167 pages
Français

Le tritium

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Isotope radioactif de l’hydrogène, le tritium est l’un des radionucléides dont le rejet dans l’environnement est le plus important durant le fonctionnement normal des installations nucléaires. L’accroissement des activités nucléaires et le développement des futures générations de réacteurs telles que l’EPR et l’ITER laissent présager une augmentation conséquente des rejets de tritium dans l’atmosphère et les eaux naturelles, suscitant ainsi de nombreuses inquiétudes et interrogations.
Consciente de l’importance de cette question, l’Association nationale des Commissions locales d’information (ANCLI) a souhaité faire le point sur l’état des connaissances relatives au tritium à travers l’organisation d’un colloque à Orsay en 2008, dans le cadre d’une démarche d’investigation. Sollicité pour ses capacités d’expertise, le Comité scientifique de l’ANCLI a ainsi mobilisé différents spécialistes du nucléaire afin de mener cette réflexion.
Le tritium. Actualité d’aujourd’hui et de demain constitue une synthèse complète des connaissances actuelles sur le tritium, sa gestion, son impact sur l’environnement et la santé humaine. S’appuyant sur des données scientifiques récentes et des exemples précis, il aborde l’ensemble des questions posées par ce radionucléide :
les propriétés du tritium et ses différentes sources (naturelles et anthropiques) ,
le problème de la gestion des déchets tritiés ,
la biodisponibilité et la biocinétique des différentes formes de tritium ,
le marquage des milieux par le tritium ,
la mesure du tritium et la modélisation de sa circulation dans l’environnement ,
la radiotoxicité du tritium et son impact biologique et sanitaire ,
les différentes réglementations françaises et/ou internationales relatives au tritium.

