Tzigane

Tzigane

-

Livres
120 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La poétesse américaine Cecilia Woloch évoque sa grand-mère paternelle : une mystérieuse figure qui s'appelait Tsiganka, née au début du 20e siècle dans un village des Carpates. L'histoire du peuple Rom hante la poétesse qui signe une élégie universelle.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juin 2014
Nombre de lectures 12
EAN13 9782336351490
Langue Français
Signaler un abus
Tzigane
Le Poème Gitan
Le Scribe cosmopolite – Poésie Collection dirigée par Osama Khalil Maquette de la couverture : Osama Khalil Image de la couverture : « Odyssey » de Jonde Northcutt Photo de Cecilia Woloch : James Baker Hall
Tzigane
Le Poème Gitan
Cecilia Woloch
Traduit de l’anglais par Jennifer Bocquentin
© Le Scribe l’Harmattan ISBN : 978-2-343-03924-4
Pour mes sœurs et frères
Ce recueil à été ublié our la remière fois sous le titre « Tsigan: The Gypsy Poem » en 2002 par Cahuenga Press de Los Angeles.
L’auteur remercie les oètes de Cahuen a Press : James Cushing, Phoebe Ozuna, Harry E. Northup et Holly Prado.
Je n’aurais jamais commencé, et encore moins terminé ce travail sans l’enthousiasme et le soutien d’Eloise Klein Healy, une initiatrice extraordinaire, et Holly Prado Northup, dont la confiance et les conseils ont été d’une aide inestimable. De même, jamais je n’aurais pu réaliser ce voyage sans les amis qui m’ont accueillie – avec chaleur et à plusieurs reprises – chez eux et dans leur vie, surtout Sarah et Lukasz Luczaj à Rzepnik en Pologne ; Richard Boulez à Varsovie ; Marcin Cienski à Cracovie ; ma « cousine gitane » Dana Nain-Rudovic et son mari Dieter Nain à Berlin ; Dagmar Meyer à Bâle en Suisse ; Gerald Kurth à Bern ; Ursula Perinelli à Lorrach en Allemagne ; Wilfried et Marga Merkel à Rheinfelden ; Isabelle Pieri et Pierre Poilloux à Alfortville en France ; Adrian Leeds à Paris ; Jill Singer à Londres ; Melica Pesic à Londres ; et, bien sûr, ma mère, à Shepherdsville au Kentucky, dont la maison sera toujours mon foyer. Mon affection et ma reconnaissance à tous…. Je remercie également Ken Bullock qui m’a accompagnée lors de mon premier voyage à Varsovie et à Cracovie ; la Hawthornden Castle International Retreat for Writers à Midlothian en Ecosse, où j’ai pu travailler le manuscrit avec la rivière Esk en musique de fond. Je suis aussi reconnaissante envers CEC/Artslink International qui m’a accordé une bourse et ainsi rendu possible l’un de mes nombreux voyages aux Carpates ; Isabel Fonseca dont le livre sur les Gitans,Bury Me Standing a été une inspiration et une
7
référence importantes ; envers les éditeurs deThe Roads of the RomaHancock, Siobhan Dowd et Ian Rajko Djuric pour leur chronologie de l’histoire des Gitans dont j’ai tiré une bonne partie des notes chronologiques figurant dans ce recueil. Les citations en italique dans la partie consacrée à Los Angeles sont tirées du programme de la Radio Public Nationale «Fresh Air» consacré à un entretien de Chris Hedges, chef du bureau des Balkans pour leNew York Timeset diffusé en novembre 1997. Plusieurs sections d’une version antérieure de ce poème sont parues dans le premier numéro duThe Cider Press Review, dont je remercie les éditeurs Robert Wynne et Caron Andregg. Je remercie également Jennifer Bocquentin pour sa traduction française fidèle et précise.
8
Préface Poème-fleuve ponctué d'éléments historiquesTzigane, le poème gitanmet en scène une quête personnelle d'origines -Rom- à travers l'Europe et son histoire. La oétesse évo ue sa rand- mère aternelle : une m stérieuse fi ure ui s’a elait «Tsi anka », née au début du siècle dernier dans un villa e des Car ates où Gitans, Juifs et Ruthéniens avaient vécu ensemble durant lusieurs énérations. Mariée de force à douze ou treize ans, elle a u s’écha er vers l’Améri ue où elle s’est impliquée dans des mouvements politiques « underground » pour la défense des droits des ouvriers, puis dans le parti communiste des USA. Remariée, mère de nombreuses enfants dont un fils ui, soldat, fut tué au front contre l’Allema ne nazi endant la deuxième uerre mondiale, un autre ui fut résistant en France, cette rand- mère ue la oétesse n'a as connue, a vécu une vie leine d'aventures, de bonheurs et de souffrances. Elle a dis aru assassinée ? lors de la uerre froide. Sa vie et sa mort ainsi que l'histoire - et l'actualité - du peuple Rom hantent la poétesse américaine Cecilia Woloch qui signe une élégie moderne et universelle. La dimension narrative de son écriture et son caractère d'urgence lui donnent puissance et unité.
9