Pour l

Pour l'honneur de la gendarmerie sénégalaise Tome 1

-

Livres
206 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Juin 2007 : un scandale, mon nom, la perte de mon commandement de major général de la gendarmerie... un des multiples scandales du régime dit de l'alternance. Un Président sourd à mon appel et des officiers qui usent de leur pouvoir et de leur autorité pour me salir. Un exil, un silence abasourdissant, le stress me retracent une carrière que j'ai voulue exemplaire, engagée et honorable. J'explique le sens de mon engagement et les principaux événements qui ont jalonné mes états de service."

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juillet 2014
Nombre de lectures 11
EAN13 9782336351049
Langue Français
Signaler un abus
C o l o n e l A b d o u l a y e A z i z N d a w
Pour l’honneurde la gendarmerie s é n é g a l a i s e
Tome 1 : Le sens d’un engagement
Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise
Tome 1 Le sens d’un engagement
Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw Forces armées sénégalaises Gendarmerie nationale
Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise
Tome 1 Le sens d’un engagement
Du même auteur chez le même éditeur Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise. Tome 2 : La mise à mort d’un officier, 2014.
Nous sommes conscients que quelques scories subsistent dans cet ouvrage. Vu l’utilité du contenu, nous prenons le risque de l’éditer ainsi et comptons sur votre compréhension
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01592-7 EAN : 9782343015927
Je dédie ce livre À ma mère Khady Birame Senghene NDIAYE, femme d’honneur et de vertu qui refuse que je rase les murs et veille sur mon bien être et ma démarche. À mon oncle Doudou NDIAYE Bachir ; ceux qui le connais-sent le surnomment NDIAYE ANGLAIS, tant tout dans son com-portement et sa vie est Honneur Rigueur et Intégrité ; Au Général Abdoulaye FALL, Chef d’Etat Major Général des Armées qui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour m’aider et me soutenir. Son soutien financier m’a permis de maintenir mon niveau de vie, loger ma famille et assurer mes engagements fami-liaux ; À tous mes subordonnés, Officiers, Sous-officiers et Gen-darmes auxiliaires qui continuent de croire que les Remparts de la Cité sont des Hommes et non des pierres
5
Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw 1/ DISTINCTIONS HONORIFIQUES Commandeur de l'Ordre National du Lion Commandeur de l'Ordre National du Mérite Médaille d'Honneur de la Gendarmerie Croix de la Valeur Militaire 3 citations dont 2 avec étoiles d’argent Officier de l'Ordre National du Mérite de France Médaille Commémorative de la Libération du Koweït Médaille de L'organisation de l'Union Africaine pour le Tchad Médaille de l'ECOMOG pour le Libéria Médaille des Nations Unies pour la Bosnie Herzogovine 2/ FONCTIONS DE POUVOIRS Commandant d'unités d'instruction Gendarmerie Directeur de Centres d'instruction Commandant d'Unites de Gendarmerie Mobiles Commandant de Contingent Opérations Extérieures Directeur du Département Juridique des Forces Armées Chef de l'Etat Major Gendarmerie Sous Directeur de la Justice Militaire 3/ FONCTIONS D INFLUENCE Chef de la Division Justice Militaire de la DJM Chef de la Division Situation Synthèse de la DDSE Directeur de la Lutte contre la Subversion et le Terrorisme du CENCAR Conseiller Juridique du Ministre des Forces Armées DIRCEL Conseiller référendaire du Conseil d'Etat CONSEIL D'ETAT Haut Commandant en Second ou Major Général de la Gendarmerie 4/ FONCTIONS INTERNATIONALES Prévôt de grandes unités d'opérations extérieures Policier International UNMIBH Président du comité des experts de l'ANAD Président de la Commission Nationale anti mines Président de la Commission Nationale ALPC Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale NBC Attache Militaire en Guinée et en Italie
7
Avant-propos Beaucoup de gendarmes, notamment des sous-officiers ont cru en mon action et en mon engagement. Ils ont été surpris et anéantis de me voir quitter le commandement. Des choses très graves leur ont été dites pour justifier mon limogeage de la fonction de Haut Commandant en Second de la Gendarmerie Nationale. La plupart d’entre eux n’ont jamais cru à tous ces mensonges, manipulations et fourberies pour justifier ma mise à mort. Jamais occasion ne m’a été donnée de pouvoir m’expliquer et me justifier. On m’a accusé d’avoir détourné deux milliards de nos pauvres francs dans des marchés nébuleux. On m’a accusé d’avoir voulu isoler le Général et de manquer de loyauté envers mon chef et la Gendarmerie. On m’a accusé d’avoir fait du népotisme en donnant des marchés militaires à mon épouse et à ma sœur. On m’a accusé d’intempérance, d’enrichissement illicite, d’adultère. Ces accusations ont été répétées aux gouvernements qui se sont succédés et toutes les décisions me concernant sont mar-quées et diligentées sur la base de telles informations et mani-pulations. Depuis tout avancement, toute décoration m’ont été refusés par le gouvernement de la République et la gêne que je consti-tue pour tous les Ministres des Forces Armées, semble donner à la longue, raison à ceux qui ont décidé de m’anéantir. Je n’ai nul besoin de m’expliquer face à des chefs manipulés et qui refusent de voir plus loin que ce qu’on leur a dit de moi. J’ai saisi ces chefs et autorités par des lettres officielles pour demander l’ouverture d’une enquête même administrative, pour faire la lumière sur mon cas.
9