198 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

La guerre une vérité humaine

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Depuis toujours, la guerre hante l'humanité. De l'histoire à l'actualité, à travers les différentes régions du monde ou dans ses nombreuses dimensions, il n'y a pas une lecture de la guerre. Bien au-delà du champ militaire strict, phénomène multiforme, la guerre impacte tous les domaines de la société humaine. Cet ouvrage présente différents points de vue sur la guerre, son développement théorique, mais aussi sur ses conséquences sociales, économiques et culturelles.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2013
Nombre de lectures 141
EAN13 9782296533448
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

/LOOH

Sous la direction deNabil El-Haggar












LA GUERRE,
UNE VÉRITÉ HUMAINE













Les Rendez-Vous d’Archimède
Collection dirigée par Nabil El-Haggar
Université Lille 1 – Sciences et Technologies



LA GUERRE, UNE VÉRITÉ HUMAINE

Sous la direction de Nabil El-Haggar


Monique Chemillier-Gendreau
Jean-Marc Ferry
Francis Guibal
Pierre Hassner
François-Bernard Huygue
Jean-Claude Monod
Jean-François Rey
Jean-François Robinet
Goran Sekulovski























































© L’Harmattan, 2013
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-00254-5
EAN : 9782343002545

Remerciements à :

- la Direction générale pour l’enseignement supérieur etl’insertion
professionnelle, ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
- la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord-Pas de Calais
(DRAC), ministère de la Culture et de la Communication
- le Conseil Régional Nord-Pas de Calais
- le Conseil Général du Nord
- la Ville de Villeneuve d’Ascq
qui subventionnent les activités organisées par l’Espace Culture.
- l’agent comptable de l’Université Lille 1

- l’équipe de l’Espace Culture de l’Université Lille 1 :
Jean-Philippe Cassar, vice-président de l’Université Lille 1, Culture et
Patrimoine Scientifique
Jacques Lescuyer, directeur

Communication/Éditions :
Delphine Poirette, responsable de la communication
Edith Delbarge, chargée des éditions et assistante de communication
Julien Lapasset, graphiste - webmestre
Audrey Bosquette, assistante aux éditions

Administration :
Dominique Hache, responsable administratif
Fathéa Chergui, secrétaire de direction
Angebi Aluwanga, assistant administratif
Brigitte Flamand, chargée d’accueil

Initiatives culturelles :
Mourad Sebbat, chargé des initiatives culturelles
Martine Delattre, assistante aux initiatives culturelles

Patrimoine scientifique :
Sophie Braun, chargée du patrimoine scientifique

Régie technique :
Jacques Signabou, régisseur technique

Café culturel :
Joëlle Mavet


L’ensemble des textes a été rassemblé par Edith Delbarge, chargée des
éditions et Audrey Bosquette, son assistante.


Collection
« Les Rendez-Vous d’Archimède »


« Questions de développement :
nouvelles approches et enjeux »
sous la direction d’André Guichaoua – 1996

« Le Géographe et les Frontières »
sous la direction de Jean-Pierre Renard – 1997

« Environnement : représentations
et concepts de la nature »
sous la direction de Jean-Marc Besse
et Isabelle Roussel – 1998

« La Méditerranée des femmes »
sous la direction de Nabil El-Haggar – 1998

« Altérités : entre visible et invisible »
sous la direction de Jean-François Rey – 1998

« Spiritualités du temps présent : fragments d’une analyse,
jalons pour une recherche »
sous la direction de Jean-François Rey – 1999

« Emploi et travail : regards croisés »
sous la direction de Jean Gadrey – 2000

« L’École entre utopie et réalité »
sous la direction de Rudolf Bkouche
et Jacques Dufresnes – 2000

« Le Temps et ses représentations »
sous la direction de Bernard Piettre – 2001

« Politique et responsabilité :
enjeux partagés »
sous la direction de Nabil El-Haggar
et Jean-François Rey – 2003

« Les Dons de l’image »
sous la direction d’Alain Cambier – 2003

« L’Infini dans les sciences,
l’art et la philosophie »
sous la direction de Mohamed Bouazaoui,
Jean-Paul Delahaye et Georges Wlodarczark – 2003

« La Ville en débat »
sous la direction de Nabil El-Haggar, Didier Paris
et Isam Shahrour – 2003

« Art et Savoir,
de la connaissance à la connivence »
sous la direction d’Isabelle Kustosz – 2004

« Le Vivant.
Enjeux : éthique et développement »
Sous la direction de Nabil El-Haggar
et Maurice Porchet – 2005

« Le Hasard : une idée, un concept, un outil »
Sous la direction de Jean-Paul Delahaye – 2005

« Que cachent nos émotions ? »
Sous la direction de Jean-Marie Breuvart – 2007

« À propos de la culture »
Tomes 1 et 2
Sous la direction de Nabil El-Haggar – 2008

« La Laïcité, ce précieux concept »
Sous la direction de Nabil El-Haggar – 2008

« Visages de la justice »
Sous la direction de Jean-François Rey – 2010

« Le Monde vu à la frontière »
Sous la direction de Patrick Picouet – 2011

« À propos de la science – Autour de la matière »
Sous la direction de Nabil El-Haggar et Rudolf Bkouche – 2011

« À propos de la science – Science et société »
Sous la direction de Nabil El-Haggar et Rudolf Bkouche – 2011

« Autour de l’enfant : questions aux professionnels »
Sous la direction de Jean-François Rey – 2012




À paraître prochainement :

« La Crise »
« Quel devenir pour le travail social ? »
































SOMMAIRE



Avant-propos
Par Nabil El-Haggar


Introduction
Par Nabil El-Haggar


Chapitre I
Les métamorphoses de la guerre

Les métamorphoses de la guerre
Par Pierre Hassner


Chapitre II
Concept de guerre

La formalisation classique du concept de guerre
et sa déstabilisation contemporaine
Par Jean-Claude Monod

De la dialectique de la guerre et du droit
ou : qu’est-ce que la guerre après l’abolition du
droit à la guerre ?
Par Jean-Marc Ferry


Chapitre III
Guerre et religion

Guerre, État, religion ;
trois figures d’un contre-Hobbes
Par Jean-François Rey


13

p. 15

p. 17

p. 27

p. 47

p. 65

p. 75

Religions en conflits :
les querelles de l’universel
Par Francis Guibal

Le monde orthodoxe face à la
terreur et au choc des civilisations
Par Goran Sekulovski


Chapitre IV
L’autre guerre

Terrorisme, guerre du pauvre
et propagande par le fait
Par François-Bernard Huyghe


Chapitre V
Peut-on agir sur la guerre ?

Fin de la guerre
Par Jean-François Robinet

Prévenir et humaniser la guerre,
est-ce possible ? L’exemple de la
guerre du Vietnam
Par Monique Chemillier-Gendreau





Bibliographie des auteurs

14

p. 93

p. 121

p. 143

p. 157

p. 171

p. 187

Avant-propos




Par Nabil El-Haggar
Ancien vice-président de l’Université Lille 1, chargé de la
Culture, de la Communication et du Patrimoine Scientifique,
fondateur de l’Espace Culture et des Rendez-vous d’Archimède



Ce livre est le vingt-sixième de la collection «Les
Rendez-vous d’Archimède ».
Il met en évidence la complexité des questions et
des enjeux qu’engendre une réflexion sur la guerre. Est-il
nécessaire de rappeler que cette question est planétaire? Si la
grande majorité des citoyens dans le monde aspire à la paix, un
nombre encore important d’États et de pays, petits et grands,
sont en guerre, d’autres sont menacés. Pourtant, nous savons
tous qu’une guerre, quelle qu’elle soit, n’apporte que désolation
et destruction.

Le lecteur verra cette question traitée en cinq parties :
- Lesmétamorphoses de la guerre
- Conceptde guerre
- Guerreet religion
- L’autreguerre
- Peut-onagir sur la guerre ?


Grand merci aux auteurs qui ont bien voulu s’associer à
cette démarche dans son intégralité, aux membres du comité
scientifique grâce auxquels ce travail a été rendu possible.

Je profite de cet avant-propos pour signaler aux lecteurs
qui découvrent cette collection que nous travaillons depuis plus
de dix-huit ans pour que «Les Rendez-vous d’Archimède»
restent un espace de réflexion, de pensée, de rigueur et de
liberté. La pensée a besoin d’espaces de liberté où échanges et

15

rencontres trouvent vie en dehors de toute logique utilitaire. Les
savoirs et les connaissances, fruits d’une construction lente et
complexe des rapports que l’on peut avoir au monde, fondent
l’ensemble des rencontres proposées lors de ces rendez-vous.
Cet espace multiforme se veut un lien indissociable entre la
culture et l’éducation.

Je rappelle également aux lecteurs qu’ils peuvent
découvrir sur le site de l’Espace Culture la revue culturelle
Les Nouvelles d’Archimède, trimestriel gratuit qui traite de
questions diverses à travers des approches multidisciplinaires.
Vous pourrez y lire des articles relatifs aux thèmes de l’année et
y retrouver régulièrement les rubriquesParadoxes, Mémoires
de sciences, Repenser la politique, Chroniques d’économie
politique…

Alors, si notre démarche et nos publications vous
intéressent, n’hésitez pas à nous contacter et à en parler autour
de vous. Le public est notre meilleur média !


http://culture.univ-lille1.fr/

16

Introduction




Par Nabil El-Haggar
Ancien vice-président de l’Université Lille 1, chargé de la
Culture, de la Communication et du Patrimoine Scientifique,
fondateur de l’Espace Culture et des Rendez-vous d’Archimède



« Il n’est pas de témoignage de culture qui ne soit en
même temps un témoignage de barbarie. »

Walter Benjamin,Thèses sur le concept d’histoire


Ce vingt-sixième ouvrage fait écho aux «Rendez-vous
d’Archimède » sur le thème de la guerre – conférences données
par des scientifiques, des universitaires et des chercheurs issus
de disciplines diverses – qui ont eu lieu au cours de la saison
2008/2009.

Outre la pluridisciplinarité, il faut souligner ici la
diversité de points de vue sur la problématique, son développement
théorique, mais aussi sur ses conséquences sociales,
économiques et culturelles.


Aux origines de la guerre

Phénomène aussi ancien que l’humanité, la guerre n’a
jamais cessé d’inquiéter l’homme, elle est toujours d’actualité,
en permanence menaçante.

Le mot «Guerre » devraitnous horrifier.Pourtant, au fil
des siècles, ce qualificatif est devenu presque commun pour
nous, humains. Comme l’écrit d’ailleurs Pierre Hassner, dans
certaines langues on désigne l’« homme» et le « guerrier» par
le même terme.

17

Depuis des millénaires, tout laisse à penser que les
hommes ont besoin de la guerre. Il y a plus de 30 000 ans, le progrès
technique des outils de guerre et de chasse – lances, arcs… – a
permis d’accroître le potentiel guerrier des sociétés humaines.
Depuis, il faut reconnaître que les «amateurs » deguerre sont
nombreux. Il y a ceux qui sont convaincus de défendre une
cause. Pour d’autres, la guerre est un métier lucratif très
rentable…
Exemple effarant: celui de l’Amérique soutenue par la
coalition, décidant de faire la guerre à l’Irak, et qui n’a pas
oublié de vendre sa guerre à l’opinion publique, américaine et
mondiale. Un tissu de mensonges extraordinairement orchestré
par la plus grande démocratie du monde !
L’armée américaine entre en guerre pour détruire un
pays, au nom de la démocratie occidentale, et déstructurer
une société bien plus ancienne que celle de George Bush.
L’Amérique savait que cette guerre était très rentable pour elle.
En 2003, l’armée américaine a tué plus de civils que
d’insurgés…

Aujourd’hui, alors que la plus grande partie de la planète
est en paix, nombreux sont encore les États, hommes d’affaires,
insurgés, opprimés voire illuminés qui préparent leurs guerres,
chacun persuadé que son combat est légitime.

Sans solution durable et juste aux multiples conflits, la
guerre rôde toujours.
Une région comme celle qui va de l’Égypte au Yémen est
privée de la possibilité de vivre en paix, la démocratie ne peut
e
se construire et s’épanouir. Colonisée dès le XIXsiècle,
gouvernée à son indépendance par des militaires sans scrupules
soutenus par les puissances démocratiques occidentales, cette
région n’a eu aucune possibilité d’échapper à plusieurs guerres,
perdues. Depuis, la puissance dominante déclenche des guerres
de types nouveaux. Au-delà des protocoles diplomatiques, la
rencontre entre Orient et Occident reste un vœu pieu.

De la Guerre froide entre la Chine et les États-Unis
en passant par l’Afrique, la Palestine et la Syrie jusqu’au
printemps arabe, la guerre est au centre d’enjeux géostratégiques
majeurs.

18