Traité de la connaissabilité de Dieu
368 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Traité de la connaissabilité de Dieu , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
368 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« L’idée de Dieu est l’idée la plus haute de l’esprit humain »
(Dostoïevski).
Aussi, ne faut-il pas s’étonner que cette idée qui paraît absolue, soit aussi fort complexe. D’un point de vue philosophique, l’idée de Dieu apparaît comme le point culminant de la synthèse métaphysique. Mais est-il possible de démontrer l’existence de Dieu ? Est-ce nécessaire ? Ce que nous voulons démontrer ici, c’est que l’homme est capable de connaître Dieu, indépendamment de la Révélation. Comment ? Tout simplement au moyen de la raison. Nous disons raison et non simplement intelligence ; l’emploi de ce mot inclut la légitimité et la valeur des trois opérations de l’esprit, appréhension, jugement, raisonnement. En fait, la véritable question est : y a-t-il, après tout, assez de raisons de concevoir l’existence de Dieu ? Le traité que nous présentons ici propose une réponse à cette question. Par ailleurs, les grandes questions philosophiques ne peuvent éluder la question de l’existence de Dieu.
Dans le présent ouvrage, nous exposerons douze « arguments », ouverts, réfléchis et concordants, en faveur de l’existence de Dieu, principe et fin de toutes choses. Bien entendu, le mot « argument » n’est pas employé dans le sens formel ou mathématique, mais dans le sens de la réflexion et du raisonnement philosophique. Il suppose donc la valeur de l’abstraction intellectuelle et requiert tout un raisonnement sur le possible.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 novembre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782312063614
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Traité de la connaissabilité de Dieu
Paul - Emmanuel Stradda
Traité de la connaissabilité de Dieu
Théologie philosophique
Étude métaphysico-philosophique des indices de l’existence de Dieu
Tome 2
LES ÉDITIONS DU NET
126, rue du Landy 93400 St Ouen
© Les Éditions du Net, 2018
ISBN : 978-2-312-06361-4

Introduction du tome 2
1. Dieu est la Relation première
Le monde est une manifestation de Dieu. Sans Dieu, le monde serait inconcevable : ce serait « un monde sans âme ». Le cosmos entier est le chef-d’œuvre de l’Artiste divin, il vient de lui, il en est l’expression, assurément inadéquate, mais reflétant quand même d’une façon lointaine la perfection de l’Esprit qui l’a créé. Toute l’intelligibilité de la création, dans sa resplendissante plénitude, n’est qu’une image imparfaite de la Pensée divine et un effet de sa Présence créatrice {1} . Cela signifie que les réalités de ce monde visible sont des hiérophanies de Dieu et l’âme humaine en est son image créée. En fait, le simple fait que le monde « soit là » postule un commencement et une Première Cause. L’Ecriture Sainte nous dit : « Au commencement, Dieu… créa… ». L’existence même du monde nous fournit des raisons métaphysiques de pressentir l’immanence en lui d’une Intelligence qui le meut. Bien entendu : cette Intelligence est à la fois transcendante et immanente au monde. Mon point de vue ? Tout le cosmos nous réfère à Dieu. Dieu existe parce que le monde existe.
Oui, Dieu est l’Etre fondamental, le principe, la base, la racine, la moelle même de tout ce qui existe. Nous pouvons le concevoir ainsi : il est ni « au-dessus », ni « en dehors », ni « au-dedans » de nous. IL EST tout simplement… IL EST l’être. Il est l’ETRE nécessaire, l’ETRE affirmé, l’UN. L’UN est lui-même, étant simple, ne peut être universel, car l’universel est composé. L’universel est un total. L’universel est le monde. Le monde est intelligible car il est de l’être.
Par ailleurs, tous les êtres du monde proviennent d’autres êtres. Ce qu’ils ont d’être, ils l’ont par rapport à autre chose, en vue d’autre chose, etc. C’est pourquoi ces êtres sont dits « relatifs ». Leur « existence » n’est qu’une synthèse de rapports, un faisceau de relations. Sans ces rapports, ils n’existeraient pas. Ainsi, l’être est RELATIONS. Le réel est RELATIONNEL. Dieu est la RELATION première.
C’est pourquoi, l’ontologie métaphysique est une métaphysique de la relation. La totalité du réel ou cette unité dans la multiplicité se retrouve à tous les degrés et dans tous les domaines de l’être, traversée par un vaste réseau de relations.
Généralisons un maximum : l’être se retourne vers son principe par la relation et revient à sa source comme les eaux des lacs et des rivières finissent toujours par retourner à l’océan. Si donc on cherche quel est le principe suprême qui fait la cohésion du grand réel et pour quelle raison dernière tous les êtres s’y tiennent dans une solidarité foncière à laquelle rien n’échappe, il faudra dire que c’est, plus que leur communauté d’origine dans l’unique source qu’est la Cause première, leur tendance à la fois la plus intime et la plus transcendante, celle qui les tient suspendus, dans une aspiration tout ensemble universelle et une fin, à leur Fin dernière unique, qui est Dieu {2} .
Ainsi, Dieu seul EST. Il ne s’agit pas ici de nier la réalité des autres êtres. Il s’agit simplement de dire que les mots « être » – « vie » – « présence » n’ont de sens absolu que pour Dieu.
Le monde existe parce qu’il est relatif et conditionnel ; alors que Dieu est, « parce qu’Il est », et pour nulle autre raison.
Dieu est présent partout, même, s’il est enveloppé dans un immense, sublime et difficile mystère. Il est présent dans les signes qu’il ne manque pas de nous offrir et qui nous disent sa réalité. Dieu est présent dans l’histoire. Dieu est présent dans le silence, dans l’espace de la conscience, dans l’infinie diversité de l’être visible et invisible, dans l’éternelle familiarité des choses, dans la nature, les étoiles, la lune, les saisons, les heures, le visage humain, le sourire, les larmes… Dieu est présent dans l’émotion artistique et dans l’immense symphonie des symboles, dans la sensibilité philosophique et poétique quand celle-ci contemple les choses les plus vraies et les plus certaines qui soient. Dieu est présent dans l’humilité, la délicatesse, la douceur, la bonté, la générosité, la sérénité, la liberté… la prière. Ne sont-ce pas là comme les grâces de l’âme ? Oui, nous nous délectons toujours de l’espérance de Dieu que nous saisissons dans la foi, la vie spirituelle et religieuse. Oui, Lui, c’est Dieu et il est tout amour et riche en miséricorde. Oui, Lui, c’est Dieu et il est étonnant !
2. Les thèses de l’existence de Dieu
Dans le tome 1, nous avons non seulement mis en place les éléments qui incitent à la réflexion sur la réalité de Dieu, mais nous avons également développés trois thèses sur les douze thèses que comporte la démonstration philosophique de l’existence de Dieu. Il est clair que celle-ci est une démonstration de pure philosophie.
Ainsi, en dernier lieu, l’esprit philosophique qui cherche la vérité du réel, est amené à examiner les possibilités de l’existence de Dieu en tant que réalité souveraine. Dans cette recherche du réel, il veut atteindre le principe premier, celui qui est à la fois la cause, l’exemplaire, la fin de tout ce qui est. Ce principe s’appelle Dieu. Il est vrai que la démarche philosophique, qui veut connaître la vérité, conduit nécessairement la pensée au problème de Dieu.
Enfin, ci-après les douze thèses qui sous-tendent l’existence de Dieu. On peut les appeler :
1. La thèse relationnelle basée sur le principe de causalité. Dieu est la Cause des causes.
2. La thèse transcendante de Dieu . Dieu est le suprême postulat du réel.
3. La thèse cosmologique ou la thèse de la « révélation cosmique » : les aspects philosophiques et théologiques. Dieu est la Relation première.
4. La thèse de l’analyse métaphysique qui affirme implicitement la nécessité d’un Absolu par la relativité du fini comme tel . Dieu est l’analogue principal.
5. La thèse de la causalité analogique et la référence à Dieu. Dieu est la Cause analogique du monde.
6. La thèse de l’hénologie . Dieu est le monde intelligible.
7. La thèse de l’inférence métaphysique . Dieu est l’Etre nécessaire.
8. La thèse par le symbole . Dieu est la clef de la compréhension des symboles.
9. La thèse anthropologique ou la thèse a contengia mentis , appliquée au désir naturel, existentiel de Dieu. Dieu est le désir et le bonheur profonds de l’âme.
10. La thèse ontologico - métaphysique . Dieu résume toute la valeur de la métaphysique.
11 . La thèse axiologique . La connaissance de Dieu est l’épanouissement de la quête métaphysique et spirituelle.
12. La thèse de l’universelle analogie des êtres , selon saint Bonaventure . Dieu est la cause et le modèle de toutes choses.
Au terme, on dira : Dieu fait toutes choses par son Immanence. Dieu règne sur toutes les choses par sa Transcendance.
4. La thèse de l’analyse métaphysique qui affirme implicitement la nécessité d’un Absolu par la relativité du fini comme tel
– L’Etre infini est affirmé comme implication métaphysique de l’ordre des êtres finis. L’être comme trace de l’infini. La chaîne des analogies est sans limite. Dieu est l’analogue principal.
« Le sens du monde doit se trouver en dehors du monde. Dans le monde toutes choses sont comme elles sont et se produisent comme elles se produisent : il n’y a pas en lui de valeur – et s’il y en avait une, elle n’aurait pas de valeur. S’il existe une valeur qui ait de la valeur, il faut qu’elle soit hors de tout évènement et de tout être-tel. (So-sein.) Car tout évènement et être-tel ne sont qu’accidentels. Ce qui les rend non-accidentels ne peut se trouver dans le monde, car autrement, cela aussi serait acciden

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents