Nos post-partum
148 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Nos post-partum , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
148 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La grossesse est rythmée par les prises de sang, les rendez-vous médicaux, les échographies, les séances de préparation à la naissance… Plus on avance, plus on nous met en condition dans la perspective du fameux « jour J ».

Or, l’accouchement n’est pas uniquement la fin d’un processus ; c’est aussi le début du post-partum. Entre récupération physique et mentale, soins à donner au bébé, nouvelle vie à trois (ou à plus !) à organiser… Les mois qui suivent l’accouchement sont intenses et déstabilisants.

À l’initiative du hashtag #MonPostPartum, lancé en 2020 sur les réseaux sociaux, Morgane Koresh, Ayla SauraMasha Sexplique

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 mars 2022
Nombre de lectures 17
EAN13 9782317031113
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières LE DÉBUT DE LA FIN ? LES AUTEUR·ICES NOTE DES AUTEUR·ICES ACCESSIBILITÉ ACCOUCHEMENT AIDES ALIMENTATION ALLAITEMENT AMOUR POUR SON BÉBÉ BABY BLUES BÉBÉ SECOUÉ BIBERON CHARGE MENTALE CONTRACEPTION COUCHES COUPER LE CORDON COUPLE CULPABILITÉ DÉPRESSION POST-PARTUM DEUIL PÉRINATAL DOULEUR ÉPISIOTOMIE ESTIME DE SOI FRUSTRATION HORMONES HYGIÈNE ET SOINS IDENTITÉ KILOS LECTURES MODES DE GARDE MORT INATTENDUE DU NOURRISSON PÉRINÉE PLEURS PORTAGE ET POUSSETTE PROFESSIONNEL.LES DE SANTÉ RÉSEAUX SOCIAUX RETOUR AU TRAVAIL RETOUR DE COUCHES SAIGNEMENTS SEXUALITÉ SOLITUDE SOMMEIL TIRE-LAIT VENTRE VÊTEMENTS VERGETURES VIOLENCES WARRIOR (ACCOUCHER SOUS) X X : L'INCONNUE DE L’ÉQUATION REMERCIEMENTS PAGE DE COPYRIGHT
Points de repère Couverture Page de Titre Corps de texte
LE DÉBUT DE LA FIN ?
La grossesse est rythmée par les prises de sang, les rendez-vous chez la sage-femme, les échographies, les séances de préparation à la naissance… Plus on avance, plus on nous met en condition dans la perspective du fameux « jour J ».
L’accouchement est, pour beaucoup, le point culminant de la montagne. Après ? Ce n’est que de la descente, ça va ! Or, toutes les personnes qui pratiquent l’escaladent savent que la descente peut être plus éprouvante que la montée. En sous-estimant la descente, on ne s’y prépare pas, et on se retrouve démuni·e le moment venu.
Le post-partum est une descente de montagne. On pense souvent qu’il sera plus facile à vivre que la grossesse et/ou l’accouchement, pourtant, c’est une période de grande fragilité, d’autant plus difficile que nous peinons à en parler, tant nous continuons à nourrir collectivement l’idée qu’après l’accouchement, le plus dur est passé.
Nous, Ayla, Masha, et Morgane, trouvons que toutes les personnes qui accouchent méritent d’avoir à leur disposition un kit d’outils complet.
Nous aussi, comme beaucoup, nous avons souffert du manque d’accompagnement et de ressources après nos accouchements.
Nous souhaitons rétablir un cercle de transmission. Nous pensons que le partage de nos expériences nous renforce et nous élève. Plus nous parlons, plus nous brisons les murs invisibles qui nous séparent les un·es des autres. L’image de la mère parfaite nous muselle. Elle renforce notre culpabilité. Et quoi de pire que d’imaginer que l’on n’est peut-être pas normal·e ?
Ce livre est là pour mettre à l’honneur la multiplicité et le singulier, loin du cliché tout lisse de la maman modèle qui ne connaît pas les fuites urinaires, reprend le sport trois jours après son accouchement et déguste une tasse de thé avec le bruit des oiseaux en regardant son bébé dormir tranquillement pour la dixième heure consécutive.
Le déclic de cette aventure a eu lieu en février 2020, lorsque nous avons pris conscience du pouvoir de la parole. Après la censure des publicités Frida Mom, vantant les mérites des protections pour le post-partum, nous avons lancé le hashtag #MonPostPartum. La publicité avait été jugée trop crue pour la cérémonie des Oscars : il faut dire que montrer une femme en couche de post-partum, avec des pleurs de bébé en fond, est encore trop subversif, tant le monde occidental est attaché à son image de mère miraculeusement rayonnante dans la maternité.
Heureusement, et comme beaucoup d’autres fois encore, nous avons pu compter sur Ashley Graham, mannequin américain, pour éveiller les consciences sur Instagram. Elle a rapidement posté une photo d’elle en plein post-partum, vêtue d’une couche. Illana Weizman et nous trois l’avons immédiatement suivie en postant à notre tour des photos de nos post-partum sur le réseau des apparences, avec un hashtag associé. Ce fut un véritable succès. Le hashtag réunit actuellement plus de 12 000 témoignages et montre enfin au grand jour cette période invisibilisée. Le mot post-partum n’avait jamais été autant googlé en cinq ans qu’au moment du hashtag. Depuis, de nombreux ouvrages ont vu le jour pour parler du post-partum et nous sommes fièr·es d’apporter ici notre pierre à l’édifice.
Ce livre est également destiné à l’entourage de toutes les personnes enceintes ou en post-partum. Vous y trouverez de nombreux conseils spécialement conçus pour vous, notamment à la fin des différentes entrées. N’hésitez pas à les lire pour accompagner au mieux les personnes qui donnent la vie autour de vous. Tous les conseils de ce livre ne vous correspondront peut-être pas. Certains seront à adapter, d’autres ne vous parleront tout simplement pas, mais nous espérons de tout cœur que la majorité d’entre eux vous aideront et faciliteront votre quotidien.
Parce qu’il existe des papas transgenres, des mamans endeuillées, des mamans solos, des mamans sans bébé, des mères lesbiennes, des parents non binaires, nous avons voulu ce guide le plus inclusif possible. Ce qui nous unit, c’est le post-partum, alors autant essayer de le rendre plus agréable… pour tout le monde !
LES AUTEUR·ICES
Nous ne sommes pas des professionnel·les de la santé. En revanche, Christiane David, sage-femme, a relu notre ouvrage et y a apporté ce que ses années de travail auprès des bébés lui ont enseigné. Merci à elle pour son travail.

Morgane Koresh est un·e illustrateur·ice et street-artiste féministe non binaire. Par ses textes, dessins et photos, Morgane milite pour changer les représentations et injonctions liées à la maternité, mais aussi celles des corps et des vécus encore trop peu mis en avant dans les médias. Sur son compte Instagram, elle écrit et illustre ses réflexions sur l’éducation non genrée à l’épreuve du quotidien.



Masha Sexplique , blogueuse et créatrice de contenus sexo depuis 2018, ouvre les débats sur les sexualités. Sur son compte Instagram, on déconstruit les tabous, on s’informe, et surtout, on décomplexe ! Elle est l’autrice de Sexplorer (Mango, août 2021) et de Un corps pour deux (Leduc Graphic, octobre 2021), et maman à temps plein d’une enfant de trois ans.

Ayla Saura est gérante d’une librairie à tendance féministe située à Rennes. Elle est aussi maman d’une petite fille de deux ans. Sur les réseaux sociaux, elle partage son quotidien, ses doutes et aussi des portraits qu’elle réalise en tant que photographe, même si, depuis la naissance de sa fille, elle a beaucoup de mal à prendre du temps pour cette activité.
NOTE DES AUTEUR·ICES
Ayant voulu que ce livre soit le plus inclusif possible, nous utilisons le point médian lorsque la situation s’y prête. Mais il arrive que nous parlions spécifiquement des mères, car certaines injonctions pèsent davantage sur elles.
L’ouvrage se présente sous la forme d’un abécédaire : les mots y sont décrits par ordre alphabétique. Vous pouvez le lire de A à Z ou bien piocher le mot qui vous intéresse. Vous pouvez tout lire ou seulement les sujets qui vous interrogent. Sentez-vous libre de vous approprier votre lecture.
Vous trouverez à la fin de nombreuses entrées un renvoi vers d’autres, qui peuvent donner un complément d’information ; n’hésitez pas à y faire un tour. Nous vous invitons par ailleurs à faire lire à votre partenaire et à vos proches les petits encadrés intitulés « Conseils pour l’entourage ».
ACCESSIBILITÉ
Sous couvert d’humour ou avec une aversion assumée, les propos désobligeants envers les enfants fusent régulièrement. Pour certain·es, ils seraient bruyants et les parents, inactifs. En réalité, ce ne sont pas les enfants qui sont inadaptés à certains lieux, mais certains lieux qui ne sont pas pensés pour les enfants. Certains pays, comme la Suède avec son congé parental de 15 mois, sont beaucoup plus kid frie ndly : on y trouve chaises hautes et tables à langer dans pratiquement tous les restaurants, ainsi que des menus enfants un peu plus travaillés que l’éternel « steak haché-frites » proposé en France.
Un manque d’accessibilité qui entrave la liberté des mères
Bienvenue de l’autre côté, celui des parents qui galèrent pour trouver des endroits accessibles avec leur jeune enfant. À vous les tables trop collées au resto, nécessitant de plier la poussette (et du coup de vous retrouver avec l’enfant sur les genoux pendant tout le repas), les changements de couches à table, les trottoirs trop petits pour les poussettes, les escaliers sans fin…
En France, il est dans l’ordre des choses de faire des enfants, mais une fois qu’ils sont là, il faudrait ne plus avoir envie de sortir et rester gentiment à la maison les premiers mois. Peu de restaurants proposent une table à langer aux toilettes et des chaises hautes… et c’est encore plus rare de trouver des toilettes équipées dans les grands magasins.
Le métro parisien est l’un des grands exemples de lieux non adaptés : le manque d’ascenseur et le nombre d’escaliers décourageant bien des parents à se déplacer avec leur enfant. Porter sa poussette dans les escaliers après un accouchement est fortement déconseillé (risques pour le périnée notamment) et il est vraiment temps que la politique des villes s’intéresse au sujet et pense les espaces urbains aussi pour les enfants.
Les espaces kid friendly : l’avenir ?
Ne fréquenter que des endroits kid friendly n’est pas une solution viable sur le long terme, surtout en France où ils sont peu nombreux et souvent onéreux. Il est nécessaire d’intégrer les enfants à notre société dès leur plus jeune âge. S’empêcher d’aller dans des endroits sous prétexte qu’ils ne sont pas adaptés rend la question de l’inclusivité encore plus compliquée. Estampiller des endroits comme kid friendly voudrait dire que les autres lieux ne le sont pas et que les familles avec de jeunes enfants sont, de fait, personæ non gratæ . Encore une excuse pour enfermer les familles (et surtout les mères, qui assument toujours aujourd’hui en majorité l’éducation des enfants).
Oui, les enfants sont pour la plupart d’entre eux bruyants. C’est tout à fait naturel : leur filtre n’est pas encore très au point, mais c’est NORMAL. Cessez de culpabiliser parce que vos enfants vivent. Oui, ils pleurent, crient, jouent, rigolent fort. Celles et ceux q

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents