Cultures communes et diversités culturelles

-

Livres
3 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 3
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Cultures communes et diversités culturelles (fiche - Terminale ES -Terminale L - Terminale STMG -Terminale S - Terminale Pro - CAP)
Objectif : La population française est basée sur une mixité so ciale, religieuse et géographique grâce aux différentes étapes d'immigration et la co lonisation. Le « vivre ensemble » n'exclut pas l'expression des individualités et de la diversité culturelle apportée par chacun. Les textes fondateurs de la République fran çaise garantissent même le respect et le droit aux manifestations de cette div ersité. Cependant, vivre sous un même drapeau impose le respect de règles communes e t notamment celle de la séparation des pouvoirs politique et religieux et l e droit à l'égalité de chacun.
Il s'agit de savoir s'il est possible de concilier des pratiques, des cultures particulières, qui appartiennent au domaine privé, avec celles de la sphère publique, et de définir si elles vont dans le même sens ou si, au contraire, e lles se compromettent ? 1. La séparation des Églises et de l'État comme pri ncipe fondateur d'une culture commune a. Une séparation nécessaire e Au16 siècle, la France est déchirée par desguerres de religiond’une extrême violence entre catholiques et protestants dont le s ymbole reste lemassacre de la e Saint Barthélémyle24 août 1572siècle, l’idée que pour. S’impose alors, au 17 gouverner et permettre aux catholiques et protestan ts de vivre ensemble, l’État ne doit pas interférer dans les affaires religieuses. En1905, politique et religion sont très clairement séparées dans deux sphères distinctes : lasphère publiqueet lasphère privée. Cette division, que l’on nommelaïcité, est un élément fondateur de la République française. Peu d’États ont voté ce princ ipe de séparation des Églises (au sens de religion) et des États. La laïcité français e reste une exception. b. Des valeurs communes La citoyennetédésignela qualité de citoyen. Elle donne accès à certains droits et impose de respecter, en contrepartie, des devoirs d éfinis. Elle passe par la reconnaissance de valeurs communes, les valeurs de la République qui fondent notre culture commune, liberté, égalité et fraterni té.
La République garantit :
• lalibertéde culte, d'opinion, d'entreprendre et de se syndiquer ; • l'égalitége (« Une personne, unedes sexes, des chances, devant la loi et le suffra voix », Constitution de 1958) ; • lafraternité, c'est-à-dire l'entraide, la solidarité et l'engag ement des citoyens.
Être un citoyen, c'est avoir conscience de ces vale urs et les respecter au quotidien. Elles permettent de vivre ensemble dans lerespect de la diversité.