Libertés, dignité, algérianité
269 pages
Français

Libertés, dignité, algérianité

-

269 pages
Français

Description

Que peut faire la société, piégée par une triple instrumentalisation de l'histoire, de la peur et du religieux, face à un pouvoir adossé à la rente, au clientélisme, à la violence de l'argent et à la force brutale ? Citoyens contre clientèles. Désir de changement contre volonté de stagnation. Ethique contre corruption. Révolte contre résignation. Humeur et poésie contre langue de bois...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 juillet 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140153419
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Mohamed Mebtoul
Libertés, dignité, algérianité Avant et pendant le « Hirak »
Avant et pendant le « Hirak »
ANTHROPOLOGIE C R I T I Q U E
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-20482-6 EAN : 9782343204826
LIBERTÉS, DIGNITÉ, ALGÉRIANITÉ
« Anthropologie critique » Collection dirigée par Monique Selim Cette collection a quatre objectifs principaux :— Renouer avec une anthropologie sociale détentrice d’ambitions politiques et d’une capacité de réflexion générale sur la période présente ;— Saisir les articulations en jeu entre les systèmes économiques devenus planétaires et les logiques mises en œuvre par les acteurs ;— Étendre et repenser les méthodes anthropologiques dans les entreprises, les espaces urbains, les institutions publiques et privées, les ONG, etc. — Étudier les processus globalisés de numérisation et analyser leurs modes différentiels de subjectivation.
Derniers ouvrages parus Louis MOREAUDEBELLAINGÉpistémologie des sciences sociales, 2020. Monique SELIMAnthropologie globale du présent, 2019. Pascale ABSI, Françoise BOURDARIAS, Isabelle GUÉRINFigures anthropologiques de la domination, 2019.MargittaZIMMERMANNAu bord du silence. Souffrance psychique, corps et handicap en France, 2018. Paolo GRASSITerreur à Guatemala-ville,conflits territoriaux, violence et gangs,2018.Barbara MOROVICHMiroirs anthropologiques et changement urbain. Qui participe à la transformation des quartiers populaires? 2017.
Wenjing GUO, Monique SELIMDes sexualités globalisées à l’avant-garde, 2017. Julie LOURAUFêtespopulaires et carnaval. Le commerce de rue en temps de fêtes à Salvador de Bahia, 2016. Marie-Dominique GARNIERAlphagenre, 2016. Wenjing GUOInternet entre État-parti et société civile en Chine, 2016.
Mohamed Mebtoul
LIBERTÉS, DIGNITÉ, ALGÉRIANITÉ
Avant et pendant le « Hirak »
Du même auteur Ouvrages M. Mebtoul, 1986,Discipline d’usine, productivité et société en Algérie, Alger, Éditions OPU. M. Mebtoul, 1994,Une anthropologie de la proximité, les professionnels de la santé en Algérie, Éditions L’Harmattan, Paris. M. Mebtoul, 2005,Médecins et patients en Algérie, Éditions Dar-El-Gharb, Oran. M. Mebtoul, 2007,Une sociologie des acteurs sociaux : médecins, patients et ouvriers en Algérie, Oran, Éditions OPU. M. Mebtoul, 2008,Une vie quotidienne sous tensions, Publications GRAS, Oran. M. Mebtoul, 2013,Citoyenneté en question (Algérie), Oran, Éditions Dar-El-Adib M. Mebtoul, 2018,ALGERIE. La citoyenneté impo-sible? Alger, Koukou. Ouvrages collectifs diriges par l’auteur M. Mebtoul, 2005, (eds),Des mots pour dire la sexualité des jeunes, avec la collaboration d’Amar Berrahou F., Aouari A., Kerzabi Z., Lamari L., Ousaci N., Sidi-Moussa L., Oran, Éditions Dar-Gharb. M. Mebtoul, 2005, (eds), A. Haouari, Z. Kerzabi, L. Lamari, N. Ousaci, S. Bouslama,Récits de vie des jeunes : Études, chômage, famille, santé et sexualité, Publications, Oran, GRAS. M. Mebtoul, 2007, (eds), A. Haouari, S. Sidimoussa, L. Tennci,Travail du sexe et VIH/Sida en Algérie : Etude comportementale sur le VIH/Sida et les professionnel (les) du sexe en Algérie, Alger, Édition ONUSIDA. M. Mebtoul, 2015, (eds),Les sciences sociales à l’épreuve du terrain. Algérie, Belgique, France, Québec, Laos, Vietnam, avec la participation de Aïcha Benabed et Imène Lagraa, Oran, Éditions Harmattan Algérie /GRAS Mohamed Mebtoul, 2015, (eds),Les soins de proximité en Algérie ; à l’écoute des patients et des professionnels de la santé, Editions Harmattan Algérie/GRAS. Ouvrages collectifs en collaboration M. Mebtoul, L. Tennci, 2014, (eds),Vivre le handicap et la maladie chronique : les trajectoires des patients et des familles, Éditions GRAS. J.-L. Olive, M. Mebtoul, 2010, (eds),Soin, socio-morphose, Éditions Presse Universitaires de Perpignan G. Cresson, M. Mebtoul, 2010, (eds),Famille et santé, Éditions Presses de l’EHESP, Rennes.
