Mythologies d'amour

-

Livres
172 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce troisième recueil de poésie d'Ira Feloukatzi est dédié à l'amour unique, mythique et passionné. Emotions ancestrales, errances amoureuses, attraction-répulsion, alchimies du jeu amoureux, aventures existentielles d'une femme moderne après l'émancipation féminine et la libération des mœurs. L'amour qui emporte en tourbillon, brise les limites, renverse et régénère, domine tous les épisodes de cette anthologie amoureuse, avec un balancement constant des extases aux antinomies, du jeu de la séduction à la démystification.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2011
Nombre de lectures 53
EAN13 9782296473355
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,009€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème








MYTHOLOGIES D’AMOUR

ȂȊĬȅȁȅīǿǼȈ ȉȅȊ Ǽȇȍȉǹ





















Ira FELOUKATZI
dzȡĮ ĭǼȁȅȊȀǹȉǽǾ







MYTHOLOGIES D’AMOUR

ȂȊĬȅȁȅīǿǼȈ ȉȅȊ Ǽȇȍȉǹ


Poésie
ʌȠȓȘıȘ



Traduction du grec par l’auteur
ȂİIJȐijȡĮıȘ ıIJĮ ȖĮȜȜȚțȐ Įʌȩ IJȘȞ ıȣȖȖȡĮijȑĮ



Préface de Philippe Tancelin
ȆȡȩȜȠȖȠȢ IJȠȣ ĭȚȜȓʌ ȉĮȞıİȜȑȞ

Du même auteur

Paysages vibrants, poésie
Editions Livanis, 1998 ; Editions L’Harmattan, 2000
Résonances -ȈȣȞİȚȡȝȠȓ, poésie
Editions Livanis - L’Harmattan, 2001
Le dépassement-voyage intérieur vers la lumière, roman.
Editions Lanore, 2005 ; Editions Livanis, 2006


ȉȘȢ ıȣȖȖȡĮijȑȦȢ

ǻȚĮįȡȠȝȒ ıIJĮ ǻȠȞȘIJȚțȐ IJȠʌȓĮ,ʌȠȓȘıȘ.
ǼțįȩıİȚȢ ȁȚȕȐȞȘ, 1998 ;ǼțįȩıİȚȢL’Harmattan, 2000
Résonances -ȈȣȞİȚȡȝȠȓ,ʌȠȓȘıȘ.
ǼțįȩıİȚȢ ȁȚȕȐȞȘ- L’Harmattan, 2001
ȊʌȑȡȕĮıȘ -ǼıȦIJİȡȚțȩ IJĮȟȓįȚ ʌȡȠȢ IJȠ ijȦȢ,ȝȣșȚıIJȩȡȘȝĮ.
ǼțįȩıİȚȢLanore, 2005 ;ǼțįȩıİȚȢ ȁȚȕȐȞȘ, 2006






Illustration de couverture :Eros ailéd’Alekos Fassianos

ǼȚțȠȞȠȖȡȐijȘıȘ ıIJȠ İȟȫijȣȜȜȠ:ĭIJİȡȦIJȩȢ ȑȡȦIJĮȢ
IJȠȣ ǹȜȑțȠȣ ĭĮıȚĮȞȠȪ











© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-55560-0
EAN : 9782296555600

Àl’Ange de l’Amour


ȈIJȠȞ DZȖȖİȜȠ IJȘȢ ĮȖȐʌȘȢ

ȆȇȅȁȅīȅȈ
ȂȠȞĮȟȚȐ,ȝȠȞĮȟȚȐ ijȦIJȚıȝȑȞȘ ȝȑȤȡȚ ȝȑıĮ ıIJȚȢ ijȜȑȕİȢ.
Ǿ ȖȡĮijȒ ȠįİȪİȚ ĮȞȐȝİıĮ ıİ ʌȡȩıȦʌĮ Įʌȩ ȤĮȝȑȞİȢ ȤȫȡİȢ,
ĮȞĮıIJȘȝȑȞĮ Įʌȩ ȩȜİȢ IJȚȢ ȝİȜĮȖȤȠȜȓİȢ.
ȂȠȞĮȟȚȐ IJȦȞ ĮȞĮȗȘIJȒıİȦȞ,IJȦȞ ĮȞĮȤȦȡȒıİȦȞ
ʌȠȣ ijIJȐȞȠȣȞ ȦȢ IJĮ ȩȡȚĮ IJȠȣ ıʌĮȡĮȖȝȠȪ
ȝȑıĮ ıǯ ȑȞĮ ȕȜȑȝȝĮ ȝʌȡȠıIJȐ ıIJȘȞ ȠȝȓȤȜȘ
ʌȠȣ ȥȐȤȞİȚ IJȠ įȡȩȝȠ ȞĮ ȖȡȐȥİȚ

Ǿ șȜȓȥȘ ȖȓȞİIJĮȚ ȠįȪȞȘ ıİ ĮʌȑȡĮȞIJĮ IJȠʌȓĮ
ȩʌȠȣ IJĮ ȝȐIJȚĮ ʌȡȠıȘȜȫȞȠȞIJĮȚ,ĮʌĮȡȞȠȪȞIJĮȚ IJȠ ıțȠIJȐįȚ,
ȝİ IJȘȞ ȣʌȩıȤİıȘ ȩIJȚ IJĮ țȪȝĮIJĮ ĮȞĮıȤȘȝĮIJȓȗȠȣȞ ȑȞĮȞ țȩıȝȠ
ȖȚĮ ȐȜȜİȢ ȩȤșİȢ,ȝİ IJȠ ȓįȚȠ ĮȓȝĮ IJȘȢ ȚıIJȠȡȓĮȢ.

Ǿ dzȡĮ ĭİȜȠȣțĮIJȗȒ ȖȞȦȡȓȗİȚ IJȚȢ ıȣȝʌȜȘȖȐįİȢ IJȦȞ ȖȡĮȝȝȫȞ
ʌȠȣ ıȣȖțİȞIJȡȫȞȠȞIJĮȚ ıIJȘ ıİȜȓįĮ
ȖȚĮ ȞĮ ıȤİįȚȐıȠȣȞ IJĮ İȡİȓʌȚĮ IJȠȣ ȖİȖȠȞȩIJȠȢ.

ȆȦȢ ȞĮ ȖȡȐȥİȚȢ țȐIJȦ Įʌȩ IJĮ İȡİȓʌȚĮ,
ȖȚĮ ȞĮ ĮȞİȖİȡșİȓ ȝȑıĮ Įʌȩ IJȘȞ țĮȝȑȞȘ DZȞȠȚȟȘ
Ș İțʌȜȘȡȦȝȑȞȘ ȚıIJȠȡȓĮ İȞȩȢ ȞĮȠȪ IJȘȢ ıȣȞȐȞIJȘıȘȢ
ĮȞȐȝİıĮ ıIJȠ ȩȞİȚȡȠ țĮȚ ıIJȠȞ ĮȩȡȚıIJȠ ȠȡȓȗȠȞIJĮ
ȆȦȢ ȞĮ ʌİȡȚȖȡȐȥİȚȢ ȤȦȡȓȢ ȞĮ İȟĮȞIJȜȘșİȓ Ș ĮȞȐȝȞȘıȘ
ȆȦȢ ȞĮ ȕȚȫıİȚȢ IJȘȞ ʌĮȡĮijȠȡȐ IJȘȢ ȞȪȤIJĮȢ
ʌȡȚȞ įȚĮıȤȓıİȚȢ IJȚȢ ĮʌȠȣıȓİȢ IJȠȣ ȐȜȜȠȣ
ȆȦȢ ȞĮ ĮʌȘȤȒıİȚȢ IJȠȞ ȜĮȩ IJȦȞ ıțȚȫȞ
ʌȠȣ İʌȚțĮȜȪʌIJȠȣȞ IJȘ șȣıȓĮ IJȦȞ ȐıIJȡȦȞ

Ǿ ʌȠȚȒIJȡȚĮ ȝİIJĮıȤȘȝĮIJȓȗİȚ IJȘȞ İȟȠȡȓĮ IJȦȞ ȝȪșȦȞ
ıİ ȝȚĮ ʌȠȜȪȤȡȦȝȘ ȠʌIJĮıȓĮ
IJĮȟȚįȚȫȞ ĮȞȐȝİıĮ ıIJȘȞ ĮțȚȞȘıȓĮ
IJȩIJİ Ƞ ȜȩȖȠȢ ȖȓȞİIJĮȚ ʌȠȡșȝȑĮȢ IJȘȢ ĮȣȖȒȢ,
ʌȠȝʌȒ Įʌȩ ʌȠȣȜȚȐ ʌȠȣ ȣijĮȓȞȠȣȞ IJȠȣȢ ȤȡȘıȝȠȪȢ
ȖȚĮ ȞĮ ĮȞĮȖȖİȜșİȓ Ș ĮȡȤȑȖȠȞȘ ıȣȞȐȞIJȘıȘ
Ș ȝȣıIJȚțȒ İȜʌȓįĮ ȝȚĮȢ İʌȠȤȒȢ ʌȠȣ ȣʌİȡȕĮȓȞİȚ IJȚȢ ıȚȦʌȑȢ IJȘȢ
IJİIJĮȝȑȞȘȢ ıIJȘȞ ȚțİıȓĮ IJȦȞ țȣȝȐIJȦȞ IJȘȢ ȝȞȒȝȘȢ
ȝȞȒȝȘ IJȠȣ ȞİȡȠȪ,IJȘȢ ʌȑIJȡĮȢ,ȝȞȒȝȘ Įʌȩ ıIJȐȤIJİȢ.

Ǿ ʌȠȚȒIJȡȚĮ ĮʌĮȞIJȐ ıIJȘ ȝİȜȦįȚțȒ įȚȐȤȣıȘ IJȦȞ ijȦȞȫȞ
ȖȡȐijİȚ IJȩIJİ IJȘ įȠȞȘIJȚțȒ ĮȣȖȒ IJȘȢ ȖȠȘIJİȓĮȢ IJȘȢ
ȝȚĮ ĮȣȖȒ ĮʌȩįȡĮıȘȢ ȖȚĮ ȞĮ ĮȞIJȚıIJĮșİȓ ıIJȠȞ ĮʌȠȤȦȡȚıȝȩ.
ĭǿȁǿȆ ȉǹȃȈǼȁǼȃ
ȆȠȚȘIJȒȢ–ĭȚȜȩıȠijȠȢ

6

PREFACE

Solitude, solitude éclairée jusque dans les veines.
L’écriture chemine à travers les visages de pays disparus,
ressuscités de toutes les mélancolies
Solitude des quêtes, des départs rendus au bord de déchirures
dans un regard devant la brume
que cherche le chemin d’écrire

Quel tourment devient douleur de paysages immenses
où les yeux se fixent, déclinent l’obscur,
quelle promesse de tant de vagues reforme un monde
pour d’autres rives d’un même sang d’histoire.

Ira Feloukatzi sait l’écueil des lignes qui se rassemblent
sur la page pour dessiner les décombres de l’événement

Comment écrire sous les décombres
pour que lève entre les printemps consumés l’histoire accomplie
d’un temple de la rencontre entre le rêve et l’horizon indéfini
Comment décrire sans que s’épuise le souvenir
Comment déchaîner la nuit avant la traversée d’absences à l’autre
Comment résonner du peuple d’ombres
recouvrant le sacrifice des étoiles

Le poète transforme l’exil des mythes en une créature bariolée
de voyages à travers l’immobile
alors le verbe se fait passeur d’aube
procession d’oiseaux tisseurs d’oracles
pour que s’annonce la rencontre d’origine
le secret espoir d’une époque haussée à ses silences
tendue à la supplique des vagues de mémoire
mémoire de l’eau, mémoire des pierres, mémoire des cendres.

Le poète répond à la dispersion mélodieuse des éclats de voix
Il écrit alors le vibrant matin de ses séductions
un matin d’évasion pour résister à la séparation

PHILIPPE TANCELIN
Poète Philosophe

7









I - SYMPHONIES D’AMOUR

AUX MIROIRS D’ARGENT





ǿ-ȈȊȂĭȍȃǿǼȈ ȉȅȊ Ǽȇȍȉǹ

ȈȉȅȊȈ ǹȈǾȂǼȃǿȅȊȈ ȀĬȇǼĭȉǼȈ

































ǹīǹȆǾ

ǹʌȩ İıȑȞĮ ȟİțȚȞȫ.
ǹʌȩ IJȠȣȢ ȫȝȠȣȢ ıȠȣ
ijȣIJȡȫȞȠȣȞ IJĮ ijIJİȡȐ ȝȠȣ

10






ǹMOUR

C’est de toi
que commence mon chemin.
Detes épaules s’ouvrent mes ailes

11

ȋȇȊȈȅ ĭȍȈ

ȈIJȠ ǹȚȖĮȓȠ ĮȡȝİȞȓȗȦ ĮıIJȡĮijIJİȡȒ,
ȝȚțȡȒ ıȘȝĮįȠȪȡĮ ıIJȘ șȐȜĮııĮ.
īȪȡȦ ȝȠȣ İȚțȩȞİȢ ȝĮȖȚțȑȢ
Ȥȡȣıȩ IJȠ țȠȡȝȓ ȝȠȣ,
Ȥȡȣıȩ ijȦȢ șĮȝʌȫȞİȚ IJĮ ȝȐIJȚĮ ȝȠȣ
țȩȕİȚ IJĮ ȞȒȝĮIJĮ IJȦȞ ȖİȖȠȞȩIJȦȞ
șĮȝʌȫȞİȚ ȑȡȖĮ,ʌȡȐȟİȚȢ,İȟİȜȓȟİȚȢ.

ȉĮȟȚįİȪȦ ȖȠȡȖȩȞĮ ʌĮȞIJȠįȪȞĮȝȘ
ıIJȠȞ įȚțȩ ȝȠȣ ȝȪșȠ.
ȀȩʌȘțĮ Įʌȩ IJȘ ıIJİȡȚȐ,
ȤȐȞȠȝĮȚ ȝȑıĮ ıIJȠ ıȪȝʌĮȞ
țĮȚ ȟĮȞĮȖİȞȞȚȑȝĮȚ
ȞȑȠ țȪIJIJĮȡȠ,
ȝȩȡȚȠ IJȠȣ țȩıȝȠȣ.

ȂȠȞȐȤĮ IJȠ ijȦȢ
įȠȞİȓIJĮȚ ıIJȠȞ ȠȡȓȗȠȞIJĮ.
ȁĮȝʌİȡȩ ıȪȝʌĮȞ,
İțʌȑȝʌİȚ IJȠȞ ĮȚȫȞȚȠ ıȣȞİȚȡȝȩ.
ǹțȠȪȦ IJȠȞ ĮʌȩȘȤȠ
ıIJȠ țȠȤȪȜȚ IJȘȢ șȐȜĮııĮȢ
ȞĮ įȚȘȖİȓIJĮȚ ĮțĮIJȐʌĮȣıIJĮ
IJȘȞ ȝȣșȠȜȠȖȓĮ IJȦȞ İȡȫIJȦȞ,
IJȘ ıȣȖȤȠȡįȓĮ IJȘȢ ĮȖȐʌȘȢ
ʌȠȣ İțIJȣȜȓııİIJĮȚ ĮIJȑȜİȚȦIJĮ
ȝʌȡȠıIJȐ ıIJȠȣȢ ĮıȘȝȑȞȚȠȣȢ țĮșȡȑijIJİȢ.

12

LUMIERE DOREE

Archipel de la mer Egée.
Je flotte étincelante
tel un petit radeau sur la mer.
Autour de moi des images magiques,
mon corps doré
lumière dorée éblouit mes yeux
coupe la trame des évènements
efface les faits, les actes, les évolutions.

Sirène toute-puissante
voyageant dans mon propre mythe.
Détachée de la terre,
perdue dans l'univers
je renais
cellule nouvelle
molécule du monde.

Seule la lumière
vibre à l'horizon.
L’univers radieux
émet l’éternelle résonance.
J'entends sa répercussion
dans le coquillage marin
qui conte sans fin
la mythologie des amours,
la symphonie de l’éros
qui se déroule inlassablement
devant les miroirs d'argent.

13

ȆȅȁȊȆȇȅȈȍȆȅȈ ǼȇȍȉǹȈ

Ȃ’ĮȣIJȐ IJĮ ʌȡȩıȦʌĮ
ʌȠȣ įĮȞİȓȗȠȞIJĮȚ ȟȑȞİȢ ȝȐıțİȢ,
ȝİ IJȚȢ ijȦȞȑȢ
ʌȠȣ ȥȚșȣȡȓȗȠȣȞ IJȘ ȞȪȤIJĮ
ȜȩȖȚĮ ʌĮȡȐijȠȡĮ
Įʌȩ IJĮ ȝȣıIJȚțȐ țȡİȕȐIJȚĮ.
Ȃ’ĮȣIJȒ IJȘȞ ȚıIJȠȡȓĮ
IJȦȞ ĮʌȠȤȦȡȚıȝȫȞ,
ȩIJĮȞ ȩȜĮ ĮȜȜȐȗȠȣȞ
țĮȚ țĮȞİȓȢ ʌȚĮ
įİȞ ĮȞĮȖȞȦȡȓȗİȚ IJĮ ıȤȒȝĮIJĮ.

Ȃ’ĮȣIJȐ IJĮ İȣȐȜȦIJĮ
ĮȖȐȜȝĮIJĮ,
ıIJȠ ȑȞĮ ȜİȓʌİȚ IJȠ țİijȐȜȚ,
ıIJȠ ȐȜȜȠ IJȠ ȝȣĮȜȩ
ȐȜȜȠȣ ȜİȓʌİȚ Ș ijIJİȡȠȪȖĮ,
Ș țĮȡįȚȐ,Ȓ IJȠ ȤȑȡȚ.

Ȃ’ĮȣIJȒ IJȘ ȜİȡȞĮȓĮ ȪįȡĮ IJȦȞ ĮȚıșȒıİȦȞ
IJȘȞ ʌȠȜȣʌȡȩıȦʌȘ.
«‘ȅ ȑȡȦIJĮȢ ȑȞĮȢ
IJĮ ʌȡȩıȦʌĮ ĮȜȜȐȗȠȣȞ»
ȝȠȣ ȑȜİȖİȢ.
DZȖĮȜȝĮ IJİȝĮȤȚıȝȑȞȠ IJȫȡĮ țȚ İȖȫ
ȝ’ĮȣIJȒ IJȘȞ ȚıIJȠȡȓĮ IJȦȞ ĮʌȠȤȦȡȚıȝȫȞ,IJȦȞ ȤĮȝȫȞ,
ȝİ IJȘȞ ĮȖȚȐIJȡİȣIJȘ ȑȜȜİȚȥȘ
țĮȚ IJȘȞ ĮȞĮȗȒIJȘıȘ.

14

AMOUR POLYMORPHE

Avec ces visages
qui empruntent des masques étrangers,
avec ces voix
qui murmurent dans la nuit
des paroles passionnées
émergeant des lits secrets.
Avec cet incessant déroulement
des séparations,
quand tout change
et personne ne peut
reconnaître les formes.

Avec cette fragilité fatale
des statues,
à l’une manque la tête
à l’autre le cerveau
à celle-là l’aile,
ou le cœur, ou la main.

Avec cette hydre des sens
la polymorphe.
« L’amour est unique,
les visages changent »,
c’est ce que tu me disais.
Statue mutilée maintenant moi aussi
avec ces inéluctables disparitions,
mon incurable manque
et ma quête.

15

ȅǿ ǹīȀǹȁǿǼȈ

ȉĮ ʌȡȩıȦʌĮ IJȠȣ ʌȐșȠȣȢ
ijȚȖȠȪȡİȢ ijȠȞȚțȑȢ
ȝİ ıĮȡțȠȕȩȡĮ ȝȐIJȚĮ
țĮȚ IJȘ ȝİȖȐȜȘ IJȡȑȜĮ
ıIJȠ ȝȣĮȜȩ.

ȆĮȖȓįİȢ ȠȚ ĮȖțĮȜȚȑȢ
ıijȓȖȖȠȣȞ IJȠ țȠȡȝȓ
ȞĮ IJȠ ıȣȞșȜȓȥȠȣȞ.

Ǿ ȖİȪıȘ Įʌȩ ȤĮȡȐ
ʌİȡĮıIJȚțȒ,
Ș ʌȡȩțȜȘıȘ ȝİȖȐȜȘ,
Ș ȝȠȞĮȟȚȐ ĮʌȑȡĮȞIJȘ
įȚĮıȤȓȗȠȞIJĮȢ IJȘȞ ȑȡȘȝȠ
ȝȑıĮ ıIJȠ ĮįȚȐijȠȡȠ ʌȜȒșȠȢ.

16

LES ETREINTES

Les visages de la passion
figures meurtrières
aux yeux carnivores
et la grande folie
dans l'esprit.

Les étreintes, des pièges,
serrant le corps
à l’écraser.

Le goût de la joie
passager,
grand est le défi,
immense la solitude,
comme on traverse le désert
parmi la foule insensible.

17