444 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Churchill et la guerre navale

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au cours d'une carrière politique d'un demi-siècle, couvrant les deux guerres mondiales, Churchill fut deux fois Premier Lord de l'Amirauté (ministre de la Marine) et Premier ministre de la Grande-Bretagne. Officier de cavalerie de formation, il se passionna pour la Royal Navy, première marine du monde, dont il parvint par la politique à prendre la tête. Directif et impétueux, il se heurta aux amiraux et commit des erreurs. Sa stratégie en Méditerranée et en Extrême-Orient se heurta à celle des Américains. Néanmoins la « bataille de l'Atlantique » dont dépendit l'issue de la guerre en Europe servit sa légende.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2016
Nombre de lectures 12
EAN13 9782140014178
Langue Français
Poids de l'ouvrage 14 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Jean-José Ségéric
CHURCHILL ET LA GUERRE NAVALE
ET LA GUERRE NAVALE
CHURCHILL ET LA GUERRE NAVALE
Jean-José Ségéric CHURCHILL ET LA GUERRE NAVALE
Du même auteur e Histoire du point astronomique en mer,édition 2013.Marines Éditions, 2006, 2 Napoléon face à la Royal Navy,Marines Éditions, 2008. L’amiral Mahan et la puissance impériale américaine,Marines Éditions, 2010, Prix de l’Acoram. Contribution à Approche de la géopolitique,collectif sous la direction d’Hervé Coutau-Bégarie et Martin Motte, Economica, 2013. Le Japon militaire,L’Harmattan, 2013. La Chine et le traité de Versailles,L’Harmattan, 2014. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08998-0 EAN : 9782343089980
«Aucune institution anglaise autre que la Navy- à l’exception du Parlement -ne fut si profondément assortie au génie de Churchill, et ne lui fournit un domaine aus-si vaste pour le déploiement de ses dons et pour l’éta-lage de ses fautes. » 1 Richard Ollard
1 Professeur au Royal Naval College. Contribution à « Churchill », dirigée par Robert Blake et Roger Louis – Oxford University Press - 1993
A V A N T - P R O P O S La guerre navale occupa l’esprit de Winston Churchill pendant les cin-quante années de sa carrière politique au cours de laquelle il fut deux fois Premier Lord de la mer (ministre de la marine), deux fois Premier ministre, 1 etfrontbencheractif à la Chambre des Communes. Comme spéculation ou comme urgence opérationnelle - par affinité aussi - elle ne le quitta jamais, soit parce qu’elle aurait lieu, soit parce qu’elle faisait rage. Elle était déter-minante dans le jeu des forces dont dépendait le sort de l’Empire britan-nique. Au début du siècle dernier et de sa carrière politique, Churchill, éphémère officier de cavalerie, connaissait peu de choses de ce corpus ésotérique transcendant qu’est la pensée navale stratégique. A la fin de cette carrière, des trois vainqueurs réunis à Potsdam en juillet 1945 - Roosevelt, Staline et lui - il était celui qui avait été au plus près des affaires navales des deux guerres. Longue expérience donc, doublée de celle de huit mandats ministé-riels, dont celui de la défense. Après tant de travaux consacrés à Churchill et maintes controverses, nous connaissons mieux aujourd’hui son rôle dans l’épopée navale britannique de cette période, qui vit évoluer l’art de la guerre sur mer. Churchill, homme de pouvoir, homme de guerre adoubé par le Parlement, d’un dynamisme et d’une pugnacité légendaires, fut sans conteste providen-tiel pour l’Empire britannique et pour la cause des Alliés. Il s’investit abso-lument dans le domaine naval qu’il affectionnait, mais, stratégiste instinctif et péremptoire, il se heurta maintes fois aux Lords de l’Amirauté et aux dé-cideurs Alliés. Dans une perspective historique et stratégique resserrée, cet ouvrage dé-crit comment, au cours des deux guerres mondiales, Churchill inspira ou conduisit les principales opérations navales britanniques, comment il situa le rôle de la Royal Navy dans la stratégie globale. Sa stature exceptionnelle supporte sans dommages que nous recherchions chez lui cette rareté chez l’homme politique, l’intelligence de la guerre navale. Churchill est un cas d’école de la relation de l’autorité civile avec la force navale et le manage-ment de la guerre sur mer, problématique toujours actuelle. 1 - debench; ministre sans portefeuille, ou cadre de l’opposition (, banc shadow cabinet), siégeant à la Chambre des Communes sur les bancs proches de l’allée centrale ; sur les bancs en retrait siègent lesbackbenchers, les obscurs et les nouveaux venus.
9