Les femmes au piège de la négociation salariale

-

Livres
124 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pourquoi, quand il s'agit de leurs augmentations de salaire, bien des femmes répondent-elles : « Je ne veux pas demander, je veux être reconnue pour mes mérites, ce n'est pas dans mes valeurs », quand les hommes mettent un point d'honneur à négocier, âprement parfois, ces mêmes augmentations ? Ces comportements différents creusent pour partie les écarts de rémunération entre hommes et femmes. Comment s'est construite notre histoire avec l'argent, notre rapport, en tant que femmes, au salaire et au travail ? Š

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2012
Nombre de visites sur la page 80
EAN13 9782296485693
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les femmes au piège de la négociation salariale
Questions Contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot et D. Rolland Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions Contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idéesneuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Derniers ouvrages parus Esther RESTALa société patriarcale face à la résistance des femmes, 2012.Esther RESTA,Du matriarcat au patriarcat, 2012.Saïd KOUTANI,Le devenir du métier d’ingénieur,2012. Bernard GOURMELEN,Handicap, projet et réinsertion. Analyse des processus identitaires pour les travailleurs handicapés, 2012. Eric SARTORI,Le socialisme d’Auguste, 2012. Jean-Christophe TORRES,Du narcissisme. Individualisme et amour de soi à l’ère postmoderne,2012. Yvon OLLIVIER,La Désunion française. Essai sur l’altérité au sein de la République, 2012. Joachim MARCUS-STEIFF,La société sous-informée, 2012. Mikaël LACLAU,Le Grand Plan : nouvelles stratégies de la globalisation capitaliste, 2012. Michel JUFFÉ,Quelle croissance pour l’humanité ?,2012. Daniel ESTEVEZ,Représenter l’espace contemporain, Projets et expérimentations architecturales dans les aéroports, 2012. Stéphane JACQUOT, en collaboration avec Yves Charpenel, La justice réparatrice, 2012.
Laurence DEJOUANY
Les femmes au piège de la négociation salariale ou Comment demander de l’argent à son patron sans le fâcher…
Préface de Marie-Claude Peyrache
© L'Harmattan, 20125-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56955-3 EAN : 9782296569553
A mes sœurs, à mes nièces qui partagent la même histoire. «Réintroduire les femmes là où les hommes représentaient le sujet, là où l’on confondait sans vergogne l’être humain avec l’être de sexe masculin (…) ce labeur de longue haleine commencé dans les années 70 et inachevé à ce jour ».Jacqueline Laufer, Catherine Marry, Margaret Maruani inLe travail du genre
Sommaire
Préface ................................................................................... 9 Pour commencer................................................................. 11 « Humanités féminines ».................................................. 11 Je vais vous parler dans l’oreille ...................................... 15 I Vouloir .............................................................................. 21 Des déclics et des claques ................................................ 23 Les hommes déclics ......................................................... 27 Femme de ? ...................................................................... 29 II Savoir............................................................................... 35 Les lois de l’attraction ...................................................... 40 Allo, Docteur Freud ? ....................................................... 45 Quand l’histoire hésite ..................................................... 50 Les hommes effaceurs ................................................ 50 Petit appétit et salaire d’appoint.................................. 54 Travaille ou marietoi ! ............................................... 56 Suisje toujours une femme ? ........................................... 63 Il est né le divin enfant................................................ 64
La guerre des sexes à la récré ..................................... 65 Des apprentissages différenciés .................................. 68 Care et désintéressement............................................. 71 La mascarade féminine ............................................... 78 De quoi l’amour estil le leurre ? ..................................... 83 Le mariage comme transaction ................................... 83 Du dévouement dans les dépenses familiales ............. 85 La peur de déplaire ..................................................... 87 Où sont les DRH ?............................................................ 90 De quelles valeurs parleton ? ......................................... 93 III Pouvoir........................................................................... 95 Comment demander de l’argent à son patron sans le fâcher… ................................................................ 97 Choisir son moment .................................................... 98 Connaître le champ du possible .................................. 98 Se fixer un objectif.................................................... 100 Préparer un argumentaire .......................................... 102 Anticiper les objections ............................................ 103 Des conséquences des codes masculins/féminins..... 106Conclure.................................................................... 109Voici venu le temps de nous quitter… ............................ 111 Annexes ............................................................................. 115
8
Préface
Un sac de billes
27, 28, 29, 30 ! 30 billes dont quelques belles « agates », j’ai 13 e ans et je viens de gagner la finale de la classe de 4 du lycée Roumanille. « Tu devrais partager, car les filles n’ont pas besoin d’autant de billes ». Je reste interdite devant la suggestion de celui que je viens de battre. Pourquoi ? A compétences égales (voire supérieures, je viens de gagner) et énergie dépensée, je ne mérite pas mon gain ? J’ai gardé mon sac de billes et j’ai gagné leur considération !
Ce sac a forgé inconsciemment, au plus profond de moi, la conviction que tout travail devait être rémunéré à sa juste valeur, pour tout individu, et qu’un salaire ou un gain était une reconnaissance de ses compétences ou de sa valeur. Tout au long de ma carrière, j’ai négocié mes salaires, mes augmentations. Sans doute j’aurais pu le faire mieux, mais c’était un sujet dont on parlait très rarement au travail. Je n’avais aucune idée de ce que pouvaient gagner mes collègues, hommes pour la plupart, et ce n’est que très tardivement quand j’ai eu des responsabilités suffisantes pour avoir accès à leur feuille de salaire que j’ai réalisé les écarts entre les uns et les autres, en fonction de leur parcours et niveau de diplômes. C’est d’ailleurs un ami qui m’avait judicieusement conseillé de bien faire prendre en compte mon ancienneté professionnelle et mes diplômes, quand je suis entrée en tant que contractuelle à la Direction Générale des Télécommu nications. Car, m’avaitil dit, ce salaire de départ est fondamental, après tu n’auras que des augmentations annuelles en pourcentage et pas de saut de rémunération. Le contexte a bien sûr évolué avec l’évolution du statut de l’entreprise.
J’ai été élevée à la campagne dans un petit village et l’argent était une denrée rare. J’ai fait toutes mes études en étant boursière. Vraie épée de Damoclès, on ne peut pas redoubler, au risque de voir la bourse supprimée. Et sans bourse à l’époque difficile de poursuivre ses études. L’argent très tôt a donc eu une vraie valeur pour moi, de lui dépendaient ma vie future et mon indépendance. Je devais gagner ma vie et rien ne me ferait changer d’avis. J’ai toujours travaillé. J’ai gagné pendant des années plus que mon mari et cela n’a jamais créé le moindre problème. Notre considération mutuelle et notre vie de famille n’avaient rien à voir avec nos salaires respectifs.
Ce livre raconte des histoires de femmes. Il est né des échanges dans les réseaux de femmes autour de cette question de l’argent, des salaires, qui restent encore trop souvent un sujet de malaise, d’inhibitions ou d’incompréhension. Négocier un salaire, une augmentation, est partie intégrante de la vie professionnelle et on ne perd pas ses valeurs en parlant argent. Au contraire, on gagne en estime de soi et en reconnaissance. Les lois sont un bon support, elles ont permis d’inscrire l’égalité salariale dans la gestion des entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à proposer des rattrapages. A nous les femmes de saisir la balle au bond et d’oser franchir le pas. Vous trouverez tous les conseils pour le faire. A vous de jouer ! 1 MarieClaude Peyrache
1 Vous pouvez voir en annexe la biographie de MarieClaude Peyrache.
10