Les répertoires de l'action politique

-

Livres
3 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 0
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les répertoires de l'action politique (fiche - Terminale ES)
Cesrépertoires de l’action politiquesont définis comme les modes d’action politique d’une société à un moment donné. Quels sont-ils et comment ont-ils évolué ? 1. La participation conventionnelle a. Le vote La possibilité de voter est le moyen essentiel de p articipation politique dans les sociétés démocratiques. Ce droit s’est institutionn alisé petit à petit :
-1789: mise en place dusuffrage universelqui sera rapidement abandonné au profit du suffrage censitaire (réservé à ceux qui payaient le cens qui était un impôt) ; -1848: suffrage universelmasculin; -1913tégeant le: mise en place des isoloirs et de l’enveloppe pro secret du vote; -1944: droit de vote accordé auxfemmes; -1974: droit de vote accordé à partir de18 ans; -1992: droit de vote accordé auxcitoyens européenspour les élections municipales et européennes.
Ce droit de vote est symbolique dans les démocratie s au point que des régimes totalitaires adoptent ce mode de désignation (tout en s’assurant du résultat) vu comme légitime. Il permet ainsi depacifier les relations politiquesen évitant normalement le recours à la force, à la corruption, etc. Dans certains pays, le vote est aussiun devoir(Portugal, Belgique ou encore Brésil). Ne pas aller voter peut entraîner des sanctions.
Le vote a aussi unrôle socialloir,. Il est codifié au point de devenir un rituel (iso mention du « a voté ») censé créer un lien social v ertical entre l’individu et l’État. Il peut être vu aussi comme un rite de passage chez les jeu nes qui vont voter pour la première fois. b. L’implication dans la vie publique La participation à la vie publique peut aussi prend re d’autres formes. Les individus peuvent se présenter à des mandats électifs ou deve nir militants politiques pour aider à la victoire de leur « camp ». Les militants cherche nt à porter la parole de leur parti pour convaincre un maximum de citoyens de leur accorder leurs suffrages.
Mais cette participation peut être plus large. Lacréation d’associationsde toute nature fait partie des répertoires de l’action poli tique. Laloi de 1901régit les associations à but non lucratif qui permettent à ch aque individu de s’impliquer dans la vie publique.
Des citoyens sont aussi des relais de l’opinion pub lique, ils donnent leur avis et font des analyses pour éclairer les autres individus.C’e st le rôle desmédiaspar exemple qui sont desleaders d’opinion. Laet de ce fait, participent aussi à la vie publique liberté de la presseet celle del’opinionsont des piliers de ladémocratie. 2. Participation non conventionnelle a. Les mouvements collectifs