Petit dictionnaire Baka-Français

-

Livres
656 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'engagement de Robert Brisson le conduit chez les pygmées baka au Sud-Cameroun. Pour les rejoindre dans leur univers, il est amené à étudier leur langue. Pendant plus de 30 ans, il va vivre avec eux et il est saisi par la beauté de leur langue, qu'il approfondit de plus en plus, et de leur univers culturel, qu'il découvre en même temps. Mais il prend aussi conscience que ce peuple est en danger de mort et souhaite qu'à travers leur langue ils survivent. Ce dictionnaire est le fruit de sa vie et de son amitié avec ce peuple.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2010
Nombre de visites sur la page 118
EAN13 9782296260481
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

PETIT DICTIONNAIRE
BAKA - FRANÇAIS Robert Brisson
PETIT DICTIONNAIRE
BAKA - FRANÇAIS
L'Harmattan Du même auteu^
Petit dictionnaire baka (en coll. avec D. Boursier), 1955, ronéo.
Contes des pygmées baka du Sud Cameroun (huit livrets), ronéo.
Mythologie des pygmées Baka (avec Peeters), Selaf, 1999.
Contes et proverbes baka (avec Christa Kilian Hatz), ACCT, 1989,
ronéo (C. Kilian Hatz a obtenu son doctorat en grammaire baka, univ.
de Frankfurt / Main)
Utilisation des plantes par les pygmées baka, 1988, ronéo.
Paroles des pygmées baka (avec S. B. Chouillet), CILF, 2007.
© L’Harmattan, 2010
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-12299-4
EAN : 9782296122994 En guise d’introduction
Ce modeste travail doit garder son nom de Petit Dictionnaire, pour au moins
deux raisons. Le nombre de « mots » ne justifie guère l’appellation de
dictionnaire. Il a été composé à ma manière, un peu personnelle, de collecter des
mots, des expressions, comme les femmes pygmées qui font la cueillette sur le
terrain sans avoir la prétention d’épuiser la totalité des ressources de la forêt.
D’autre part, chaque mot/expression pourrait être développé dans la
multiplicité de ses significations. Il aurait fallu un autre cerveau que le mien
ou, comme le font les scientifiques, un travail en équipe, ce qui n’est pas le
cas ; alors il y a place pour les corrections, complémentarités, précisions...
Pour ma part, la perspective de savoir cette belle langue sauvegardée au
même niveau que les autres langues du pays est déjà une bien belle chose,
quand on sait comment on voyait les « pygmées » autrefois, et même encore
aujourd’hui, que ce soit les Baka, les Bagielli (Bakola), les Bedzam (Tikar),
ou les autres...
Je dois ici remercier tous ceux qui ont contribué à ce recueil : d’abord
l’équipe de Salapoumbé : quantité de traductions à partir du français, le
travail de Daniel Boursier, soit pour le premier dictionnaire, soit dans ses
deux livres de Contes : Depuis ce jour-là et Pöli, mémoire d’une femme
(L’Harmattan) pygmée
Christa Kilian Hatz, son recueil de Contes et Proverbes, ACCT, en édition
ronéotypée. et sa thèse de Doctorat en grammaire baka, Université de Bohn.
Nos amis, que nous ne pouvons pas tous nommer : Bombi Simon, à
Djoum-Zoulabot, les Baka de Menzo’o-Melen, et plus particulièrement Kalo
Pierre et Ngala Jeannette, de Moange, Lomié et tant d’autres...
Pour les abréviations, on aura : Let. (René Letouzey, Contribution de la
botanique au problème d’une éventuelle langue Pygmée, Selaf, 1976.- D, ou Dan.
(Daniel Boursier) ; C. ou : Ch. Christa ; K (Kalo) ; Ng. (Ngala), C. (Contes).
Le (K) signifie un mot d’origine étrangère à la langue baka, que ce soit
du Bagandou, Lingala, surtout dans le secteur Yokadouma-Moloundou - soit
Djimé, Djem, Maka... entre Abong-Mbang et Lomié ; soit Fang, Boulou,
Ewondo, dans la région de Sangmélima-Djoum...
Les photos sont sans rapport avec le texte, elles sont là pour éviter les
espaces blancs !
Nous gardons bien évidemment l’écriture, telle que nous l’avions
commencée depuis plus de trente ans, et qu’il n’est pas possible de modifier,
pour garder la précision des voyelles, des consonnes et des tons.
A noter que cette présentation n’est évidemment que provisoire.
Robert Brisson












N CAM EROUN LES PYGMEES DU
^
Mogba
REPUBLIQUE

-`CENTRAFRICAINE
TIKARI
c 50 1w
afia
Ai
► Abong Mbang DOUALA A
► AOUNDE 1►
\ -7, ►
- ,

Yokodouma
! ' . ► ¢
` LLII ^bi 111rBAGiE tiSalapounibé + ^ ngmélima
.
. 4ut ► ► Ebolowa ►
iBAKA ►i Djot m► ►4 __ - -, . N tem
, , - ►GABON \' jCONGO
GUINEE EQUATORIALE
CARTE DU CAMEROUN











Notesphonétiques et grammaticales
Daniel BOURSIER
INVENTAIRE PHONETIQUE.
I. Formes canoniques : Le 6aka connait les formes canoniques suivantes :
V ex / a /: "dans"
CV ex. / mu / : "voir"
CVCV ex; / dàdi / : "beaucoup"
CVCVCV ex. / mbsùkà / : "benjamin"
CVCVCVCV ex. / màtùtàyi / : "épilepsie"
CVV ex. / sià / : "regarder"
CVCVV ex. / sepèà / : "se réjouir"
CVVCVV ex. / mèàmdà / : "danger"
2. - Voyelles :
Inventaire : En baka, les voyelles sont toujours brèves et il n'existe pas de voyelle nasale.
Voyelles antérieure centrale postérieure
fermées i u
mi-fermées e o
mi-ouvertes s o
ouvertes a
Prononciation :
/ i / comme dans "image"
/ e / comme dans "et"
/ a / comme dans "lait"
/ u / comme dans "fou"
/ o / comme dans "pot" dans "bol"
/ a / comme dans "va"
Consonnes :
a) Inventaire : Dans le tableau suivant, nous utilisons les signes phonétiques de l'Association Internationale
(A.P.I.)
bilabiales alvéo- pré- palatales vélaires labio- glottales
laines palatales vélaires
occlusives orales sourdes t k kp
sonores b d g gb
constrictives nasales m n ,p il.
sourdes s h
sonores w Y
latérales 1
glottales 6 d 2
mi-nasales mb nd ,Itg rlgb
affriquées sonores dz
nasales ndz
1(1) Cf. Introduction au Petit Dictionnaire Baka-Français, Douala, 1979. En l'absence d'une vraie grammaire
de cette langue, nous nous contentons de reproduire ces notes déjà anciennes.
























II
b) Transcription graphique : Voici les signes utilisés pour la transcription des consonnes en baka.
Phonétique Internationale Transcription baka
b b
6 6
d d
cf d
g g
gb gb
h h
dz j
k k
kP kp
1 1
m m
mb mb
n n
nd nd
jig ng
ndz nj
Jt ny
4) p
s s
t t
w w
Y Y
? 2
4. Tons. Le baka est une langue à tons. On distingue :
a) les tons ponctuels : haut : / ti / : "lourd"
moyen : / jo / : "nourriture"
bas : /wà / : "feu'.
(l'absence de ton sur une voyelle indique un ton moyen).
b) des tons modulés : (par convention d'écriture, nous dédoublons les voyelles porteuses d'un ton modulé,
mais ce dédoublement n' indique nullement un allongement de la voyelle).
- montant : bas-moyen : / ?ée / "chose"
- descendant : haut-bas : / téà / "petitesse"
- moyen-bas : / sob / "fendre".
NOTES GRAMMATICALES.
1. Le NOM. En baka, les noms n'ont pas de genre (masculin ou féminin).
Le pluriel des noms est donné par la marque /o / sui suit le nom :
ex. gba : village; gbao : des villages.
Toutefois, cette marque du pluriel est facilement omise et ne suit pas directement le nom lorsque celui-ci
est inseré dans un 'groupe nominal'. (voir, n° 4).
Le terme wà précédant un nom (ou un infinitif) se traduit par :
"celui de..." et est utilisé pour la construction de nouveaux noms.
Ex. wà.bele : / celui de.forêt / habitant de la forêt.
wà.wôpà : / celui de.mensonge / le menteur.
wà.géè so : / celui de.chercher animal / le chasseur.
2. Le Nominal Dépendant.
A côté des Noms ordinaires, il existe une catégorie de noms soumis à des règles particulières et
appellés : "nominaux dépendants".
- Le nominal dépendant n'existe jamais seul, mais il est toujours déterminé par un autre nom ou un pronom.
Ex. : / njb / : tête, sera toujours suivi
- d'un nom : njà-bo : / tête-homme / tête de l'homme.
- ou d'un pronom : njb-lé : / tête-moi : ma tête.















III
Le nominal dépendant peut devenir cependant un nom ordinaire lorsqu'on fait redoubler sa première
syllabe :
- to-nda : intérieur de la maison - tôto : l'intérieur.
- gom6 jo : envie de nourriture - gôgom6 : l'envie.
Le nominal dépendant désigne surtout les parties d'un être ou d'une chose, et les termes de parenté.
3. L'ADJECTIF.
Les adjectifs, en baka, sont peu nombreux.
- L'adjectif déterminant un nom se place toujours devant le nom :
ngbe nda : / grande maison / une grande maison. -
De chaque adjectif, on peut faire dériver un nom obtenu généralement par redoublement de la
première syllabe.
- ngbe : grand - ngbengbe : grandeur.
- déké : petit - dèdéké : petitesse.
Les adjectifs étant peu nombreux, le nom sera souvent qualifié par un deuxième nom, suivant le
modèle suivant :
- bo nà njelè : / personne / en / méchanceté / : une peronne méchante.
- Dans les énoncés à prédicat non verbal (voir n° 10), on utilisera toujours le nom et non pas l'adjectif. Ainsi,
"la maison est grande", sera rendu : nda ?e ngbengbe : maison / elle / grandeur /
4. Le GROUPE NOMINAL :
On appelle groupe nominal l'ensemble formé par le nom et tout ce qui s'y rapporte (un autre nom,
un adjectif, un démonstratif, etc...)
a) Les termes grammaticaux qui peuvent déterminer un nom sont :
- l'indéfini (idf) : nob : un autre, un certain.
- les démonstratifs (dém) : ke : ce, cet, cette (proche)
kb : ce, cet, cette (lointain)
- l'article défmi (dét) : ou â : le, la, ce (dont on a parlé).
- le pluralisateur (plur) : o (voir règles de ton dans le lexique)
- les quantitatifs (quant) : kbpc : tout, toute, tous.
'si : aussi.
- les numéraux (num).
b) L'ordre des termes dans le groupe nominal est donné par la formule générale suivante :
idf - adj - Nom - déf - dém - plur - num - quant
Ex. nob j6k6 bo : / autre / bon / homme / : un autre homme bon.
/ gba nà6 kaps : village / le.plur. / tous / : tous les villages.
c) - Parfois le nom est lui-même complété par un autre nom à l'aide d'un connectif :
- gbié à wôsè : / plantation / à / femme / : la plantation de la femme.
- ndùmù nà lo : / tambour / en / bois / : un tambour en bois.
Dans ce cas, l'ordre des termes est donné par la formule suivante :
idf - adj - Nom complété - déf - dém - plur - num - quant.
d) Lorsque deux noms sont liés par la coordination "et", on utilise :
/ "avec ", ou : / w6 te / "eux avec ". / te
- m6k5ss is wôsè : / homme / avec / femme 1: l'homme et la femme.
- wôsè wô te là-la a ngé / femme / eux / avec / petit-enfant / de / elle / La femme et son petit enfant.
Les PRONOMS. 5.
Pronoms sujets :
ma je
tu m6
il, elle ?é
nous (tous) (1) ?a ni
(2) nga nous
(3) ?a nous (deux)
vous yi / ?i
wô ils, elles, eux








IV
On remarquera les trois formes différentes pour la première personne du pluriel :
(1) - ?a._ni : forme inclusive, c'est à dire, le "nous" inclut à la fois celui qui parle et ses interlocuteurs.
ex. ?a à go ni : nous partons (tous).
nga : forme exclusive, c'est à dire, le "nous" exlut le ou les interlocuteurs. (2) -
ex. nga à go : nous partons (mais vous, vous restez).
(3) - ?a : forme duelle, signifiant "nous deux".
ex. ?a à go : nous partons (nous deux).
(Ces différentes formes du "nous" se retrouvent dans toutes les listes de pronoms).
b) - Pronoms emphatiques.
ngaà : moi
ngamè : toi
ngé : lui, elle
(1) ngangatini : nous tous
(2) nganga : nous
(3) ?a té mi) : nous deux
ngayi : vous
net) : eux, elles.
- Le pronom emphatique est surtout employé pour mettre en évidence le pronom sujet.
Ex. ngaà. ma à go : moi, je pars.
- Il est aussi employé après certaines prépositions, principalement : pe na : comme, - ndé : sans; - nyinga : vers.
Pronoms désignant le possesseur. c) -
En baka, il n'existe pas d' adjectif possessif. Exemple : "ma plantation" sera rendu ainsi : gbié à lè :
/ plantation / de / moi /.
Voici la liste des pronoms suivant le connectif "a" (marque de la possession).
lè moi
mb toi
ngé lui, elle
(1) nga tini nous tous
(2) nga nous
(3) nga té mô nous deux
ngi vous
eux, elles ngô
: (voir n° 7). d) - Pronoms compléments d'objet direct
- GENERALITES 6 - VERBES
a) Groupes : On distingue en baka deux groupes de verbes :
- le premier groupe (VI) comprend :
. les verbes d'une syllabe avec ton ponctuel, de forme CV
jo manger
11 : entrer
. les verbes de plusieurs syllabes de forme CVCV
tomà : poursuivre.
les verbes de plusieurs syllabes de forme CVCVV
kalôà : décoller.
- le deuxième groupe (V2) comprend :
. les verbes d'une syllabe avec ton modulé :
mcè : faire.
. les verbes de deux syllabes de forme CVV
sià : regarder.
b) Transivité :
(pas toujours Le verbe est dit transitif lorsqu'il peut avoir un complément direct ou indirect
exprimé) :
. transitif direct : ?à sià nu : il regarde l'oiseau.
. transitif indirect : ?à to pe bo : il donne à l'homme.




V
Si le verbe ne peut avoir de complément direct ou indirect, il est intransitif (principalement verbes
de mouvement, d'état) : "aller", "rester", etc...
- Certains verbes baka sont bivalents : ils peuvent exprimer (sans changer de forme grammaticale) :
. tantôt une forme active : ?à sinà bongo : il déchire l'habit.
tantôt une forme passive : bongo à sinà : l'habit se déchire.
c) Formes : En plus de la forme active, on distingue :
- la forme pronominale : ?a wo té / il / cache / avec.lui / il se cache.
Elle est rendue par la préposition / te / contractée avec le pronom faisant référence au sujet) qui suit le verbe.
- la forme passive : est peu utilisée en baka et n'est qu'un cas particulier de la forme pronominale :
?a gboe té : / il / frapper.auxil. / avec.lui / il a été frappé.
- la forme factitive : est construite à partir des verbes intransitifs : wosolo : se tenir debout; - ?à
wôsolo ta lo : / il / se tenir debout / avec / bois / il met le bois debout.
L'objet sur lequel porte l'action (ex. lo) est, en ce cas, toujours précédé de / te /
d) Les aspects :
Pour la conjugaison des verbes baka, on utilise des aspects verbaux, ce sont des termes
grammaticaux placés entre le sujet et le verbe et qui expriment sous quel angle et sous quel aspect l'action est
envisagée.
Les aspects verbaux en baka sont :
- 6à (ou :I), exprimant l'action en train de se faire. (cf. Conjugaison : "inaccompli").
- à : souvent amalgamé au sujet; (cf. Conjugaison : "narratif' passé lère forme).
- ngo : exprimant qu'une action suit une autre. Est toujours suivi du verbe à la forme radicale
2é ngn go : / il / asp. / partir / ensuite, il part.
- ngo : exprimant qu'un action pourrait se produire. Est toujours suivi du verbe à la forme radicale.
gime mô ngo te : / descends / tu / asp./ tomber / descends, tu pourrais tomber.
- ngo : exprimant l'obligation. Est toujours suivi du verbe à la forme radicale :
7e ngo gimà : / il / asp./ descendre / il doit descendre.
e) Les auxiliaires :
Les auxiliaires verbaux, placés après le verbe indiquand une action passée
- auxiliaire / e / passé immédiat (avec variante / le / pour les verbes du groupe V2). Il exprime un fait passé
daans la journée.
- auxiliaire / ngi / : passé proche, exprimant une action accomplie les jours précédents.
- auxiliaire / o / : passé lointain (avec variante / lo / pour les verbes V2) exprimant une action accomplie il y a
longtemps.
7. - VERBES - CONJUGAISON
Voici les principaux temps et modes des verbes en baka.
On fera toujours la distinction entre les groupes VI et V2.
a) Infinitif : On distingue la lère forme : infinitif avec complément direct (correspondant à la 'forme radicale'
- FR - et transcrite dans le Lexique.)
1- la 2ème forme : infinitif sans complément direct.
V1 V2
CV CVCV CVCVV CVV CVV 1
na mu ; na kono, na kaloà lère forme : na geè na sià (avec c.o.d.)
2ème forme
(sans c.o.d.) na mùmù, na kono; na kàloà; na géè, na sià - ou : na 'mù.
On aura remarqué que l'infinitif est toujours précédé du terme / na / et cet infinitif peut se traduire par
"I' action de..."
L' infinitif 2ème forme non précédé du terme / na / exprime une forme passive et peut se traduire par
"l'état de..." (il reste assez proche du participe passé français).
so ?é k6n5 : / viande / elle / état coupé / la viande est coupée.
Grammaticalement, le verbe à l'infinitif (appelé aussi verbo-nominal) est très proche du nom ordinaire
(comme dans l'expression française : "le boire et le manger").














































































VI
b) L'inaccompli : utilisé pour exprimer :
- une action dans son déroulement, non encore achevée : "je suis en train de..."
- un fait habituel ou régulier : "chaque jour il travaille".
Ce mode est constitué par le Sujet (S) - l'aspect verbal / 6à / (ou : à)
- le verbe à la forme radicale (FR) : S - 6à - FR
Vl (FR) V2 (FR)
ma 6à jukb sià
sià mo 6à jukô
6àjukô sià 2é
6à jukb ni sià ni (1) 2a
(2) nga 6à jukô sià
sià (3) 2a 6à jukb
6à jukô sià 2i
wo 6à jukb sià
c) Le narratif : est utilisé dans les récits et des descriptions.
Il est constitué par le Sujet - l'aspect / à / (souvent amalgamé au pronom sujet) - le verbe à la forme
radicale:S -à- FR:
V1 V2
ma à jukb sià
sià mo bjukô
sià 2à jukô
à jukb sià (1) ?a
(2) nga à jukô sià
(3) 2a à jukô sià
à jukô sià 2i
wà jukô sià
d) La forme intemporelle :
utilisée pour exprimer im souhait, (subjonctif : "qu'il vienne"
dans les phrases négatives (v. n° 11)
dans certaines propositions subordonnées.
Elle sera constituée de la simple juxtaposition du sujet et du verbe à la forme radicale.
V2 (FR) V1 (FR)
sià ma jukb
mè jukô sià
26 jukô sià
sià ni (1) 2a jukô ni
jukb sià (2) nga
jukô sià (3) 2a
jukô sià 2i
sià wo jukb
e) - L'impératif : sert à exprimer les ordres :
CV CVCV CVCVV CV
V1
kalôà 2ème pers.sing. mumu lili jukô
lili ni j{ikô ni kàlôà ni lère pers. plur. (1) mn ni
(3) mû li jiikô kàlbà lère
2ème pers. plur. 2i mu 2i li 2i jukô ?i kalbà
V2 CVV CVV1
geè / gelé sià 2ème pers. sing.
pers. plur.(1) géè ni / gélè ni sià ni lère
sià lère pers. plur.(3) géè / gélè
2ème pers. plur. gelé 2i sià ?i geè / 2i
Le terme / 6à / devant la forme radicale d'un verbe exprime un impératif atténué
6à jukô : réveille-toi.



















































VII
f) Le futur. est rendu par :
- le terme k5mbc suivi de la forme intemporelle.
kbmbc ?é jukd : il se réveillera. (ce futur n'existe qu'à la forme affirmative).
- le narratif suivi du terme / là / ou / lànÈ / (seule forme utilisable dans une phrase négative) :
26 mu là so ode : il ne verra pas d'animal.
- par bike suivi du narratif pour exprimer un futur lointain :
bike wà go a Yàundè : un jour, ils iront à Yaoundé.
g) Les tempspassés : (cf. auxiliaires, n° 7). Pour chaque passé (immédiat, proche, lointain),
on distingue :
- la lère forme : exprimant que l'action accomplie dans le passé aboutit à un état actuel ou à ses conséquences
actuelles :
wà kothngi : ils sont arrivés, (depuis quelques jours, et ils sont toujours là).
- la 2ème forme : exprimant une action ponctuelle, c'est à dire réalisée à un moment précis, sans envisager si
elle abouti ou non à un état actuel :
w6 k3thngi ngili :ils arrivèrent hier (qu'ils soient encore là ou qu'ils soient déjà partis).
Les passés lère forme sont formés par la succession :
Sujet - aspect / à / (souvent amalgamé au pronom sujet) - forme radicale du verbe (sauf les verbes en
CV) - auxiliaire.
Passé immédiat : V 1 V2
CV CV CVCV CVV CVVI
ma à mua soc juk6s geèls siàle
mo 6 mue "
?à mue " " " "
(1) ?a à mue ni soc ni juk6c ni geèls ni siàle ni
(2) nga à mus
(3) 2a à mue " " "
2i à mus " " " "
wâ mua
Passé proche : Même type de conjugaison, avec auxiliaire / ngi /
Passé lointain : Même type de conjugaison, avec l'auxiliaire ! o / (variante / lo / pour les verbes V2.
Les passés 2ème forme sont formés par la succession :
Sujet - Verbe avec tons bas - auxiliaire.
Passé immédiat : V 1 V2
CV CVCV CVV CVV
ma mas jùk6c gèèlc siàls
mô mas jùkbc gèèle siàlc
26
(1) mas ni ?a jùk6c ni gèèlc ni siàlc ni
(2) nga mas jùk6c gèèle siàlc
(3) ?a
11 11 2i
w6
Passé proche : même type de conjugaison avec l'auxiliaire / ngi /
Passé lointain : même type de conjugaison avec l'auxiliaire / o / (variante / lo / pour les verbes V2).
h) Les pronoms compléments directs : Selon les cas, on aura :
La liste 1, employée uniquement après les verbes du groupe V1, quand ils ne sont pas affectés de l'auxiliaire
verbal :
CV CVCV CVCVV
mu lè jukd lè sepèà lè
mu mb juk6 m6 sepèà m6
mué juk6 é sepé è














VIII
mu a tini juta) a tini sepèà a tmi
mu a juk6 a a
mu i (yi) juke) i (yi) sepèà i (yi)
muh jukô 6 sepéà 6
La liste 2, employée pour les verbes V1, quand ils sont affectés d'un auxiliaire;
pour les Verbes V2, quel que soit leur temps.
V1 - auxiliaire V2
mus lè jukbngi lé sià lé siàle lé
mus me) m6 jukôngi sià m6 siàls me)
mus 1£ juk6ngilÉ sià le siàle lt
fini mus la fini juk6ngi la tini sià la fini siàls la
mue la jukôngi sià la siàls la la
mus la té me) jukbngi la té nie) sià la té mô siàls la té me)
mus yi juk6ngiyi sià yi sials yi
mus lô jukôngi 1 sià lô siàls 16 6
Prépositions 8 - Les :
Les principales prépositions utilisées en baka sont :
pe na : comme ndé : sans
nyinga : vers pe : pour, à,
te : avec bits : chez
na : pour (destination) a : de, à (possession)
a : dans, à, de, (locatif)
Quelques nominaux dépendants précédés de la préposition locative : / a / servent également de préposition :
a to nda : dans la maison.
CfLexique:/to/gà/là/ks/sà/de/mu/ps/ss5 /
9. L'Adverbe.
En baka, il n'existe pas d'adverbe au sens strict; on utilise simplement certains noms (précédés ou
non d'une préposition).:
- weè ts kpéké : tiens avec force = tiens fort.
- tuk6 dli : verse petitesse = verse un tout petit peu.
10. L'énoncé en baka :
Il est habituellement constitué par un prédicat, précédé d'un sujet et suivi parfois d'un ou de
plusieurs compléments.
- Le prédicat est le centre de l'énoncé, indispensabble pour construire une phrase.
. habituellement, le prédicat est un verbe, on parle alors d'un énoncé à prédicat verbal : w6 à jo : ils mangent.
. Parfois le prédicat est un nom ou un pronom ou un numéral ou un locatif - (ici, là-bas). On parle alors d'un
énoncé à prédicat non verbal:
- 26 ngbengbe : lui grandeur : il est grand.
- ma ts mbà : moi avec couteau : j'ai un couteau.
Le sujet se place toujours devant le prédicat.
Les compléments : il faut distingue : le complément d'objet direct, le complément d'objet indirect (introduit
par / pe I ou / ts /; les compléments circonstanciels (manière, cause...) sauf les compléments de lieu et de
temps.
Les compléments de lieu, - les compléments de temps.
Ordre des compléments :
. Si les compléments directs et indirects sont uniquement des pronoms, on a l'ordre : C.O.D. - C.O. ind.
- ?à to s pé : il donne le à.lui : il le lui donne.
. Si les compléments directs et indirects sont à la fois des pronoms et des noms, on a toujours la successsion :
pronom - nom : ?à to pé mbà : il donne pour.lui couteau : il lui donne un couteau.
. Si les complément directs et in directs sont uniquement des noms, on a indifféremment :
- ?à to pe wôsè mbà : il donne pour femme couteau :
- ?à b mbà pe wôst : il donne couteau pour femme : il donne le couteau à la femme.
. Les compléments de lieu et de temps n'ont pas de place très fixe dans l'énoncé.
11.- Les Négations. - Elles sont au nombre de quatre.



Ix
ode : "ne...pas"; s'emploie
- dans les énoncés à prédicat verbal (sauf l'impératif) quand le verbe n'a pas d'auxiliaire :
ex. ma jo so ode : je ne mange pas de viande.
- dans les énoncés à prédicat non verbal pour traduire "il n'y a pas" :
ex. mbà ode : il n'y a pasde couteau.
de : "ne...pas", s'emploie
- dans les énoncés à prédicat verbal quand le verbe est suivi de l'auxiliaire: ma mus de : je n'ai pas vu;
- dans la plupart des énoncés à prédicat non verbal :
ma te mbà de : je n'ai pas de couteau; - bo jè de : les gens ne sont pas là.
so : "pas encore", s'emploie seulement dans une phrase verbale et à la forme intemporelle : ma jo
nd5 s6 : je n'ai pas encore mangé de banane.
a : "que...ne...pas" : pour marquer une interdiction. Il s'emploie seulement dans une phrase verbale
et à la forme intemporelle : m6 jo so à : ne mange pas de viande.
Règle d'emploi :
La négation vient toujours à la fin de la proposition qu'elle détermine.
- la négation supprime l'aspect verbal : ma jo so ode : je ne mange pas de viande. (Affirmation : ma 6à jo so).
12. - L'Interrogation. Les principaux mots interrogatifs sont :
là : qui, lequel; nye : quoi.
kà : où; pe : comment, combien;
nakà : quel; te pe : est-ce que.
Lorsque la question ne comporte pas de mots interrogatifs, l'interrogation est marquée par un ton modulé
sur la dernière syllabe: kùmbs m6 go : tu iras / kùmbs me go ' : iras-tu ?
13. - Proposition relative :
bo ké ma mùc lé à mbilimbili ne, 2à gos : l'homme que j'ai vu ce matin est parti.
- La proposition relative est habituellement délimitée à l'aide du démonstratif sous sa forme discontinue : /
ks... ne / ou : / kè...nà /
- Dans certains cas, le verbe de la relative es* suivi de / ta / qui a pour simple rôle d'exprimer le rapport à
l'antécédent:
à tie kè ma jàs te so ne ma à go : quand j'ai mangé la viande, je pars.
- Parfois, la proposition relative se réduit à un ou deux terme non verbaux : mbà ks na mo ne 'é jk6 : ce
couteau à toi, est beau. - bo ké wks ne a kà : où est l'homme qui était ici ?
14. - Propositions coordonnées :
Les pricipales conjonctions de coordination sont :
- yis : alors, à ce momen-là, ensuite, c'est que ...
- ?endè : ensuite (succession d'action)
- ndénèkè : (ndéè, ndéèkè ) or, cependant, mais pendant ce temps; (à l'insu du sujet);
- ndèpe : ensuite;
- gbényi : peut-être, ou bien...
Il existe aussi des locutions jouant le rôle d'une conjonction de coordination :
- 76e ne ks : c'est pourquoi, aussi;
- 76e na koà : tant que, voilà que, mais;
- 7e na koà : sinon;
- 7e kè ne , ou : ?èe ni ko : alors, ensuite, en effet...
15. - Propositions complétives directes.
Ces propositions sont introduites habituellement par un verbe exprimant l'activité des sens ou des
facultés (voir que... entendre que..., vouloir que...) et répondant à la question "quoi". Cette subordonnée est
introduite par la conjonction 'pe' : ma à ye pe mè go : je veux que tu partes.
16. - Subordonnées conjonctives
Subordonnées finale : introduite par l'une des conjonctions suivantes : / pe / j6kà / yaà / ndè / pe yaà
/ j6k6 yaà / signifiant : "afin que", "pour que".
Le verbe est toujours à la forme intemporelle. - t3 pe.è ngo pe ma njo : donne moi de l'eau que je boive.
Subordonnée causale - introduite par à wa , ou à wa pe : "parce que".
- ma à jo nd5 à wa pe ma te pète : je mange une banane parce que j'ai faim.
Subordonnée conditionnelle irréalisée
ex. si tu avais fini, tu irais au village (mais en réalité, tu n'as pas fini, donc...) X
ou ndè, et le verbe est toujours à la Cette subordonnée est souvent introduite par : ?e tl pe, ou : ?e dbto pe ,
forme intemporelle.
La proposition principale est toujours introduite par ndè (exprimant que l'action n'a pas eu lieu) : ?e ti pe ma
nyi, ndè ma doe de : si j?avais su, je ne serais pas venu.
Subordonnée explicative : introduite par lbpe : "il y a le fait que". La proposition principale est
souvent introduite par ndè (irréalisé) : lbpe ma à nyi mb, ndè 2a à msèla kola : heureusement que je te connais,
sinon nous aurions bagarré..
Subordonnée modale : introduite par :
- ndé pe : "sans que"; suivi du narratif : ?é dés ndé pe 2a do te jo : il est venu sans apporter de nourriture.
: "comme si" : 76 à go te wolo pe na ?è6o6o 6à tome : il court comme si le gorille le poursuivait. - pe na
- : "comme si", "de la manière que"; - mcà pe na bl yéks mo à ye ne : fais de la façon que tu pe na bl yékè
veux.
Subrdonnée concessive : introduite par l'une des locutions suivantes : / 6à kb / tob pe / 6à pe / tob 6à
pe /, signifiant : "bien que", "même si", "malgré que".
2é to pe.è ?èe ode, 6à kb ma mcèlc bèlà : il ne me donne rien, bien que j'ai travaillé.
Subordonnée conditionnelle temporelle : introduite par : pe : "si", ""quand".
pe ngbbb-m6 à kè, mo b go à nda na ma : si tu es malade, tu vas au dispensaire.
: Elle est souvent rendue en baka à l'aide du nom "tie" : "moment", inséré Subordonnée temporelle
dans une proposition de type relatif :
- à tie kè : pendant que, quand, au moment où...
- k6t6 à tie kè : depuis que,
- kb ko ?èe kè : dès que, aussitôt que...
La conjonction 6à : "avant que" est toujours suivie du passé immédiat 2ème forme.
mo b jekè kpa-m6 6à mô jbs jo : tu te laves les mains avant de manger.

3

3
¤


¤


¤





















¤
. boa kà // gens / à / ou // où sont les gens. - wo
kà : eux où_
mo à go a kâ //tu /asp./aller/à /où //où vas-tu.
?à làtic akà //il.asp./se coucherauxrl./à/ oit // où
à L aspect verbal de l'inaccompli (syn. de s'est-il couché.
6à). Voir kà : " à où ".
2.aspect verbal du narratif.
3. aspect verbal des temps passés 1ère forme. à pe Loc. conjonct.
76 à maè bèlà // il / asp./ faire / travail // Il à wa pe ; à wa : à raison de. : parce que.
travaille.
maajand5,maà le, maàjo //je /asp./ à wa- Loc. conjont.
prendre /plantain / je /asp./prépare /je /asp./mange //
à cause de; parce que. (pour la raison
je prends la banane, la prépare et la mange.
que).Voir : wa: raison de; cause de. Nom et
ma à joe //je /asp./manger.auxil//Je viens de
Nom dép.
manger.
cf. à we na : pour l'affaire de.
nga à kotà ngi //nous /asp./amver.auxil.//nous
ma à dia à wa-mè //je /aspJveair.aoxiC /.4/ raison de sommes arrivés.
/toi/je suis venu à cause de toi _
mo dôto ne à wa-nye //tu /asp rester /ici /a /
a (ou à) connectif marquant la posssession
aison de/quoi//tu restes ici pourquoi.
"à" "de". Toujours ton moyen sauf après un ma à kpo bèlà à wa pe ngôbô-16 ?é môko //je
ton haut, il est lui-même ton haut.
/ asp./ refuser / travail / à /raison / que / corps de-moi /
ngbala a lè kè //machette / d e / moi / cette // lui /fatigué //je refuse le travail parce que je suis
c'est ma machette. fatigué.
bo a ngéô wa. gos / gens / de / lui.S / ils.asp./ syn. à lo- ; a njd- ; à lo-njô- : à cause de -, en
partir:auxil.//les gens de sa famille sont partis. faveur de.
gbié à ny ia-lè kè //champ / de /père de /moi //
voici la plantation de mon père.
2a
à (ou a) Préposition. 1. locatif : sur, dans, de,
à. 2. temporel : à.
Toujours ton bas, sauf devant ton bas, le 'a'
?à (na) Verbe transitif. devient alors ton moyen.
mô ta nye a njô-mè //toi/avec/quoi/sur/tète Ecarter.
de / toi /iqu'est-ce que tu as sur ta tête. pe ma à jukôa, ma à 2à là-16 //quand/je/asp./
. si à ngo // poisson / de / eau // le poisson est réveiller.auxil. / je / asp./ ouvrir / oeil de moi //quand
dans l'eau. je me réveille, j'ouvre l'oeil.
?é à laji à nda // asp il /./ quitte / à /maison //il
Ouvrir.
vient de quitter la maison. ?a?a mô-mô , me, me ma // ouvre / bouche de-toi
. k3mb a ?é koto à dukpe // futur / il /arrive / à /
/ tu / avaler / remède // ouvre la bouche pour
demain //il arrivera demain. avaler le remède.
76 kôtôngi à pitinà //il /aniver.auxil./à /nuit//
Entrouvrir, en écartant.
il est arrivé à la nuit. ?a ?as mer-nda // i1 .asp / a ouvert / porte
demaison //II a entrouvert la porte.
a Modalité. Négation pour l'impératif ma à ?à te-me, là-16 //je/asp./ouvrir/avec-toi /
(marque de la défense).
oeil demoi//je te refuse ce que tu demandes). =
Toujours ton moyen, sauf lorsqu'elle suit un
je me méfie de toi.
ton haut où elle devient elle-même ton haut.
Komba ?é 25o na ?à pe là a ngé ta kpàje
mô gbo la. a me> a /btu /frapper/enfant/de /toi/
Komba 'était' à ouvrir pour son enfant le négat//ne frappe pas ton enfant.
chemin. (Gilimando, 28) . wo go a //ils /partent/négat. //qu'ils ne partent
Kimda ta fmù pe : ?alà ta-mô : Kunda à la
Pas -
pierre : ouvre-toi! (Ch. 73) = kuè ta-mô. 6à mi) jo ndb à // asp./ tu / manges / banane /
cf. na boà : écarter, séparer, se disperser. négat//ne mange pas encore la banane.
- na kuè : ouvrir.
a kà Interrogation.
?a Pronom personnel sujet : Locatif
nous (duel) ¤















/asp./manger/viande ?àbàndà (K) Nom. 2a 6à jo so nà jôkô //nous
/Nous (deux) mangeons de la bonne / en / bien / Epingle de sûreté.
viande. . wôsào wo à yo ?àbàndà a j'.ô // femme/S /
?a à pools à wot3 //nous /asp./mnrcher.auxil./ . elles / asp./ porter / épingle / à /oreilles de.elles //Les
asp./ dépasser // nous (deux) avons beaucoup femmes portent des épingles de sûreté à
marché. leurs oreilles, 'landi'.
Je ma ndé ?àbàndà // moi / sans / épingle //
sujet, ?a Pronom personnel n'ai pas d'épingle de sûreté.
Variante : bàndà, ou: bànà. pers. sing. contraction de 26 à- 3ème
au narratif;
?abàngà Nom. koto, 2à le jo, 2à jo //iL asp./arriver/il.asp./ . ?a
Arbre. cf. ?èbà (K) Let. 354, Vernonia préparer / nourriture / il .asp./ manger // Il arrive,
et mange. prépare la conferta. Arbre des jachères.
- Pour cicatriser les plaies. Ecorces grattées, aux temps passés lire forme.
réduites en poudre; mettre sur la plaie avec un ?à kpie //hasp./mourirauxil.//II est mort.
bandage quelconque. . ?à kotongi il hasp./arriverarLYi1.//Il est arrivé.
C'est sur cet arbuste 'èbà' qu'on trouve le
. 2à goo //il.asp./pa:zir.auxi1.//II est parti.
coléoptère 'goliath' - ngombù.
?àà Idéoph. ?abiya (K) Nom. variante : ?ablye. (K)
Kwaa! (Geste de 'tailler' les nouveaux êtres
Femme qui vient d'accoucher.
par Komba)
cf. wà.lé È : celle qui a produit.lui ; ou : wà.là
. Thé - 6à is ?èe a mi) na ! Kwaa! essaye donc
celle du petit.
ton affaire-là (Komba transforme Bokisa : -nyil-dlnd6 : mère de-bébé.
essaye donc ta nouvelle condition). (Dan. 37, njii nje : celle qui 'fait' du sang. -
Bokisa).
?abùtàkà Nom.
2àbàleè Nom.
Insecte genre mille-pattes, court et brun.
Danse pour le 'ngàngà' (divination), le
lÈ-so 2a6ùtàkà 26 ko lÈ téà, 26 môàmdà de //
'màkondi'
dim.-bête / abutaka / lui / vraiment / dimi. / petitesse /
a gba, ma à jà wbsèo wo à Se ?àbàleè //
lui / dangereux / pas // L'insecte abutaka est tout
village / je / asp./ entendre / femme.S / elles / asp./
petit et n'est pas dangereux.
danserl'abale' //Au village, j'entends les femmes
II est comme le mille-pattes, mais petit 'nà
qui dansent le "abaleè".
dii'. Il est plat, ses pattes marchent comme les
-soit pour une fête; soit pour soins de guérison,
chaînes du caterpillar. Long comme une clef ?
avec le guérisseur 'ngàngà', qui va enseigner
II vit dans les écorces des arbres; s'il pique,
aux jeunes les remèdes : mèkoyi' (remèdes
ça fait mal.
secrets), pour n'importe quelle maladie. Il faut
- mangÈtrja : scolopendre..
le feu, la machette; on fait le 'mbolè I mbili'
(façon de préparer le remède), à côté du feu.
2à6ôkô (K) Nom. - Il y a un deuxième 'àbàlè', fait par le
Pipe. sorcier : wà.mbù, qui peut soigner ou aussi
tuer. Au commencement, il était le 'sonjo'. jeje peè ndàkd a ?àbôkà ma gbià //
On danse aussi pour appeler les éléphants, creuse.impérat//pour voi / tabac / à / pipe /je / aspire
les bêtes qui doivent venir tout près. du tabac dans la pipe, que je fume. mets moi
Alors les chasseurs vont vite avoir la chance te poto // tuyau / mbèlu na ?àbôkd ?à nukas
de trouver. / boue //Le de /pipe /il.asp./est fermé /avec
C'est comme pour le 'yéli' (Ng.) tuyau de la pipe est bouché par la suie.
2àbàleè 2é 6è a mèkondio, na Iakà te kpàje na ?àbôkb à soolc //derrière de-pipe / asp./ se
mumàka à na go a bele, wo te ngàngà de la pipe est fendu_ fendre arrxil.//L'embout
?abaleè est la danse des 'mokondi' pour tuyau de cf. môkàndà : (6àka) pipe. - mbèlu :
préparer la grande chasse en allant en forêt, pipe.
en liaison avec les 'ngàngà' (qui regardent
dans le feu le chemin de la chasse) (Ng.) osesan) ?àjcls (K) Nom. (Boulon:
des villages; Oiseau. Petit passereau













¤



3

¤


genre oiseau-mouche Vidua macroura, 2akala 26 ko so nà gà-ngo, na njàmba.
?àjsls ?é ko là-nu à tin, ?à dàto à su-wûhi akolo / lui / vraiment / bête / de / côté de -eau / de /
// sis /lui /vraiment /dim. -oiseau /de /petitesse marais //Le chevrotain est un animal du bord de
/ilasp reste /à /poil de herbe //L'ajalc est un tout l'eau,des marais. (cf. nakolo, en Bakouele.)
petit oiseau qui reste dans les herbes. 6fika : gsks_ Malbrant T. II, p. 245.
6àka : 66gàlà. - lùnde.
?akpelaka Nom.
?ajikàni (K) Nom. Vagabondage. (Ch.)
2ébonà?akpèlaka //lui/homme/de/ Tabac à chiquer des femmes, (mélange
de tabac et de cendres). vagabondage// Il court le monde.
w6sèo wà sanglà ndàk6 te mbe, 2a à maà 26 w6ss k£ wà.naa te na moka katé, 2à mana
?ajlkànl, wà dit a sà-milio //femme.S/elles.asp./ bingo kà ?é à yo a kat£ pelà pelà pelà nà :
rassemblent/ tabac /avec /cendre / ça / asp./ fait/ c'est la femme qui marche en remuant ses
chique / elles.asp./mettent /à /sous-langue de.elles // fesses pour montrer son habit qu'elle s'est mis
Les femmes mélangent le tabac et la cendre, ça
sur le derrière et qui ondule.
fait du tabac à chiquer qu'elles se mettent sous
syn. ndéndà : s ins maison.
la langue. - sélènganà : vagabond. - môlébà : coureur.
- yambili : qui ne sait pas ce qu'il cherche; =
?àjômbà Nom. yali yàli.
Arbre (n.id.)
2àjàmbà 26 ko lo na titi //ajomba /lui / 2alà Nom.
vraiment/arbre / de /épine //L'ajomba est un Théière haussa-
arbre épineux. . mbùsào w6 à nos is ?alà à kpà6 //haussa / ils /
Instrument de rythme. asp./marchent /avec / théière /à /main de.eux //Les
26 à gbo 2àjOmbà //i1/ asp./frapper/ajomba //Il Haussa voyagent avec leurs théières à la main.
frappe l'ajomba_ cf. Allah.
- Instrument de rythme fait de deux fruits secs
reliés par une corde; on les frappe l'un contre ?àlà Nom
l'autre comme des castagnettes. Dans les
de 'yiyi': esprit-diable de 'kèse;
coques de ces fruits on introduit des graines ou
màkàndi' fils de Jengi.qui se balance en
de petits cailloux.
marchant comme une feuille morte 'kti-kpa' ou
- N'est pas utilisé pour la danse, non plus que
:'yiyl'.On a toujours entendu ce nom de nos
pour le chant. Soit graines de l'arbre 'kànjà' -
parents. (Ng.)
Chaetacme aristata, Let_ n°65; ou le 'ngàjs' -
Donella pruniformis, Let. n°113; mises dans
?àlàki (K) Nom. le hochet 'ligbagbs'
Banane douce, courte et sucrée.
6àka : V.taàbii. - 2èkông6;-?àtank- nàmbà... 2akà (na) Verbe.
Graver; piquer.
bo 6à ?akà timi ?alàmbà Nom. //homme / aspJ graver /pierre //
L'homme grave sur la pierre. Piment. (terme générique).
- na hakà : percer. - na wà : graver. //piment ?alàmbà 6à tumbà m6-1è kékà
- na tsndÈ : inciser. - na da : piquer. alamba /asp./ brider/ bouche de moi /mal //Le
- na tekè : piquer à plusieurs coups. - na d6 : piment alamba me brûle très fort la bouche.
percer. . m6 rliis ?alàmbà kÈ à wota à so kè //tu/
- na s6 : percer. - na kpià : tracer. mettre.auxilJ piment / ce /aspl dépasse /à / viande /
cette //Tu as mis trop de piment dans cette
?akadià Nom viande.
sa 2à tuk6 te ?àlàmbà a lÈ-É : panthère 'chien' (Ch.) (Conte.)
b616; yenjèkele; mboande. verse le piment dans ses yeux (pour aveugler
la femme) (Ch.143).
2akala (K) Nom. cf. ?alènga.
- 66m6a : gros piment, jaune ou rouge. Chevrotin aquatique. Hyemoschus
- nja-bili, ?alàmbà n'a nu : ou : piment-oiseau). aquaticus.







¤



¤

4
- ?andàkà : piment moyen. - ngulumàndà - 7aluma c'est l'éléphant qui voyage vite, sans
gros piment jaune. s'arrêter, sans se reposer.
- mondongo : ?alàmbà kéké : piment fort ou : - vient de : mdlùlùmà nà n5à : ardeur de la
marche. - domboli : employé pour le gorille, parce que
la morsure du gorille fait très mal.
- 2sàngo: piment aubergine). ?aminà Idéoph.
La feuille du piment 'kpa-'alàmbà' est utilisée 'Plus rien'
comme cicatrisant, comme le charbon 'mbili'. ?aminà nkùè : (autre langue?) plus rien que
de l'eau lamina ngo ?) (Conte : Calebasse ).
?àlèmbà Nom.
?èlibà-ngo: gouffre de l'eau)
Araignée, dangereuse. Symbole de la
sorcellerie.
?ambàlèkènyè . Nom.
. ?àlèmbô 6à de bo, ?é à ma's kéké //araignée
Insecte coléoptère des palmiers. / 'alembo % asp./ piquer gens / elle / asp./ faire / mal //
- C'est le ver blanc des palmiers, 'kpokèlo' L'araignée 'alèmbà' pique et fait très mal.
quand il arrive à terre et qu'il grandit, il se
cf. kpàkpàpu: autre nom de 'alembo', à cause
transforme et à ce moment, il commence à de son bruit.
voler. Il est comme le petit goliath
(lé-?èlulùlu; mygale.
ngombo)
- dôdokàlà; araignée des barrages d'eau.
- cf.'nyùlI et pose' sont les mêmes, sauf la
- kpingbingbi; des maisons.
manière de manger. - nyali se nourrit du
- so a pope : autre araignée des sentiers.
palmier-raphia, mais descend jusqu'au
marécage.
2alendùmu ' Nom. - pise : se nourrit du bois du palmier-raphia
Ancêtre de la lignée des Panthères. - ?embàkàmbàkà : coléoptère.
Grande panthère mythique qui pouvait tuer un - kpokolo : ver blanc.
éléphant. Cf. 6Okào / gbOOkào. - kpùkùlu; - ndise.
Ou 'gbàngonjo' : lion ? Grande panthère qui - mbolikokà.
vit dans l'eau et fait des trous comme les
poissons. Elle engendre dans l'eau, mais peut
?àmbondi Nom.
venir sur la terre, si elle trouve du gibier; elle
Chanvre. v. jàmà. peut tuer même un petit éléphant.
- Appelée : süa nà ngo : panthère de l'eau.
?amb6 Nom.
?alènga Nom. Ami, camarade, au sens large; de même
sexe que soi. Gros piment, appelé 'akuri' par les
?amb3 a lè kE //ami/de/moi/ce//Voici mon
gs. cf. ?alàmbà. Fan
ami.
- cf. lori : frère d'initiation. 116àndi : frère
?aloki (K) Nom.
d'alliance.
Poule au cou pelé. - bi- : camarade de même race.- ndèkè (ling.)
6fika : kpOOdoà; 2ad"okôngo camarade étranger.
- bo a lè : mon homme. mbala = bi-lè
?alongo Nom. mon ami
- 6e : ami! ?pour appeler). - sembè ! (réponse). Séjour.
. 6Okisà 2e! ?àling3 wà.méè : Bokisa, hé!
celui qui sait faire le séjour. (Dan. 27 -Bokisa). ?ambolé Nom.
cf.- màl ngo_ Plat de nourriture.
Il est préparé avec des feuilles, ou tiges de la
?aluma Nom. plante 'mbàya' Let. mbaya; Urena lobata). On
en fait une sauce gluante : helehèlè; ou Jeune femelle éléphant.
donidhni. . 2aluma 2é yà ké 26 6à noo te kpéké, ndé na
- Plat aussi avec des graines de mangues wOsô16, ndé ne ya té ndànda kpôde //ahana /lui
sauvages qu'on écrase. (Ng.) / éléphant / ce / / asp./ marcher / avec / force / sans / il
// - - s arrêter/sans/reposer/avec.lui /endroit/un
?ambrikoto (K) Nom.






















.5
asp./ dépasser / il / asp./ mord / chose / toute /I Rat à trompe,
l'insecte angsnjo fait très mal, il pique à nez rouge. Il creuse la terre, prend tout, il
n'importe quoi. cherche à ronger la peau, les plaies; il pique
var. mangènjo : gros scolopendre. fort avec ses dents. C'est le sorcier qui le fait
-?abùtàki marcher.
syn. kp66. v. bill : rat / souris.
?àngisa Nom.
?ana (na) Verbe trans.direct.
Ceinture de danse en fibres végétales,
Balayer. agrémentée de lanières de peau de singe
mangà go à bu-nda, m6 ?anà //asperge / eau /à magistrat (kàlu) - Colobus Guereza.
/ intérieur de-maison / tu / balayer // Asperge d'eau w6 à yo ?àngisà ts su-kàlu à na no te ?àbàleè
l'intérieur de la maison pour la balayer. ngbenyl ngàngà, ngbenyl lindà //ils /asp. / vêtir/
nda ?é ?anà // maison / elle / état balayé // La ceinture ?angisa / avec / poil de magistrat / pour /
maison est balayée. danser / avec / 'abaleé' / ou /ngauga / ou / linda //on
nda à ?anà ta // maison / asp./ balayer.auxil./ s'habille avec la ceinture angisa avec les
avec.elle// La maison a été balayée. lanières du singe 'kalu' pour les danses de
'abale'; 'nganga', 'linda', etc... Sarcler.
var. mànglsà. v. màbimbà : juppe de raphia wà go na ?anà wànd6 //ilsasp./ aller / sarcler /
pour la danse de ?è6ùmà. arachides// Ils vont sarcler les arachides.
Fouiller.
?angùmà (K) Nom.
. pe 76 ?anà màpàl3 ?é ngo sià k3: lèndè kà 1/
Puce-chique. quand / elle /fouille / boue / elle / asp./ regarde / là /
lè-yandé6 6àka w6 ta ?angùmà dàdl à wot3 tortue / cette // Lorsqu'elle fouille dans la boue,
elle regarde là: voici une tortue. // dim.-eafanLS / baka / eux / avec / chique / beaucoup /
asp./ dépasser // Les enfants baka ont beaucoup Autres expressions :
de chiques. cf - ma à ye na ?anà bu-lé : je veux me purger. autres noms, selon les secteurs :
(?angùmà : Mvomvom) - w6s€ k3 ta na ?anà kùku : cette femme-là est
màjiki; msditi; màjitaà; njbno; màs6; makanjà en train de déterrer les ignames
(bagandou); m6kànj6...
(Le nom 6àka serait : mésùà).
?a ni 1.Pronom personnel: nous (inclusif)
Développement de la chique : 1. màkènj6
2.nous forme discontinue, avec prédicat
insecte qui pique la peau pour entrer.
verbal.
-2 mésùà : quand il se développe dans la peau.
3.nous forme non discontinue avec prédicat
-3 màs6 = ?ang nà; quand il a ses oeufs
non verbal.
'pàpala'
?a 6à go ni a bele //nous/asp./aller/en/foret//
On part en forêt
?angumù (K) Nom.
?a jôngi ni j6k6 // nous / manger.auxil / bien //
Singe blanc et noir, vit au bord de nous avons bien mangé.
l'eau.Cercopithèque de Brazza . ?a ni 6àka //nous / baka // nous sommes des
(cercopithecus neglectus)
Baka
Ou peut-être: 63nji : noir; - pùnga : blanc.
?a n1 ta yùw'a.// nous / avec / malheur // nous
sommes dans la peine.
?angbànà (K) Nom.
cf ni : marque de l'inclusif.
Tabac à priser.
w6 à kukù a yiyi, wà dù ngo, w6 6à sa a 2angama Nom.
bàngà.6 : // ils / asp./ froissent / à / vert / ils.asp./
Sagaie à crochets. (harpon).
mettre /eau /ils /asp./instiller/à /nezde-eux // On
syn. t6kàlims. (petite l ance). - Insulte pour
l'écrase encore vert, on y ajoute de l'eau et on
désigner Wâito incapable de bien chasser. aspire par le nez.
- wà.t6kàlims : celui de la petite lance. w6 à mals ta gbàgbà //ils / asp./ faire.auxil./
avec /paquet // On en fait des paquets. = On les
?angànj6 Nom. met en 'petit paquet', c'est à dire en
Insecte myriapode, scolopendre. 'tabatière'.
. ?angànj6 76 à ma kàkà à wot6, ?é 6à (Les vieilles femmes villageoises font ça,
même avec du tabac fort.) nyom6 26e kàps / angaajo / il / asp./ fait / mat /
¤



¤





6
- 6ùm6à : tabac à priser, en poudre. 6àka . ?atôtà a kùuda ?é là-tààbû ts nge 16-s
ndàkà a kùkù : tabac à écraser. // banane 'at,ità a Harda' elle / avec /grand / tige de-elle
- njèmbà : fibres d'écorce pour filtrer le tabac. // Le bananier de ?atàtà de tortue a un long
ndàk6 : tabac en général. tronc.- Mais le fruit est court :2é wà.là-ngbu.
- 2èkùngù : le rouge.
?àsama Nom.
Arbre. Turreanthus africanus, Let. 351, ?at6nà (K) Nom.
asama. (avodire).
Variété de banane douce. rougeâtre.
- L'écorce de cet arbre est utilisée pour - Bananier haut, régime à longue queue,
empoisonner le poisson.
banane courte.
kukpe-2àsama 76 ko ma na mo6 ts si //écorce ?àt6nà 26 6à njanà //banane atdna /elle /asp./
de-asama / elle / vraiment / remède /pour / tuer / avec /
Var. ?àtètà / 2àtàlà. 6àka : V. taàbù.-
poisson // L'écorce de l'avodiré ?asama) sert à
2èkàngô, nômbà / nyômbà; ?àlàki.
empoisonner les poissons. (écorces jetées à la
rivière).
gaula Nom. - On en tire un remède pour maladie de
poitrine (na to-bo). Ecorces grattées, bouillies; Baillement.
boire cette tisane. . ma à msè ?aula à wa ngàb6-1è à mokès //je/
- Les graines sont nourriture des chimpanzés, asp./ fait / baillement / à / raison / corps de-moi / asp./
gorilles, cynocéphales. fatiguer.auxil.// Je baille parce que je suis
fatigué.var. haula.
2asèngba Nom.
?àyi Idéoph. Claudication.
?é à nob 2asèngba, ndé na dà t6l6 //il / asp./ Mot de salutation de la part des enfants.
?àyi bàba : voilà papa; - 2àyi nana : voilà marcher / asèngba / sans / // /piétiner terre Il marche
en claudiquant, sans enfoncer son pied dans la maman!
terre.
26 à si ndà-la-né-s à télé, munanga a ye //il/ 2ayokà Nom.
asp./ planter / pointe de-dim.-pied de-lui / à / terre /
Petit fourmillier. (Ch.)
talon /en /haut// Il plante de son pied la pointe
?é ls-kpinyà nà téndà, 26 kpàkà Ià-ng6b6-à,
à terre, le talon en l'air.
/ 26 bibi //lui / dim-oryctérope / de / non-développé cf. sèngbasèngba.
-lui / / noir // C'est le lui / fort / dim.-corps de lui
petit oryctérope non encore développé, son ?atôtà a kùnda Nom.
corps est déjà fort; il et noir.
Variété de banane douce. 3


































B mo à jÉ ba à bilmà-m6 //tu/asp./sens/souci /
à /coeur de-toi //Tu as du souci.
ma ta ba à bi m8-lè //moi /avec /souci /à /
coeur de-moi 7/ Je suis triste, auxieux.
syn. bilmâ-mà 2é 6à toi gàje : ton coeur pense bà Monème préposé au pronom.
autrement. Donne le sens de 'pouvoir'.
- btiunà-m6 bekeke : ton coeur est 'dressé'. . bà ?é bulükà // monème permissif/ il/attraperjui
- 2é ta ba na "g6 : il ale dessein de partir. //Il peut l'attraper.
syn. gô : peur. - ko ba : grande anxiété. - yÈi bà ?i jÉ //mon. permissif/ vous /écouter//
yÈi : tension, 'stress'. écoutez donc.
bi-lè, bà mat 26e k£ // ami de moi /mon.
bà pe Conjonction. v. 6à pe. permissif/faire/chose/cette//Mon ami, fais
Malgré que; bien que; quoique. donc cela.
bà pe ma ta kékà //malgré que /moi /avec /
maladie // Malgré que je sois malade. ba- Nom dépend.
bà pe 7e koà : quoiqu'il en soit.
En vue de; dans le but de.
w6sào wâ gos ba-n5à //femme.S/ellesasp./
baà (na) Verbe trans. direct. partirauxil./ dans le but de- cueillette /7 Les femmes
Cracher. sont parties à la cueillette.
sikh, ma 6à baà ngûs6 //attends/je/asp./ m6kôsào wà gos ba-molinga //garçon.s/
cracher / salive //attends, je crache. ilsasp partir.auxilJ en vue de piège // Les garçons
. mo à jo ?èe nà siti, mô banà a m6-m6 sont partis tendre des pièges.
. à dukpe, ma à go ba-mbàn6 //à /retour jour/ wode, mo 6 baà //tu/asp./manger/chose/de/
mauvais / tu /gardes / à / bouche de-toi /négatJ tu / je/asp./aller/en vue de-arbalète// Demain, j'irai à
asp./craches//Si tu manges quelque chose de l'arbalète.
mauvais, ne le garde pas en bouche, tu le . lÉ-w6sè ?à go ba-m616k6pa à ps-k6-É
//dim.craches. femme / elle asp. /aller/en vue de-travail-dot /à / dos
w6sào wo à baà nglis6 a njô-mbonio pe de mari de-elle // la jeune fille part en travail de
ng6b6.6 ?é dôto kpàké //femme.S/elles/asp./ dot pour son mari. (C. ndimba)
cracher/salive /à / tête de-inité.S / que /corps de.eux cf. sans détermination : bàbala.
/ii/reste /fort//Les femmes crachent sur la tête
des initiés pour que leur corps restent forts.
ba (na) Verbe intrans.
lÈ-tàdi-lè 2a. baà ngo a njè-1è //dim.-frère
deDurer, tarder.
moi /il.asp./répandre /eau /à / tête de-moi //Mon ma 6à ba a bèlà //je/asp./durer/à/travail//je
petit frère me verse de l'eau sur la tête.
dure au travail
Se répandre. bèlà ka à baa //travail /ce /aspJdurerauxilJ/
66ng5.È bàà //cervelle.sienne/état répandu //Sa Ce travail a duré.
cervelle est répandue (éclatée). no kÉ à bao //marmite /cette/asp./durerauxi///
Impérat. négat : mô baà a; ou : mà balà a : cette marmite a beaucoup duré.
ne crache pas. k6mba mà ba abele //fut/tu/durer/en/forêt
syn. na tuk6 ngïus6 : verser la salive. - na 7/Vas-tu tarder en forêt.
pukàmà ngds5 : baver. mô ba a //tu/ tarder /négat//Ne tarde pas.
2e ba de //ça / tarder /négat//ça ne tarde pas.
bàà Idéoph. ndé bàbà //sans/ 'le tarder'//Sans tarder.
nga ndé na ba "bà a jekè si : on ne tarde pas 'mort'. Moment précis de la mort.
à sidi pÉ okô nt : bàà!, nyi-É à kpi //à/ à nettoyer le poisson. (C.I, p.27).
derrière / dos de-lui/ainsi mort'/mère de / /dém./ -lui na bàbà a bèlà; ou : na ' bà a bèlà / le durer'
asp./mourir// Derrière lui comme ça, voilà, sa /au/travail//La durée du travail.
mère meurt. (C. mange).
S'habituer k
bàà ! 2à kon6 ta k6 : 'mort', il 'coupe' avec
?àbao ta na geè So 2/ilasp./durer.auxil/ avec /
la mort. (C. mango, n°2)
chercher / gibier // Il s'est aguerri à la chasse.
syn. gbôndayi : celui qui est habitué, qui a
baànga Nom. duré.
Table. (Ch.) = mesa (K)
. jo ?é mo à pe-baànga //nourriture/elle/là/à/ ba Nom.
sur-table // La nourriture est là sur la table. Inquiétude; souci.


¤








3






8
On ferme avec un treillis de feuilles serrées, V. kpànga : tabouret, morceau de bois comme
oreiller; long bois où les initiés à Jengi vont l'eau va baisser et le poisson essaye de passer
et il tombe dans le 'lit du barrage : a bit-panda s'asseoir et que l'on fait avancer vers la
barrière du repaire de Jengi. na'.- cf. lambi (K);
- liko151o, syn. de 'bàjà'. nasse, treillis.
bàba Nom.
bàkà Nom. Papa. (Ne s'emploie pas pour le père
Position dorsale. d'un autre.)
tèo bakà, hùùm //tu /tomberauxil./sur le me) goo bits Komba.//père de/moi/ bàba -lé ?a
dos //es-tu tombé sur le dos ? non! (c_IH, p. il asp./partiraux-il/chez /Komba //Mon père est
211). - Syn. ny5p515.
parti chez Komba.
ventre. sur le cf bbtende: à plat - 6ùkà : cf nys ; nyi-: nyùa-; daà_
ventre.
babà (na) Verbe_
bàkb Nom.
Boucaner.
Soleil. Jour.
2é 6à babà so a wà // il/asp./boucaner/viande
bàkb 6à sô //soleil /asp./percer//Le soleil
/à /feu // Il boucane la viande au feu apparaît.
cf na sù : sécher au feu. - na yà : réchauffer. . kOmbs ma kot5 à na ?o bake //tut/je /arriver
- na tumbà : griller.
/à /monter/soleil //J'arriverai au lever du soleil.
26 k5tàc a bake nà njànga //il /arnver.auxil./à
babàba Idéop.
/soleil/de/midi //II est arrivé à midi.
bouche qui remue tout le temps. . ?ani nà a bàkb à kémà //nous 'incl /ici/h/
. sià babàba na me-é . regarde sa bouche qui
soleil/de/singe //On est ici dans la soirée.
bouge toujours.
. là-bàkô à kémà : ciel rouge du soir.
- 1S-bàkb à kémà : petit soleil des singes :
bàbala Nom. petite saison sèche. ou 'langa'.
ba. Recherche. Cf. bàkb à bukeàs //soleil /asp pencher.auril//Le
. ?é du ndé na msè ?èe kà ma kindào lé soleil baisse; ou : bàkb 6à be.
bàbala nà né ode //il / revenir / sans / faire / chose / ma à jè 6o6o6o a bàkb //je/asp./sentir/
cette /je /envoyerauxil /lui /recherche/de cela / chaleur/de /soleil //Je sens la chaleur du soleil.
dém./négat.// Il ne revient pas sans réaliser ce Expres. : na do bàkb : venir le soleil (est);
que je lui ai demandé de faire. - gàje ké bakb ?à lati So na : côté où le soleil
se couche (ouest);
bàda (K) Nom. - bàkb ?à tokbs lé-é : le soleil a levé ses yeux :
Danse. Prononcer aussi : bàta; bàra; la matinée;
mbala. - bàkb ?à woths : le soleil est passé :
l'après( bàda ou mèbàsi : danse hommes et femmes
midi;
ensemble). - bàkb ?à pobla té : le soleil a tourné avec.lui :
Les hommes et les femmes vont et viennent,
le soir;
ils 'donnent' et 'recoivent'. Une personne
- bàkb ?a kpiils kpé : le soleil a jeté son bras;
danse devant une autre qui à son tour esquisse
coucher du soleil. = bàkb a kémà : soleil des quelques pas de danse et fait la même chose
singes. devant une autre...
- a là-bàkb : à l'oeil du soleil : au matin; v. mèbàsi.- ngbàndà.
- bàkb ng5 wotà a tin' na a The k5 : on va y
passer la journée. bàjà Nom.
Montre. Barrage, fermant complètement la
- bàkb a lé 6à go ' g5 : ma montre marche. rivière.
- mbéngà a bàkb : lance de montre : les asp./se /à / barrage //11 ?à na a bàj â //il coincer
aiguilles; ou : mbànji a bàkô : flèche de la
se coince au barrage.
montre. / . bàjà 26 is panda na ja is sio //barrage /lui
avec /lit/pour prendre/ avec /poisson.S 11 Le
bàkutu Nom.
pour prendre le poisson. barrage a un treillis
donné avec Coup de poing des femmes,
cf. nyll-ngùma : le grand barrage.
le côté extérieur de la main.









9
. wôsà ?a gbo là a ngé is bàkutu //femme / - sàngô : camp du soir avant de partir le
elle.asp./ frappe / enfant / de / elle /avec / coup de lendemain.
poing//La femme frappe son enfant avec le V. môngulu : hutte de feuilles. - ldbèmbè
poing demi-môngulu_
syn. 6uyengè. - krità (K).
v. bcnji : giffle. - mbata: claque, ou : balabala Expression :
- ngboto, ou attraper quelqu'un à la gorge. toujours, ou : partout : camp camp.
' dù : coup. (comme - gold : coup, le frapper'.- v. belebele : forêt forêt.
'le rendre')
- gbagba : village village. Quand quelqu'un
- ngbààkà : 'cravater' quelqu'un. voyage à travers le camp. ?é à no li n55 li a to
- mbbndo : coup de poing moyen.
gba : il marche sans but à travers le camp, ?é à
- katakàmbà : coup de poing violent.
nos gba gba.
cf làkpe kbps : tous les jours.
bàlà (K) Nom.
Esclave; esclavage.
bala-lé Nom.
?èbàlà 6à mcÈ kpékà bèlà //esclave/asp./fait/
Placenta. (camp de l'enfant).
//L'esclave travaille dur. dur/ travail
Le placenta est séché et brûlé, mis dans les
?d gongi bàlà //hasp/allerauxil/ esclavage //Il
cornes d'antilope 'manga' pour servir, à la
est parti en esclavage . grande chasse, à faire des scarifications à
syn. 6àka : 1116à. - 66-lù6à : esclavage. l'intérieur de la main qui jette la lance, pour ne
- biamà (K) - kp5to15 : porteur. pas rater 'koma'. Le reste est mis dans un
tronc de fromager 'kùlb' - l'arbre aux esprits -
bala Nom. dans un endroit sec, ndanda nà kâIàkàlà.
Camp de huttes en forêt. Autrement la femme n'enfantera plus. On peut
. bo 6àka wô à nyi na si bala a bele 2/ gens / l'enterrer aussi dans la termitière noire 'yebe'
bal a /ils /asp./savoir/ construire /hutte / / forêt// en (différente de 'hindi' qui est claire; On prendra
Les baka savent construire les camps en forêt. la terre de ce petit 'tombeau' pour oindre la
bo wà tukà bala //gens/ils.asp./verser/camp// maman au moment de l'accouchement
Les gens ont quitté le camp. Il va pourrir et devenir le serpent 'dlàkô'. C'est
bo wà tok5s a bala // gens /ilsasp./leverauxil./ pourquoi les femmes ne doivent pas manger le
à /camp //Les gens ont quitté le camp. 'diàkô'. Mais les hommes qui ne peuvent plus
. Wàitô ?à du, ?à koto a bala // Waito /i! asp./ avoir d'enfants peuvent le manger.
Mais c'est de la grande sorcellerie, comme revient /iLasp./arrive /à / camp // Waito revient, il
ceux qui le font avec les os des cadavres. arrive au camp.
C'est très mal, parce que le 'bala-là' vient du Différentes dénominations :
corps de la femme. Si on fait ça, c'est comme - cf. piki, ou : piti : camp de chasse.
si on voulait que la femme s'arrête d'avoir des - lôbèmbè : petite hutte provisoire. ou
demienfants, tu la regardes comme un vulgaire môngulu.
animal 'gbèls so' et elle n'accouchera plus. - môkengo : camp provisoire.- premier
(Ng.)- V. diàkù : vipère cornue campement.
Syn. ?èmina-là : charge de l'enfant - pùmba : arrivée au camp.
- sèpèàkô : arrivée à l'endroit du camp, avant - Remèdes pour faciliter l'expulsion :
de construire. - liane titingbe (Let titingbwé : Uncaria sp.).
- ?èsàlà, ou : sàlà . camp provisoire.- sans Prendre les petites feuilles, les presser dans
l'eau et boire. maison.- à la belle étoile.
- plante : wûyà (Let. uya / wiya : Asplenium - gbagàlà, id- piki. : grand camp d'où on part
africanum) : feuilles pressées dans l'eau; boire. pour la chasse, les pièges...
Ou: tiges brûlées, frotter au bas-ventre. - ?èbbko : camp provisoire pour une nuit.
- arbre : làngango (Let langango : Mitragyna - 6èsà : grand campement en forêt, d'où on
ciliara). Ecorces grattées, pressées dans l'eau; part en différents endroits.
boire. ndâbala : abri de brousse; petit campement -
pour le jeu des enfants.
bale Nom. - sèsà : hutte sans toit, pour chasser les
Sexe féminin; ou : le- oiseaux.
kô nà le : maladie du sexe. Soignée avec - mbàndà : (gba nà gbié). Village en forêt avec
?èkela. (Let.ékéla, n° 11, Amphimas l'arbre ses plantations. (cabane, ou 'péti' (Dj.).





¤



¤












¤
10
pterocarpoides.) Prendre des copeaux, les viande et le donne à son enfant.
cuire, et boire.- v. 66kùku : matrice. var. 6ambbà_syn. na sokà : éplucher.
- na ngodôà : prendre une pincée.
bilé Nom.
bambu Nom. Fleuve; grande rivière (Nyong, Bumba,
Dja...) Purée de mais, ou : gbènc na mbémbé.
//ils/asp./jeter/ v. mbémbd : mais. wo à kpii ga à bu-bàlè
pirogue/à/ dans / fleuve //Ils lancent la pirogue
dans le fleuve. bàna Numéral
cf. nyii-ngo : grande rivière. quatre.
ma ta koko bàna //moi /avec /poule / quatre //
baleka Nom.
J'ai quatre poules.
Demi sommeil. Sommeil léger (Ch.) bo nàé wo bàna // gens /Ià.S/eux/ quatre //Il y
. ?e na là' Ià dfi : c'est dormir un peu,
a quatre personnes.
s'endormir.
. 2e na sià bele gbagbàgba : c'est regarder la banà (na) Verbe trans. direct.
forêt en clignant des yeux. Garder; conserver.
Envie de dormir. banà 2èe ks //garde/chose/cette//garde cette
. pe mb le na " là, mé msà ta kà dii, mé jukb chose.
: si tu t'endors, tu le fais un peu, tu te réveilles.
Té nyi na banà m3ni ode //il /sait/garder/
. wéss 2à meè k3 balekabàlèkà 7/ femme/
argent /négat//I1 ne sait pas conserver l'argent.
elle.asp./faire/que /sommeil léger// voilà, la . sià yands ng3 bang //regarde/enfant/asp./
femme dort légèrement.
garder.lui /Regarde l'enfant, tu dois le garder.
. baleka bàlèkà na n65, pe mb sià bele
Protéger.
gbagbàgba : sommeil de la marche, quand tu
//Komba / il Komba Té bànàngi lè jékà a bele
regardes la forêt en clignant des yeux. Quand
/protéger awcii/ bien / en /forêt// Komba m'a bien on est trop fatigué de la marche et que les yeux
protégé en forêt. se ferment de sommeil, on se force à rester
garder auxiL / 2à batiks kà ngébé-è 2? il asp./éveillé.
seulement/corps de-lui //11 restait tranquille. syn- na 'là dii : s'endormir.
- wà.na bànào : les gardiens.
- wà.na binà a : celui qui nous garde; notre bambela / bambelaka Nom
chef pour désigner le villageois.
syn. na kukèà : quand tu gardes l'enfant et ne
comme les bambous qui se frottent les uns
veux pas qu'il aille loin de toi, que tu peux contre les autres.
toujours surveiller.
Viendrait de 'è6àmbi', chenille qui pique et
V. ndsli : garde, surveillance de l'enfant. fait mal. Mot secret pour indiquer quelqu'un
qui viendrait faire des histoires.
bandà (na) Verbe trans. direct (monov.). V. ?èngénjb, avec sens de cannibale.
Appuyer; presser; plaquer. - wà-ngé bé : à longs bras, qui marche les bras
//arbre/ce/asp./ lo ks à bandàs mbanjo ballants.
plaquer.auxil./hangar//Cet arbre a plaqué le - wà.béè lo : qui porte du bois, ou : wkbéè
hangar à terre. nduku : qui porte des morceaux (de bois).
bandà kpsks //appuie/fort//Appuie fort. - géé : qui pile, qui 'cogne'.
gbè 'M koé ts ni, ma ngo banda //taupe/elle .- ndèlè : qui n'écoute pas;
la - kpangba : à bras écartés. .asp./sortir/avec/là/je/asp./plaquer.elle//
taupe sort par là, je lui tombe dessus. (C. I, p.
85). bambéà (na) Verbe trans. direct-
Masser. Ecorcer; arracher.
//Je ma 6à bandà ka /7/e/asp./masser/p/aie ma à bambààngi lo //je /asp./écorcer auml./
suis en train de masser la plaie. écorcé l'arbre. arbre//J'ai
S'occuper de. . télé bàmbéà //terre/état écorcé //La terre
est 'arrachée' (par la chaleur) Expressions :
- ma à go na bandà bo ks : je vais rassurer cet Prendre une pincée.
homme. . ?à bambéà nod so, ?à to pe là a ngs 7/
- ma à bandà no-lé pe ma go : je 'bloque' mon elleasp./prendre un peu /autre / viande / elle /donner/
pour/enfant/de/elle// Elle prend un peu de pied pour partir : j'hésite à partir.








3










11
- ma à bandà k3 né : je fais demi-tour; je bandi Nom.
rebrousse chemin. Dette.
syn. na kumèà. ma ta bandi bits bo ké //moi/avec/dette/
- bandà là a mà, à wa 26 ta kùgba dadl //calme/ chez / nomme /ci// J'ai une dette envers cet
enfant / de / toi /à /raison /il /avec /pleurer/ homme-ci.- syn. 2èkàla (K).
beaucoup // Calme ton enfant parce qu'il pleure
beaucoup. (Ch.)
bangà (na) Verbe trans. direct.
v. na mekè : appuyer.
Prendre pour soi; tromper pour voler. - na tarie : presser, masser.
ma à bangà wésé ké à tie kà ?é yandé nà 1i
je /asp./réclame /femme / cette /à / temps / ce / elle /
bàndà (K) Nom.
enfant /dém.// Je réclame cette femme au
sûreté. Epingle de
moment où elle est encore enfant.
. nia ndé bàndà //moi /sans/épingle//Je n'ai
ma à bangà ?èsàpù na pàk1 //je/asp./prendre
pas d'épingle. v. 2abàndà.
/tas/de/miel//Je retire des tas de miel.
ma à bangàs lè-wésè ke //je/asp./
bandabàndà (K) ou banabana Nom. réclamerauxil./dim.-femme/ cette // Je veux cette
Façon de se cacher derrière un arbre, jeune femme pour moi.
de se plaquer à un arbre pour se camouffler. syn. na gbiè : tirer. - na gboé : arracher.
. 2à na bandàmà ngôbô-m° à na wo ta mà à Vouloir être le premier.
ps-lo : plaquer ton corps pour te cacher, ?é à bangà pe'lé dito wà.ménà //il /asp./
derrière un arbre. prendre / que /ii /rester/ celui qui.expliquer // Il
v. na bandàmà. s'érige pour être le maître.
ma ngà bange : je veux l'avoir.
bandàkà (na) Verbe trans. direct. syn. na tingà : désirer. - na sombi : choisir.
- na kanà (K).- na kombà : garder pour soi. Serrer, coincer; presser.
- naja : prendre.- na ji : voler. . mo ô bandàkàa kpa-lè //tu/asp./coincer auxil/
na gbanà : vouloir garder pour soi. main de moi // Tu as coincé ma main.
. kpàje'nà ko béndàkà 1/chemin /là /vraiment
/ état serré // Ce chemin est étroit. bànga Nom.
lo à bandàkàs té a ngôbô-bi-è // bois /asp3 . Serpette ancienne, couteau de jet.
serrerauxi!/avec.lui /à/ corps de-ami de-lui // Komba 2é goilo k3 ta bànga a ngé : Komba
L'arbre s'est coincé contre l'autre
a transformé (les hommes) avec sa serpette.
. kà lo ni ké ko bàndàkà //inter /arbre /là / ce /
2à kond ta bànga, 26 té pe : ng5 go na maé
pressé // Cet arbre-là est vraiment touffu. (C.
pàkl //il.asp./couper/avec /serpette /lui /à.lui / que IV, 133).
/asp./aller/faire /miel // Il le taille avec sa V. na sua : serrer fort. - na sas : serrer.
serpette et lui dit : tu dois aller fabriquer le - na pitl : presser.
miel. (Ch.241) -( création des abeilles.)
cf. mègàyà : serpette de Komba- bandàmà (na) Verbe trans. direct.
V ngbala : machette, serpette. S'appuyer contre.
cf. solo : grande machette des villageois pour
. ma à bandàmà lo kà a ngôbô-bi-è //je/
faucher. appuyer/ bois / ce / à / corps de-ami de-lui // J'appuie
ce bois tout contre l'autre.
bànga Nom. lo à bandantes te a ngôbô bi-à //bols/asp./
être appuyé.autai./avec.lui /à /corps de-ami de-lui // Intérieur de la patte du gorille /
L'arbre est appuyé contre l'autre. chimpanzé.
. kpàje kà à bandàmào té à soi-bi-è 2/chemin/ Parce que ses doigts de pieds et des mains
ci /asp./être appuyé auxil avec.lui /à /proche de-ami sont écartés et peuvent s'accrocher.
de-lui // Ces chemins sont parallèles. 26 pe na kpé ta né-e ?a dito b53, 76e na koà
Plaquer wo à ?e pe bànga //lui /comme /sa main /avec /
. ma à bandàmà wà.na lu ta.è à télô //je/asp./ pied de-lui /il /reste / écarté / chose /là /ils /asp./
plaquer/celui qui. lutter/avec.moi /à / terre // Je nommer / que /'bànga'// Ses doigts de mains et
plaque à terre mon agresseur. des pieds sont écartés, c'est pourquoi on dit
Cf. na mekè : quand c'est beaucoup, ou très 'bànga'. (prêt à couper ?)
fort.
- ngbààkà : 'cravater' quelqu'un à la gorge.
bàngâ- Nom dépend.




















12
Expressions : Menton de.
- l'a-bàngo nà dukpe 23ongi : les petits bois //je/asp./tenir/menton de-ma à weè bângà-16
mol//Je me tiens le menton. coupés de la veille.
?é à ka à bangé //il/asp./avoir mal /à /menton - di-bàngo : vieux bois ! arbre coupé.
- m6-1é 2é bàngo : ma bouche est vaccinée, ma de.lui //I1 a mal au menton.
bèkè à bangé à gomba //os/de/menton de.lui demande ne peut pas être refusée
/lui / briserauxil.// Sa mâchoire est cassée. = mb-lè ka ?é dada ta bàngo. ma bouche est
- bàngi-pàms : menton-sanglier : cuillère en coupée avec les arguments.
feuille pour puiser et boire : na sa ta ngo.
V. Sàngà. bàngo- Forme dépend
Copeau de.
bàngi Nom. bàngo-lo ?é gb3a lè a là.-1è //copeau-arbre/il/
Arbre. Let. bangi;çhlorophora excella. frapper-auxil/moi /à /figure de-moi //Le copeau
(abang; iroko) n° 66. Son écorce sert à faire m'a frappé à la figure.
l'étoffe 'yètè'. ma bùùla là-lo, ma à go ta bàngo-à a wà //
Utilisé comme remède de l'impuissance. je //abattre.auxil //dim.-arbre /je /asp./aller /avec /
Ecorces raclées, cuites. Boire. Ou sève, boire copeau de-lui /à /feu//J'ai abattu l'arbuste et je
directement. m'en vais avec ses copeaux pour le feu_
cf. pànji- morceau de; pànji-lo : morceau de
bois; éclat de. bàngi (K) Nom.
Pelle.
base Nom. baka : sètè-t616. (qui aplanit la terre).
wala, walo. (bangand) -cf Acharnement.
▪ w6sè kè ?é ta ngbe base na bèlà à wot3 //
femme / cette / elle / avec /grand / acharnement /pour / bàngo Nom. Forme indépendante.
travail/asp./dépasser//Cette femme est très
Entaille supérieure dans un arbre.
acharnée au travail.
Copeau pendant l'abattage. Arbuste coupé
kùnda pe : yié! ng3 sià base na ?èe k3 ta mb
pour laisser le passage; la 'souche' qui reste en
nà //tortue /que/hé!/asp./regarde/acharnement/de terre.
/chose/là/avec/toi/dém. // Tortue crie : ça! // tu mo b da lo, à sidi na, mo b kalbà bàngo
(Ch. 83). quel acharnement de ta part! / asp./ tailler / arbre / à /après / cela / tu / asp./soulever
/entaille//Tu tailles l'arbre, ensuite tu fais Infatigabilité.
sauter l'entaille supérieure. //lui/vraiment/infatigable/ 26 ko base nà n53
//entaille/ce . bàngo wà.mÉÈ pe bu-lo le H à / marche // Il est infatigable à la marche. V.
qui. fait/que /intérieur de-arbre /ça /pénétrer// bandabànda ! banabànà - ndangandàngà.
L'entaille supérieure, c'est ce qui fait que syn. likb.
l'arbre soit pénétré. - yai yài : tension soutenue, 'stress'.
bàngo nié wà wuù //copeaux/ceux-là /ils.asp./
voler//Les copeaux volent.
bâta (K) Nom.
ma k3n3ngi là-bàngo kpéde à li-Ia-wasàsà
Mouton.
na //je / couper.auxil/ dim. entaille / nue /à /pied
dena . w6sè bàta // femelle mouton //ou bàta dim_-arbre 'wasasa'/là // j'ai coupé une petite
wàw616 //mouton / de? femelle //Brebis.
entaille au pied de ce petit wasasa là
môk5 bàta //mälemouton //ou : bàta na (C. mboka, 10).
mam5k5 //mouton de mâle //Bélier. Parole. Argument.
- lè-bàta //din.-mouton//Agneau . ma à dbto ta bàngo a kobo na yok5 ta bo //
je / asp./reste /avec /parole / de / ancien /pour calmer V. bale : chèvre.
/avec/gens//Je conserve les conseils des
anciens pour calmer les gens. batà Numéral
▪ ?e 230, koboo wé à ngomà peè we, ma ta Trois.
bàngo na //ce /auxil/ancien_S/ils /asp./parler/ ma ta mbéngà batà //moi /avec /lance /trois //
pour.moi / affaire /moi /avec /parole / de cela // J'ai trois lances.
C'était que les anciens m'ont dit une parole, // ils /aller.auxil/ avec / . wé gia ta bath a ng6
j'en ai une partie. trois/de/eux//Ils sont partis tous les trois.
//ilasp./crache /parole / ▪ ?i baà bàngo So
//11 détruit les arguments, ou projets, de dedans bàtàkomba Nom.
son interlocuteur. ¤
¤

¤




¤









13
Pian (maladie) Rencontre.
wo ?3o na to pe-a ko bàtàkomba //ils/auxil./ nga té nga à makà bàtôbâtô //nous /avec lui /
nous /asp./se rencontrer/rencontre // On s'est donner/pour-nous /maladie /pian //Ils nous
rencontré avec lui. donnaient la maladie du pian.
Syn. ?è6ornaka. Cf. kemba : lèpre. bayi (K) : lèpre. (Lèpre et
pian sont souvent confondus).
Non atteint par le pian : mopipo; après le pian, bàùm Idéoph.
avec cicatrices; ou : contagion du pian :
Bruit de casser du bois.
- ?èmbart'a ou : banda : (bandabàndà).
bàùm! wà gomo wà // boum! / ils asp_/ casser /
- Le commencement du pian, c'est le :
bois-feu // Boum! ils cassent du bois. (C. H, p.
màbànda : desquamation. 93). - Ou
Autres dénominations : kpékékpéké; quand le
pian vient à entrer en toi comme une vieille
bayi Nom. maladie, il se montre comme dur et il ne veut
Petite savane de forêt avec fond pas finir. ?é 6à do te na '11 a ngobo-m6, 2é te
marécageux. Clairière en pleine forêt ou au
gbékàà, 7e koà kpéké, ?é ndi na 'yè na ' mbè
bord de l'eau.
né.
g6n1 na sià bayi //aller prop. incl/pour voir/
cf. kpakcsakpèkbsà : qui n'est plus en bonne
savane //Allons voir la savane.
santé.
cf. ndi : pays de savane, grande étendue
V. ?èpatolà : croûte de plaie du pian.
d'herbe sans arbre.
Il y avait des interdits. Il ne faut pas manger de - savane de rochers, de pierres : mdànge_
la trompe de l'éléphant, autrement on va parler - clairière dans la forêt : manie. (non-touffue)
comme la 'parole' de l'éléphant_ llwala : clairière sans herbe.
L'origine vient d'un Conte. Une fille avait - dàa : éclaircie, clairière; petite savane.
le 'batakomba' et ne trouvait pas à se marier. - kpoto : endroit débroussé, où les bêtes
Mais un garçon célibataire Kaloma, revêtu de pataugent.
la peau d'éléphant, voulait la fille. Il fallait - jàmbo / jàmbà : étendue marécageuse avec
qu'une fille trouve le nom du garçon. C'est la palmiers-raphia.
fille du pian qui a nommé : n'es-tu pas - yanga : étendue marécageuse sans
palmiersKaloma. Alors on chauffe de l'eau qu'on verse raphia. radé ngo : sans eau.
sur la fille et elle est guérie. Et ils partent en - janyo : là janyo : clairière en forêt (lumière).
mariage... - llwala, ou : mànjà : clairière_
Remède pour le pian : var. bai.
- Plante 'tondo'; (Let tondo, Afromonum
dalziellii). Fruit haché; frotter. be (na) Verbe trans. direct.
- Liane 2èlemb6 (n.id.) sève plus écorce; Porter.
frotter. wosào wo à be ti già te na' n3 66 //femme.s/
- arbre 'bdlèmbè' (Let. bolembo, elles /asp./porter /loua! /panier /avec / danser/ danse Sterculia
7/ Les femmes portent de lourds paniers rhinophetala, n°315). Sève et écorces brûlées, en
scarifier. dansant.
bebe a njo- arbre '66kànjà' (Let; bokanja, Parinari glabra, -m6 //porter imper. /à /tete de -toi //
n° 256.) Ecorces grattées plus acajou; laver. Porte sur ta tête.
ma à be yandé nj6ng6l3 //je/asp./porte /
enfant/suries épaules'//Je porte l'enfant sur les batibàti Nom.
épaules. Signe de la main; appel.
Partir avec décision. Se décider à partir. 'le bibi kè léS-kpa-bo 76 à moka té te à na
bo wà be na go na moo 2è6o6o //gens/ 2e bo te né: c'est la façon de remuer les doigts
ils.asp./étre décidé /à aller/pour tuer/gorille //Les de haut en bas pour appeler quelqu'un, pour
gens partent décidés pour aller tuer le gorille. dire de venir.
wà.gbao k3pe wà bec go //ceux de.village.S / - c'est aussi la façon dont les pattes du
'milletous/ils.asp./être décidé.auxil./guerre//Tous les pattes' remuent en marchant pe na bibi kè
tegens du village sont partis à la guerre, décidés. no-ngong6lo 76 66 moka té ta a n66 né.
wo be, à dukpe wà be, wà go à gbié ne // ils
syn yapiyàpi : geste d'appel quand on bouge /décident/à /lendemain /ilsaspJ décident /ilsasp3
la main pour indiquer de venir_
partent /à/ champ /là// ils décident de partir et le
lendemain ils partent à cette plantation-là.
bàtôbàto Nom. (C. IV, p. 169). ¤

¤











¤
14
décidé à partir.syn_ 6elù 6e111
- kpololo : état dressé.- kpakpàyi : soulevé. bè bè bè Idéoph_
. lofé : 'noirci'. idquoi quoi quoi...
Etroitesse; serrement. Quand les gens viennent nombreux, par ex. à
//lit/ce/vraiment/ panda kà ko bekeke la danse.
étroitesse //Ce lit est vraiment étroit. to52èe ki: ngà pe, to5 be be be... ou bien .
bf-lè nga à titi bekeke //nous/avec/ nga ta cette chose elle comment, ou bien quoi, quoi,
ami de-moi /nous asp./s'asseoir/étroitesse //Mon
quoi.(waito; C. IV, p. 57)
ami et moi nous nous assayons serrés.
syn_ na tukà dàdl : venir nombreux.
. biimâ-16 bekeke à wa mbumà // coeur de-moi /
état serré/à/raison de/essoufflement //Je suis très
bèèè Idéoph. essoufflé.
Bing! (tomber à terre.) . kpàje ko bekeke //chemin/vraiment/serré//
?à botà kpé à lo, ?à te : bèèè /iii asp. / enlever ▪ Le chemin est étroit
/arbre/ilasp./tomber /bing!// Il samain/de biim5.-1è bekeke à we a ngé // coeur de-moi /
et il tombe: bing! Je suis inquiet pour enlève sa main de l'arbre serré/à/affaire/de/lui//
(C. me, n°8) son affaire
. bums bekeke à na ' g3 // coeur de-lui /serré /
beèndè Nom. pour/partir// Il est impatient de partir.
Syn. s5s5 : serré, - kùndu : de travers; Animal qui ressemble au porc-épic.
- a ye : à hauteur;- njanja : tendu Il est plus gros, avec des piquants comme des
- 6elù6elù : impatient, pas tranquille. poils. Il a une queue. On l'appelle aussi
- na bié : noircir, être décidé à. 'hérisson'. Vit dans les plantations proches des
villages, mais non en forêt. ?
(Dj. pankom5). On l'appelle aussi 'pia', ou : békè-sèkà Nom.
pia na mbù : hérisson du sorcier. Arbre (nid.) - 'squelette de chimpanzé'.
v. mbôke. Utilisé pour soigner la maladie de
màgbàlà' - pieds arqués. - kà na màgbàlà, 'é
6à nu békè-bo : maladie de 'màgbala' elle plie békè Nom.
les os. Os. Arête (de poisson). Et nom dép.
. békè na njà-bo : os de la tête; (crâne) -
'bokà'; békèsi Nom. 'squelette de poisson'.
békè nà gà-bo : os du côté de l'homme . Arbre. (Let. pékési; Cathormium
(côtes);
altissimum, n° 57).
beké.èo à gomàc : ses os sont cassés. békèsi ?é à dàto a bàlè //bekesi/il/asp./rester
. to békè : intérieur de l'os, ou: mônàno :
/à /fleuve //L'arbre 'bekesi' reste au bord du
moelle;
fleuve.
. nj-békè : tête de l'os (bout de l'os).
Ethym. os-arête de poisson : békè-si.
- békè a sà bu-bo : os de sous ventre : os du
Utilisations:
bassin.
Remède pour le courage contre les bêtes.
- libànjà-à békè kà békè : sa figure est osseuse.
Prendre un fragment de la colonne vertébrale
- békè à manjà : os dans la clairière. Pour dire
du serpent 'mekè' (python), plus écorces de
de quelqu'un qu'il n'est que squelette; on lui
l'arbre 'bekesi'; brûler ensemble. Avec la
voit tous les os; ou : békè à tindà : les os dans
cendre, faire des scarifications : jambes, mains,
la cour.
dos...
- békè k5 békè : os que os : id.
- Médicament pour avoir la chance de
cf. js-békè : bout de l'os;
trouver du poisson. Brûler ensemble arêtes de
kekèle. ou dèkèdèkè : cartilage, ou :
poisson: 'békè-si', avec écorces de l'arbre .
'békèsi'. Scarifications au ventre, jambes,
bèkèbèkè Nom. poignets, bas-ventre, cou...
non mûr, non bien formé (igname, - Pour rendre l'enfant courageux : couper un
banane...) morceau, faire un collier; quand il salive, ça va
syn. dèkèdèkè. tomber sur le morceau de bois, il va devenir
courageux.
bekeke Nom.
à. bèlà Nom. Etat dressé, décidé
suis bfunà-lè bekeke, ma à ye pe ma go: je




3




3




3

15
- wàji wà ji€ ndd à lè, k3 ko bele : les voleurs Travail_
m'ont volé la banane, il ne reste plus rien. w6 à m€È bèlà //ils /asp./faire / naval' //Ils
- ma à kot3 a gba, k3 ko bele : j'arrive au travaillent.
village, il n'y a plus personne. . bèlà 6o /travail /là //Il y a du travail.
- k3 bele k3 kôto 2é 6à go bits stià : rien, sauf . bèlà Gode / travail /négat//II n'y a pas de
travail. la peau s'en va chez panthère.
wà.méà bèlà //celui de faire / travail // - na go te ko bele koà : il y en a partout.
L'ouvrier. - na kopô bele : se répandre partout
Expressions : - na kon3 bele : couper la forêt : partir en
- sitl-bèlà : mauvais travail : abject, grande brousse.
malchance, sévère punition, mauvaise - nga je bele : que nous écoutions la forêt :
ferme-la (ferme ta gueule!) réputation.
- siti bèlà ké komba 26 23o lé 6o né sévère - na go te bele : partir caché, ficher le camp.
- bele kpi ou: bele nà kpi : ailleurs, autre part. punition où Komba l'a laissé. (C. bousier, n°4).
(forêt de différence) - l'urne t€ sltl-bèlà : son coeur a mauvais
- k3mb€ ma go a bele kpi //fut /je/ aller/ a / caractère.
forêt /différence //Je vais partir ailleurs. - ?à ?3€ lÉ à siti-bèlà : il l'a laissé en mauvaise
syn. na go m€È silo : aller jouer ailleurs.
condition.
- ko bele : vraie forêt, grande forêt - bo ké ko bèlà : cet homme est un vrai
- ndirnà . id_ vraie forêt.
travailleur.
- bele nà bi : forêt de buissons. - so-bèlà : chair de travail : vrai travail.
- bele na mànjà : forêt de clairière. - opposé à
- kp3miyi na bèlà : travail qui ne finit pas; ou :
- bele na bàk3 : forêt de soleil : les bords de
ngé--bèlà.
route...
- bèlà na li kpi li : travail qui ne meurt pas, qui
bele né s€n€n€ : forêt de clarté. -ne finit pas.
- a met-bele : à la lisière de la forêt.
- bèlà na wu-kpa-bo; na dakà kpa-bo : travail
- w6 g3€ t€ na n33 a met-beleo : ils sont partis en commun. ou :
se promener à la lisière de la forêt. (C.11, p_87)
- jèll : travail en commun.
- bèlà a péà : travail de débroussage.
belebele Express. - là-bèlà : endroit du travail.
V. môkàk3p€ : travail pour la dot. (forêt/forêt) = làkpe kips. ou : Toujours.
partout
ant, fréquent Nom. Etat incessbele Nom.
2é a irisé bèlà belebele / asp faire/ travail
Forêt; région; pays; brousse.
/état incessant AI travaille toujours. . wà.beleo wà go a bele //celui de.forêt.S /
na belebele ode il /refuse / 26 kpo bèlà ils.asp./aller/en/forêt//Les gens de la forêt
partent en forêt travail /de /état &équent/négat//II ne refuse pas
fréquent. le travail . ma nyi bele na Yàundè ode //je/savoir/
ma ko belebele //pluie/vraiment/état incessant région/de/yarmdé/négat//je ne connais pas la
/1 La pluie ne cesse pas. région de Yaoundé.
26 jé bele ode //il/ entend /forêt/négat//Il k3mb€ w6 dôto pe na ltiibà belebele wà dôto
k3 dota fut ils /rester/comme de /esclave/ n'écoute pas les conseils (de la forêt).
toujours /ils.asp./rester/seulement /rester//Ils sià bele //regarde/forêt//Sois éveillé,
seront comme des esclaves toujours et le attentif; (cf na peiné).
resteront. géeni bele naja Tibet // cherchons (nous tous) /
gbagba : village village; - balabala : camp cf. forêt/ pourprendre/ chef //Prenons le moyen de
camp. même sens. choisir un chef.
. nganga nga nyi bele kÈ ?à lèji 6o né wode //
nous /nous / savoir/ forêt /cette /il.asp./ quitte /dedans bèlèbo Nom.
/là /dém négat//Nous ne savons pas de quel Grande fleur de certaines ignames : sapà,
côté il vient. Ba, kék€, 6àloko.
kômb€ g3 na kon3 gàje bele à bo / fut/ aller C'est le moment où le tubercule fait ses
/ couper/ côté / forêt / de /gens //allons chercher du fleurs, cela indique que c'est déjà mûr. Pour le
côté où se trouvent les gens. (C. I, p.133) 'pape', le 'belebo' indique que tu peux trouver
Expressions : encore de l'igname bonne en dessous de la
- k3 ko bele : que vraie forêt : rien. partie non comestible du 'pape'.






¤







16
// femme / elle /asp./partager/avec / enfant /de / . 2à ?oôle te né, kô ngÉ mo ô mue bèlèbo a
elle.S /feuille / de /nourriture // La femme partage
ngÉ à kotàc, ?e k3 ?é à mana pe sapa à ?oôle :
à ses enfants le plat de nourriture.
elle est sèche, alors tu vois que les fleurs sont
- feuilles utilisées : ngôngô; (phrygnium)
arrivées, c'est pourquoi cela signifie que le
- bubbk3; (Ataenidia conferta)
'sapa' est mûr.
- ngoasa (Sarcophrygnium prionogonium).
Cf. mànjùmba : quand les fleurs sont petites,
Cf. gbanga : cuvette; gobelet; assiette...
- bèlèbo : grandes fleurs.
- ?èsoa : assiette; - parti, id_ (K).
belèkà (na) Verbe. bèmbi (K) Nom.
Ecrire, dessiner sans aucun sens.
Cuiller; (Dj. bem)
//tu /asp./graver/ mo à belèkà li bélèkà li baka : tokô nà tg : fourchette (cuiller à
dents)graver sans sens// Tu dessines sans aucun sens.
na tokôà : soulever.
mo à botô là-mô a gàje kg mo à de na : tu . v.bàngà-pàms : menton de sanglier, (pour
lèves les yeux de l'endroit où tu écris.
désigner la cuiller).
de : piquer;- mo à de ndé na sià gàje né syn. na - njô-màngo : id. tête du calao 'màngo'.
: tu écris sans regarder de ce côté là.
- na tende : graver. - na wà : graver.
bembule Nom. - na kpià : tracer.
Etat gonflé.
. ?à jos jo à wotà, bd-É bembule te sebù bemà (na) Verbe.(K)
ilasp./maager.auxil./nourriture /asp./dépasser/ Entonner fort un chant. Crier.(Dj. bem.)
ventre de-lui /gonflé /avec /plein //Il a beaucoup entonner /guitare / 2à bemà ng3mbi jà // iLasp./
mangé, son ventre est gonflé. guitare làlà-bas// Il commence à jouer de la
76 te kô à bd-É, ?a à bimbàngi te bembule 7/
. as -b
lui /avec /maladie /à / ventre de-lui /ça /asp./ baka : na lità; na tongôà 6è : commencer le
a mal au ventre, gonfler.auxil./ avec / état gonflé//Il t.- cf. celui qui entonne le chant : wà.kp65 chan
c'est gonflé. njàmba.
Comme une femme enceinte qui est couchée,
son ventre reste gonflé 'bembule'.
bembà (na) Verbe trans. dir.
Aussi celui qui a trop mangé et qui reste
Clôturer. couché, son ventre ne bouge pas.
nga à bembà nda bémbà bémbà //nous / . bem6ule te no-lè, ?a à bimbàs //gonflement/
nous asp./ clôturons /maison / clôturer/ clôturer //
avec / pied de moi / c'est / asp./ enfler auxil.// Mon
clôturons la maison complètement.
pied est bien gonflé.
(C. I, p. 89).
syn. gakulu. - comme la femme enceinte. Le nga à bembà môngulu bémbà //nous/asp./
ventre ne bouge plus. Ou : l'homme au gros clôturer/hutte / clôturer //Nous mettons des
ventre qui reste là couché sur le dos sans
feuilles pour fermer la hutte.
bouger. . bembà gbié ké béléô wo à jo ne //clôturer/
- hememe : ventre rempli, qui ne se 'dégonfle' champ / ce /chèvre S / elles /asp3 manger /dém. //
pas; 'ndé nà wôpômà' Clôture ce champ que les chèvres mangent.
- lututu; - jatulu; id to : entourer. - na nyukô : fermer. syn. na
- lendelende : à peau tendue, gonflée.
- njanjanja : tendu.
Nom, issu de 'na bembà' bémbà
- bimbà : gonflé. - sisi : plein.
palissade; clôture.
(K) ngalo - lopango (K) - timbi (K)
bendekù Nom.
syn. baka : mbaka.
Giffle.
- màpèndù : clôture de branchages, feuilles.
bendekù : il giffle sa figure avec ?à je lÈ-É te
- mbùnjàkà : id.
bsnji : giffle. - mbata : it ling.) une giffle.- cf.
- gôlô : coup.
?èfbembe Nom.
Feuille unique sur laquelle on dépose un
bène K) Nom.
peu de nourriture.
Clavicule. ou : béké à ngébe. //je /asp./ . ma à topé nà ngÉ jo né à bembe
Aussi nom d'un champignon qui a la forme de Je donner/pourlui/de/lui/nourriture/à/feuille//
la clavicule.. lui donne sa nourriture sur une feuille.
syn. ngébe. . wôsà ?é 6à gapà te là a ngéô ?èbembe nà jo











¤




17
bend5l5 Nom. ?é à dbto betabètà //il /asp./rester/inquiétude //
Liane 'màtanga'. Il est là, inquiet.
Elle est creuse; on en coupe un morceau et on mandénanyigàjekèmaàgo6o ne, maà
vide la moêlle (comme pour le sureau). On dbto betabètà //moi / sans /savoir/côté / ce /je /
remplit d'écorces de banane et avec un autre asp_/ aller / dans /dém_/je /asp./rester /hésitation //Je
bois, on pousse pour faire pression d'air et on ne sais pas en quel endroit aller, je reste
fait claquer. hésitant
Désigne le fusil : gbà, ou ' lo na tùà : bois qui bo nà betabètà ?é ja là wôss ode //homme/de
éclate'; lo nà ka-ngo; - mbpope; - kaki .._ /hésitation /i1 / pendre / fut / femme /négat//
v. ngàlè : fusil. L'homme hésitant ne se mariera pas.
v. mdtange. - le 'bend5l5' c'est le 'mètanga' syn. gedemugèdèmù. agitation de l'agonie,
qui pousse comme une petite liane; il reste sursaut.
proche des rivières ou même dans l'eau. On - kakàka : démangeaison. - wati wàti :
l'appelle alors 'màndonga'. irritation.
v_ autres 'mètangs' : arbres dont on boit la - kpam6 kpam6 . main vide; qui ne sait pas
sève comme remède du lait. quoi faire.
- màtenga nà kpo : liane utilisée pour autre
remède.
bètèbètè Nom.
Nausée; envie de vomir.
bendùbendù Nom.
ma à je bètèbètè //je/asp./sens/nausée//J'ai
Insistance.
la nausée.
. ?é à gbo té ta ngé bendùbendù : il le supplie
. koto à tie ké ?é ta me n£, ?é à jè bètèbètè //
avec grande insistance. arrivé /à / temps / ce / elle /avec /grossesse / dém./
syn. bobo. elle/asp.iressentir/nausée// Depuis qu'elle est
- wùyàwùyà : sans se maitriser_ enceinte, elle a des nausées.
. pe mo b njo ngo nà siti, ?a à ma' bùmà-m6
bèndùmù Nom. bètèbètè, mo b jiè //si/tu/asp./boire/eau/de/
Jeune éléphant (mâle ou femelle), qui mauvais / ça /asp./ faire / coeur de-toi /nausée / tu /
reste avec sa mère. asp./ vomir// Si tu bois de l'eau mauvaise, ça te
▪ lè-yà ke, bèndùmù, 26 ndé té //dim_-éléphant/ donne des nausées au coeur et tu vomis.
. siti se-£ na à to pe.è bètèbètè à bfunà-lè Il ce / 'bendumu' /lui / sans / dent de.hti//L'enfant
mauvaise / odeur de-lui /asp_/ donne /pourmoi / éléphant, le 'bendumu', il n'a pas de défense.
nausée /p /coeur de moi // Sa mauvaise odeur me
donne des hauts le coeur. bengebenge Nom.
Syn.pèlipàli; : qui donne des malaises, des Etat pointu.
hauts le coeur. (ngàbô-è siti : son corps a des polo mbànji nà bengebenge //appointe/flèche
malaises). /là / pointue //Rends cette flèche-là pointue.
- kp5d5d5 : Nausée pour avoir mangé trop te-16o w6 golo, wô bengebenge de-//dent
d'huile. - bùko bùko : envie de vomir. moi_S/ elles / taillées /elles /pointues /Mes dents
On soigne les nausées avec : sont taillées, elles sont pointues.
- plante b6k5k5; - liane : 6aàlà; v. ?èsànge : dents taillées.- mboko : dents non
- arbre : ngàta.
taillées.
bètètè Nom.
bep Idéoph_
frémissement du chasseur,
'd'un coup', brusquement
- quand il est proche de la bête, qu'il ait vu un
bep! ?à do nda //d'un coup! ilasp./ percer /
signe, ou qu'il ait senti l'odeur de la bête.
maison //D'un coup, il perce le toit de la ?à je bètètè na se-so //il asp./sentir/ (Cilimando, p.20)
frémissement/de/odeur/bête //II frémit à l'odeur
de l'animal. Il est tout près de voir le gibier.
betabètà Nom.
. ma mo mboli, ma ngo sià ngàbà-è : je suis
Hésitation_ Agitation à faire quelque proche, je l'aperçois.
chose.
cf. pille : quand on sent déjà l'odeur, on est
26 à betabètà na "g5 //lui /en /hésitation /de / tout près.
partir// Il hésite à partir. - ngbàli : quand on est tout près de voir,
. 7e mo à pe-6 betabètà //lui /là /à /derrière-eux éblouissement_
très agité // Après leur départ, il est très agité.




































18
be Nom. cf. banddà : id.
Bras; branche. Et Nom dépend. (be-)
béba Nom; issu de 'be'. (béba : branche)
Branche. be-lè à kè //bras de moi /asp./fairemal//J'ai
/ atler.impér./ mal au bras. gac à lo ka, mà koni béba nà6
/arbre/là/tu/couper/branche/de cela.S//Va à be à gomàs //brasde.lui/asp./briserauxill.// à
Son bras est cassé. cet arbre là, tu en coupes les branches.
lo ké 26 ndé baba //arbre/ci/lui/sans/ mu-ba-bo derrière-bras de homme //Le coude.
. m6-be-bo //entrée -bras homme //Le poignet. branche //Cet arbre-ci n'a pas de branche.
njô-ba-bo //téte-brashomme//épaule. (cf.
njèmabake). - articulation.
bèbènyènyè Nom.
. li-be-bo //base-bras-homme/épaule. là où il
gros de. (Ch.) Le plus grand, le plus
est pris dans l'omoplate : yesa.
grande bèbànyènys nà w6sè : la plus
//celui de. sans. bras de.lui //Le wà.ndé hé
femme.
manchot.
grande de bàbànyànyà nà j6kà w6sè : la plus
-bé //celui de.morceau de-bras de.lui // wà.nduku
belle femme la plus belle femme.
qui a un bras atrophié.
//ki/grandeur/de/ ?é bàbànyànyè na là-é
// bras de.lui /mort //Bras paralysé bé kpl
grands yeux (quand sa face oeil de-lui // Il a de (mort); ou : bé kpikpi; ou : wà.bé 'kpl.
est grande et longue). -lo // singe /lui / à / branche de-arbre kémà ?é a be
-mbéngà //grandeur/de/ bèbànyàny£ na là
//Il y a un singe sur la branche.
est vraiment lame de lance // Le fer de la lance
large.
be (K) Idéoph. une syn. 26 ngbengbe pupa a libànj6-è : il a
Sans bouger. face allongée.
. Yoli ?é jà dAt6 be // Yoli /lui /là -bas / 'sans and, le plus gros. v. gàsi : le plus gr
bouger' // Le Yoli est tranquille, sans parler,
seulement les yeux qui observent.
bel (na) Verbe.
syn. tee; - làbee; gbi. - kpàà (K).
Clouer une peau pour la faire sécher.
?é à bcà kôto-dàngbè a bàkà //i1 /asp./clouer
be (na) Verbe.
/peau de-antilope 'dengbe'/à/ soleil //II cloue la
Abaisser. peau de l'antilope 'dangba' pour la faire sécher
jo 6à be à gié //nourriture /asp./baisser/à /
au soleil.
La nourriture baisse dans le panier. panier// bééla lé ta mbànji //i1/clouer.auxil/ elle / ?é
. ?é àbe ta mbànji nà pété ll/asp./baisser/
avec /bambou /d1 l'a fixée avec des petits
avec / bambou /de / toit //Il fait baisser le bambou
bambous.
du toit. syn. na bandàmà : plaquer.
//nous /asp./aller/ . nga à go na be mbùya
Bloquer sur place; fixer sur place; Caler.
abaisser/mare//Nous allons faire baisser la
// chien /asp./ b616 6à baè so, g6 ni na moà lé
mare (opération pratiquée par les femmes pour
Le chien bloquer /animal /allons /pour tuer /lui //
la pêche au 'barrage'). ou: na be ngtiuna.
bloque la bête, allons la tuer.
Faire baisser. //lourde /charge /là /asp./ ti mina nà à baè lé
//baisse/avec-toit/Abaisse-toi. baba te-m6 Cette lourde charge là l'a cloué bloquer/lui /
baba ta pàkà //baisse/avec/lampe//Baisse la
sur place.
lampe. tità-16 ?à baàla lé //oncle de-moi /ilasp./
mô 6àbe ta ngo nyinga kàti //tu/asp./baisser
clouer.auxil.//moi // mon oncle me cloue sur
/avec /eau / vers /aval //Tu descends la rivière
place (il me refuse, il boude, il n'accepte
vers l'aval.
pas).(C; Yoli, 28).
baba ta psndi : abaisse le panier de miel. .
Calmer.
beè (na) Verbe. baba ta bùmà-m6 : calme ton coeur.
syn. na dii : abaisser, pencher. Dégager. Faire une éclaircie.
//il asp./ kùnda ?a lake na baà là janyo
be (na) Verbe. prépare /pour dégager/oeil de-lumière//TOrtüe
Fendre en deux. prépare pour dégager une clairière.
(C. III, p. 95). mo à ba ka bée (màsimbe) : tu fends en
deux (le gibier) à la broche. Lisser.











¤





19
ma à bals sinjô a lè /je/asp./lisser/cheveux/ -panda nà su-bêlé : lit de poil de-chèvre :
de /moi / Je me lisse les cheveux. matelas.
Repasser. déplier.
. ma 'a bals bingo a lè //je/asp./repasser/habit bals Nom.
/de/moi// Je repasse mes habits. Maladie comme une fièvre.
Expliquer. - kô na bals : maladie de 'faux serment',
bas pe.è we ka // explique /pourmoi /affaire / résultant d'un serment fait devant des gens,
cette// Explique-moi cette affaire. avec mensonge. Provoque une fièvre
syn. na kuè : ouvrir. na mana . expliquer. continuelle.
Remède : avec la liane 'sàsàngùlu'
(Let. sasangulu, Urera repens); ou l'arbuste de beIbsi Nom.
'ngoka' (Let_ ngoka, n°205, Lophira alata).
Toutes taches et éruption de la gale.
Feuilles pressées, cuites; boire. Tacheté.
- Soignée avec les écorces de l'arbre 'bals'. 2e sàsà, tale pe a 6116à : c'est la gale, avec
Aussi 'maladie du froid : kô nà jiyo';parce
des taches blanches, quand la blessure vient de
qu'on a versé de l'eau sur toi dans un endroit
finir.
où tu ne voulais pas, tu vas attraper la fièvre.
b3ng3 26 beibal : le vêtement est tacheté,
Soit tes amis ont craché sur toi, soit ils te
moucheté, de couleur g ris-blanc. versent de l'eau avec leurs mains, là sur le
Cf. màbàndà : desquamation. var_ bsyl beyi. rivage, alors tu attrapes la maladie de 'bals'.
- mslimèli : tacheté, zébré.
Cette maladie fait trembler comme le
paludisme, jusqu'au soir.
bsji (na) Verbe.
Refuser de faire quelque chose.
bila Nom_
pe 26 ja bi-a bo 6à 2e a , ?à wosolo yaà, 2e
Arbre. Let. bélé, n° 178, Holoptelea
ka 26 ndé na 'ga, ?à bajs a : s'il entend son
grandis.
ami l'appeler, il se lève vite, mais il n'y va - Utilisations :
pas, il le refuse. 1. Mal de ventre. Ecorces grattées; boire. C'est
syn. na njamà : refuser en boudant. amer, on peut mélanger avec du miel_
Faire la sourde oreille; ne pas écouter 2. Maladie qui donne des cloques dans la
quelqu'un. bouche : 'ko na libôbà'. Ecorces brûlées,
nye ka mo à baja lè te ne 2/ quoi /ce /tu /asp./ écrasées en charbon, cendres mises dans la
ne pas écouter/moi /avec /dém.// Pourquoi fais-tu gorge.
la sourde oreille quand je parle_ (Cette maladie se nomme ' gslsmbùsà' (K).
ma bsj a i 2e 2e a Bi-16o de //je /ne pas écouter Baka : 'kpàje nà mbo' - chemin des fourmis
'mbo'. Maladie qui donne aussi des /jamais /appel / de /ami de-moi_S /négat// je ne
hémorroides fais jamais la sourde oreille à l'appel de mes
3. Fièvre : 'ko nà jiyô'. Ecorces; préparer une amis.
décoction et faire le lavement avec la poire : II ne refuse pas, mais il se dérobe.- Il entend ce
kobàlo; se purger. qu'on lui dit, mais en fait, il n'agit pas, non
- ou : préparer beaucoup d'écorces et se laver . pas qu'il refuse, mais il se dérobe.
Nom de cette maladie : 'bals'. cf. na kanà : promettre et ne pas faire.
- na kpo : refuser.
- na njamà : bouder. bêlé Nom.
- na ngbonjôà : faire la moue. Terrain dégagé, par travail ou
dévastation des bêtes, tornades.
bêlé Nom. 2e bals nà tind3 ka, lo à nyskas na //c'est/
Chèvre. (terme générique) dégagement / de / cour/ cette/ arbre /asp./
ma ndé bêlé ?/moi/sans/chèvre//Je n'ai pas déo-uire.auxil./dém.// Voici un terrain dégagé
comme une cour, ce sont les arbres qui ont de chèvre.
- mûk3 bélé : mâle-chèvre : bouc. ou : m6k3sa démoli.
- ndànda ka soo wô à mea sù13, gbényi boo w6 wà.ngbu : mâle ordinaire.
à lu kale, wô à mea is liputu. C'est l'endroit - ndimba nà ngé n6-a : bouc à grandes pattes.
où les bêtes jouent, ou même l'endroit où les Il y a aussi w6sa-nd6mba.
gens se bagarrent -wbsa bélé : femelle-chèvre.
syn. liputu. cf. mbôko : chèvre. - w3-mbôko.
- bàta : mouton.













¤


20
- 66ksls; celui qui parle facilement, ou :
palùpalù à na ng6mà. bèlàlè Idéoph.
- lè6èlèbè. ou : lôpelôpè.
Geste de déplier, arranger, cheveux,
- h5116 : idéoph. qui parle en rouspétant.
habits, feuilles, papiers
(wà.pùmà ngômà : qui cogne la parole.)
Cf. na be' : déplier, repasser. (bslà).
Comme quand ton habit se place mal, tout
b£tsts Nom.
plié, tu l'arranges pour le rendre droit.
Endroit où plusieurs pistes se rejoignent.
Traces fraîches.
bàndà- Nom dépend.
Indique la pluie sur les feuilles, sur quelqu'un
De la part d'un homme : beau-frère
qui arrive mouillé.
(frère de l'épouse);
bètets na w6ti ta no-yà // traces !de/ passer /
d'une femme: belle-soeur ( soeur de l'époux).
avec/pied de -éléphant// Traces fraîches
//je/asp.lvais/voir/ . ma à go na sià bàndà-lè
d'éléphants qui viennent de passer. c'est
-frère de-moi//Je m'en vais voir mon beau-beau
encore tout mouillé.
frère.
2à msèls te no-yà, bètsta, makàlà ngé ?e kt
. bèndà ?à gongi a bele //beau-frère de.lai /
//ilasp./ faire.auxil./avec /pied de-éléphant / trace
it asp./aller auxil / en / foret // Son beau-frère est
il a tracé des pieds fraîche/trace / elle /ce/ci//
parti en forêt.
d'éléphant, des traces toutes fraîches.
bsnda, do yangà lè // beau-frère / viens / aider /
moi//Beau-frère, viens m'aider;
pe ?é do okô, ko makàlà nà pe-ma, betsts //
Syn. mboyi. v. gi- : beau-parent.
quand /il / vient/ ainsi / vrai / trace / de /après pluie /
il arrive comme ça, de vraies trace fraîche //
bendôà (na) Verbe. traces d'après la pluie, des traces toutes
Fendre en deux en écartant. fraîches. (C.I, p.147)
. 26 à bendèà so : il fend le gibier en écartant Cf. ko-makàlà nà pe-ma : vraies traces de
les deux parties. après la pluie.
ou : traces de boue sur les feuilles quand l'eau
ou la boue a giclé sur les feuilles. bengs (na) Verbe tr ans.
v. musa- traces; mànda : traces, piste. Aiguiser fer contre fer.
//tu/asp./aiguiser/ . mo ô bcngs mbéngà a me)
bstubàtù Nom. lance /de / toi //Tu affûtes ta lance.
. to pe.è ngbala a mô, ma bsngè te na.à Démarche ostentatoire.
//donne /pour.moi /machette / de / toi /je /aiguiser / Quelqu'un qui veut faire le malin, qui veut se
ta machette, que je avec /de.moi//Donne-moi présenter.
l'affûte avec la mienne. wôss kt 2é à nod bstubàtù à na geè m6kôsè
Affûter légèrement. //femme/cette/elle/asp./marcher/fièrement/à /
-è /fil/asp./aiguiser/langue de- chercher/homme // Cette femme fait la fière à la ?é à bsng£ mils
recherche des hommes. lui//Il salive.
syn. ku6skù6è : celui qui marche en regardant Parce que les lèvres sont comme des pierres
de côté : ?é 6à noi koà ta na sià de-ga-le. qui aiguisent la langue.
v. na lokà : aiguiser avec la lime, yô; - ou avec - kpakukpàkù : ?à bec ng6b6-è pe na bibi kt
la pierre, timi. ngàb6-è ?à wotis la, ?é msà te lè-titili : il
- na do6 : frotter, essuyer. porte son corps comme si son corps le
dépassait, il devient un peu lourd. comme s'il
bsssbsst Nom. avait le corps trop lourd.
v. môsombô : vantardise. Bavardage. Etat bavard, qui parle sans
- syn. kpsikpài : s'arrêter.
//homme/ci/lui /avec / bo kt 76 te bàsàb'sà
bi (na) Verbe trans. dir. bavardage //Cet homme est bavard.
Trouver (après recherche). . wà.bèsàbèsà 26 ?o na ng6mà yaà ode //celui
//je/asp./ ▪ ma à geè lèmbà a lè ndé na bi à de, bavardage /il / cesser/ de parler/ vite /négat//Le
chercher/ couteau / de /moi / sans / trouver/lui //Je bavard ne cesse pas vite de parler
cherche mon couteau et ne le trouve pas. Syn. kp'lèkpèlà; qui fait beaucoup de
/trouver.auxil./ lui //L'as-mo 6 bis la //tu/asp-'commentaires';
tu trouvé.

























¤
21
ma à bisdàdi 2èlùwà //je/asp./trouver.auxil./ bi Nom.
beaucoup/biens//J'ai gagné beaucoup d'argent Buisson.
no3 bi-è ngo bi jo //autre/amide-lui/asp./ ndànda kè kotokoto à na ' li 6o nè : endroit
trouver / nourriture // l'autre ami doit trouver sa d'enchevêtrement où on entre.
nourriture (C. kata, p 4) ?è6o6o ?à lis a to bi //gorille /il asp./entrer
syn. naja : prendre. - na weè : tenir, porter. _auxil./à/ dans / buisson //Le gorille est entré dans
- na mu : voir, trouver. le buisson_
ma à kambà te na no3 à bi //je/asp./avoir
peine / avec / marcher /à/ buisson //J'ai de la peine bi (na) Verbe.
à marcher dans le buisson. Se mettre dans. Ajuster.
Syn. tè6è : endroit enchevêtré. - bùkà. id . ?é à bi ngèbe)-è a to kola //il/asp./mettre/
- kiko (broussailles).
corps de-lui /à/ dans / lutte //Il se met dans la
- kotokoto : endroit trop compliqué, comme
bagarre.
quand on a abattu un arbre et que toutes les ▪ 2à bi bingo a ngèbô-è //il.asp./ajuster/habit/
branches sont tombées, il n'y a plus moyen
à / corps de lui // Il ajuste un habit sur son corps.
d'ouvrir un chemin dégagé.
cf. na bandàmà : se coller à.
- na dù : mettre dans; rentrer dans. - na kpii :
bi- Nom. jeter dans.
Ami; frère (de même race) 'qui marchent
ensemble'.
bi - Nom dépend.
bi-mèo we) go a kà //ami de-toi.S/ils/ aller /à
Espèce de.
/oà //Où sont partis tes amis.
bi-so kd, mbôke //espèce/ animal / cette
/porcbi.o wà bo3 n5à //ami de.eux /ils.asp./se
épie //Cet animal, c'est un porc-épic.
disperser/cueillette//Ses amis se dispersent à la
bi-ngoa-lè, mbèke //espèce/sorte
de-lui/porccueillette. (bi.è.o)_
épic//Son espèce, c'est un porc-épic.
. bi-lèo, yi à jukès //ami de-moiS/vous/asp./
Sorte de. réveiller.auxil.//Mes amis, bonjour.
. ?e bi-so //c'est/sorte/bête//C'est un animal bi.a tin/ //ami de nous /tous//Nos amis à
inconnu. tous.
76 bi-bo, ma nyi é ode //lui /sorte de /homme bi.a tè-mè // ami de nous /avec -toi //Toi et
/je / covnaitre.hri / pas //C'est un genre moi, nous sommes amis.
d'homme, que je ne connais pas. . Sens large : lo kè ngbengbe à wot3 bi-è //
bi-lè.é //espèce /oeil deJui //Espèce de ses arbre / ce /grandeur/asp.: dépasser/ami de -lui //Cet
yeux (mépris). arbre est plus grand que son voisin.
Cf. ?amb3 : camarade. Manière de.
. malt pe na bi-yékè mo à ye nè //fais/comme - lèti : ami d'alliance.
/de / sorte /cette / tu /asp./veux / dém.//Fais comme - bo a lè : 'mon homme'. ndeko (K);
tu veux. - mboni. frère d'initiation.
- sembe! pour appeler = ma pe. Façon de dire à Façon de.
bi-yiè na mad ?6e na 2e sit/ //façon/cette/de quelqu'un de venir : bi na ?o kpa-m6 na 2e ta
bo: toi, viens! (façon de laisser ta main pour faire /chose /là /c'est/mauvais//Cette façon de
appeler). faire est mauvaise.
bi na no 66 a mè ?e jôkè //façon/de danser/ - Se : mon ami (pour appeler). - sembe !
(réponse). de/toi/c est/bien //Tu as une bonne façon de
danser.
Express. bi-o bi-o : à part. bi bi bi Idéoph.
cf. ngoa; mbi; kulù (K). Marche en se traînant avec les mains,
- bibi : nom issu de: bi. comme le 'cul de jatte'
na no3 ?513 bi bi bi //marcher/marche avec
bi (K) Nom. les mains' /à quatre pattes // Il marche en se
Famille; race. traînant à quatre pattes.
▪ sit/ bi lè wo-m6 koà //mauvaise /race/dim.- . 26 à bi kpè à tôle), pe na ngongMlo, ndé na
femme de-toi/ainsi//Sale race de petite femme yd té, ndé na we)slè, bi bi bi //il/asp_/ mettre /
que la tienne. samain /à / terre / comme /mille-pattes / sans, /reposer
6àka: ye / yèe.- ndayè.(K) /avec.lui/sans/se lever// Il pose ses mains à
terre comme le mille-pattes, sans s'arrêter,

















22
sans se lever.
v. cul de jatte : na noà ?313. bibi bibi Idéoph.
Action de 'tirer à terre'.
. nganda ?ale na 6ilingànà kùnda bibi bibi : bii Idéoph.
civette, elle commence à enrouler tortue et la Action de tomber; de se poser.
trainer à terre (C.nganda et kùnda). ngl?àdobli //mouche/elle.asp./venir/clac!//
La mouche vient, bing! elle se pose. (C. II, p.23)
bibi Nom issu de bi : Façon de se poser a l'entrée de la ruche avant
Manière, façon, espèce. de rentrer effectivement, elle se pose sur
//regarde /manière sià bibi kà ma à msà te na l'arbre d'abord et rentre après.(pour les
/cette/je/asp./faire/avec /dém.//Regarde ma abeilles).
façon de faire. Même pour les mouches, les hommes, action
v. més ima : manière personnelle d'agir. de se poser sur quelque chose..
syn. 6àkàmà.
bibi Nom.
biamà (K) Nom. Demande. Supplication.
. ma à gbo te-m6 bibi pe mb b pe.è ?èeo //je Manoeuvre.
-toi / demande /que / tu /donner/ /asp./frapper/avec- wà.bèlà : l'ouvrier; ou : ltibà : esclave.
te supplie de me donner pour.moi/choses//Je - kp3t313 : autre nom K. selon les régions;
quelque chose. signifierait le manoeuvre, le porteur.
bibi, to pe.è jo //pardon /donne /pourmoi / - bila a lè k3 : voilà mon ouvrier.
nourriture //Je t'en prie donne-moi de la
nourriture.
bibà Nom. Var. ?èbibà.
Cf. na jakàlà : supplier; prier. (K)_
Petit arbre, (n_id.). Symbole de la syn. na yayà : bercer.
malchance. na ?e : appeler. - na yi : demander. - na yo :
. ma is ?èbibà a libànjà-lè, ma mu kina ?èe
implorer.
bode : j'ai de la malchance, je ne trouve plus - na pspÈ kpa- : secouer les mains.
rien.- Syn. gbbkà.
v. mékindà : interdiction, abstention, bibi Nom.
abstinence.
Noir; sombre (marron, vert, bleu).
//arbre/là/vraiment/noir//Cet lo na ko bibi
?ebibà Nom. arbre-là est bien noir.
sàngü na bibi à do //nuage/de/noirceur/asp3 Malchance. Syn_ ?ègb3ko.
nuage noir arrive. venir//Le
Cf na biè : noircir.
bibà Nom.
Abcès, en général.
bibi (na) Verbe trans. dir.
bibà à wopémàs //abcès/asp./dégonfler.auxil.//
Trainer au sol.
L'abcès se dégonfle; disparait.
. mo bibi nd3 na 'là à télé à nye // tu /asp./
Remède avec les arbres . 'bijongolo'
trainer banane / à / manger /à / terre /pour/ quoi //Tu
(Let. bidjongolo, n°209, Maesopsis eminii)
traînes la banane à manger à terre, pourquoi.
- écorce grattée, mise en poudre, ajouter eau,
ma à bibi wà.kole a lè à télé //je/asp./trainer .
huile, fixer cet emplâtre avec feuille ou
/ celui de. lutte /de /moi /à /terre //Je traîne mon
chiffon.
adversaire à terre.
n° 5; Albizia - arbre 'bàmba' (Let. bamba,
Entrer dans la bagarre.
glabenima). Ecorces mises en poudre, fixer sur
. bi-à na 26 à bibi ngébé-à ndè bibi de //ami l'abcès.
-lui /inter./se de-lui /là /il /asp./montrer/corps de- tige de l'igname 'ngbiaya', gratter, plus
son ami entre dans la bagarre, montrer /négat// huile, fixer sur l'abcès.
n'est-ce pas ? (C.III, p.153). - nombreux arbres, l'aide des écorces
//il /asp./trainer/ ?é à bibi ngàbé-à a to kols réduites en poudre.
-lui /à/ dans / lutte //Il rentre dans la corps deV. kana; bambà; làndo; bàsolà; jaga; iambe;
bagarre. ngbé...
Syn. na mana ngébb- : se montrer. Quelques abcès : - wuka : abcès du sein.
- mébémbô : abcès des dents.
- ngbso : petit abcès. bibi (na) Verbe trans.






¤











3
¤






¤

23
Faire tourner dans - faire rouler. Souris des toitures des raphia.
. ma à bibi nd6 à ngo.so //je/asp_/ tourne r/ V_ wàla (K) nà ngbengbe.
V. bill : souris. banane /à/ eau-viande //je tourne la banane dans
la sauce.
w6 à bibi t6 à poto //ils/asp./tourner/ biè (na) Verbe bival.
avec.eux/à/ boue //Ils se roulent dans la boue.
noircir; rendre noir.
syn. na 6ilingànà. ma 6à biè libànjô-16 ts mbili //je/asp./
Ramoner. noircir/front de-moi/avec/charbon //Je me noircis
. w6sà2é bibi môkôndô a ngé //femme/elle la figure au charbon.
/aspjramoner/pipe /de /elle //La femme ramone pitimà 6à biè //nuit/asp./noircir//La nuit
sa pipe. tombe.
bibi pe.è môkôndô / ramone /pourmoi /pipe// Se noircir; devenir noir.
Nettoie pour moi la pipe. tumbà pàkà, nda à bièls //allumer/lampe/
Cf. na 6ilingànà. maison /asp./noirckauxil.//Allume la lampe, la
maison est obscure.
bibi Idéoph. var. 2èbibi. sàngd nà blé 6à da //nuage/de/état noir/asp./
nuage noir arrive. arriver//Le 'Quand le miel gratte un peu dans la
oublier. gorge' - âcreté.
▪ bill/là-16 à bièls ta mbà a lé //coeur de-moi/ cf. chenille 'ngbàndà' qui donne cette
asp./noircir.auxit./avec / couteau / de /moi //J'ai sensation.
oublié mon couteau.
Cf. bibi : le noir.
bibili Nom.
V. na lemànyà.- na ?e1è : oublier.
Filaire, donnée par la mouche 'w6sili'_
- na bung'a : perdre.- na getè : laisser.
m6 ta bibili //toi/avec/filaire//AS-tu des
v. bito : en référence à 'biè / bibi' : noir. filaires.
bibilio w6 à msà nyominyaml à bs-16 //
filaire S / elles /asp faire /démangeaison / à / bras de- biè (na) Verbe.
moi //Les filaires me démangent le bras. Attraper (+ ta).
Cf. palée na là-bo : ver de l'oeil : filaire de ma à bièls ts w6sili //je/asp./attraper.auxil./
l'oeil : loa boa. attrapé la mouche filaire. avec/filaire//J'ai
biè pe.è ts koko k3 //attrape/pour.moi/avec/
poule/cette//Attrape-moi cette poule. bibilibi Nom.
w6 à do na blé ts-a biè //ils /asp./ venir/pour Refus de nourriture. (soit la donner, soit
viennent pour nous attraper/nous/attraper//Ils la manger)
arrêter. bibilibi nà njslà, 26e nà ké ?é 6à se ts jo nà
syn. na 21 : attraper; - naja : prendre. //refus / de / colare / chose / là / cette /il / asp./refuser
/avec /nourriture /dém.// Il refuse la nourriture
par colère, c'est pourquoi il refuse de manger. bis bis bis Idéoph.
▪ ?é ts bibilibi nà njo //lui? avec refus? de? Bruit ou façon de pagayer.
avarice // Il refuse de donner de la nourriture bis bis bis... ts kapi a ngâ //clac clac clac...
par avarice. clac clac... avec sa avec/pagaie/de/lui//Clac
- Celui qui ne veut pas partager sa nourriture, pagaie (C.Mbuya)
l'avare, qui n'ouvre pas la main : ?é bo kè nà
ndé na gbià kpa : qui n'ouvre pas sa main, ou : bii Idéoph.
- 26 ts kpé nà sapa : il a la main crochue. 'serré' = bekeke.
pe ?à ?a mô bii_..//quand /il.asp./laisser/ toi /
bide Numéral. bing.r// 'Quand il te laisse 'coincé' comme ça :
bingl' Deux.
. bo bide // homme / deux // Deux hommes_
▪ w6 kôtas te bide a ng6 // ils /aniver.auxil./ bijongolo (K) Nom.
avec /deux /de / eux //Ils sont arrivés tous les Arbre. (Let. n° 209; bidjongolo : Maesopsis
deux. eminii)
Utilisé contre les abcès. Râclures de son bide bide : deux par deux.
écorce, huile, fixer sur l'abcès en emplâtre,
avec feuilles ou chiffon. bidù (K) Nom.
















24
Bois pour faire les tambours : ndùmù. (Id. Chair du cou (du sanglier) : pàmè.
avec : kbmbb, parasolier) - Il est donné par la femme du chasseur à sa
6àka : londo. soeur, ou à sa tante. Partie du cou ou chair
d'entre les cuisses, pour que le chasseur aie
toujours la chance de tuer. indir. bikàmà (na) Verbe tr ans. dir. et
. 7e so nà ps-ne-(pains), ?à weèle pe wôsà : Accuser avec insistance. Calomnier.
c'est la chair du cou du (sanglier); il la prend wo blkàmàa ta wà.ji we a là wà_k5n3 we //
ils /accuser.auxiL/ avec / celui de. vol / affaire /à / pour la femme.
figure de/celui de. couper / affaire //I1S ont accusé . 7e soso nà nyinga biko-bo, nà nyinga là-bo
avec force le voleur devant le juge. ( la chair d'entre les cuisses, et aussi la chair
. y£k£ wà.bikàmà k3 ?à ngomà wôpà nà : du devant.)
voici l'accusateur qui dit des mensonges. ma gb3s lé a blkili //je /frapper.auxilf lui /à /
. wà soàla njà-é ta wôpà, wà bikàmàa we : nuque //Je l'ai frappé à la nuque.
ils fendent sa tête avec des mensonges, ils 76 à kt a blkili-è //il /asp./avoirmal /à /
calomnient l'affaire nuque de-lui Al a mal à la nuque.
?à bikàmà na manà pe : il accuse pour dire syn. pe-ne-so.
que... v. takanya : paki na mà6Èkà, yesa gàje, ycsa
syn. na soi, njà-bo ta wôpÈ : casser la tête avec gàje : entre les épaules, omoplates de chaque
des mensonges. côté.
- na mekè : accuser.
- na do ?e- : nommer quelqu'un. bikôke. (K) Nom.
Sandales, chaussures.
7/il bike Indication d'un futur lointain; un jour, . 76 6à jà, ylà, na sàkà bikbkb a ngé kokô
peut-être. / asp./ écoute / cela / crier/ sandale / de /lui /ainsi //Il
le pronom, ou après le verbe. - Se place devant écoute, voilà, le bruit de ses sandales.
bike ?à go a Yàundè //un jour /iLasp./ aller /à/ Cf. ?èkbndè (Fang); ne (K); nakàlà (K);
Yaounde //Un jour il ira à Yaoundé. sàpatà; _..
76 bike ta ?èlùwà dàdi //lui / un jour /avec . - kukpe no-è : écorce de son pied : nus pieds.
beaucoup/biens //Un jour il aura beaucoup - kukpe mbalaka (gousse de l'arbre 'mbalaka';
d'argent. (Pentacletra macrophylla); par imitation de sa
. k3mbemô?a bike jéjaambaka // fut. /tu / forme.
laisser / un jour / limite / de / toi / à / on //Où vas-tu
mettre ta limite. biko- Nom dép.
ma bike ndé lùwà //moi / sans doute /sans / Mollet de-
Je ne serai jamais ri che. biens // ?a jekàa à biko -lé /7iLasp./ blesser.auxil./à /
7e bike làkpe kè ma kat té à tindb né 7/ mollet de -lui //Il s'est blessé au mollet.
/ venir/ avec.lui /à / cour c'est /peut-être /jour / ce /je biko-I6 ko ngbengbe //mollet de-eux /eux /
/dém.// c'est peut-être aujourd'hui que je la grosseeur//Leurs mollets sont gros.
ferai connaitre. (C.IV, 111) soso nà nyinga biko-bo, nà nyinga là-bo :
c'est la chair de la jambe, sur le devant
biki Nom. cf màpombo nà no-bo : devant de la jambe.
Irrégularité. Refus.
- Qui ne comprend pas : ?é j' bode. biki (na) (K) Verbe.
6àkao wo à maà bêla. ta biki //baka.S /ils/ Faire un lavement
// Les baka asp./faire/travail/avec/irrégularité t3 pe.è ko6310 ma biki ta là a lè //donne/
travaillent irrégulièrement. pour.moi /poire /je /faire lavement /avec / enfant / de
. wà_yàakà, bo ké mo à kinde à tima, 7é ye a /moi // Donne-moi la poire que je fasse le
lavement pour mon enfant. go ' g3 ode, ?é à kumèà kûmèà a gàje kè ?é à
Cf. ko6313 : poire à lavement; calebasse, ou : sot, c'est celui que tu envoies en né : il est 6o
bik3'_v. 7ènjômbb : arbre d'où on tire le commission, il ne veut pas y aller, il revient
remède.(Let énjumbu ? njombo : Guarea thompsonii, l'endroit où il doit aller. revient, il ne va pas à
n° 172). syn. mbujà : bouderie.
: na sanà : faire le lavement. - na st : instiller. Syn. tie ta tie : de temps en temps.
bilangô (K) Nom. blkili. Nom.

¤













¤
25
Syn. màblôtàtô : l'approche de la nuit, c'est le Igname comestible.
moment de marcher vite. (de: bibi : noir) . ls-wbsspe 26 do, ngu-bllangô //dim -femme/
que /elle / venir//pousse de -bilango // quand la
jeune femme arrive : des pousses de l'igname bimi (K) Nom.
'bilango'. (C. III, 17) Le reste de.
Discorea semperfiorens (B.) baka : ?èsumà. bimi nabokswb?boagbatsmbàlinà//
reste / de /gens / ce /ils /auxil/à / village /avec / ou 'ngbi'
gens-là qui étaient auparavant avant/dém.//Ces
au village_
bill Nom.
bimi na bit' : quelques jours.
Souris; terme générique.
6àka : tôkà.
. yandub wo média bilio te ndôlô //enfants/
Les enfants ils/ tuer.auziI./souris.S/avec /arc //
bimbà (na) Verbe trans. ont tué des souris avec l'arc.
Enfler. V. kpbô : grosse souris à nez rouge;
ba-lè 6à bimbà te blbà /bras de moi /asp./ V. ?ambrikoto, rat â trompe, ou rat de
enfler/avec/abcès//Mon bras est enflé par un
sorcellerie.
abcès.
- màngèngè : souris à ventre rouge et cri
Gonfler. prolongé.
2é à bimbà te-sib à so na maà te ndàngà //it - tenge : souris puante à long museau. Rat de
bête /pour faire /avec / :/asp./poche de-urine de-l'invisibilité. V_ tenge.
ballon //I1 gonfle une vessie pour en faire un - blcfù : souris des toitures, ou : wàla.
ballon. - mbendi (n.id. boulou : njak); = ?èsulu : rat.
v. bembule; gakulu, etc... gonflé.
- 6èà nà bill : à long nez; sùsu nà pab biè, ses
poils sont noirs. II est gros et a de longues
bimba Nom. pattes.
Arbre. (Let. Afzelia bipindensis, bemba Maladie : kô nà bill : qui prend le 'coeur'
de l'enfant, avec difficulté de respirer: (doussié). n°2... V. 6èm6à)
Soignée avec écorce de l'arbre 'làngango' Utilisations :
(Let.langango, Mitragyna ciliata; n°223); - 'mb61è a pâme'. Ecorces grattées, poudre,
cuire les écorces et boire la tisane. plus poudre d'acajou; s'enduire la figure, la
- bilio kàps wâ ta pe bo Ici) na môpbpô //souris/ main droite, les outils : lance avec son
tout/ elles / donne /à /homme /maladie / de / manche, hache, carquois. On trouve alors les
respiration // Toutes les souris - et les rats- sangliers tout proche.
donnent la maladie de respiration. Impuissance de l'homme. Écorces
mâchées, manger. Si on trouve son petit
biliki (K) Nom. arbuste, l'arracher, prendre l'écorce de cette
racine, mâcher et avaler. brique; mur de potopoto.
- Ecorces séchées au feu, réduites en poudre; bo wo à gbo b'liki //gens/ils /asp./frapper/
Les gens font les murs de potopoto. manger. (Remède pour avoir la force et le brique i?
courage. appelé aussi : nda nà kukpe-kèlèpà : maison
d'écailles de pangolin géant.
bimbà Nom.
Abcès enflé. Enflure; gonflement. bilo Nom.
-ko à bimbà : maladie de gonflement; enflure Grande case de ?èbùma. (Bureau).
de l'abcès 'bibà'.
ande maison du maitre de ?èbùmà': ngbe - Gr
v_ ?èbotela. -?èpànja...
nda nà tibo.
(Let. sumba, On soigne avec la plante : 'samba'
V. ndOmbà
Hilleria latifolia); ou les arbres : '66l6ngo' (Let.
bolongo, Fagara heitzii, n° 142);
bllongo Nom. 'kiyô' (Let. kiyo, Cleistopholis patens, n° 71);
Ténèbres épaisses. Nuit dense. 'môsàasàa' ( Macaranga spp.);
pitlmà nà ngbengbe ?e ko bilango //nuit/de / . (Let. fambo ? pambo, Barteria fistulosa, n° 'pààmbô'
On appelle grandeur / c'est / vraiment / 'boongo' // 34). etc...
'bilango' la pleine nuit.
V. pitimà : nuit; obscurité. bimbà Nom verbal :
- dakalà : soir; crépuscule. état levé; gonflé. - Pain levé : mapa
























26
bimbà. Gros rotin, qu'on trouve souvent au
marécage.
bindà (na) Verbe. kpongbo = kàô na ngo w6 à ?e É pe : biyo.
Maudire. Rejeter.
?é à bindà là a ngÉ ://il/ asp.: maudir/ enfant / bisà (na) Verbe trans. direct.
de/ lui / Il maudit son enfant. Déranger.
v. na sué : maudire. mo à bisà lè pe ngàbà-Iè m6166 //tu/asp./
- na gbokà : donner la malchance. déranger /moi / que / corps de-moi /fatigué //Tu me
- na kpo : refuser. déranges au point que j'en suis fatigué.
kà nye ngÉ mo à bisà lè ts koko //inter./ quoi
/lui /tu /asp./ennuyer/moi /avec /ainsi // bingidi Nom donné aux Baka par les
pourquoi m'ennuyer comme ça! (C. III, 213). Bambanjele de R.C.A.
Importuner; ennuyer.
mo à bisà m6 te nye /'tu/asp./ennuyer/toi / bingo Nom.
avec /quoi //Tu t'ennuies pourquoi. Poinçon; aiguille.
?èe kà 6à bisà lé ne //chose/ci/asp./ennuyer/ ma ndé bingo na do te koto //moi /sans/
poinçon /pour percer/ avec /peau // Je n'ai pas de moi/ici//Ce qui m'ennuie ici.
poinçon pour percer la peau_ Gâcher.
y. site : aiguille; - nd3nd3 (K) ?é à bisà mini a ngÉ //il /asp./gâcher/argent/
Lance de sorcellerie. - mbéngà na mbù. de /lui // Il gâche son argent.
Syn. mbéngà na gbà te là-bingo : lance pour C£ na sisà : agacer. - na gbegbà : embêter.
attacher avec oeil de sorcellerie; ou : mbéngà - na lesè : gâcher. - na likisà : abîmer.
na ngbàti : lance de sorcellerie. - na nyekà : démolir. - na sinà : déchirer.
- C'est ce que le sorcier lance aux gens, - na pendà : embrouiller, mélanger_ - na bità :
mauvais sort, instrument comme le bout d'un embrouiller (K).
crayon, une pierre, 6àpe timi, 6àpe
nduku-bslo, 6àpe ndu-be-kpa. comme une pierre, un Adverbe. bisàbisà
morceau de branche, un morceau de feuille.
Chaque fois; toujours; très souvent.
- Il lance cela comme une balle de fusil. Il fait
Au début ou à la fin de la phrase.
surtout cela la nuit.
bisàbisà ma à mcà bèlà a gbié à lè / très
( nom donné aussi pour le poinçon.) souvent/je /asp./faire/travail/de/champ/de moi
(Peut-être : Bingo). // Je travaille très souvent dans ma plantation.
pe mo go a bèlà à mbilimbili, 6àpe à jàngà,
m6 do kina a dakalà : quand tu vas au travail le binjà (na) Verbe.
matin, ou le midi, tu viens encore le soir. Tromper.
syn. tie kips : tout le temps. ?é boka na binjà bo //lui /habituellement/
- tie te tie : de temps en temps. - belebele : pour tromper/ gens // Il trompe les gens.
toujours. mo à binjà à wa nye :// tu / asp./ trompes.lui /
- kpà na kpà : pour toujours. (idéoph.) /raison de / quoi // Pourquoi le trompes-tu ?
ngamà wà.binjà bo // toi /celui qui.tromper/
biséke Adv. de temps. gens//Tu es un trompeur.
v. na dungà : trahir. D'abord; auparavant.
nganga, nga à go a bele, nga jo biséke /7
nous /nous /asp./ aller/ en / forêt/nous /mangeons / binjo Nom.
d'abord //Nous partons en forêt, on mange
Liane. (Let binjo, Dalhousiea africana ).
auparavant. Utilisations :
6à sikh biséke //asp./attendre/d'abord//
1. Fait découvrir les ignames.
Attends d'abord.
2. Contient une sève potable.
Var. biyéke.
3. Prépare le 'ndàmbù' pour trouver le miel.
Arracher ses petites pousses plus sève de
bisolo Nom Var. Isolo. caoutchouc 'ngo-ndàmà' / ngo-ndo : avaler.
Tourner autour de l'arbre en regardant en haut. Premier enfant de Kùnda.
Signifie. : celui qui parle le matin; ?é à so kàli Le miel sera là.
var. màbinjo. - il 'perce' le discours. Serait devenu ?èjengi'.
Parce qu'il était très intelligent; ?é ?ào te
bio Nom.
kptkt njà-É - jusqu'à maintenant.
¤

¤



¤




27
jour/ panthère / elle.asp./rencontrer/avec / tortue li
Un jour la panthère se rencontre avec la tortue. bis3mbo Nom.
Nuit. Deuxième soeur de Komba. (Autre nom
. nga k3tos a bala a to biti // nous /arrlver.auxii/ de Kiinda).
est arrivé au camp à/ camp /à/ dans / nuit //On bisombo, njàke, 2i do na sià pe-è bo kè nos .
en pleine nuit.
//bisombo/njake/cous/ w6 à nyuk6 pe-è jà-lè
pe 2é sià k3 : o yàà! ma mùs i a biti //quand venir/regarder/pour.moi /personne / cette / dérn.S /
/il /regarde /là / oh! yààf/ je / voir.auxil./ vous /à / elles / asp./fermer/pourmoi / oreille de moi //
nuit// quand elle regarde comme ça : oh! yaà! bisombo, njake, venez donc regarder à ma
je vous ai vus dans la nuit (= en rêve). place ces gens qui me bouchent les oreilles
(C. III, p. 183). (par leurs bruits). (C. Chauve-souris, p_14).
syn. pitimà - nuit. Cf. b6s6mbo : na sombo : choisir; préférrer.
- nùà / nyùà : durée d'une nuit. (La choisie, la préférrée.)
cf. njàke : mari de Bisombo. Bisombo et Njake
sont parents de Kunda. bitibiti Nom.
De nuit. (indéterminé.)
. mo à no3 biti biti à nye : tu marches la nuit bità (na) (K) Verbe trans. direct.
pourquoi ? Embrouiller.
. mo à bità we //tu/asp./embrouiller/affaire//
Tu embrouilles les affaires. bitindi Nom.
Culbuter. Gros intestin. 2ème partie du gros
yà à bità gbié kops //éléphant/asp./culbuter/ intestin.
éléphants ont mis en désordre . k3mbs ma pi bitindi a pàmè //fut /je/ vider/ champ/tout//Les
viderai le gros tout le champ. grosintestin/de/sanglier//Je
V. na lesè; na bisà: gâcher. intestin du sanglier.
Cf. nja- intestin de. - 6àtanu : petit intestin. - na gbagbà : abîmer.- na liklsà; démolir.
- miwà :dernière partie. - na nysk€ : émietter.
- sanga : graisse de l'intestin. - na pendà : entre-mêler, croiser, embrouiller.
- m6pepe : toile transparente recouvrant
l'intestin. ou : bits Prépos.
- màsaya. ou: ngùnda na njànja : péritoine.
Chez; avec; entre.
- 2è6oanyaka = màsanga, quand ce n'est pas
bits ngaà : chez moi; ou bitsè.
plein_ bits ngam6, ou : bits m6 : chez toi.
- mità nà d6-bu- : graisse du ventre. bits ng€, ou : bité : chez lui_
bits nga, ou: bitc.a : chez nous.
bite ngatini (nous inclus.) ou: bita.a fini. bit6 Nom.
bits nga té m6, ou : bits.a tg-m6 : chez nous Surnom de cobra'ngsks'_
deux. . bite, ?é 6ilingànà a p3ki : soi soi soi //bite, /i1
bits ngai (ngayi), ou: bits_i : chez vous. /s enroulle/à/miel// Le cobra 'bito' s'enroule
bits ng6 ou : bits (bits.6) : chez eux. (C. Cobra, p.327) dans les rayons de miel.
- d&mo bits.è : viens chez moi. - Le nom de 'bit6' signifie le 'rouge' et vient
- ma te ngàmà bits m6 : j'ai un palabre avec du vêtement d'écorce 'yètè'. Quand on le
toi. frappe, il est d'abord blanc, on le met dans
- nyùa-lè 6à gapà jo bits là a ngé6 : Mon père l'eau où il y a de la boue rouge, pour qu'il
partage la nourriture entre ses enfants. prenne la couleur rouge sombre.
- bit6 : signifie 'le rouge sombre'.
Nom. v. bibi -noir. v. mombito; mobiototo...id. biti
Jour de 24 h. (par opposition au jour
solaire : làkpe). bit6à (na) Verbe.
kombs ma d6to bid bide a bele //fut. /tu/ . pousser pour écarter.
rester/jour/deux /en /forêt1/Je resterai deux 2â bitdà le, ta nds ta The k3ps //i1 asp./pousser
jours forêt en / arbre / avec / bananier / avec / chose / toute // Il
76 k3tôngi, ?a à mssngi biti batà //d/ . pousse les arbres, les bananiers, tout...
/ça /asp./faire.auxii./jours/trois 1/II arriver.auxi 1. - na ?ità : pousser en avant
est arrivé il y a trois jours.
à no3 biti, stità 'M makà ta kùnda //à /autre .

¤









¤

¤



28
bitongo Nom. bo Nom.
Arbre.Let. bitongo, Angylocalyx pynaertii Homme (homo); quelqu'un; être
n°13 (békoabézombo).. (animal, chose).
Floraison en mars. Indique le nom de la . bo w3 kotos dàdl. //homme/ils.asp./arriver.
pluie de cette saison. Id. pour les autres pluies, auxiL/ nombreux //Les gens sont venus
autres noms d'arbres à leur floraison. nombreux.
wà ja bitongo, wà msà te màkandà //ilsasp3 nga bo, nga so ode //nous /homme /nous /
prendre/arbre 'bitongo'/ils.asp.: faire/ avec / pipe // animal /négat//On est des hommes, on n'est pas
On fait les pipe avec le bois de bitongo. des animaux.
- Soigne les maladies de poitrine (na to-bo), //je/asp./aller/pour ma à go na sià bo a lèo
des vers (polo), de la rate (libàk6) en faisant le voir/gens/de/mois //Je m'en vais voir les gens
kpàbà'_ Ecorces grattées, pressées dans l'eau, de ma famille.
boire. tià pe.è bo k3 wà.6û6à nà // envoie /pommai /
- De ses écorces, on faisait autrefois le savon. chose / lâ / celle de. blancheur / dém.// Envoie-moi
Syn_ yangà. cette chose-là, la blanche.
Express. dl-kobo na mbèli : les ancêtres;
biyéke V. biséke. ou : nyii bo : les grands; les ancêtres;
- malili a bo na mbàli : esprits des gens
biyase (K) Nom. d'autrefois. id.
Cf. môkOsà : homme (vir). nsolence, mépris, arrogance.
wà.blyess : l'insolent; ou le destructeur. =
wà.ndé na kpa bo : celui qui ne craint pas bo (na) Verbe trans. direct.
l'homme. Bercer. Caresser.
Syn. bolo : insolence; - yàakà : mépris. . nyià-yandà 6à bo à pe 2é là //mère-enfant/
- 6èse : qui fait exprès.- mbùjà : bouderie. asp./ bercer/lui / que /il / dormir// La mère berce
- njàmà : refus.- kpôkpà : id. refus. son enfant pour qu'il dorme.
- ?èkùngù : haine. ma bo à à //tu /bercer/lui /négat//Ne le
berce pas.
biy6 Nom. //berce.impér. /tui//berce le. . bobo é
Argile (pour poterie), brune. Surveiller.
?é à pd no na blyô //il /asp./ tourner /marmite / 26 à bo a fini //il /asp./ surveille /nous tous // Il
de/argile//Il modèle une marmite en argile. nous surveille.
cf. kembà : kaolin blanc. - 6ondo : kaolin rose. . wô bdngi so a dakalà pe w6 kpil pà, so nà à
kaslà //ils /surveiller.auxil./animal /â /soir/que /ils
/ tirer /pour.lui // animal /lâ /asp./finir// Ils ont biyo Nom.
surveillé la bête le soir pour lui tirer dessus, Gros rotin, qui reste dans les marécages;
mais l'animal s'est enfui. plus gros que le 'kpongbo'.
Syn. na bsmbà : faire attention.
Let. Calamus deeratus.
- na sià : regarder.- na yayà : bercer 2e kàô nà ngo : c'est le rotin 'kao' de l'eau
doucement. - na pupà : baiser; embrasser. ▪ w6 à gbe te biyo già //ils /asp./ tresser/avec/
- na yendà : bercer; balancer. rotin /panier//On fait des paniers avec la liane
- na kpendà : tenir dans les bras.
'biyo'.
Supplier; prier; demander. ma à geè biyo na gbe te kpànga //je/asp3
chercher/liane 'biyo' /pour tresser/avec / tabouret// ma 6à bo ma //je /asp3 demander / toi //Je te
Je cherche la liane 'biyo' pour faire un demande.
tabouret. . mo à go na bo à à nye //tu/asp./aller/pour
- Les anciens s'en faisaient une ceinture, avec supplier /lui/â/ quoi //Tu vas le supplier
les fibres de l'écorce, tressées. pourquoi.
- Flûte 'mèblyo'; morceau de la liane; enlever Cf. na jakàlà : prier. (K) syn. na gbo bibi :
la moelle et faire des trous. frapper la supplication.
(comme aussi avec la plante : 'njàya'. - na yi : demander. - na ?e : appeler.
- Râpe pour le manioc. (comme avec la - na yo (te) : réclamer à quelqu'un.
branche de 'njà-mângo' - fougère - na pep£ kpa : secouer les mains.
arborescente.
Cf.. kpongbo: rotin ordinaire.
bo bo bo... Onomat.
- kàô : le plus gros rotin.
Bruit de la marche.















29
//L'arbre 'bodaba' bourdonne d'abeilles. na go là-w6sà bobo bobo ... //partir/dira. .
Utilisations : femme/... / Et la petite femme s'en va._
Ses fleurs donnent beaucoup de miel 1.
2. Remède pour avoir du courage : écorces boo boo Onomat.
mâchées, avaler le jus (liquide).
Bruit de manger.
Pour les chiens : écorces réduites en poudre, 3."j6, à na'mbà jo, bOo cf likutu na iner-t à na
instiller dans le nez du chien, ou dans sa
bOo bbo...: bruit de sa bouche pour manger,
nourriture; il deviendra 'méchant'.
pour finir la nourriture.
4. Pour la maladie de 'ndàyà', ou 'ko na
kùnda', hémorrdides ou prolapsus anal :
boàlà Nom. écorces brûlées, calcinées, mises en poudre;
Maladroit, imbécile. lavement.
wà2èboàlà ?é bo kà 26 nyl na 20 l0 Bode nè .
: le 'boala' est celui qui ne sait pas grimper bogàlà Oiseau nid.
aux arbres. (bo ?à là : il dort ?)
Genre gobe-mouche, colibri ? Reste près
wà_boàlà. Opposé à 'wà.kpànjéà' : celui qui des maisons.
sait; malin, adroit. syn. lùnds : petit oiseau des cours. Serait le
cf. mima : inhabile à faire quoi que ce soit. même, ou un semblable de couleur differente.
Le 'hinds' est de couleur verte et rouge; le
boisa Nom. 'bégàlà' serait noir.
y. 2àjcls. Fourmi gendarme 'mbo' quand elle se
déplace.
boàsa ?é mbo à tie kà wo ts dàdl ni:, wà go . bogàlà Nom.
na geè jo a sa-Me, wo kina ndàa kpode de, wà Manière de dormir à plusieurs, dans la
même hutte, sans le mariage 'gbako', ni le noà wùyàwùya : ce sont les fourmis
concubinage 'wanja'. gendarmes quand elles sont nombreuses,
Soit garçons entre eux, soit filles entre elles, qu'elles se déplacent pour chercher leur
soit même garçons et filles non mariés qui ne nourriture sous les feuilles ou autre chose, et
font pas le concubinage, donc sans relations qu'elles ne restent pas en place.
sexuelles (connues). Légion. (Grand nombre de personnes).
//nous/avec/ - nga ts bi-lè nga làti Bogàlà boàsa 2e ?e-lè à wa nga ko cadi : 'légion, .
//.Avec ami de-moi /nous/se coucher/ensemblec'est mon nom, parce que moi, je suis
mon ami, nous dormons ensemble.
nombreux'.
- Case des célibataires, garçons ou filles.
var. ?èboàsa.
- wà.bogàlà : les gens du 'bogala'. (Par
imitation de la façon de 'dormir' des oiseaux).
bobà (na) Verbe bival.
Répéter; refaire une action. bégongo Nom.
m6 bobà kina we kè 23ongi nè a // tu /refaire
Guitare de bambou, ou muet.
/ encore /affaire / cette /auxil. dém./négat//Ne V. ngàmbi nà kpokpo. - ngàmbi à lo.
recommence pas cette affaire d'avant. cf. kémbe : sana.
ngà bobà bèlà kè //asp_/ refaire / Maya" l /ce// - ngàngo : guitare d'une seule corde, bois
Recommence ce travail. courbé et une seule corde.
pe w6 ngo bobà noà noà //quand/ils/asp./ - lingbidi : à deux cordes, de longueur
refaire / autre / cueillette // quand ils repartent différente.
(C. kpinya, III, 2) pour la cueillette.
Etre répété; être refait.
bol béa Idéoph.
bèlà à bobàs kina //travail /asp./refaire.auxil./
Oeil ouvert qui clignote. Il est vivant.
encore //Le travail a été recommencé à
- là-é bol bol : ses yeux bougent.
nouveau
là-1è à msd kà bol bol : mon oeil clignote -Syn. na nakàmà : refaire, recommencer.
(quand le sommeil prend les yeux).
syn. là-é kpaàkpaà. - kpàtl kpàti. - gbùà gbùà. bédàbà Nom.
- kuloo kuloo (de: na kuléà).
Arbre. (Let n°169. bodaba.Grossera
v. na kpatimà : cliguer des yeux.
macrantha)
te tongià a ngÉ // lo kÈ bédàbà 26 Bà ngomà
béjilà Nom.
arbre 'bodaba'/il::/asp./parle/avec/abeile/de /lui










¤
¤
30
. ma hie kàkè à 2èbôkè a lé //je/asp3 sentir / Jeu, où on change de place pour prendre
celle d'un autre. Mariage d'échange : gbako mal /à / ventre /de /moi // J'ai mal au ventre.
na bôjilà. var. 2èbôkè = 6oko : marmite en argile_
. mo-gbako ?à ja jilà a ngé, à na to pe bi-è //
maitre de mariage /il.asp./prendre /1 autpIaçante / de / boki bôki Nom.
lui / pour donner /pour/ami de-lui // Le Balancement de la tête, comme si on
propriétaire du mariage a pris sa remplaçante allait tomber.
pour donner à son mari. v. ?èsongi : balancement saccadé de la tête à la
Cf. na jili : prendre la place d'un autre;
danse.
remplacer.
- giyo giy5 : balancement de la tête pendant la
- jilà : celui qui prend la place, le remplaçant.
marche.
Attente pour prospection. - nùe nùe : balancement de la tête de haut en
- Quand on est en brousse, on dit: 'attendez- bas à la bagarre.
moi ici, je vais voir s'il y a des bêtes tout près' - kpoki kpôki : hochement de tête en signe
On part à une ou deux personnes, pour revenir d'accord.
aussitôt. Aussi, le soir, on va faire un tour pour - bold bôki : balancement comme si on allait
écouter, regarder en prévision du lendemain. tomber.
syn. lùkà : prospection. - mongelc môngàlà : balancement de gauche à
Petite promenade l'après-midi. droite.
. 2e lè-n55 à ks-njàngà kô-me kpôde, à tie kè - yengi yèngi : de chaque côté, comme si on
allait tomber. 6àk5 6à be te ne : c'est la petite marche l'après
midi, seul, au moment où le soleil baisse. - kpokisi kpôkisi : tête penchée.
- gbsngc gbèngà : balancement sous une
charge. bojingà Nom.
- wengele wèngèlè : branlant
Arbre. (nid.)
- kumbets kùmbàtà : qui se balance d'un côté
- On en mâche la tige pour rougir la bouche en
sur l'autre.
signe de beauté.
- kùnyàkù kùnyàkù : qui se balance en faisant
. mo ô jo bojingà, ?a à njcnà me-me // tu /
le malin.
asp./manger/arbre 'bojinga'/ça/asp./rougir/ - lange làngè : balancement sous une charge.
bouche de-roi // Si tu manges la tige de l'arbre
- menga mèngà : en renversant la tête pour
'bojinga', ça te rougit la bouche. faire le fanfaron...
v. Annexe.
boka Adv.
habituellement'ou : fréquemment, bôkô Nom.
devant Verbe à l'infinitif. Crâne.
. 6àka wo boka na no3 dàdi a bele // baka / ▪ kpil bôko na njô-ngèndi ki //jette/crâne/de
eux /habituellement/ voyager / beaucoup / en /forêt // / tête de-antilope ngendi' / ce //Jette ce crâne
Les Baka ont l'habitude d'aller beaucoup en d'antilope 'ngsndi'.
forêt
Cf. békè na njô- : os de tête de-. cf. 63ngo-
. ?é 75o boka na dote ne //lui /auxil/ cervelle de-
habituellement/rester/ici//I1 avait l'habitude de
rester ici.
bôko Nom.
2e boka siti // c'est /habituellement/ mauvais //
Gros écureuil. (heliosciurus gambianus)
C'est mauvais.
ou (pratoxerus stangeri) V.Malbrant T. II, p. 264.
. 26 boka ks njô-é yaàyaà //lui/babituellement/ // boko /lui / bôko ?é ko ngbengbe pe na gbè
avoir ma / tete de-lui / vite //Il a souvent mal à la vraiment/gros/comme/rat 'gbe' //L'écureuil
tête. 'boko' est aussi gros que le rat 'gbe'.
syn. na yo : avoir l'habitude.
bôko 2é à jo mbilà //bdko/il /asp./manger/
palme// L'écureuil 'bôko' mange les noix de
bdkàô Nom.
palme.
Ancêtre de Panthère. V. gbôkà / Ecureuil qui a tendance à fuir. Donnera son
gbôôkàô. nom aux non initiés : 'mô-bàkoo' qui ont peur
et que jengi repousse, parce qu'il sent leur
Nom. bôkè odeur 26 à je sè-mô-bôkoo'.
Ventre. (Ch.) = bu-ventre de-










31
Il donne la maladie de 'mbènjà' (hernie), à - Les fruits de 'bôk3k3' sont appelés
cause de ses testicules. Si la femme enceinte 'màkôkè'.
mangeait le 'bèko', son enfant va attraper cette V. ?àjômbà. - Cf kanà_
maladie, parce que ses testicules entrent dans Autres utilisations :
le ventre.. Pour trouver du miel; écorces grattées en 1.
- Donne aussi une maladie 'kô na bbko'. poudre, eau, instiller dans les yeux ; 'ma na
Cf njekpa; sende...pùnge; pisà; tendeli6èndi; pàki' - icuiède du miel 'p3k1'
likùyà. 2. Contre le rhume : écorces cuites; boire.
v. polo (galago). 3. Id. pour blennorragie : 'kpéké-s16'.
4. Mal de poitrine: kô nà to-bo ; écorces cuites,
bôko Nom. boire.
5. Maladie de la rate : écorces grattées, brillées Hernie inguinale.
en poudre, plus eau et piment, boire. Maladie . ?é à kà a tôto, a njà-bu-bo : elle fait mal à
appelée 'libbkô', et son remède est 'kpàbà';
l'intérieur, dans le ventre.
(Peut-être paludisme). V. mbènjà : hernie scrotale. 26 à bimbà
lékànge-bo : elle fait gonfler les testiculules.
bbkôkd a njùbé Nom. - bôko = ntomo (K).
Arbre. Let bokokwanjubé :
Erismadelphus exsul. n°138 ,ou : bondulu : bbko Nom.
Let. Klanedoxa microphylla. n°196.
Prison
Utilisations :
V. mi)-bdko.
1. Pour faciliter l'accouchement : écorces
cuites; boire, ou en lavement.
bôkômbo Nom. 2. Ses chenilles à corps rougeâtre sont
Coeur. + (Ch.) appelées 'kàngà'.
bôkômbo a lé /coeur/de . 2é 6à gbo is kpâké / 3. La poudre de son écorce mise en petites
/moi / /asp./ / avec / force // Mon bat marmites; on agite cette marmite en répandant il battre coeur
la poudre en direction des fauteurs de trouble fort. V. Mima-.
et en criant : 2e ngo mbè : que ça finisse!
Note : Ces explications sont pour 'bôndulu', bôkondô Nom.
qui serait semblable à 'bôk3k3 a njùbè', qui lui Arbre. Let bokondo. Samanea dinklagei,
ne contient pas de remède. chaskounafane,n° 301;
Etym. Arbre 'bbk3k3 des sauterelles (njùbè)_ Les gorilles prennent ses fruits, que les
Parce que les sauterelles mangent ses feuilles. femelles et les petits fendent pour les manger.
Les 'm'Allà' aussi. Ses fruits font mal aux
oreilles et aux dents parce que les amandes bôkùmè Nom.
sont dures à croquer. wà nyanyàmà : façon de Cynocéphale 'iambe'
mâcher ce qui est dur. . 26 wà.siti njô-à, 26 6à jo pe bo gbié : celui
qui a une vilaine tête et qui mange les champs
bôki)k3 Nom. des gens.
Autre cynocéphale : tamba nà so-mû-à. Arbre (Klainedoxa gabonensis) (ngon,
(cynocéphale à queue) éveuss) Let. 195. bokoko.
Autre appellation : môyobe, à cause de son dos - Arbre à fruits comestibles; l'amande sert à
blanc. Comme 'ngàndo'. préparer les sauces.
. 26 à soi) 6àk3k3 na le ts jo //il/asp./fendre/
fruit de 'bokoko' /pour préparer/avec /nourriture // bolam Idéoph.
On fend les fruits du'6okoko' pour préparer la 'La lance transperce.'
nourriture. Ses feuilles sont utilisées à défaut 2èe na à mea k3, bolamb! et alors
de 'ngongo', pour la construction des huttes, 'transpercement par la lance'.
ou les paquets d'aliments.
- Les écorces mises en poudre, s'en laver la boli Nom.
figure, donnent force aux hommes d'avoir des
Chasseur qui a fait fuir Tibola. (Conte.)
enfants; de même avec les nouvelles feuilles.
- On réunit par une corde deux fruits secs
bolimà (na) Verbe bival. qu'on fait claquer comme des castagnettes. Ses
Surprendre; être surpris. S'étonner. fruits ressemblent à des arachides.

¤

¤




3






32
Chance à la chasse : écorces brûlées-ma à bolimà 2è6o6o //je/asp./surprendre/ 2.
charbon pulvérisé, plus huile; s'en oindre le //Je goriile surprens le gorille.
front, les mains... no3 bo ?à to pe.è ?èe, ma à bolimà //autre /
3. Contre la gale : écorces cuites, laver les homme /il.asp./ donne /pourmoi / chose /je / asp./
enfants. être surpris//Quelqu'un me donne quelque
4. Autre mal : écorces brûlées-pulvérisées, chose, je suis surpris.
plus huile; scarifier à l'endroit du mal. 2é àbolimà te jo //il /asp./éclater/avec/rire//
II éclate de rire.
brima Nom. Syn. na kelèmà : surprendre. - na kuè : ouvrir.
Vaste étendue, sans rivière ni marécage. - na tub. : exploser.- na walimà sursauter.
. nga làtingi a bèma, ndé ngo na ' njè //nous - na kajà : s'étonner.
- na piti ngèbè- : s'étonner. (il presse son / se coucherauxiL/à / vaste plaine / sans / eau /à boire
//Nous avons couché dans une vaste plaine corps).
sans eau à boire.
. 2e paki na bele kà, mo 6à no3 bite, ndé na bölö Nom
kOtà à ngo mbûli nà : c'est cette parcelle de Chien (terme générique)
forêt où tu marches sans arriver à l'eau proche.
yandé6 wo à kpa b616 //enfant.S/ils/asp./
Appelée aussi : bala na mèkoka = bala kàkè te
avoir peur/chien //Les enfants ont peur des
ngo : camp loin de l'eau chiens.
syn. mèkongo : piste entre deux vallées.
. w6sà-b616 26 jùngi là bath //femelle-chien /
v. ndi : savane.
elle /engendrer auxil./petit/frois //La chienne a
fait trois petits.
bomà (na) Verbe. - ka nà b616 : morsure de chien. Grain de mâis
Se rencontrer en chemin; se croiser. mâché, fixé sur la morsure;
nga té nga à bomà a kpàje // nous /avec.lui / - ou : feuille verte de tabac, écrasée et fixée sur
nous/asp./se rencontrer/en /chemin // Nous nous la morsure. - jà-b6l6 : feuille de tabac pas
sommes rencontrés avec lui en chemin. grande, mais qui a la forme des oreilles de
. nga ta bi-lè k3 ko bomà koà //nous/avec/ chien.
Excitants pour que le chien soit plus vif : ami de-moi /seulement / vraiment / se rencontrer / ainsi
//Avec mon ami, nous nous sommes vraiment Liane : baàlà; gb616ga
rencontrés (= je ne m'y attendais pas). no3 ndé Arbres : 66dabà ; bèlùngo; gbàgùl3; mbànda;
a nyl pe bi-à 26 6à do nà : sans savoir que son yènga; etc...
Tiges grattées mises en poudre, mettre dans le ami allait venir.
nez ou la bouche du chien, ou bien mettre dans Syn. na makà. ou : 2è6omaka.
sa nourriture. V. na nyambànà : croiser quelqu'un sans se
v. ?akadia, yenjekele, mboande : chien dans les parler.
Contes.
bomà (na) Verbe trans. direct.
bédé Nom. Cogner.
Arbre. n.id . frappe r/ bois / ma à bomà wà ta 10 //je/asp3
Utilisation : avec/arbre//Je frappe le bois contre l'arbre.
Pour rendre léger après une longue marche où ?é à bomà ng6b6-à à t616 //il /asp./frapper/
on sent la lourdeur: tltili nà n33. Racine brûlée corps de-lui /à / terre //II se cogne la tête contre
plus morceaux d'ongles du chien réduits en terre.
poudre. Inciser aux pieds, entre les doigts de . ?à borne //ilasp./frapperlui //Il le menace.
pieds et cuisses. Y mettre cette poudre.
Frapper.
V. palùpalù : léger.
. a mbèli 6hka wà bomàngi yètè ta keke //à /
auparavant / baka /ils.asp frapper auxil./avec /
bèmà Nom.
marteau d'ivoire //Autrefois, les baka frappaient
Arbre. Let. Anopyxis La ::eana, borna ; l'étoffe 'yete' avec le marteau d'ivoire 'keke'.
éboma. n°18.-noudougou, bodia màsekù 6à bomà de-ga : les vagues
Var. 2èb6mà. clapotent sur la coque de la pirogue.
Utilisations : Jouer.
1. Donne la chance de trouver le miel. Se . ma à bomà ng3mbi : je joue de la guitare.
réchauffer la figure avec les écorces chauffées. Raconter.











¤



¤







33
. ma à bomà likàn3 : je raconte une histoire.
Chanter. btnjingà Nom.
. ma à bomà 6è : je 'frappe' un chant. Plantoir, pour creuser la terre.
. ma à bomà là ale : je frappe mon enfant. to pe.è bônjmgà na lu //donne/ is ndb
Crier sur. pour.moi /plantoir /pour planter/avec / bananier//
. pe ?é bomà bo, yiE bo wà do : quand il crie Donne-moi le plantoir an les pour pl ter
bananiers. fort pour appeler les gens, alors les gens
viennent.
V. na gbo : frapper.- na got : cogner. 2èb6o (K) Nom.
na humà / dumà : frapper avec force. - Chat doré. Felis aurata (Boulon:
- na kidôà : donner une chiquenaude. &tumba)
- na longà : frapper d'un coup.
6àka : ndùku, de la famille de 'sûà' panthère.
Il est gros, cruel, plus gros que le chat
bomà Idéoph. 'mbôka'; sa peau est tachetée : 'pslpal', et un
peu blanche : lE-6û6à. Sur place.
?a te bomà : il tombe sur place, sans Chat ordinaire : ?asingi; mànyals / minyàls. .
(K) - Chat sauvage : mbtka bouger.
Au moment où tu le blesses, il n'a plus le
moyen de bouger, il tombe devant toi comme boo boo Idéoph.
ça 'à ko làlà' - devant ta face; il ne bouge plus Bruit ou action de manger.
: ?é ndé na kpii no-E : il ne 'lance' plus ses bôo boo bôo, à 6o yit, 2à jo kt-É kptde //
pieds. idéopb. à / dans / cela /i .asp_/manger / corps de-lui /
syn. na koytmbt. un // 'bruit de manger', alors, en ce temps-là, il
V. 6ttende : sur le ventre. mange tout seul. (C. III, p.43)
syn. ?é à maà likutù : il mange grosssièrement,
bôndi Idéoph. avec bruit.
Tout est brûlé.
bele à sskà kt pe 6o ndii ndé na ?o 26e, 2a . bod (na) Verbe bival.
mbE is sskE : la forêt est brûlée 'tout', sans Vivre.
laisser quelque chose, elle est finie d'être //nous / vivre.auxil./ nga bttngi jtkt a bele
brûlée. bien /en /forêt//On vivait bien en forêt .
. ndé na ?o 26e, ?a à mbaa is sàkE : sans ?é à //devin /il /asp./ ngàngà bot bo kàpa
laisser quelque chose, c'est fini de brûler. devin guérit tout le guérir/gens/tous//Le
- viendrait de ' 6ongà' : crever ? monde.
//Vis bien. bol) jtkt // vivre.impér. /bien
bôlô 26 kpi so, 2é bôlt //chien ////mourir/ bondtmà(na) Verbe.
pas encore /lui / vivant //Le chien n'est pas Partir brusquement en courant après
encore mort, il est vivant. quelqu'un.
Guérir; faire vivre. . ma à bondtmà a tom'a wà.ji kE 2à kpe ts
mo à ye na bot // tu /asp./ vouloir/ vivre // wolo, ?à kpe lè //je/asp./frler/ pourpousuivre/
Veux-tu guérir.
celui de vol / ci /il /partir /avec / vitesse /il / finit /
no3 bi-à ngo bi jo 26 ngo bot te bi-E : l'un
Je pars brusquement à la pousuite du moi//
doit trouver la nourriture pour faire vivre son voleur qui part en vitesse pour me fuir.
ami. (C. kata, n°4). syn_ na tomà : suivre, poursuivre.
Sauver. - na kulùmà : partir brusquement.
boa lèo, 2i do na bot lè //gens /de /mois /
vous / venir/sauver/moi //Mes amis, venez me bonji (na) Verbe.
sauver. Discuter d'une affaire à deux ou trois
ma mana. pe-m6 26e kE ma bttls mt ta nE : personnes, avant le jugement
je te montre ce par quoi je t'ai redonné la vie . nga à gbosànà k3 nE, nga à bonji ndànda .
(C. ms, n°11) kptde //nous/asp/seréueir/que/ici/nous/asp./
bot lè ta ndàkô // sauver / moi / avec / tabac // converser/endroit/un // On se réunit ici pour
Viens à mon secours avec du tabac. converser au même endroit.
ma à bonji we : je discute l'affaire. Retrouver la vie; être guéri; être sauvé. .
wà.kt ?à boàngi //celui demaladie/ilasp./ syn. na tandi we.


















34
guéiinauxiJ//Le malade est guéri. . nui ngé ko patapata, ko kilikili. Une autre
. jaja mà kà ndè m6 boô 2? preads/remède/ce/ est plate en certains endroits, et ronde ailleurs.
Mais c'est la même liane 'kpo-6aàlà'. pour que / tu /guérir/ Prends ce remède pour
Cf. 6aàlà. (Let. bala, acacia pennata). guérir.
yandé kà ?é b66 //enfant/ce/lui /étatguén //
bôsiko Nom. Cet enfant est guéri.
syn. na dôto : rester, demeurer. Arbre. Strombosiopsis tetrandra; Let
- na mà : guérir, soigner. bosiko, n°322, (édipmbanzoa)
bdô/ b616 Nom. Utilisations :
1. w6 à gbo kukpe-66siko, w6 à dakà ta La re-vie.
?àlàmbà, w6 à msà mà na tulanga //iis/asp./ ▪ ma te b616 //moi/avec/vie//k suis vivant.
b6115 a lé à mbss //vie/de/moi/asp./fnr. frapper / écorce de 6osiko /ils /asp./rassembler/avec /
auxil// Ma vie est finie. piment /ils /asp./ faire /remède / de /rhume //On
. wà mbs la, à nye b66 kà nga à boô te kokô taille l'écorce de l'arbre '6osiko', on la
nà //iisasp./ finir / nous /à/quoi /vie/cette/nous/ mélange avec du piment, on en fait un remède
asp./ vivre /avec /ainsi /mod//Ils nous ont contrele rhume.(écorces cuites).
exterminés, pourquoi cette vie que nous vivons 2. Mal de dents : frotter les dents avec l'eau
ainsi. rouge de l'écorce.
Cf. d6t6 : le 'demeurer', le 'vivre'. 3. Grande fatigue de 'tout le corps' : écorce
cuite; boire.
4. kô na kùnda : maladie de tortue : bdô (wà.-) Nom.
hémorrdides; écorces cuites, boire. Celui qui guérit, le guérisseur.
5. kô na mbànj3 : qui serre les côtes et wà.b6ô bo : celui qui guérit les gens.
emplèche de respirer : écorces cuites et boire. - ngàngà : devin, guérisseur.
- wà. 'ma bo : celui qui soigne les gens.
botela Nom.
Maladie des mains et pieds gonflés, bôpôkal5 Nom.
appelée kô na 6àndi' : maladie des termites. -Petite liane de l'igname '6a', qui est de
'kô nà no-bo' couleur gris-noire.
no-lè à bimbàs te botelabotela //pied de moi / L'autre liane de '6a' est de couleur blanche
asp./entler.auxil./avec/mal //Mon pied est enflé tachetée 'bcibài' et plus grande.
par une douleur
- Ce mal ne donne pas d'abcès. bôsèkô Nom.
à na go na jè 26e à tôlée, k6 ngé no-m6 à
Marche forcée.
bimbà, ?à meàls ?ebotela //à /aller/attraper/ ma à nui ta bôsèkô //je/asp./marcher/avec/
chose /de / terre /là lui /pied de-toi / asp./gonfler/ continuation // Je continue à marcher.
ilasp./ faire /?èbotela// Si tu attrapes quelque ngaà, ma mokôs, ma à nui is bôsèkô, à wa
pe ma à nui k3 rie kp6de, ndé na nui kina à chose dans la terre, alors tes pieds gonflent, ça
dukpe : moi, je suis fatigué, je marche avec devient ?èbotela'.
'force', parce que je marche d'une seule fois, - Maladie qui vient de l'insecte 'èpanja', qui
sans marcher encore le lendemain. sort ses excréments mélangées à la terre,
autour de sa cheminée 'yb-à'. Si on piétine
bôsèpà Nom. cette terre, on ressentira des démangeaisons
dans les doigts de pied, qui vont gonfler. Il n'y Chauve-souris.
a pas de pus. ?èbùbù kà nà ngé ngôbô-à, ?é pe na ngbéà
Soignée avec : tige de la racine de 'ngbiayà' nà ngbengbe. C'est la chauve-souris, qui
(n.id.), plus petites feuilles de la liane 'kusa' -ressemble à la 'ngbéà', mais plus grande.
(Mannniophyton); écraser et fixer. cf. bübù : chauve-souris.
var. ?èbotelabotela.
bôsèpà Nom.
?èbotô Nom. Liane pour faire des pièges.
C'est le 'kpo-baàlà'. c'est la liane '6aàlà' Gentillesse. Pauvreté. +
appliquée comme corde pour les pièges. ?èbotô à wdsà kà - ?èbotô //gentillesse/de/
wà met ku a môlingà ta bôsèpà //iis asp./ femme / cette // merci // C'est gentil de cette
faire / corde /de /piège /avec /liane 'bosipa' //Avec femme! - Oui, merci.- (Ch.)
la liane 'bosepa' on fait les cordes des pièges.

















¤

35
9. Allume-feu. Poudre de l'intérieur des
écorces, pour que l'étincelle du 'ndùkùnù' botobôtô Nom. et idéoph.
puisse prendre. Limaille.
10. Avec le bois, on en fait les mortiers . 6ulù kà 76 botobôtô //poudre/cette/elle/
'kingili'.
limaille /7 Cette poudre, c'est de la limaille.
Cf shk kà : bruit de limer.
bo- Nom dép. - id bundoabùndèà; menyensny€.
Petit morceau de-; miette de-; bribe de-
Tank bo-nd5 kà // balayer/miette de-banane / ce botèkà Nom.
//Balaye ces miettes de bananes. Petite chasse avec seulement une partie
//je /asp./venir/pour ma à do na jo bo-so des hommes.
manger/miette de-viande 7/Je viens manger les . botèkà 76 ko màka nà tss, te tôkà nà bo //
petits morceaux de viande.
rbasse7botoka'/elle vraiment/chasse /de /petitesse /
pe yi te so dàdi, ma à do na jo b3-à nà //si /
avec/partie/de/hommes //La chasse '6otoka' est
vous /avec / viande / beaucoup / je /asp./ viens /pour
la petite chasse avec seulement une partie des
manger/miette de-elle /de cela //Quand vous avez
chasseurs. beaucoup de viande, je viens en manger un
Syn. lè-màka : petite 'grande chasse'. morceau
Cf. màka : grande chasse. syn. bùlù : miette, poudre.
- 7èsàndO : voyage en forêt pour la chasse.
bobo Nom. issu de bo-.
bètoto Nom. Miette; morceau
pe yi is so dàdi, ma à do na jo bobo nà // Variété de champignon (psaliste);
quand / vous /avec / viande / beaucoup /je / asp./ venir comestible.
/manger/miette /de cela // Quand vous avez
beaucoup de viande, je viens en manger un bèyo Nom.
morceau. V. bo-
Arbre. (Entandrophragma cylindricum)
(sapelli). Let n°135, boyo.
b5ba Nom. On en tire de la couleur blanche et rouge.
kôp5-b6yo : chenille du boyo; chenille Rancune; insistance.qui dure. .
ma te ngé bobo tÉ /7 moi /avec /grande / comestible, tachetée noir et blanc avec épines
rancune /avec.lui / J'ai beaucoup de rancune dorsales. Se vide pour la préparation.
envers lui_ ma à go Io bèyo //je/asp./aller/ramasser/
yekè ngé bObo na 76e na te mô là //cette/ chenille 'boyo'//Je vais à la cueillette des
chenilles 'boyo'. grande /insistance / de /chose /lâ /avec /toi /quelle 7/
Utilisations : Quelle grande insistance pour cela de ta part!
1. Pour le mal de poitrine : kè nà to-bo, ou le 76 te bObo te môgba //lui/avec/insistance/
mal de ventre : kè nà bu-bo avec / chef village// Il supplie le chef du village
- Ecorces grattées et bues en tisane. avec insistance.
2. Pour douleur de l'accouchement_ gratter 76 à là ngé bobo // il /asp./dormir/long/
l'intérieur de l'écorce, presser dans l'eau et
insistance /7 Il dort d'un profond sommeil.
donner à boire.
Syn. 7èkùndù : rancune, haine.
Pour recherche du gibier (avoir la chance de 3.
- base; - likà; insistance.
trouver), se laver la figure avec écorces
- bandadanda (Dj.)
trempées dans l'eau.
En restant en colère. 4. Pour sevrer l'enfant; se laver la cuisse
ndé na both btiunà-mè à kabu a 76e : sans d'abord avec cette décoction et laver l'enfant
enlever ton coeur de la colère. 'mà nà ngàma': remède du sevrage.
5. Pour la poursuite du giber ' 6omaka', se (C. Kùnda; 111, p. 103.)
laver la figure avec écorces grattées, mises
dans l'eau. bobOkO Nom.
6. En collyre, pour avoir la chance de trouver Plante; Ataenidia conferta Let boboko,
du miel. geè pe.è bObOkO ma gbà te kimO //chercher/
7. Angine 'mbelambusa', cuire les écorces, pour.moi / feuille 'boboko' /je /enveloppes /avec /
mélanger avec petit piment. Boire. banane pilée //Cherche moi des feuilles de
8. Contre les vers. Écorces grattées, pressées, 'boboko' pour envelopper ma banane pilée.
boire.






¤






36
sià yandà nà b515 kt //regarde/enfant/de/ Utilisations :
sottise/ce //regarde cet enfant qui fait des A larges feuilles pour la construction des 1.
bêtises. 'mongulu', ou pour envelopper des paquets.
2èwanjo ?é boka na mat b515 a là-w6sè // Envelopper les paquets de viande pour cuire 2.
à l'étouffée. jeune homme /lui /habitude / de faire /impolitesse / à /
3_ Peut servir de papier-cigarette. //Le jeune homme est impoli oeil de-femme
4. Pour la nausée : betebete, ou pièpiè; devant les femmes.
prendre des jeunes feuilles, pressées dans //ceci/celui de. yiè wà.b515 na ngÉ là
l'eau, et boire. Ou: jeunes pousses arrachées, impertinence / là / elle / quelle // Quel
cuites avec pâte de 'payo' (fruit de 'kanà'). impertinent.
Manger. Syn. wà.bui bui : absurde.
- Les fruits de 'bbbbk5' sont tout petits, un peu - wà_hbhà (qui rouspète).
rouges, on les mange mais c'est dur. - ndé t515 : qui ne réfléchit pas.
Les éléphants sucent ses tiges. - yekeyèkè : sottise en parole.
bbko Nom. 13615 Nom verbal, de : bob :
il y a peu de monde et où Petit camp où écarté.
on peut cultiver. . màbàkà a ngÉ bôlb //épaule/de/lui//écartée//
wu-bo nt, pe na . lè-gba Ti 6à sis à ndé Il a les épaules carrées.
syn_ wà.pàpa na màbèkè. celui de.large vous /asp./planter/à /sans mbàndà. //dim.-village/
d'épaules. / tas de-gens /dém. /comme de/ mbaada%/C'est le
- wèkè : épaules larges.ou: waka wèk's. que vous construisez là où il y a petit village
syn. mabèkè a ngÉ mbùmbù : ses épaules peu de gens.
développées. syn_ bala nà gbié ('péti'), ou : mbàndà.
- gbogbo wèkè : grande taille. - ngbàngè individuel. - cf. limbàngà : petit camp
ngbàngè:id. - ndimboli : solitude.
v. na bob : disperser.
- boo w6 dbto b515 : les gens restent dispersés. bbll Nom.
Maladie du palais de la bouche : k6 nà
bina Adv.
?è6akb.
Uniquement_ (bb : miette; na : de ?)
Quand l'enfant reste trop longtemps au soleil,
ma à ja bb na yakè //je/asp./prendre
la maladie lui rentre dans les fontanelles et lui
/seulement/celui -ci//Je ne prends que celui-ci.
tombe sur le palais en faisant des plaies.
//c'est/que/ . 2e kb bbna m6kôsèo bide
Remède avec l'arbre 'flmi'; (Let timi. Afzelia
n'y a que deux seulement /homme.S/ deus //Il bipindensis, n°2.)
hommes. Frotter les fontanelles.
. w6 jùo ls pe na b5 na bo //ils /
engendrerauxil/comme de/simple/de/homme// Il
boll Nom.
est né comme une simple personne.
Adultère; palabre d'adultère. . sua - kb 26 pe na bb nà so ode //panthère/là /
. Té tès boll ta w6sè kt /iii/tomber.auxii/
elle/comme/de/simple/de/bête/négat// La
adultère/avec/femme /cette //Il a fait l'adultère panthère, elle, n'est pas comme un simple
avec cette femme. animal.
. ngàmà nà boll ?a tes a làkpe kÈ //parole/de/ mol?) nob ko-so, 2à moi bbna so nâ, 2a ?à
adultère / elle.asp./ tomber.auxil/ à /jour /ce //Le do //il.asp./tuer/autre/vrai-gibier/ilasp./tuer/
l'adultère est arrivé aujourd'hui. palabre de seulement / bête /là/ilasp./ venir // Il tue un autre
. 26 k6p6s boll is wo-m6-gba : il a commis gros gibier, il tu seulement cette bête là et il
l'adultère avec la femme du chef. vient. (C. III, p.51)
Syn. gbèla : seulement, uniquement.
b513 Nom.
bongo Nom. Sottise; impolitesse; bêtise; insolence;
gredin. Arbre. Femandoa adolfi-friderici, Let.
yandà kt 2é ta bblb, 2é dbto mbsiki ode // bongo, n°146.
, w6 à tumbà 2é lo, pàkà kt wà.kalskals nèsottise /il /rester / assis / enfant /ce /lui /avec /
négat//Cet enfant fait des bêtises, il ne reste koà : c'est un arbre, c'est celui qui donne la
pas tranquille. résine 'pàkà' claire, qu'on peut brûler.












37
Il y a l'autre 'bongo' qui est le 'pùsa' qui lui â/terre//J'étale la natte à terre.
ressemble, mais qui est différent Il a de gros ma b331€ bongo à p€-wahr //je/étendre
fruits comme des ballons. Ils pourrissent très _auxil./habit /â /sur herbe // J'ai étendu l'habit
lentement. Seuls les 'ngàngà' peuvent les sur l'herbe.
manger. - na ?à : écarter. - na b€à : étaler.
- na ?ù : étaler.
bongo Nom.
Liane. Entada gigas. Let. bongo, boa (na) Verbe bival.
pobongo. Ecarter; disperser; éparpiller.
On se sert de son écorce pour faire le tissu
ma àboo b€-lè //je/asp3 écarter /bras de-moi //
végétal 'yete'. Par extension: tout tissu, robe, J'écarte les bras.
etc... Liane plate et grosse. ma à boa b€-lo pe ma woto //je /asp./écarter/
. 26 pàtàpàtà, wo à m€à t€ kiyà //elle/plate/ branche de-arbre / que / je / passe //J'écarte les
ils /asp./faire/avec/courroie// La liane 'bongo' branches pour passer.
est plate, on en fait des bandoulières_ S'écarter. Se disperser. S'éparpiller.
. ma à sokà bongo na m€à t€ yètè //je / asp./ ?i boo yaà // vous / disperser % vite //
DisperSezécorcer /arbre 'bongo' /pour faire /avec /yete //
vous vite.
J'écorce le 'bongo' pour en faire le tissu yete.
bo wà bool€ a bele //gens /ils.asp./ se
ma à yo bongo na tbto . //je/asp./vêtir/habit
disperser.auxill./ en/ forêt //Les gens se sont
'bongo/de/nouveauté//Je prends un habit neuf.
dispersés en forêt.
26 à se) pe.è bongo //hasp3 coudre /pour.moi / .
- na boo gbako : disperser le mariage =
coud pour moi un habit. habit//Il divorcer.
- là--bongo : oeil de tissu . bouton. - na 2à : écarter. - na ny€kà : éparpiller.
- bongo na ye : habit de haut : corsage.
- na kopô : briser.- na gomo _ casser.
Utilisations :
Tissu d'écorce frappé avec le marteau d'ivoire
boso Nom.
'keke / kenge', ou du bois de 'Iambe' ou
Arbre. Combretodendron macrocarpum, 'babango'.
Let boso n'79 ou Peter sianthus macrocarpus. Pour les maux de coeur; écorces chauffées
Utilisations dans l'eau, le 'ngàngà' fait le 'mbolè' de la
1. bàso 76 à dôto à pâsà; wô à m€à mà nà ka // machette; frotter à l'endroit du coeur.
arbre 'boso /il /asp./reste /â /rivage / ils.asp./font / Ses fruits sont comestibles aux bêtes. Les
remède/de/plaie//Le 'boso' est un arbre du guérisseurs le mangent aussi
bord de l'eau; on en fait des remèdes pour les N. le bongo commence comme une liane, 'kpo'
plaies; m'a nà ka : écorces pilées, bouillies, mais devient plus tard comme un arbre 'Io'.
mettre sur les blessures, ou les plaies.
2. Pour le courage, la force : éorces ou feuilles;
bongo Nom.
tisane à boire.
Gros mâle chimpanzé.
3. Pour les plaies : 'làka', poudre des écorces,
. bongo 6'a noo ta wo.ào /1mâle-chimpanzé/
fixées sur la plaie.
asp./ marcher /avec / épouse de.lw: S //le chimpanzé
4. écorces brûlées en poudre, ajouter de
mâle marche avec ses femelles.
l'huile, scarifier à l'endroit du mal.
Cf. sèkô : chimpanzé.
5. 'njàmbù' des danseurs; feuilles macérées,
- njalè : enfant chimpanzé, à wa là-a 2é biè sb :
boire. On devient léger : palùpalù.
parce que sa face n'est pas encore noire. 6. Toux de sang : 'kotuba à nj€' : écorces
26 koà njsnà pe na là-bo, 26 koà njàlèlè njàlèlè grattées, pressées dans l'eau et bues, ou
: il est comme ça, rouge comme l'oeil, il est écorces brûlées, plus sel et piment; manger.
comme ça 'de couleur blanche'. (tuberculose ?)
Proverbe.
sèkô a mô 2é koto bongo sb : ton chimpanzé .
b6 te (K) Nom.
n'est pas encore vieux. (Ch. 9)
Soutien-gorge.
Tu ne peux pas devenir grand si tu ne
bote 2é ko bongo nà to-wôsà, na kà-bo
raisonnes pas comme un adulte.
'bote' /1ui / vraiment /habit / de /poitrine de-femme /
de /sein de personne //Le 'bote' est l'habit de
boa (na) Verbe trans. direct.
poitrine, le soutien-gorge.
Etaler; étendre. Cf. bongo na ye : habit d'en haut.
. ma à bob bimgù à tôlb //je /asp./étaler/natte/

















38
qui piquent les gens le matin ou le soir, quand
il n'y a pas de feu; les 'mout mout'. - Les b6t6 (K) Nom_
'mout mout' sont de deux sortes. (Peut-être
Caisse; cantine.
simulies.)
//je /asp./mettre / . ma à dù ?èe a lèo a bath
- dos : mout-mout.
mets mes affaires chose/de/moLS/à/caisse//Je
- bàtà-dipà : qui pénètrent même à l'intérieur
dans la cantine.
des habits. 'qui enlève la crotte'.
Syn. sàndukù : caisse (lingala). 2èwolo : id.
- ngùngù : moustiques en général.
caisse; - njanjh : métal.... - Ce sont des insectes quasi invisibles, qui
pénètrent partout.
bot6 (na) Verbe trans. direct, monoval. cf. mbùbù : insectes des fruits trop mûrs, ou
des fruits pourris. Enlever; découvrir; ôter.
bath kpa-m6 a là-mô //enlève /main de-toi/à/
figure de-toi //Enlève ta main de ta figure. bototo Nom.
ma bhths no a wà //je /enlever.auxil./ mannite / Limace.
de/feu//J'ai enlevé la mannite du feu. - Elle reste sur la feuille de 'b6k6k6'_ Si par
. wôsà 26 botangi me a ngÉ //femme/elle/ hasard on la mange dans la nourriture, elle
ôter.auxil./grossesse / de / elle //La femme s'est rend cette nourriture très amère: sôso te sôso.
Let. fait avorter. Remède avec l'herbe 'màmbhmb6k6' -
ma à bath là-lè //je/asp./leverauxil/oeil de- mamboboko, Renealmia africana, ou 'njiyi', Let
lève les yeux (je détourne les yeux). moi //Je njiyi, Aframonum spp.
pe wôsèo wo ngu bath là-6 kokô nt //quand EtymoL bath t6 : enlève les : On lui a enlevé
/ fenime.S / elles / asp./lèvent /yeux de-elles /ainsi / sa carapace. 2é à no6 ta njo-ngôbô-É : il
dém.// quand les femmes lèvent leurs yeux marche tout nu.
comme ça (quand elles l'aperçoivent) Cette 'limace' est noire, elle est sans carapace,
(C. IV, p.3) ressemble à la limace 'landi' qui elle est rouge.
- mô both k6 : tu enlèves cela = sauf. - Landi a une coquille comme l'escargot. Il y a
- na tuka : soulever. - na gboô : arracher. une autre sorte de 'landi', sans coquille, et qui
- na hiè : dépouiller.- na sambs : écorcer. est blanche, ?
var. 2èbototo.
b6t6 Nom.
Let. boto, Mammea africana, n° 211 Arbre. bototo Nom_
(abotzok, oboto) Plante (n. id.) Les femmes s'en servent
ddto à ngo; wà jo Ieké //arbre 'buta' . b60 ?é à pour maladies du ventre des enfants.
/il / asp./rester/à /rivière /ils.asp./manger/fruit
de.lui //Le 'buta' est un arbre qui vit au bord Onomat. bôtôth
des rivières; on en mange les fruits.
Le fait de transpercer avec la lance.
Utilisations : a ngÉ: . là môk6sà ?à kindà mbéngà ta là
I. Maux de ventre, vers, dyssenterie. Ecorces
/ii.asp./jeter/ lance /avec / batat6 // dirn. homme
bouillies; boire.
enfant/de /lui / bototo // Le garçon jette un coup
Ses abeilles ne font que de la cire 'ndàka' 2.
ant : vlan! de lance à son enfsur lui, à cause de sa sève qu'elles boivent.
ce cf. sôlôà : quand on donne un coup de lan
Contre les chiques 'màs6'; sève, laver les 3.
bien.ou : sôdôk qui 'n'accroche' pas
pieds.
v. kpôô6 : idéoph. bruit de 'tailler', de
4. Pour les maladies graves qui durent
transpercer. longtemps 'bakhnh' à la tête, poitrine, 'tout le
corps'.
bôyà Nom. 5. Les sangliers mangent ses fruits.
Amusement; rigolade. 6. On en tire les manches de hache ou de
//homme/ci/habituellement/ bo kt boka b6yà lance, quand il est petit.
rigolade //Cet homme aime la rigolade.
màtuà 2e ?èe na bayà de //voiture /c'est/
136tadipâ Nom.
chose/de/amusement/négat// La voiture, ce
Petits insectes, mouches, qui dérangent
n'est pas de l'amusement
les gens.
/négat// Ce baya yià de //amusement/cela
2é lÉ-so kào wo à nyomô bo à mbilimbili ta
n'est pas de l'amusement; (c'est difficile).
dakalà, pe 2e ndé wà. Ce sont les petites bêtes
bèlà kt ?à kuèle pe na bayà //travail / ce /




























¤


¤


39
hasp./ouvrirauxil./comme de /amusement //.Ce Chasser de la main.
travail a commencé comme un amusement 26 à bù ngl a làkô //il /asp./chasser/mouche/
cf. stela : jeu. var. ?èbhyà.
à /plaie//Il chasse les mouches de la plaie.
- ?èsàba : badinage. mo à bd tùndulu na bath siti a libànjb-m6
tu / asp./chasser/ termitière /pour enlever/mal / de /
brrr Idéoph. front de-toi//Tu chasses la termitière 'tundulu'
pour enlever le mal de ton visage. (la Bruit de tomber à terre'.
malchance). brrr, wà tuk6 à tôle) //boum!/ils.asp./verser/à
- na do6 : essuyer, frotter. /terre /i Boum! ils jette à terre.
- na nyikè : chasser, faire fuir.
- na mbù : rater. brui Idéoph.
tiens!
bu- Nom dép. nga à kath à 6o nah màlingà, brui! ?à gable
Ventre de. Forme redoublée : bubu. //nous/asp. /arriver/à /dans/autre/piège /tiens!/
ma ta p616 à bu-lè //moi /avec // ver /à / ventre ilasp./est détendu //on arrive à un autre piège,
de-moi //J'ai des vers dans mon ventre. tiens ! il est détendu.
?é à kè à bd-à //il /asp./avoirmal /à / ventre
brumm Idéoph. de-lui //Il a mal au ventre.
broum! Intérieur de.
?a à meS k3 : bnunm ' mbhkoo ?e kà, w6 à // balaye /intérieur-maison // ?anà bu-nda
Il //ça/asp./faire/que/broum!/buftle.S/ce /ci /ils Balaye l'intérieurde la maison.
/asp./entrer//et alors, brumm ! les buffles là, ils 'lé à bu-kpàje //lui /à /intérieur de-chemin //Il
entrent. (C.IV, 67) est sur le chemin.
dàngbà à da, brumm! te yàpd //drangbs/asp./ 2é ànah àbu-ngo llil/asp./marche/à/
venu/ broum! /avec / bruit d'orage // antilope //Il marche au milieu du intérieur de-eau
'dàngbs' arrive, broum! avec un bruit d'orage.
ruisseau.
(C.IV, p. 121). ?à ?a nghmbi a sà-bd-à //il.asp./laisser/
guitare /à /sous-ventre de lui // il laisse la guitare
bù Nom.
sur ses genoux. (C. tibola, n°6).
Trou en terre,.creusé par les gens. Trou
Corps de.
pour y mettre le miel.
?é à do bu-lo //il /asp./ tailler/ ventre de-arbre //
?é à je bd nà 6a //il/asp./creuser/trou/de/
Il entaille un côté de l'arbre, (côté où il va
igname 'ba'/Il creuse un trou pour l'igname
tomber).
'ba'.
Personne. ?à tes atobd //il/tomber.auxil/à/ dans / trou //
wà dù bù.6 à na ' lû //ils.asp./mettre / ventre
Il est tombé dans le trou.
de.eux /à /lutter// Ils se mettent à lutter.
bù nà ngo // trou/de/eau//Puits.
wà.ngbe k6-bd-à //celui de. grand / corps
de?à je bù ?à ja dàndù, ?à tukô 6o kpùtù kpùtù
ventre de-lui // Obèse.
kpùtû // elle.asp./ creuse / trou /elle.asp./prendre / na dù bd-6 à na '11). : mettre leur ventre
miel 'dandy' /elle.asp./ verser / dedans / onomat'// dans la lutte = ils se mettent à lutter.
Elle creuse un trou, elle prend le 'dandu', elle - k6 nà bu-bo : maladie du ventre. Nombreux
verse dedans : chok chok chok... arbres et lianes.
- Pour emballer les miels liquides, les Baka
v. ?èboke : ventre.
creusent des trous peu profonds et y disposent
des feuilles. Lorsque le trou est plein, il suffit
bu-nyéè-ngo Nom
de refermer et lier le paquet devenu étanche.
Lit du fleuve (derrière de-grande-rivière) cf. yàlô : feuilles pour couvrir un trou_
: fond de la rivière. v. yuko; différentes sortes de trous.
bu-nyéà-ngo à njohls //fond de-grande-eau /
baisser.auxil.// Le lit du fleuve est à sec.
bd (na) Verbe trans. direct.
var. mu-nyii-ngo.
Epousseter.
ma 6à bù wùld a bhngo //je /asp./épousseter/
bd Onomat.
herbe /à /habit//J'enlève la saleté de mon habit.
Vlouf! Retour rapide.
bubu t616 a kpànga ?é titi // époussette /terre//
bd! Whig) ?à du à So yiÈ // vlout? Waito/
de/tabouret/i//s'asseoir//Epoussette la terre du
iLasp./ retourner /à /dans/cela // Et vloufl Wdito
tabouret pour qu'il s'asseoie.




¤


¤







40
cracher sur toi pour t'endormir. Alors tu retourne pour cette fois-ci. (C. IV, p. 189).
devras faire ce qu'il veut, ou alors il peut te
donner une maladie ou même te tuer. (Ng.) buà (na) Verbe intrans.
Autres chauve-souris :
Etre nombreux.
- likpogbolo, grande, qui ressemble à 'likùyà' /fut . kimba bo w6 buà nt a làkpe na 66
écureuil volant. gens /ils /être nombreux /à /jour/de /fête //Les
- ngbàà : moins grosse que likpogbolo.
gens afflueront ici le jour de la fête.
- ngadoka : grande; = lijpogbolo. //couper/bois/encore kon6 lo king, 7e buà s6
- mbàngàjà; petite chauve-souris, rougeâtre.
//Coupe encore du bois, / ça / abonder/pas encore
- màngbèngbe; grosse, brune.
ça ne suffit pas.
- èssnska : petite, blanche et noire.
buàngi biti //ça /asp./abonder.auxit/jour// ?a à
- bèsèlà : plus grosse que la 'ngbàà'.
ça fait beaucoup de jours. - llysmbs : toute petite chauve-souris qui reste
Abonder. dans les arbustes.
. si a nga à buà bùà //poisson /de /nous /asp./
être nombreux / être nombreux // Nos poissons sont bubu Nom.
très nombreux. Mère-termite, (de la termitière '6àndi')
njà-lè 26 buàla te. à // tête de moi / elle / //mère-termite/elle/ bubu 76 ta mita à wotà
remplir.auxil./aveamoi //Ma tête est remplie, (je mère termite a avec/graisse/asp./dépasser//La
me tracasse). beaucoup de graisse.
Affluer. Se multiplier. ko kpdkà na makà ta 2èbubu a to 6'andi :
pàmào kt nào w6 à buà bûà //sanglier.S/ce/ . c'est difficile de trouver la mère termite dans
Les dém.S/iis/asp./semultiplier/multiplier// la termitière.
sangliers deviennent de plus en plus yàkd 2èbubu nà bo na là! //cet/mère termite /
nombreux. de /homme /là /quel // Quelle grosse personne
syn. na msà dàdi : faire nombreux; -
tükùque ce type là! Se dit de quelqu'un qui est gros
grand nombre. et gras : bo nà ngbengbe is Iopongè dàdi_
Var. 2èbubu.
l'Abri Nom.
Petite chauve-souris. Peut-être: btibù Nom.
glauconyctère à ailes variées, Parapluie. ou : jà-bùbù : oreille de
Malbrant T. II, p. 100; (envergure totale 300 chauve-souris.- Aussi : parachute.
mm; longueur 110 mm.)
ngomà à pitimà // chauve-souris / . bùbù ?a
bùbubu Nom.
-souris 'parle' elle_asp./ parle /à /nuit// La chauve
Ardeur à prendre, force à prendre.
la nuit.
Avidité.
// ce / chauve -souris / yàkà ?èbùbù nà bo na là
bo kt ngà, ngàb6-à à deto bùbubu à na mbà
Se dit de /homme /!à / quel // Quel gros type! - te bi-o ?èe //homme /ci /corps de-lui /asp./rester/
de quelqu'un qui est gros et gras, qui ne peut
avidité /à/ finir/ avec /amide-lui.S/ chose // Ce
pas bien marcher, tant il est gonflé.
type est toujours avide de prendre toutes les
Surnom de l'esprit 'Jengi'. Parce qu'il évente
choses de ses amis.
les initiés par le souffle de ses tourbillons_ ?é à
Le premier à vouloir prendre, il n'aime pas
//il /asp./venir/éventer/ do na 'bù mbonio bùbù attendre, il veut avoir vite vite.
initiés/éventer// II vient éventer les initiés par syn. 7èny3p3ny6p6 : le goinfre.
ses tourbillons.
- wà.ngbe jo; gros mangeur;
- Utilisation : son squelette (ses os), séché et
- wà.na 'mbà jo : celui qui finit la nourriture.
calciné (poudre), sert pour faire des incisions
v. mbambàkà : l'avide qui en tremble d'ardeur
ou frotter sur le ventre de la parturiente pour
à prendre.
faciliter l'accouchement.
- Quand elle rentre clans la maison, on a peur,
bububu Nom. on sait que c'est le sorcier qui arrive. Parfois,
Enervement; excitation. ce sont les 'mokila' qui se transforment en
faire / énervement /négat.// mà mat bububu a // 'bùbù' (comme en oiseau kpùngulu, ou
Ne t'énerves pas. dàngbà, ou chimpanzé...S'il te regarde, c'est
mb syn. m6 msà ?èe bOmà-mb wolo wolo a, que c'est un mokila.
- Quand il vient dans ta maison, il a un pas avec un coeur qui bat mad ta 131i.: n'agis
charbon-remède dans sa bouche qu'il vient vite, agis doucement.




3







41
?à go pe na màkelo, bùjà : il part comme à .
l'aurore, brusquement. (C.liabo, 35) bùbuù Nom_
Syn. sololo; avec : na do : venir. Chemise; boubou.(Emprunt).
- na kot5 : arriver. ma à yo bùbuù na tata //je /asp./ vêtir/ .
V_ kàyà : brusquerie. - koyômbô : soudaineté. chemise/de /nouveauté // Je porte une chemise
- môkùlùpe : bruit de course. neuve. - Cf b5ngo_
- kélèmà : de façon imprévue.- ndé bàbà : sans
tarder. bùbuku Nom.
Racine contrefort. Issu de buku-.
bùkà Nom.
66tunga 26 ndé bùbuku //arbre 'botunga'/lui/ .
Autre dénomination des 'Baka'.
sans /contrefort/L'arbre 'botunga' n'a pas de
ma na bûkà //moi /ici /'butta '//Je suis un .
contrefort.
Baka_
- bûkà : courbé à travers les lianes.
7è/bue Nom. - bàkoô : qui sort de quelqu'endroit
- k6ko : nom de la grosse fourmi noire Banane plantain, à doigts courts.V. nd5.
. ?e ngbe nd5, ?é pe na ny5k5, et son goût est nourriture des 'ma'.
- sàkpa : cocon de la chrysalide, sous les comme le 'étêtà'_ (banane douce)
feuilles. . 6àpe 76 dèdeke, 26 koà wà.ngé k6-ê : même
- nyômàlo : qui 'ronge les arbres' (comme la
s'il est petit, il a un gros corps.
fourmi 'kôko') (inconnu à Lomié) Il est gros, même s'il n'est pas formé; on croit
qu'il est mûr parce qu'il est gros.
bùkà Nom.
Buisson épineux; fourré où on peut bugéla Nom.
trouver de la nourriture. Boucle d'oreille (bugdolsi ?)
nga à lis à ngé bùkà na geè 2è6o6o //nous / .. sia 2é à yo bugélé nà jôkd //jeune fille /elle /
à /grand /fourré /pour chercher/ asp./ entrerauxilasp./ vêtir / boucle d'oreille / de / beauté//La jeune
gorille //On est entré dans le grand fourré à la fille porte de jolies boucles d'oreille.
recherche du gorille.
v. londi_
-/affaire /de / a bùkà-76e a ngéb //à /fourré de
eux //Dans leurs affaires. buibui Nom.
kùnda 2à wot5 nos bùkà : tortue passe dans
Taquin, ou qui agit en désordre. Malin.
un autre buisson.
Absurde. Encombrant.
V. bi : buisson. - t66è : fourré épais. . wà.buibui 2a. mea 26e wùyàwùyà //celui de.
- k6tàk5t5 : enchevêtrement; difficile à
désordre /ilasp./ fait/ chose /pagaille //Le
pénétrer.
désordonné agit en pagaille.
. buibui a ngé 26 6à to ps pe 76 mùjo bo //
bùkà Nom.
malice / de /lui / elle /asp_/ donner /pour.lui / que /il /
Troupeau (en groupe serré).
asp./ rire de/gens// Sa malice le pousse à se
Attroupement moquer des gens.
wà makà ta nos bùkà na pàmào //iis asp_/ .. a ?èe na buibui, ndé yoko, ndéndà, mbùj à :
rencontrer/avec / autre / troupeau / de / sanglier.S // '
pour le désordre, le sans conseil, le vagabond,
Ils rencontrent un autre troupeau de sangliers_
l'insolent. (C. Waito, IVp.62).
. 76 taà 6o a bùkà na //lui /bien / dans /à /
Syn. b5I5 sottise; - hôhô : rouspéteur.
attroupement /là // Il est bien là dans cet
. yékà : folie; wà.yékà : le fou.
attroupement là_ - yekeyèkè : sot en parole.
a bùkà-6è a m6 na //à /attroupement de-rte /
- njamùnjsmù : (K) pagaille.
Dans le groupe de la fête que tu de / toi /ici// - ndé t515 : qui ne pense pas.
organises.
//je /auxil./à / . ma wàa a bùkà-na kdt5-£
bûjà Adv.
témoin de-arriver-lui // J'étais témoin de son
Brusquement Arrivée ou départ
arrivée.
brusque. - wu-bo : tas de gens.
. 2à gos ta wolo bùjà //il.asp_/aller.auxil./ avec / - 2è66m645 : rassemblement- ngsnds
vitesse/brusquement//Il est brusquement parti en :assemblée. - kumbs / kumbese : troupeau.
vitesse. - 6ônglà : troupeau de gorilles.




3















42
- llpandà : troupeau d'éléphants. Contrefort de. (bùbuku: forme
- mondo : troupeau de sangliers. redoublée)
- ?èngume : troupeau de buffles. . kon5 àps buku-lo kà //coupe/à/sur/
contrefort de-arbre / ci //Coupe au-dessus du
contrefort de cet arbre. bukà (na) Verbe trans. direct
. lo kà 26 ta ngbe bukù.È //arbre/ci/lui/avec/ Couvrir.
grand /contrefort delui //Cet arbre a de grands ma à bukà nda ta ?è6ào //je /asp./couvrir/
contrefort& maison /avec /natte //Je couvre la maison avec
des nattes.
bùku Nom. ma à bukà ngabà-1è ts bingo //je /asp./
couvrir/corps de moi /avec /habit//Je me couvre Liane. Strychnos spp. Let. buku; boku.
d'un habit. Son fruit: lé-bùku, boule ronde à écorce très
ma à bukà ta.à a màkàno //je/asp./couvrir/ dure, sert à écraser les amandes sur la planche
"èbalo'. (On peut prendre aussi une rotule avec.moi/à/livre //Je cache mon livre (je
couvre le livre avec moi). d'éléphant ou une pierre ronde et lisse, qui
gardent le même nom.) Couver.
- Sa calebasse (son fruit), était parfois utilisée koko ?à bukà ta papala /poule/elle.asp./
par les hommes pour satisfaire leurs besoins couver / avec / oeuf // La poule couve ses oeufs.
sexuels (se masturber). C.IV, p. 65 : m6k5sso
Fermer, (enfermé).
w6 ta bùkuo w6 à la ngàb6.6 : les hommes
se coucher.auxilL/fermé // ?à làtia bùkà //il asp
avec les calebasses 'buku' se masturbent.
Il est couché sur le ventre.
V. Bahuchet Dict Aka : pembé.
?é à go bilkà //il /asp./aller/couvrir//Il
V. aussi . mbàndo : Strych. camptoneura. même
rampe. usage.
?à tea bùkà //iLasp./tomber.auxiL/couvrir// Il - Pour maux de ventre, soit dyssenterie
est tombé sur le ventre. 'sands', soit diarrhée : 'gb56u' : écorces
grattées, eau : lavement. Se couvrir.
- On s'en sert aussi pour empoisonner le wà.mbù ?é à bukà libànj6-è //sorcier/il/asp./
poisson, avec les fruits ouverts : w6 à kop6 masquer/ visage de-lui // Le sorcier se masque le
lekz, w6 à moa ta sio. (Comme on fait avec visage.
'asama - (Let. asama, Turreanthus africanus,n° 351) . bùkà : autre nom de Jengi, parce qu'il se
cache dans les buissons.
bùku Nom Syn. na gbà : fermer. Couvrir pour cacher en
enfermant (tas de viande...) avec des feuilles, Arbre. (Grewi& coriacea) (akendeng) Let.
pour que les autres ne le voient pas. ébuku, n°168)
- na nuk6 : fermer. - na kpil : jeter. Utilisations : V. ?asàmà ; balango.
- na tukà : verser. - na dukà : couvrir. On mange ses fruits. Les chimpanzés aussi.
- On se sert de ses fruits, fendus, pour
bukà (na) Verbe. empoisonner le poisson, de la même façon
Etre présent dans un groupe pour voir; qu'avec le 'asàmà'.
être témoin.
w6 àbukà we //ils/asp./être présent/affaire// bule Nom. var. 2èbule_
Ils étaient présents à l'affaire.
Tournant; détour.
. ma wàa a bi kà na kot&.a /ije /auxi1./à /
. 76 mails 2èbule pe 2é ngo kot5 n£ //i1 /
témoin / pour arriverlui //J'étais témoin à son
faire.auxil./ détour/ que /il /asp./arriver /ici // Il a arrivée.
fait un détour pour arriver ici. . wà.bùkà k5 : voici le témoin.
. kpàje na 2èbule // chemin /en/ tournant //
Chemin tortueux. bùko bùko Nom.
Syn. kùndu I k5ndu : virage.
Envie de vomir.
- llkunù : tournant- kilikili ; zig zag.
. pe w6sà te njime, bumè à loto bùkobùko,
- m6lingolingo : en rond.
2é jiè t£ jiè : quand la femme commence à être
enceinte, elle sent l'envie de vomir.
bulo6bulo6 Nom.
syn. bètèbètè.
Très malade.
. bùmà-m6 ?à dato kÉkà te kskè te
buku- Nom dépend.







3










3


43
buloôbuloô koà // coeur de-toi /ilasp./ rester / ma à ye na dotée bite-m6 te btimà-lè
kfpc //je / asp./ veux /rester / chez -tai /avec / coeur malade /avec /malade / avec / très malade /ainsi //
Tu vas demeurer très malade comme ça. de-moi/tout//je veux rester chez toi de tout
( de : na 6ulèà : gargouiller) mon coeur.
//coeur de moi /asp./ blimà-lè 6à ye bo kà
bùlùbùlù Nom. aimer /homme /ci //J'aime beaucoup cette
1. Poudre fine des écorces écrasées après personne.
calcination_ bùmà-lè 6à ye na rack bèlà kà //coeur
dePoussière, fin : kcnjs bùlùbùlù : sable 2. sable moi/asp./aimer/faire/travail/ce//J'aime faire
fin. ce travail.
le sable. 3. Crissement des pieds sur bùmà-lè bà tingà 2èe k3 te mô nà //
Var. wùlùwùlù. coeur de-moi /asp./avoir envie / chose /là /avec /
envie de ce que tu as. toi /modal //J'ai
bulù- Nom dép. . bùmà-lè à ye ?èe ké là a lè 6à ga te jôko né
Petite miette de; poussière de. // coeur de moi /aspf vouloir/ chose / ci / enfant/ de /
lolo pe.è bulù-lo //ramasse/pour.moi/ moi /asp./grandir/avec/bien /modal.//Je suis
poussière de-arbre//Ramasse-moi la sciure de content de ce que mon enfant grandisse bien.
bois. bùmà-lè à bièls te mbà a lè / coeur de-moi /
. ma te gbàls bulù-ndàko //moi/avec/ asp./noircir.auxil./ avec / couteau / de /moi //J'ai
seulement/miette de -tabac //J'ai seulement des oublié mon couteau.
miettes de tabac. 2é à kùgba te na 2e bumé //il/asp./pleurer/
buhl-è 26 dàdi de //miette de -lui / elle / avec / appeler / coeur de.lui // II pleure en appelant
beaucoup /négat //Ses miettes ne sont pas en son coeur (en sanglotant).
grande quantité. blimà-lè 6à k' ta mô //coeur de-moi /asp./
. 2i maà pe-a fini bulù-2èe // vous / faire /pour- avoir mal/avec/toi//Je suis en colère contre toi.
// coeur de-toi / il /refroidir // nous tous /miette de -chose // Faites quelque chose huma-me ?é gù
pour nous. Que ton coeur se calme.
Forme indép.: bulù ng6 teè biunâ-m6 //asp tenir/coeurde-toi//Il
syn. bo jo : miette de nourriture. faut que tu te retiennes (résistes).
- mbeh jo : un peu de nourriture. . ng3 weè bùmà-m6 : même sens.
// coeur de-moi / bilmà-lè bekeke à wa mbumà
serré /â /raison /essoufflement//Je suis très bùm Idéoph.
essoufflé. Boum! Bruit de jeter.
. gbà à bùmà-lè //paquet/de/coeurdemoi//Je . wà ja môkOsà, bùm! a wà : ils prennent le
suis triste. mâle, boum! au feu- (Ci p.111).
▪ na simbà brima- (freiner), ou na 5353 bùmà
- serrer : se maîtriser. bùmâ- Nom dép.
▪ bumé a ye : son coeur en haut : il a du
Coeur; (sens physique, mais surtout
souci.
moral).
. bùmà-lè 26 à toi gàje : mon coeur pense de
. bfunà-lè à ?oa a ye //coeur de moi /asp./
côté : je suis inquiet, j'ai du souci. syn. 26 ko
monter.auxill à hauteur //Mon coeur est monté en
bekeke.
haut (à cause de l'inquiétude, angoisse,
- Plus, beaucoup d'expressions selon le verbe, attente, tension intérieure, désir non réalisé.
avec biimâ-1è à gimàs // coeur de-moi /asp_/
Ex. - bùmà-lè ?a gbo té : mon coeur bat. descendre.auxil. //Mon coeur descend; je suis
- ?é à d'A bumé a bèlà : il se donne corps et soulagé, tranquille après inquiétude, rassuré,
âme au travail. apaisé, détendu.
bumé si (tés) //coeurdelui/tranquilite//I1 est - na ks bùmà- : avoir mal au coeur, avoir du
souci. en paix, pas fâché, pas méchant.
bümà-1è 26 bite-m6 // coeur de-moi /lui/ chez- - bumé sépèà : son coeur est en joie.
-2é bumé si àwalàangho: il est doux toi //Je t'aime beaucoup, je pense à toi_
envers ses enfants. biunà-m6 kôkolo // coeur de-toi /rien//Tu es
pacifique, sans colère, sans méchanceté. - bumé nyûkà : son coeur est fermé, il est buté.
- gugu te bfimà-m6 : modère ta colère. ?â botis bumé a gba //il.asp./enlever.auxil./
(refroidis ton coeur). coeur de.lui /â / village //Il se désintéresse du
village.







¤






3


¤




44
les sangliers, les élépants, ils t'entourent, sans - mokô ts bùmà-me, : ramollis ton coeur,
apaise-toi. place pour fuir en vitesse.
- na sangôà : envahir. - na nyangà : répandre. - ?é à gimà ta bramé : il sanglote.
- na si . remplir. - ma à ye na gbià bumé : je veux l'amadouer.
- bûmà-mô à gba a m6 : tu as le mal du pays.
bungà (na) Verbe. - bum£ 6à weè là : il est bouillant
d'impatience. Perdre; se tromper.
- ?é à to5 a to tramé : il médite. //couteau/de/moLS/ . mbà a lèo wà bungàs
ils.asp./perdre.auxiL//On a perdu mes couteaux. . ?é à go na gomô bùmà-ls-w6sè : il va tenter
mo à bungà ?èe k6 li bùngâ li // tu / asp./ le coeur des filles.
ignorer / chose /là / 'ignorer pour rien' //Tu ignores - na kpo5 bùmà- : être dans les affres.
- gbà à bùmà-lè : paquet de mon coeur : je suis cela sans raison.
ma à bungàs t8 mbà //je/asp./perdre.auxill/ triste.
avec /couteau //J'ai perdu mon couteau - jc-btiunâ- : bienveillant.. etc...
Cf. tems : coeur (organe). Oublier.
7e-m6 à bungàs ts.à //nom de-toi /asp./
bùmà-pèke Nom. ' ai oublié ton nom. oublier.auxiL/avec.moi //J
//je/asp./oublierauxil./ Radio (Ch.) - coeur de raphia. Boite en ma à bungàs 7e-m6
bambou nom de-toi // J'ai oublié ton nom.
?èwanjo w6 à ye na jà 6è nà bilmà--pèke : . Se perdre.
les jeunes aiment écouter les chants de la //je/asp./seperdre.auxiL/ ma à bungàs a bele
radio. en /forêt//Je me suis perdu en forêt.
Les enfants bricolent souvent des petites boites Disparaître.
en bambou-raphia, ressemblant aux appareils pe ?a dôto nt ko na nys ngo, k?mbs kà ?é
de radio, voitures, camions...
//quand/nous/demeurer/bien/de bungà ts a tint
se laver/ eau /fut/maladie / elle / disparaitre / avec /
bumu (K) Nom_ cf kpum (Dj.)
Quand nous nous lavons toujours bien, nous//
Albinos. alors la maladie va disparaitre.
cf. wà.6ü6à : celui de blancheur. t515 a mogba ?à bungàs th //pensée / de /chef
- gbèlskôto : nom d'une chenille de couleur
/elle.asp./disparaitre.auxiL/avec.lui // La pensée du
blanchâtre et tachetée.
chef vacille.
2é ts kéké à wot5, ?é ts bùngà //lui /avec /
idéoph. bundoabùndoà Nom, ou Il est maladie/asp./dépa n r/lui/avec/perte//
Limaille. très malade, il a une amnésie.
Cf. botobôtô; - sskcs'kà; - msnysmànyà. mô bungà na tukô 6 Gode //tu / te trompes /de
tu ne t'y trompes pas de verser/eux /négat//
bundùmà (na) Verbe bival. leur arrivée. (Cil, p.175).
Percer; trouer_ Etre percé, se trouer. - na getè : abandonner
. kpàssls ?à gbis gbà-pakt,'la à bundùmàs // - na ?eè : oublier. - na lemànyà : oublier.
liane kpasels'/elLasp./ tire r/ paquet de-miel / ça / - na bié : id.- na binjà : tromper.
percer.auxil.// La liane 'kpassle' tire sur le asp Proverbe :
paquet de miel, ça se perce. // chose / - ?èe kà ?é bungàs nà, w6 makà té ode
?i 6à bundùmà wà na sà-no ks à wa nye // . ci / elle / se perdre.auxil./ dém./ ils /rencontrer/
vous / asp./ trouer/feu / de / sous-marmite / cette / à / avec.elle/négat// Ce qui est perdu, on ne le
Pourquoi faites-vous un trou raison de-quoi // rattrape pas.
dans le feu sous cette marmite.
Cf na bundôà. bùngù Nom.
Natte, pour dormir.
/asp./ bundùmà (na) Verbe. w6sào w6 à gbe bftngù //femme.S/elles
Arriver nombreux, gens, bêtes, tresser/natte//Les femmes tressent les nattes.
de façon à entourer sans laisser de place pour //travail bèlà a ngé à mbss, ?é à gomô bfmgù
sortir. Envahir. Son / de /lui /asp_/ fmirauxiL /il / asp./ briser/natte //
wà kot5 bits m6 dàdi n'a, pe na pàmso, yào, . travail est fini, elle termine en pliant les brins
wà bundùmà bits m6, ndé ndànda na kps is de la natte.
wolo : ils arrivent chez toi nombreux, comme //poil de-natte / de /mâle su bùngù na m5m5k5










¤


45
//Les brins dans le sens de la longueur. v. nganda : animal semblable à un chien, mais
. su-bùngù na wôwôlô //poil de natte / de / noir.
femelle //Les brins 'femelles' (dans le sens de - ko na bùsà : Maladie de bùsà : une sorte de
la largeur). gale qui coupe la peau : sàsà na 2e à konô kèto
Cf. pôbà : autre natte. dàdi
- 2èt6t6 : nattes à grosses tiges. On soigne avec l'écorce de la liane : kpo-bùku,
- tundà : natte courte, pour enlever les saletés. cuite. Laver l'enfant, ou boire pour tuer la
Natte grossière pour les vieux. mère de la maladie : na mo6 nyià-sàsà-k6.
cf. kpembe : en peau_ écorce - cendre. EtymoL : bo ?é à sad (jo) : il rend la nourriture
syn- de sete-t616 : qui aplanit la terre. insipide.
Elles sont tressées avec les tiges de : ngàngô;
mbili; bùsù Nom.
- buse.= façon de tresser la natte, avec mbili;
Cheveux blancs; état chenu.
différente de 2èt6t6. C'est pour les garçons et
kobo ?é tE bùsù // ancien /lui /avec / cheveux
les filles qui n'ont pas d'enfants.
blancs //L'ancien a des cheveux blancs.
mo ô mus wà.bllsù //tu/asp./voir.auxil./celui
blingù Nom. de.cheveux blancs //Tu as vu l'homme aux
Grand troupeau; grande foule de gens. cheveux blancs.- V. sinjè : cheveux.
. sià b' ungù a ?è6o6o k6 j6 //regarde/troupeau/
de/gorilles/seulement/là- Regarde le grand bas// butà (na) Verbe.
troupeau de gorilles là-bas. Venir nombreux.
. bdngù à bo kè nôo wà8 nà wà goc //foule /de . bo wô à butà dbdl à ngsndc //gens/ils/asp./
/gens /ce /dém.S/auxil./dém./ils.asp./partirauxil// venir nombreux / beaucoup /à /réunion //Les gens
Cette foule de gens qui était là est partie. viennent très nombreux à la réunion.
- vient de la natte de couleur claire; les gens, . na bütà bo //venir nombreux/gens//Le
ou les bêtes sont vus nombreux comme des rassemblement des gens.
nattes. Syn. wô à buà btià : ils sont nombreux. - na
gbo6 : se rassembler.- na gbosànà : id.
bùôbùà Idéoph - na bundùmà : envahir.
V_ kombikombi : manière de venir nombreux Bâclage. Travail rapide, sans rester
longtemps. pour un rassemblement, les uns après les
. //celui de.travail/ autres; on vient et on repart. Ce qui se fait en wà.bèlà wô phhngi bùôbùb
ils /débrousser.auxil_/ bâclage //Les ouvriers ont plusieurs fois, manière de passer.
débroussé en bâclant le travail. - ?èbèmbà : rassemblement.
. 26 boka na mad bèlà bù3bù5 //lui / - nganda : assemblée. - wu-bo : tas de gens...
habituellement/faire / travail / bâclage //Il bâcle - kumbs : troupeau. I kumbsss.
habituellement son travail.
- Le rapide au travail, avec bruit; il fait son bùtà Nom d'emprunt.
bruit là un peu un peu, il laisse. Cruche; pichet. (angl. bottle). var. bôtL
Cf. na tetèà : bâcler : faire un peu et laisser.
bu-te- Nom dépend.
busà6aàla Nom. Intérieur de-
Fruit non mûr. bu-te-kpa-bo //intérieur-abri de-main de homme
même pour les ignames, quand ce n'est pas //paume de la main.
encore à maturité, pas bien formé, bu-te-no-bo // intérieur de-abri de-pied de-homme
c'est alors :'bèkèbèkè' ou 'dekedeke' : non //Plante du pied
maturité. ti ?à soc lè à bu-te-no-lè /épine/elle asp_/
piquer.auxil/à /plante du pied de-moi //Une épine
bùsè Nom. m'a piqué à la plante du pied.
Petite mangouste à pattes noires et corps . sà-bu-te-no-lè //dessous de plante de pied
deblanc. Herpestes gracilis, moi//Le dessous de mon pied.
Elle ressemble à une petite panthère, comme - bu-te-no-nu : patte palmée des oiseaux.
le 'kpokoto', et mange ses amis 26 à jo bi-à
soo'. Elle est blanche, mais tachetée : 2é 6d6à, ?èbute = téndà nà bo.
ngôbô-à belbal', et dégage une mauvaise rachitique, le non développé.
odeur.





















46
propre /négat//I1 n'a pas fini d'être propre.
bittende Nom. - ndé mbindô : sans saleté.
- ngèsàsà = bùù, dégagé. Grosse tortue.
tortue. Cf. ndia. (peu employé). V. kùnda :
bùyà Nom.
Offrande de beaucoup de choses en un btiti Nom:
même endroit. Chapeau (K).
ndè mb 2e-nga bùyà kà : accepte cette V. k5ti; njlki; kpo; ntomo; làsùà;
bdlôngd...(mots étrangers) offrande.
//ils / danse, en peau de bête wô à to ngbe jo dâdl à ndànda kpôde V. môpùk£ : chapeau de
asp./donner/grand/nourriture/à/endroit/un// Ils avec poils, plumes...
apportent beaucoup de nourriture au même
endroit.. buù (na) Verbe trans. direct.
Comme pour les initiés à 'è6ùma', ils ne sont
Abattre.
pas encore entrés dans le 'èBùma', ils doivent
na buù l0 2e kpékà bèlà //abattre/arbre/c'est
apporter viande, nourriture...wô à to ngbe jo
/dur/travail//Abattre les arbres est un travail
dàdi.
difficile.
v. sandaka.
//je/abattre.auxil./ lui //Je l'ai mabùùla
abattu.
buyengè Nom.
//abats/bananier/ce//Abats ce buù nd5 kè
Coup de poing. bananier.
/je /asp./frapper/ ma à goô m6 ta bùyèngè ///ils.asp./abattre wa buù taàbùo, wà bulù ndô
toi /avec /poing // Je te donne un coup de / banane douce.S /ils.asp./ abattre /plantain //Ils
employé). poing.(peu abattent les bananes douces, ils abattent les
V. kùta (K).- 6anjl : giffle. plantains.
- mbata (K) : claque; coup. //tu/ abattre /négat//N'abats pas. mô bulù a
- gold : 'le frapper' wà.na bùlù lo //celui qui. abattre /arbre //Le
- dù : coup; 'le rendre'. kon5 : couper. bûcheron.- syn. na
- bàkutu : coup de poing (des femmes), par
côté extérieur de la main.
buù (na) Verbe bival.
de quelqu'un à la gorge. - ngboto : attaque
Rendre propre.
- mbindo : coup de poing léger, comme quand
ma 66 buù bu-gbanga //je /asp l nettoyer /
tombe.(f uit du 'mabe'- adjap, le fruit de 'mb5ndo'
nettoie l'intérieur du intérieur de-gobelet//Je
mabi 2 moabi).
gobelet.
- ngbààkà : cravater quelqu'un, qu'il ne puisse //il.asp./ ?à gos na buù bingo à ngo
plus s'échapper.
allerauxi ./pour nettoyer/habit/à /eau //Il est allé
violent. - katakàmbà : coup de poing
nettoyer les habits à la rivière.
etre propre.
bwom Idéoph.
//habit/de/moi /asp./être bingo a lé à buùls
Bruit de l'arrivée de beaucoup de gens...
propre.auxil.// Mon habit est propre.
boum ? c'est bwom! boo, na tukô 6 k3 :
//corps de-lui /sans /rendu ngôbô-à ndé bùù
l'arrivée des gens (C. II, p.175)
propre // Son corps n'est pas propre.
/finir/avec /être ▪ 2é mbà ta na bùù de //il




¤






On peut creuser un ou deux mètres, il y en a
toujours.
- lè-sapà : il forme des tubercules loin de la
vraie racine, on les appelle les enfants de
6à Conjonction.
'sapa'.
avant que; toujours suivi du verbe avec -.ngbi à yà : igname de l'éléphant (liane).
auxilaire: 't' - màkanyl : feuille sèche de l'igname '6a'
. ma à lok3 ngbala 6à magot a bèlà //je /asp./ - màBùlumàkà : tige morte.
aiguiser /machette /avant que /je /aller auxiL/à / - mèkonoko : tige morte, mais tubercule
travail //J'aiguise la machette avant d'aller au comestible.
travail. - mbpima : tige non creusée.
. k3mbt ma go na yanà te bi-lèo 6à ma got /7 Pour avoir la chance de trouver les
fut/ je / aller/pour dire au revoir /avec /ami demoi.S ignames 'ba', brûler des écorce de l'arbre
saluer mes /avant que /je /partir auxi .//J'irai (Let bombongo : n° 320, Strombosia ' 6Ômbongo'
amis avant de partir. pustulata) et regarder la direction de la fumée.
V. coléoptère des ignames : mbôlikôkà.
6à spect verbal. Cf. sangdngo : 'oiseau des ignames" : ou : nu
nà sapà_ à l'inaccompli.
ma 6à mss bèlà //je /asp./faire/travail/ /Je
suis en train de travailler. 6aàlà Nom.
impératif atténué. Liane; (acacia pennata. Let. bala.)
ttends 6à sikà dii //asp./attendre/petitesse//A //liane 'baala'/elle/ Bahia 2é ko ku na titi
un petit peu. 'baala' est une vraiment/liane/de/épine//Le
6à mû jo rid5 à //asp./tu /manger/banane /
liane épineuse.
encore la banane. négat/^Ne mange pas //partir/lui /ce / ▪ na go é 2e kà j3 a bi nà Saàlà
' // C'est son départ là-ci //à / buisson / de / 'baala
Ba Nom bas dans les buissons de lianes 'baala'.
igname sauvage (Dioscorea mangenotiana). Utilisations :
//il.asp/aller.auxil./creuser/ . ?à got na je Ba 1. Pour faciliter l'accuchement, racine d'une
est allé déterrer des ignames 'ba'. igname //11 petite liane, la brûler en charbon-poudre.
. ma à 6uk6à 6a na bots //je /asp./incliner/ Y mettre des coquilles d'oeufs, brûler et mettre
l'igname '6a' igname / pour /enleverlui //J'incline en poudre aussi, écraser le tout. Mélanger avec
pour le déterrer. de l'huile; inciser sur le ventre de la femme.
Autres variétés : Excitant pour les chiens. Ecorce d'une 2.
1. 6llangb ou: ngbi. (Dioscoreophyllum communsii) grosse liane, réduire en poudre; instiller dans
(D. minutiflora) 2. 6o13k6 : qui ressemble à kùku. le nez du chien.
((D.prehensilis) 3 Contre la nausée : petites feuilles pressées 3. 2èpànge :
dans l'eau; boire. ?èsùmà, qui est comme le sapà. (D. 4.
4. kpo-6aàlà : liane utilisée pour faire le câble semperllorens)
des pièges 'môling€', qu'on appelle aussi kêkt . un peu gros, à téte dure comme 5.
'bôsèpà'. burkiliana) pierre = ndûndo.(D.
cf. tùlù-6aàlà : champigon qui pousse sur la 6. kù6è : grosse comme le 'sapa', mais noire.
liane '6aàlà' quand elle est morte et pourrie, il 7. kûku; ou : ndôndo_
?é à tomà ji-6aàlà, 'suit' le pourri de la liane : 8. môbùliimàkà, (inconnu à Lomié).
ressemble à 'sapa'_ là où la liane est pourrie.
njàkàkà, c'est le 'petit frère' de kéke, à liane Repaire de Jengl : a si 6aàlà : sous les 9.
rouge. buissons des lianes '6aàlà'.
ktktkt : dur à faire sortir, on ne le mange 10.
pas. 6a6ango Nom.
ngbi, quia des poils sur sa liane, donne des 11.
Arbre. Diospyros zenkeri. (élem) Let
fruits rouges, mais son tubercule est blanc. Ses
babango, n° 103-107.
fruits sont utilisés comme remède pour sevrer
-mbéngà ?à ja 6abango na met te kpe
l'enfant : na sè na njo ka_
/ babango /pour faire / avec /manche ils.asp./prendre
papè, c'est le vieux, gbékbà, non 12. du babango pour faire les de-lance //On se sert
comestible.
manches de lance. Aussi pour les manches de
sapà : ses tubercules sont dispersés autour 13. : suma nà kopa. hache
de la racine.








48
Utilisations : l'un sur l'autre.
Contre l'impuissance des hommes. Manger wà tomà to te ?è6àkà //ils.asp./suivre/avec. 1.
les petites feuilles ou son aubier. eux/avec/ l'un surl'autre' // Ils se suivent l'un
Contre le mal qui 'perce', ou maladie de la 2. collé à l'autre.
lance : kô nà mbéngà, envoyée par le sorcier : Quand vous attendez quelqu'un, vous vous
mbéngà-mbù : écorces grattées, cuites; boire. mettez de chaque côté de la route (= vous
3. Contre le mal aux côtés, qui empêche de mettez la route eu milieu de vous) et quand
respirer : kb na mbànjô : écorces pressées dans l'homme vient, vous l'attaquez, vous lui barrez
l'eau; boire. la route.
var. babango. Syn. Gamba / ?è6amba : porté sur l'autre.
yayo : à la queue leu leu.
- kuno : en ligne, ensemble. 6adsngbè Nom.
Plante. Let badéngbwé. -igname de
Bila Nom. l'antilope '6a a dèngbè'.
Pygmées du Sud-Cameroun (s'étendant Elle reste à fleur de terre, avec des petites
aussi au nord du Congo et Ouest Centre-épines rouges. On s'en sert pour piquer les
Afrique. enfants à la main ou au pied, au derrière, pour
Autres dénominations : kdko; bùkà; bàkdd; les obliger à marcher. Autres plantes pour le
sapa; nydmôlô. même usage :
Pour expliquer leur nom, les Pygmées disent - mbambàkômbà (Let. bambakumba;
mbambakumba, mamba; Usnea barbata). qu'ils ressemblent aux oiseaux qui se posent
- kpàsels (Let. basélé; pasélé : Haumania un instant: 'na 6akàma', mangent et boivent un
danckelmaniana) peu, chantent et partent ailleurs.
On la mange aussi comme médicament du - kdko : grosse fourmi nourriture des esprits
courage : ?a mà nà njel'', surtout si on a peur 'ms'.
du gorille. - bùkà : courbé pour traverser les lianes.
Il y a aussi le '6a 2è6o6o' igname du gorille, - bàkdô : qui sort de quelqu'endroit.
- sàkpa : dessous les feuilles, ou : sà.kpa. que les hommes peuvent manger pour la
(cocon). maladie de 'njego' (grande peur); et pour les
- nyômôlô : qui ronge les arbres (en liaison 'maladies des hommes', mais le goût est
avec'k6ko') mauvais.
Etymol. 6a a dàngb' : parce que l'antilope
'dèngbà' la mange, et aussi le gorille. 6àka Nom.
Si une femme enceinte mange la langue de Etat posé sur.
'dàngb' - au moment où l'antilope 'dàngbà' / baka /ils asp./ se . 6àka wà 6akàmàs 6àka
meurt au piège - l'enfant aura aussi la langue poser.auxiL/état posé // Les baka sont posés.
sortie de sa bouche. Pour soigner, il faut yiè mbpùks 6àka 76 mo a to -njà-i //alors/
prendre les épines de '6adengbè' et lui piquer
chapeau/ posé'/ lui /là/à/ dans /tête de-lui // Et
la langue; la langue va rentrer à sa place.
voilà le chapeau de plumes posé sur sa tête.
On utilise aussi pour faire marche l'enfant :
. na was : accrocher. cf
piquer.
- na 20 : laisser.
Ainsi qu'avec la tige de l'arbuste de 'bold'
(arbre, nid.)
6àkà a sèkô Nom.
Fourmi-termite, rouge. (termite du 6àgàlà Nom.
chimpanzé). d campement fixe. V. bala : camp. Gran
= kàlà. Parce que le chimpanzé a l'habitude de On y reste pour faire le travail, la chasse, la
secouer l'arbre où sont les termites pour les cueillette... on part et on revient : yi à go, yi à
manger. Ou bien, il secoue un petit bois dans kumèà.
le trou où sont les termites, elles montent le syn. mbàndà; = bala nà gbié : camp du champ.
à yoy6 te long de cette tige et il les mange : ?é ou: cabane, région de Lomié. - péti, (Dj.)
ls-lo, wo ?o à lo na, ?à jo.
var. 2è6àkà a sèkô. ?è/6àkà Nom.
'Collés l'un sur l'autre' (Ch.)
6àkà Nom. . wà go ne ko ?è6àkà //ils asp./aller/là /
Termites qui mangent les feuilles vraiment/'l'un surl'autre' // Ils s'en vont collés
3
¤









¤






49
mortes. Poursuite. Lutte, sans laisser la place
Var. èbàkà. (fourmi-termite de couleur pour fuir.
rougeâtre). 6àk61à, wà jo é //poursuite/ils.asp./manger/lui
// C'est la poursuite, ils l'atteignent (le
2è6àkà Nom. mangent).
wà.g6 wà mEè Sàkàlà //ceux de.guerre /ils.asp./ Attente pour attraper quelqu'un.
faire /poursuite // Les bagarreurs se poursuivent. . wô à to pe-m6 ?è6àkà a sikà mô :
Sans laisser place pour se cacher ou fuir : ndé
Celui qui reste sur le chemin pour t'empêcher
na ?o pè ndànda na w6 té, kole à lu ' lù.: la
de passer, t'obligeant à faire un détour, il
bagarre aura lieu. t'attend pour la lutte; tes compagnons peuvent
v. kole : commencement de la bagarre; ngut£ : se cacher de chaque côté du chemin, alors
id. V. linga : bagarre de paroles. quand il arrive, vous l'attrapez.
Syn. na tomà tE : suivre (avec).
y. bàkôlà.
6àkàkàyl Idéoph.
Le fait de se poser à hauteur, pour des
sa k6 Conj.
animaux qui volent ou qui bondissent.
même si; bien que; malgré que.
. nu à kotd : 6àkàkàyl, ßà 6akàmà à be-lo 1/
6à kO k6 6à kè te.è, ma à do na sià m6 //
oiseau /asp./arriver/ 'se pose' /ilasp./ se percher/ à /
même si /maladie / asp./ souffrir /avec.moi /je /asp./
branche de-arbre // L'oiseau arrive, hop! il se
que je sois malade, je viens/voir/toi//Bien
perche sur la branche.
viens te voir.
. màngo ?à do ' k6 po po po...ouin...
6à kb ka kè kàmbe ma no6 kOtà a bala 7/
6àkàkàyl, ?à Sakàmào à bs-ngolu : màngo il
même si / blessure / ce / fur/ je /marcher/état arrive /
vient comme ça...(bruit des ailes).-.il freine... il cette blessure, je marcherai à /camp //Malgré
s'apprête à se poser; il s'est posé sur la jusqu'au campement.
branche de l'arbre 'ngolu'. (C. mânga) Syn. 6à pe; to6 pe; to6 6à pe; - sù pe (K).
syn. na dsè be-lo : marcher sur la branche; ou :
na gimà à be-lo : descendre sur la branche. Sala Nom.
Farine de manioc; manioc fermenté dans
6akàmà (na) Verbe intrans. l'eau et séché.
Se poser sur; se percher; être juché. ma à 73 6à1à a bàk6 pe 2é ?oô //je/asp./
nu na ?à 6akàmà à be-10 //oiseau /1à ilasp./ laisser/manioc /à /soleil /pour que /11 /sécher //Je
se poser /à /banche de-arbre //L'oiseau se pose sur laisse le manioc au soleil pour qu'il sèche.
la branche de l'arbre. t6 pe.è sèki na tstè te 6àlà //donne /pourmoi /
yandé ?à 6akàmà à pE bi-è //enfant/ilasp./se tamis /pour tamiser /avec /farine de manioc //
Donne-moi le tamis pour tamiser la farine de pencher/sur/ami de-lui//L'enfant se penche sur
manioc. le dos de son ami.
- Quand on met le manioc '66mà' dans l'eau
pour qu'il dégage ses toxines; puis on l'enlève 6akô Nom.
et le fait sécher au soleil : 'jie jie jie a bàk6',
Palais de la bouche.
2e-là ' 6àlà'.
6akô a ngè ?é tE 11666à //palais /de /lui /il /
Cf. mèpitsè : farine de manioc; - nj6-6à1à : tête
avec/cloque //I1 a des cloques à son palais.
de la boule de couscous de manioc; - k6-6àlà :
- kô na 6ak6 : maladie du palais = b611. Il ne
tubercule de manioc; - là-ngbo-6à1à : boulette
faut pas exposer l'enfant au soleil.
de manioc.
Soignée avec
v. lùbu : bâton de manioc, cuit et enveloppé
arbre : ndtindu : (Neosloetiopsis): sève, frotter le
dans des feuilles de 'bOkOk6'.
palais et les fontanelles.
arbre : timi : (Afzelia) ; écorces mises en
6alala Nom. poudre, id.
Cette maladie frappe les fontanelles 'p6t0pOtù' Regard fixe. On garde les yeux grands
de l'enfant quand il reste trop longtemps au ouverts.
soleil,et descend dans le palais de la bouche. lè-è ko 6alala //oeil de-lui / vraiment/fixe 7/ Il a
v. 6611. var. ?è6ak6. le regard fixe.
syn. sil - lè-é sil a njô-é : oeil fixe à sa tête.
- dèdè : brillant. - bol bol : oeil qui 'bouge'.
6àk6là Nom.
- kpaàkpaà : 'ce qui vit'. - gbuà gbuà : vivant.