Cueillette sauvage

-

Livres
235 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La cueillette sauvage est l’une des activités les plus anciennes de l’homme, mais à une époque où la nourriture est disponible à tous les coins de rue, ce lien fondamental avec la nature s’est perdu. Pourtant, très riches en nutriments et sans pesticides, les plantes sauvages ont la capacité de nourrir, protéger et purifier notre organisme. Et si la cueillette est bénéfique pour le corps, elle l’est aussi pour l’esprit ! S'immerger dans la nature au rythme des saisons procure sérénité et bien-être.

Feuilles, fleurs et boutons, fruits, graines et racines, Christl Exelmans a sélectionné des plantes courantes, à côté desquelles nous passons tous les jours. Elle nous propose des recettes simples qui ne dénaturent jamais le produit, ainsi que des astuces pour cueillir, conserver et cuisiner sa cueillette. Elle est également partie à la rencontre de grands cueilleurs et partage avec nous leur parcours et leur conception de la cueillette.


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 03 octobre 2018
Nombre de lectures 50
EAN13 9782317019128
Langue Français
Signaler un problème


CUEILLETTE
SAUVAGE
Textes, recettes et photos de
CHRISTL EXELMANSPRÉFACE
Lorsque, en 1980, j’organisai mes premiers stages de « gastronomie sauvage » en France – après
avoir exploré, depuis ma tendre enfance, les plantes sauvages comestibles en Europe, puis en
Amérique –, je ne me doutais pas de l’engouement que mon travail susciterait une trentaine
d’années plus tard. Certes, ma fructueuse collaboration avec Marc Veyrat, qui sait comme nul
autre faire chanter les arômes végétaux, avait reçu un large accueil médiatique. Bien sûr, les
quelque quatre-vingts ouvrages que j’ai écrits au sujet des plantes et de la nature ont été
appréciés par de nombreux lecteurs. Et puis je suis allé jusqu’à mettre sur pied une formation
approfondie sur trois ans pour les passionnés. Mais il fallait que les temps soient mûrs pour
qu’un large public s’intéresse aux « mauvaises herbes » que l’on reléguait naguère au compost.
Évidemment, toute bonne chose a sa contrepartie, et cette nouvelle mode, trop souvent reprise
dans des intentions diverses, voit éclore nombre de livres et sorties « botaniques » dont le
manque de rigueur et de sérieux peut porter préjudice au but que je recherche depuis un
demisiècle.
Heureusement, dans cette grande aventure de réconciliation de l’homme et de la nature,
certains montrent un chemin clairement tracé et proposent de savoureuses découvertes des
plantes au travers de recettes propres à réjouir l’âme autant que le corps. Ainsi en est-il de
Christl, qui sait manifestement de quoi elle parle. Je souhaite que son passionnant ouvrage
connaisse le succès qu’il mérite.
François Couplan
Ethnobotaniste et spécialiste des utilisations
des plantes sauvages et cultivées à travers le monde.INTRODUCTION
Quand j’ai découvert la cueillette sauvage, un nouveau monde s’est ouvert à moi. C’était une véritable révélation.
Je n’ai pas uniquement découvert des goûts nouveaux et purs ; ma connexion avec la nature a pris un tout autre élan. Plus proche, plus vraie et plus
conscient. A l’heure actuelle la cueillette sauvage fait partie de ma vie de tous les jours, elle me rend heureuse.
L’usage et la connaissance des plantes médicinales et comestibles prennent de plus en plus de place dans le quotidien pour qui cherche à reprendre
contact avec des choses simples et essentielles. Pour qui veut porter un regard neuf sur la nature, s’émerveiller du monde végétal et réfléchir à sa manière
d’appréhender son bien-être.
Pleines de vitalité, ces belles plantes sauvages offrent une large palette de saveurs et permettent une grande créativité dans cette cuisine si authentique.
Sans la nature, nous ne sommes rien.
Il faut apprendre à voir, à connaître, à reconnaître, à respecter, à se mettre en lien et se laisser inspirer. La nourriture bonne et saine pousse tout
simplement autour de nous, sauvagement dans la nature.
L’objectif de ce livre est de célébrer le vivant, la nourriture dans sa forme la plus simple et la plus pure.
Bonne cueillette à tous !
Christl ExelmansPOURQUOI CUEILLIR ?
LE CHAÎNON MANQUANT
La cueillette de nourriture dans la nature est l’une des activités les plus anciennes et
fondamentales de l’homme. Les plantes étaient utilisées pour leurs vertus alimentaires,
médicinales et cosmétiques. En période de disette, il était indispensable de les connaître
pour survivre. Mais à l’heure où nous puisons notre alimentation aux quatre coins du
monde, ce lien fondamental avec la nature se perd, entraînant une double lacune : la
connaissance et l’instinct.
CUEILLIR, C’EST AIMER
La cueillette de plantes sauvages n’est pas seulement bénéfique pour le corps, elle l’est
aussi pour l’esprit. S’immerger dans la nature en quête de plantes sauvages procure de la
sérénité en nous permettant de nous reconnecter au monde vivant.
L’attention est un élément fondamental de la pleine conscience, une attention bienveillante
à tout ce qui s’offre à nous. À l’instar du yoga, cueillir des plantes sauvages contribue à
retrouver son centre et à vivre au rythme de la nature. Là où le yoga reconnecte à
l’intériorité, la cueillette de plantes sauvages relie intensément à l’environnement naturel,
permettant de prendre conscience de la nature en mutation et de la vivre plus intimement.
Ces moments de cueillette sont précieux pour rouvrir les yeux sur la beauté du rythme des
saisons. Boutons prêts à éclore, jeunes pousses printanières et fleurs éclatantes dans
l’ivresse de l’été. Baies, graines et noix d’automne. Racines et tubercules en hiver, quand
l’énergie reflue vers la terre. Les plantes poussent au moment où elles ont les plus
précieux nutriments à nous offrir, veillant ainsi à notre équilibre interne.
De nombreuses plantes ne peuvent être cueillies que l’espace d’un court instant. Si vous
trouvez des boutons de fleurs fanés ou des baies trop mûres, il faut alors simplement
attendre l’année suivante. Il n’existe pas de meilleure école de l’acceptation et de la
patience. La nature nourricière se montre généreuse avec qui veut bien prendre le temps
de la connaître et de la regarder attentivement. Il n’y a qu’à se pencher pour cueillir.
UNE NOUVELLE ÉNERGIE
La cueillette de plantes sauvages apporte un regard rafraîchissant sur l’alimentation en
nous apprenant à reconnaître les saveurs à l’état pur.
Le corps redécouvre lui aussi une tout autre énergie, c’est pourquoi il est conseillé
d’intégrer progressivement les plantes sauvages à son régime alimentaire, pour
accoutumer doucement son corps à ces nouveaux bienfaits. N’ajouter qu’un soupçon de
plantes sauvages à ses repas fera déjà une énorme différence. Il faut un certain temps pour
s’habituer à l’intensité de leurs arômes et à leur forte teneur en substance amère.
Berges, forêts, parcs et jardinets regorgent d’authentiques trésors. Relevez le défi et
ajoutez une plante sauvage par jour à votre alimentation. Constituez-vous une réserve de
plantes fraîches, séchées ou surgelées à conserver à portée de main pour les jours où vous
n’avez pas l’occasion d’aller en cueillir. Faites découvrir la cueillette à vos enfants et
montrez-leur qu’une simple plante réunit tout ce que la nature a de meilleur à nous offrir.
J’ai sélectionné pour vous des plantes très courantes, connues de tous et que l’on trouve
aisément dans la nature. Les recettes sont délibérément simples pour ne pas altérer la
pureté des saveurs. Les plantes sauvages sont aussi délicieuses que surprenantes,
