LA RÉÉDUCATION SOCIALE DES BÉNÉFICIAIRES, L’APPRENTISSAGE DE LA NORMALITÉ
CHAPITRE 7 LE REDRESSEMENT DE L’ÊTRE ENTIER
7.1. APPRENTISSAGE ET IMITATION
7.2. LES TECHNIQUES DU CORPS
7.3. L’APPARENCE VESTIMENTAIRE
7.4. LE COMPORTEMENT ET LES LIENS SOCIAUX
7.5. L’ENSEIGNEMENT MÉNAGER
7.6. LE BUDGET ET LES EMPLETTES
7.7. L’ÉTHIQUE DU TRAVAIL
7.8. LES LOISIRS ET LE DIVERTISSEMENT
7.9. LES HABILETÉS DE BASE
7.10. LA DISCIPLINE INSTITUTIONNELLE
CHAPITRE 8 LE MODÈLE DE PRESTATION DES SERVICES, LE PLAN DE SERVICES INDIVIDUALISÉ
8.1. DESCRIPTION D’UNE SÉANCE DE PSI : LE CAS DE LUC
PHASE 1 : L’ARRIVÉE DES PARTICIPANTS
PHASE 2 : LE BILAN DU BÉNÉFICIAIRE
PHASE 3 : LE BILAN DES AUTRES PARTICIPANTS
PHASE 4 : LA CÉLÉBRATION DU NOUVEAU PSI
8.2. LES TROIS FONCTIONS DE CES RITES ANNUELS
CHAPITRE 9 LES ÉTAPES DE LA RÉÉDUCATION SOCIALE, RELOGEMENT ET HIÉRARCHIE
9.1. RELOGEMENT ET CROISSANCE, L’ACCÈS GRADUÉ À L’AUTONOMIE RÉSIDENTIELLE
9.2. ATTRIBUTION RÉSIDENTIELLE, IDENTITÉ ET HIÉRARCHIE SOCIALE
CHAPITRE 10 LE MINIATURE, OU LE MONDE RECONSTRUIT
10.1. L’INTÉGRATION AU TISSU URBAIN, LES POUVOIRS DE LA PROXIMITÉ ET DE LA RESSEMBLANCE
10.2. LES SIMULACRES ET LA CRÉATION D’UN AUTRE MONDE
10.2.1. LA RÉSIDENCE ROSEMONT, LA « DEMEURE ADAPTÉE »
10.2.2. LE « TRAVAIL ADAPTÉ » OU LA MÉTAPHORE MANQUANTE
10.2.3. LE MODULE LOISIR ET LES CÉRÉMONIES DE REMISE DE MÉDAILLES
10.2.4. LES COURS ET LES COLLATIONS DE DIPLÔMES
10.2.5. LE MIMÉTISME ET LE « MONDE COMME SI »
10.3. L’IDENTITÉ ENTRE L’IMAGE ET L’OBJET OU L’ÉQUIVALENCE ENTRE LE MONDE DES BÉNÉFICIAIRES ET LE NÔTRE
CHAPITRE 11 LA DERNIÈRE ÉTAPE DE LA RÉÉDUCATION SOCIALE : L’AGRÉGATION DES BÉNÉFICIAIRES À LA SOCIÉTÉ
11.1. LA RÉÉDUCATION SOCIALE EST-ELLE UN RITE DE PASSAGE ?
11.1.1. LA PHASE PRÉLIMINAIRE : LA SÉPARATION
11.1.2. LA PHASE LIMINAIRE : LA MARGE
11.1.3. LA PHASE POSTLIMINAIRE : L’AGRÉGATION
11.2. LES BÉNÉFICIAIRES S’AGRÈGENT-ILS À LA SOCIÉTÉ ?
11.2.1. L’agrégation sociale des locataires du 5445
11.2.2. LA SITUATION DES BÉNÉFICIAIRES DU SERVICE DES APPARTEMENTS SUPERVISÉS
11.3. LA RÉÉDUCATION SOCIALE EN TANT QUE TRANSITION PERMANENTE
CONCLUSION LES USAGES DE LA MARGE L’utilité de la rééducation sociale pour les bénéficiaires et pour la société
BIBLIOGRAPHIE
Dans la même collection
Sous la direction de Henri Dorvil et Robert Mayer

Problèmes sociaux  – Tome 1
Théories et méthodologies
Sous la direction de Henri Dorvil et Robert Mayer
2001, I SBN 2-7605-1126-X, 622 pages, D-1126
Problèmes sociaux  – Tome 2
Étude de cas et interventions sociales
Sous la direction de Henri Dorvil et Robert Mayer
2001, ISBN 2-7605-1127-8, 700 pages, D-1127

PRESSES DE L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450
Sainte-Foy (Québec) G1V 2M2
Téléphone : (418) 657-4399 • Télécopieur : (418) 657-2096
Courriel : puq@puq.uquebec.ca • Internet : www.puq.uquebec.ca

Données de catalogage avant publication (Canada)

Desjardins, Michel, 1955- .

Le jardin d’ombres : la poétique et la politique de la réduction sociale

(Collection Problèmes sociaux & interventions sociales)
Présenté à l’origine comme thèse (de doctorat de l’auteur – Université de Montréal), 1998
sous le titre : La rééducation sociale comme système de significations culturelles,
le cas de la déficience intellectuelle légère.
Comprend des réf. bibliogr.

ISBN 2-7605-1157-X ISBN epub 978-2-7605-2865-9

1. Handicapés mentaux – Intégration – Québec (Province). 2. Handicapés mentaux –
Québec (Province) – Conditions sociales. 3. Handicapés mentaux, Services aux – Québec
(Province). 4. Centres de réadaptation – Québec (Province). 5. Centres Marroniers.
6. Handicapés mentaux – Soins – Québec (Province) – Histoire. I. Titre.
II. Titre : Rééducation sociale comme système de significations culturelles,
le cas de la déficience intellectuelle légère. III. Collection.

HV3008. C3D472002 362.3'8'09714 C2002-940008-2

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada
par l’entremise du Programme d’aide au développement
de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.

Mise en pages : C ARACTÉRA PRODUCTION GRAPHIQUE INC .

Couverture : Conception graphique : R ICHARD H ODGSON
Illustration : P AUL K LEE (1914). Color Shapes . Aquarelle sur papier

Illustration de la page I : R AYMONDE J ODOIN (1995). Les amoureux .
Fusain, conté sur papier, 38 cm ☓ 55 cm

1 23456789 PUQ2002 98765432 1

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
© 2002 Presses de l’Université du Québec
Dépôt légal – 2 e trimestre 2002
Bibliothèque nationale du Québec / Bibliothèque nationale du Canada
À ma mère, ma femme et ma fille :
Esther, Gigi et Maude.
Alors un jour il a fini par venir des gens avec des diplômes,
des vrais, de ceux qui ont fait des études, des savants, des
sociologues qu’on les appelle. Sérieusement ils se sont mis au
travail, les sociologues travaillent toujours sérieusement. Ils ont
observé, écouté, interrogé. Ils ont même vécu avec les malades
parfois. Et ils ont noté l’histoire du vieux bonhomme qui fait
son café sur son petit réchaud, tiens tiens, il se débrouille
pas si mal le vieux, et la bonne femme aux chats, et la
paranoïaque avec sa fille adoptive, et des tas d’autres choses
qui n’intéressaient personne au rayon du savoir. Et eux, croyez-le
si vous le voulez, ils ont trouvé ça intéressant, et ils ont pris
la peine de l’écrire dans des livres, ils en ont fait des livres
scientifiques qui s’impriment et qui se vendent un bon prix et
que les intellectuels lisent (les infirmiers très peu), et ça a été une
grande révéla

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents