Robert Garcet
234 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Robert Garcet , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
234 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

2012, le centenaire de la naissance de Robert Garcet. C'est un prétexte pour rappeler ce personnage hors du commun. Il a l'univers en lui. Sa pensée est universelle. Il cherche sans cesse les arcanes, débusque des chemins inconnus. Cette biographie montre toute les facettes de Robert Garcet, personnage au carrefour des sociétés et des histoires, génie par la complexité de sa cosmogonie, sa juste intuition des perspectives historiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2012
Nombre de lectures 54
EAN13 9782296485983
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

ROBERT GARCET. DE LA RÉVOLTE À LA CRÉATION
Biographie
Au carrefour du social
Collection dirigée par Marc Garcet et Serge Dalla Piazza
L’Association Interrégionale de Guidance et de Santé (AIGS) est née en 1964 de la volonté de quelques hommes de promouvoir la santé et la qualité de vie pour tous. Des dizaines de services de proximité et extrahospitaliers ont vu le jour pour accompagner, insérer, aider, soigner, intégrer, revalider, former des milliers d’usagers en mal d’adaptation personnelle ou sociale. En collaboration avec les éditions L’Harmattan de Paris, la collection « Au Carrefour du Social » veut promouvoir ce modèle et offrir une réflexion ou des rapports de ses pratiques et de ses innovations.
Déjà parus
Serge DALLA PIAZZA, Ces étrangers parmi nous , 2011.
Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET, L’économie ne peut être que sociale , 2011.
Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET, Diversité culturelles et progrès humain. Pour un développement humain , 2011.
Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET, Jeunes, inactifs, immigrés : une question d’identité. Vivre dans un désert industriel , 2010.
Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET, Rendre la commune aux citoyens . Citoyenneté et démocratie locale à l’ère de la mondialisation , 2010.
Marc GARCET, Construire l’Europe sociale , 2010.
Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET, L’avenir de l’homme en question . Pour que nos enfants vivent , 2009
Marc Garcet
ROBERT GARCET. DE LA RÉVOLTE À LA CRÉATION
Biographie
Du même auteur chez L’Harmattan
En marche vers un idéal social - Homme, individu, citoyen , coll. « Questions contemporaines » (coécrit avec Serge Dalla Piazza), 2005.
Métamorphose du Nautile. Nouvelles , 2008
L’avenir de l’homme en question , (coécrit avec Serge Dalla Piazza) coll. « Au carrefour du social », 2009
Construction de l’Europe sociale , coll. « Au carrefour du social », 2009.
L’économie ne peut être que sociale , (coécrit avec Serge Dalla Piazza) coll. « Au carrefour du social », 2011


Illustration de couverture : Jamal LGANA
Copyright photo : Musée du Silex asbl


© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-96676-5
EAN : 9782296966765
A Robert Garcet
A Catherine Mawet
REMERCIEMENTS
Les traces de Robert Garcet forment des guirlandes d’événements, de faits de vie, de souvenirs, de témoignages des proches recueillis dans les albums, les écritures, articles, photos par Corry Schoenmakers, Grâce Garcet.
Monique Kayeux-Garcet, Rose-Marie Dethier, Serge Dalla Piazza ont aidé au déploiement du ruban biographique.
Ma compagne d’écriture, Nadine Wettinck, en a assuré le contrôle tandis que Liliane Mikolajczak et Nicole Laval ont patiemment dactylographié le discours toujours retravaillé de l’auteur.
Ma gratitude leur est infinie.
Marc Garcet
PREFACE
Le temps use, écrase, efface les traces.
La pensée dominante exclut l’originalité et la singularité. Elle ne tolère pas la liberté et ce qui se met en travers de ce que les médias véhiculent. Elle convient aux faiseurs d’opinions et à leurs commanditaires.
Les moulins à vent ont les ailes tapissées de papiers journaux, des vérités et contre-vérités de « l’information » qu’il faut répandre. Beaucoup de « flashs », beaucoup de vent font tourner les moulins.
2012 : le centenaire de la naissance de Robert Garcet. C’est un prétexte pour rappeler ce personnage hors du commun, à première vue anachronique, pourtant si actuel à la manière de Jean Huss, de Bernard Palissy, de Galilée, de Boucher de Perthes, des francs-tireurs de la pensée nouvelle à leur époque.
Si la Tour n’existait pas, Robert Garcet serait déjà effacé du tableau des personnalités.
« L’establishment » culturel est plus fermé encore que le catéchisme scientifique.
« Robert Garcet n’est pas notre priorité, il n’est pas de notre culture. Nous ne soutenons pas sa promotion » ! Tel est le dictat d’une instance officielle qui régit le patrimoine wallon.
N’est-ce pas que l’esprit de l’inquisition n’est pas encore effacé ?
N’est-ce pas que les autodafés nazis dont il fut victime au moment de la publication de Son Combat sont encore pleine vigueur ?
Le contrôle de l’opinion est insidieux, administratif, en nos sociétés de pensée unique.
Ma position, comme auteur de cet ouvrage, est franchement subjective.
Ma proximité avec lui m’a laissé le sentiment d’avoir connu un des êtres rares du XX e siècle, un homme fantastique au plein sens du terme. Certes inaccessible pour le commun des mortels. Il a l’univers en lui, sa pensée est universelle. Il en recherche sans cesse les arcanes, débusque des chemins inconnus.
Je saisis quelquefois les opportunités offertes au gré des analyses que je me suis imposées pour m’insurger comme il le faisait.
Le personnage de Robert Garcet marque les esprits par la Tour qu’il a construite. C’est un édifice lui aussi fantastique, bâti en pierres de silex.
Il faut aussi y voir l’édifice d’idées, de pensées, de chiffres, de sentiments, d’émotions, de poésie, d’énergie. Autant de pierres, autant d’épithètes à dimension humaine.
C’est aussi un édifice d’intelligence des systèmes par sa symbolique qui introduit l’ésotérisme comme marchepied à la démultiplication de l’intelligence et à son aspiration vers la spiritualité.
En relisant les écrits qui ont parsemé son existence, il a ouvert en moi plus d’interrogations qu’il ne m’a donné de réponses.
Il crée le doute intellectuel et spirituel. Par son art du mélange de la physique, la chimie ou l’alchimie, l’histoire et la réalité, il jette les dimensions de la pensée universelle, mot terrible, subversif pour la pensée unique.
Robert est subversif ! C’est le mot, de sa naissance à sa mort pour les domestiques, les fonctionnaires de l’ordre culturel et politique Il est exaltation pour qui doute, cherche les voies de l’espérance en soi ou avec l’ensemble des humains.
Sa capacité à saisir le collectif m’a toujours surpris, non pas par les voies de l’oracle ou de la vision métaphysique, mais bien par sa démarche rationnelle, cartésienne, mesurable.
Sa volonté de mettre du rationnel dans l’irrationnel est pour moi la dominante de sa pensée, il organise l’aléatoire.
Ainsi sa personnalité suscite admiration chez certains, répulsion chez d’autres, dangerosité, subversion chez d’aucuns encore.
Il est à la fois flambeau de la révolte, parole d’apaisement, d’espérance et de poésie pour d’autres.
Depuis 2004, je prépare cette biographie.
Sans doute est-ce un retour aux sources ?
Une biographie met en évidence la dynamique de la personne profonde.
Ecrire une biographie active les mêmes sentiments chez son auteur.
J’ai confronté la préparation de cet ouvrage à divers publics à travers des causeries-conférences. J’ai soumis le produit de mes recherches bibliographiques, j’ai déterré des documents originaux inconnus à ma mémoire.
J’ai livré les ébauches de cette construction difficile à la critique du premier cercle. J’ai aussi confronté mes dernières analyses à la critique du deuxième cercle en dégageant des interprétations et mes visions personnelles.
Je ne peux être objectif dans les milliers de pages que Robert a laissées. J’en ai seulement choisi quelques-unes.
J’invite le lecteur intéressé par le personnage à poursuivre le travail que j’ai entamé.
Dans la première partie, j’utilise le chemin traditionnel de sa ligne de vie. Au-delà, je suis le chemin des découvertes. Il n’y a pas de rupture entre l’un et l’autre.
J’écris cet ouvrage pour alimenter le dialogue qu’il a établi avec la société. Hérissée comme les murs extérieurs de la Tour, l’image que je donne de Robert est aussi polie par le vent que la poésie des ailes déployées des Chérubins au septième étage.
PARTIE I. DETERMINISME FAMILIAL

ROBERT RACONTE SA FAMILLE
Busteau, la famille Marcq
La place de Busteau, la rue des Bosquets, la ruelle Pèket, à Ghlin en Hainaut, voilà le berceau de la famille Marcq, son grand-père maternel. Ghl

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents