Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire)

-

Livres
5 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Ajouté le 30 mars 2018
Nombre de lectures 3
Langue Français
Signaler un problème
Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire) re re (fiche - 1 L - 1 ES - Histoire pour re re adulte - 1 S - 1 STMG)
Lamondialisationdialisationa connu différentes phases dans l'Histoire. La mon économique est le processus d'accélération et de dé veloppement des flux d'échanges e de toutes natures. À partir du 19 siècle, l'expansion coloniale consacre la suprématie du continent européen et de l'empire britannique en particulier. À partir de la Première Guerre mondiale, un glissem ent s'opère : les États-Unis deviennent le centre économique majeur à l'échelle de la planète. Ils dominent les échanges même si la mondialisation contemporaine op ère un tournant significatif à la fin des années 80. Certains pays en développement a ffirment un rythme de croissance rapide : l'économie-monde devient multipolaire. 1. Un 19e siècle dominé par le centre britannique Entre 1850 et jusqu'à la fin des années 1920, la Grande-Bretagne constitue la e puissance mondiale dominantesiècle, elle est au centre d'une. À la fin du 19 première mondialisation économique. a. Une puissance industrielle relayée par un vaste empire colonial Berceau de la révolution industrielle,la Grande-Bretagne possède à partir de 1850 une avance confortable sur tous ses concurrents. En 1870, sa production de charbon est quatre fois supérieure à celle de l'Allemagne, celle d'acier plus de quatre fois supérieure à celle des États-Unis. L'économie britannique est dominante : elle tire profit de ses atouts, s'impose dans le domaine indu striel grâce à l'essor du chemin de fer. Le réseau britannique correspond en 1850 à prè s de 40 % du réseau ferré mondial.
Parallèlement,l'hégémonie britannique se renforce grâce à l'empire colonialqui est e consolidé dans la deuxième moitié du 19 siècle. Cet empire colonial est le plus vaste au monde et il permet à la révolution industrielle anglaise de trouver des ressources et des débouchés qui alimentent la croissance. À l'apo gée de sa puissance, l'empire colonial représentera jusqu'au quart de la surface et de la population mondiale, soit plus de 450 millions d'habitants. Ces colonies, pré sentes sur tous les continents, forgent « un empire sur lequel le soleil ne se couc he jamais » et contribuent à la domination commerciale du pays.