A ma femme et à mes enfants.
Avant-Propos
L’ouvrage «Libertés, dignité, algérianité. Avant et pendant le « Hirak», mot en arabe signifiant « la mise en mouvement », est paru en novembre 2019. Nous remercions Mr. Areski Aït Larbi, responsable de l’édition Koukou (Alger) d’avoir permis la réédition de l’ouvrage aux Editions L’Harmattan. Saisissant cette opportunité, il nous a semblé important d’enrichir l’ouvrage limité à l’analyse du mouvement social algérien au cours des six premiers mois de son existence (22 février-fin août2019). Nous avons donc pris le soin d’intégrer des articles qui décryptent le « Hirak » durant ces six derniers mois, jusqu’à sa suspension le 20 mars 2020 en raison de la crise sanitaire liée à la propagation du coronavirus.
Nous relèverons ici les éléments synthétiques pour comprendre les enjeux sociopolitiques au cœur de « l’agir ensemble intentionnel ». (Neveu, 2019). Celui-ci ne semble pas avoir montré durant une année de mobilisation dans la majorité des régions d’Algérie, des signes de fragilisation dans 1 sa confrontation au politique. Nous montrerons le désir des manifestants de maintenir dans une continuité remarquable leurs exigences de changement radical du système politique. L’ancrage de longue durée du « Hirak » dans l’espace public, oblige le nouveau pouvoir algérien issu des élections présidentielles du 12 décembre 2019 à s’inscrire
1 Le philosophe portugais Baruch Spinoza, commenté par Frédéric Lenoir (2017) privilégie la notion de désir comme moteur du changement. Cet « affectif positif » nous a semblé central pour comprendre son entremêlement avec des exigences politiques radicales centrées sur le mot d’ordre mobilisateur « Qu’ils dégagent tous » et un éthos collectif dominé par le pacifisme du mouvement social, donnant à voir la quête de libertés, de dignité et de citoyenneté des manifestants (Mohamed Mebtoul, 2019).
Mohamed MEBTOUL
dans l’ambiguïté à son égard. Elle se traduit à la fois par la séduction-captation et la répression du mouvement social qui est à la fois contraint à l’incertitude en raison de la pandémie du Covid-19 et l’espérance toujours maintenue grâce aux réseaux sociaux.
Le retrait momentané des manifestants de l’espace public ne représente pas la fin de toute activité militante. Celle-ci tente de se redéployer par la médiation des réseaux sociaux durant le confinement de la population. Benett et Segerberg (2012), évoquent « l’action connective » par les médias digitaux. Ils permettent d’aller vite et « de mettre en place une organisation souple et agile ». Ces échanges virtuels, loin d’être aléatoires et superficiels, résultent de la solidarité collective prégnante entre les manifestants. Il faut rappeler qu’ils se sont constitués en petits collectifs soudés, prenant plaisir à manifester ensemble durant la marche du vendredi. Durant toute une année, ils ont appris à se connaitre et à s’apprécier, partageant les mêmes attentes de liberté et de dignité. Le marquage profond du mouvement social, s’appuyant sur des liens sociaux et affectifs entre les manifestants (Mebtoul, 2019), permet à ses membres de poursuivre les discussions et les échanges sur les réseaux sociaux. Par exemple, une grande affiche colorée en vert, reprise et partagée dans les réseaux sociaux, rappelle que le e vendredi 17 avril 2020, devait représenter la 61 marche du « Hirak ». Le contenu insiste sur la poursuite de la lutte : « Les marches pacifiques sont gelées pour combattre la pandémie et la révolution pacifique continue pour combattre le système. Libérez les otages ». En outre, les jeunes activistes du « Hirak » organisent des réseaux de solidarité en faveur de la population socialement vulnérable et du personnel de santé durant ce temps de confinement. Des soirées culturelles de Ramadhan sont régulées par des étudiants du mouvement social dans les réseaux sociaux, où se conjuguent à la fois des conférences animées par des enseignants de l’Université proches du « Hirak » et l’animation artistique permettant à des
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents