Japon/Chine : concurrences régionales et ambitions mondiales

-

Livres
6 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 5
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Japon/Chine : concurrences régionales et ambitions mondiales (fiche -Terminale S - Terminale L - Terminale ES - Géographie pour adulte)
Durant des décennies,le Japona été l'incontestablepremière puissance asiatique. Aujourd'hui, le leadership japonais est remis en qu estion par uneChinequi tend à prendre son envol et à s'affirmer comme une très grande puissance régionale et internationale.
Problématique :Comment se manifeste larivalitéentre ces deux États dans leur région (en Asie du Sud et de l'Est) et à l'échelle planétaire ? Que se disputent- ils ? Et dans quels domaines ? Y a-t-il un vainqueur et un v aincu ? 1. Une très forte concurrence régionale Chine et Japon entretiennent, dans la région de l'A sie du Sud et de l'Est, des relations contradictoires : entre interdépendance économique et crispations politiques, ces deux États ne recherchent qu'une chose, àimposer leur leadership. a. Rivalités et interdépendances économiques • Rivalités Les autorités chinoises mettent constamment en avan t, depuis lacrise financière asiatiquede1997, ledynamisme du développement de leur pays, un dynamisme qui s'étend désormais au champ économique, longtemp s monopolisé par la superpuissance économique japonaise.
Les poids respectifs (dans le PIB régional) de ces deux pays pour l'année2011étaient de36,4%pour le Japon et de40,7%pour la Chine. Laconquête des marchés de la régionest l'objet d'une véritable bataille d'influence, notamment en Asie du Sud, en très fort développement.
• Des économies interdépendantes - Les échanges commerciaux entre les deux États son t en constante croissance et ont dépassé les185 millions de dollars américainsen2005. Depuis2001(date d'entrée de la Chine à l'OMC), lesimportations de produits japonaisont quadruplé en Chine et lesexportations chinoisess.vers l'archipel nipon ont été multipliées par troi
- Le Japon est lepremier investisseur étranger en Chine. Formidable réservoir de main-d'œuvre peu exigeante et marché potentiel extraordinaire, la Chine attire les investissements étrangers. 14,4% des IDE (Investiss ements directs étrangers) japonais sont investis en Chine. Près de 20 000 entreprises japonaises sont installés en territoire chinois et plus de 9 millions de Chinois travaillent dans des entreprises à capitaux japonais.
- Ces deux marchés sont devenus complémentaires. Re présentant plus de 20% de son commerce total,la Chine est devenue le premier partenaire commercial du Japon.