dégustez-les à l’état pur ou en les mêlant à des produits naturels !Je ne suis ni chef cuisinière ni herboriste, mais l’exploration du monde merveilleux des
plantes sauvages m’a fourni une formidable source d’inspiration qui m’a littéralement
transformée, tant sur le plan personnel que sur celui de mes choix alimentaires. Ma quête
n’est par ailleurs pas terminée et je continue de découvrir les ressources inépuisables de la
nature.
Je cuisine autrement, je regarde autrement et j’ai affiné tous mes sens.
Ce livre a pour ambition de vous faire découvrir les possibilités inattendues des plantes à
côté desquelles nous passons chaque jour sans nous en rendre compte. Libre à vous
ensuite de développer votre créativité dès que vous aurez élargi vos connaissances.
La cueillette des plantes sauvages a quelque chose de magique. Un geste dont toute la
beauté réside dans sa simplicité depuis des siècles et des siècles.
Cuisiner la nature est un ancien art divin. Le redécouvrir est un émerveillement que
j’aimerais partager avec vous.LES BIENFAITS
DES PLANTES SAUVAGES
De plus en plus de personnes souhaitent aujourd’hui tracer la provenance des aliments
qu’elles consomment, loin de l’uniformisation et de l’appauvrissement de l’offre alimentaire
industrielle.
Il est vrai que les plantes sauvages contribuent en grande partie à notre santé en proposant
des aliments qui, outre leur valeur nutritive, ont la capacité de purifier, protéger et soigner
l’organisme.
Contrairement aux plantes de culture, les plantes sauvages contiennent de hautes
concentrations en nutriments. Les nutriments utiles des principaux fruits et légumes ont
disparu en raison de la culture sélective et de l’usage de pesticides. Ce que l’on recherche
surtout, ce sont des moyens de rendre les fruits et légumes aussi savoureux que possible
tout en les cultivant à très grande échelle, au mépris de la qualité.
Une plante cultivée est traitée par des engrais, une plante sauvage pousse où elle se trouve
le mieux et où elle peut profiter du soleil, de l’eau et de différents éléments nutritifs.
Les plantes sauvages contiennent des phytonutriments bioactifs pour se défendre contre les
moisissures, les nuisibles, les insectes et les bactéries, ou tout simplement pour capturer
les insectes utiles à leur procréation. Ces composés, tels que les amers, les mucilages, les
tanins et la chlorophylle, constituent des mécanismes de défense qui procurent un goût
prononcé aux plantes, tout en fournissant une véritable mine d’or pour le corps humain.
Car ces phytonutriments entretiennent la santé de nos cellules et stimulent notre système
immunitaire. Les plantes sauvages sont en effet plus riches en vitamines et minéraux que
les plantes de culture, même biologique, de sorte qu’elles sont plus nutritives et présentent
des vertus exceptionnelles.
Les cueillir soi-même participe au mouvement local et réduit les kilomètres alimentaires si
polluants. De plus, il n’est pas nécessaire de sortir son portefeuille…
Chercher la nourriture dans la nature est la clé ouvrant le meilleur garde-manger qui soit.
Peu importe où vous habitez, vous pouvez faire une petite récolte saine tout au long de
l’année.
AVERTISSEMENT
Les informations de cet ouvrage ont été vérifiées avec le plus grand soin. Toutefois,
malgré la vigilance et le sérieux apportés à la réalisation de cet ouvrage, les
plantes ne sont pas toujours reconnaissables à l’identique dans leur milieu
naturel. Une photo ou une illustration ne peuvent vous permettre de considérer
que vous savez reconnaître de manière sûre les plantes tant les espèces sont
nombreuses et les ressemblances trompeuses. En cas de doute, demandez
toujours conseil à un pharmacien ou à un spécialiste. L’auteur et l’éditeur
déclinent toute responsabilité en cas de dommages de toute nature pouvant être
provoqués de façon directe ou indirecte par l’utilisation de cet ouvrage.