Spectre RMN du proton

-

Livres
6 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 20
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Spectre RMN du proton (fiche -Terminale S)
Objectifs Présenter le principe de la spectroscopie par Réson ance Magnétique Nucléaire. Pour cela, indiquer succinctement les aspects théoriques . Introduire la notion de déplacement chimique. Montrer comment interpréter u n spectre RMN du proton en chimie organique, expliquer la méthode d’intégratio n du spectre et la règle des (n+1)-uplets. 1. La résonance magnétique nucléaire Remarque: la partie théorique exposée ici n’est pas exigib le, mais sert à présenter le phénomène exploité par les spectres RMN.
Certains noyaux d’atome peuvent posséder unspin nucléaire. De manière imagée, on peut voir le spin comme unerotation d’une particule sur elle-même. Lorsqu’un tel noyau est plongé dans unchamp magnétique , son énergie va évoluer selon la valeur du champ appliqué et selon son spin (orienté dans le sens du champ ou opposé au champ). Il y a alorsdeux niveaux d’énergie possibles. C’est l'effet Zeeman. Par la suite, nous nous focaliserons sur le noyau d’hydrog ène , c'est-à-dire leproton.
Le proton peut passer de l’état inférieur à l’état supérieur enabsorbant une radiation électromagnétiqueégale à, si celle-ci a une énergie l’écart entre les deux étatsest la constante de Planck, est la fréquence en Hz., où C’est laRésonance Magnétique Nucléaire (RMN). Pour un champ magnétique de 1 Tesla, la fréquence de résonance du proton est de 4 2,5759 MHz. On est ainsi dans le domaine des ondes radios. 2. Le déplacement chimique : la spectroscopie RMN d u proton Dans la pratique, le proton,en tant que noyau d’un atome d’hydrogène, est affecté par la présence des électrons de son proche environ nement : le sien et ceux des atomes voisins. Cela se manifeste par unelégère modification de sa fréquence de