Cet ouvrage s’adresse aux professionnels et aux experts impliqués dans le nucléaire (chercheurs, ingénieurs, technologues...), aux acteurs des domaines de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement, aux professionnels de la gestion des risques ainsi qu’à toute personne préoccupée par l’impact environnemental et sanitaire des activités nucléaires.
Avant-propos. Chapitre 1. Caractéristiques et mesure du tritium. Chapitre 2. Les origines du tritium présent dans l'environnement. Chapitre 3. La gestion des déchets tritiés. Chapitre 4. Tritium et environnement. Chapitre 5. Modélisation du transport de tritium dans l'environnement. Chapitre 6. L'homme et le tritium. Conclusion. Références bibliographiques. Index.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 juin 2010
Nombre de lectures 9
EAN13 9782743019143
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0465€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Actualité d’aujourd’hui et de demain
Suzanne Gazal, Jean-Claude Amiard coordonnateurs
Le tritium Actualité d’aujourd’hui et de demain
Suzanne Gazal Jean-Claude Amiard Coordonnateurs
Chez le même éditeur
Toxicologie nucléaire environnementale et humaine M.-T. Mnager, J. Garnier-Laplace, M. Goyffon, 2009 Manuel pratique de radioprotection e D.-J. Gambini, R. Granier, 3 dition, 2007 Les retombées radioactives de l’accident de Tchernobyl sur le territoire français Collection « Sciences et techniques » de l’IRSN P. Renaud, D.-I. Champion, J. Brenot, 2007 Sécurité et utilisation hostile du nucléaire civil – De la physique à la biologie Rapport à l’Acadmie des sciences R. Dautray, coord., 2007 Introduction à l’écotoxicologie : fondements et applications F. Ramade, 2007 Toxicologie e A. Viala, A. Botta, coord., 2 dition, 2005 Les isotopes du plutonium et leurs descendants dans le nucléaire civil Rapport à l’Acadmie des sciences R. Dautray, 2005 Scientific trends in radiological protection of the environment - ECORAD 2004 Collection « Colloques » de l’IRSN F. Brchignac, B.J. Howard, coord., 2005 Cadre méthodologique pour évaluer l’impact des rayonnements ionisants sur les espèces non humaines - Publication 91 de la CIPR Collection « Lignes directrices » de l’IRSN IRSN, 2005 Le risque nucléaire H. de Choudens, 2001
DAN GER LE PHOTOCOPILLAGE
TUE LE LIVRE
© LAVOISIER, 2010 ISBN : 978-2-7430-1251-9
Toute reproduction ou reprsentation intgrale ou partielle, par quelque procd que ce soit, des pages publies dans le prsent ouvrage, faite sans autorisation de l’dite ur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins – 75006 Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorises, d’une part, les reproductions rserves à l’usage priv du copiste et non destines à une utilisation collective, d’autre part les analyses et courtes citations justifies dans le caractre scientifique ou d’information de l’œuvre er dans laquelle elles sont incorpores (Loi du 1 juillet 1992 – art. L. 122-4 et L. 122-5 et Code pnal art. 425).
Préface
Le prsent ouvrage, coordonn par S. Gazal et J.-C. Amiard, traite d’un des sujets qui sont aujourd’hui et plus que jamais de la plus grande actualit dans les domaines scientifique et technique, à savoir les risques que prsentent pour la radioprotection et l’hygine publique les rejets de tritium effectus dans l’en-vironnement par les activits nuclaires. Cet intrêt renouvel pour le tritium rsulte de l’augmentation prvisible dans les prochaines dcennies de la produc-tion d’lectricit d’origine nuclaire et de la part importante que celle-ci sera susceptible d’occuper dans le bouquet nergtique global, du fait notamment de la rarfaction des ressources nergtiques fossiles. Des quantits croissantes de tritium sont d’ores et djà rejetes dans l’environnement par les racteurs actuel-lement en service qui, à l’exception des CANDU canadiens, sont en trs grande majorit des racteurs de la filire à eau lgre pressurise. Il en seraa prioride même avec les EPR et autres futures gnrations de racteurs de la même filire. Enfin ITER, qui est un instrument exprimental, et dans le trs long terme la mise en service ventuelle de racteurs à fusion industriels, prsentent quant à eux un potentiel bien plus considrable de rejet de tritium dans l’environnement. Par-delà la contribution significative et mal value des activits militaires, l’augmentation des rejets de tritium dans l’atmosphre et les eaux naturelles, tant en France que dans l’ensemble des pays dots d’une industrie nuclaire, est djà une ralit qui suscite un besoin en recherche incontestable afin d’amliorer à la fois la connaissance des risques que prsentent ces rejets et la mise en œuvre de mesures qui permettent leur rduction. Cet excellent ouvrage traite de façon quasi exhaustive des diverses questions que pose le rejet de tritium dans l’environnement, qu’elles soient d’ordre physico-chimique ou biologique, plus particulirement dans les domaines de l’cotoxico-logie et de la sant publique. Il comporte six chapitres, qui abordent successive-ment les proprits radiochimiques gnrales et la mesure du tritium, ses origines © Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
IV
Le tritium  Actualité d’aujourd’hui et de demain
naturelle et anthropique, les problmes poss par la gestion des dchets tritis, les rejets de tritium et le devenir de celui-ci dans l’environnement, la modlisation de la circulation du tritium dans l’environnement, enfin les questions souleves par le transfert de ce radio-isotope de l’environnement à l’homme, l’valuation quantitative de l’exposition et les consquences sanitaires de la contamination des populations par le tritium. La rdaction de chacun des chapitres se fonde sur une tude approfondie d’une masse considrable de donnes publies dans des revues de recherche spcialises notamment en radiocologie et en radiobiologie, ou encore dans des rapports manant d’Agences nationales et internationales comptentes en matire d’nergie nuclaire. Chacun des auteurs, puisqu’il s’agit d’un ouvrage collectif, prsente de façon synthtique et rationnelle les divers acquis des recherches ant-rieures, les discute au regard des lacunes des connaissances et des incertitudes qui dcoulent de celles-ci, et value avec pertinence les besoins en recherche qui subsistent dans chacun des domaines abords. L’ouvrage souligne notamment, et à juste titre, la ncessit d’identifier et de caractriser d’ventuels effets aux stades vitaux radiosensibles y inclus fœtaux, d’amliorer la comprhension de la biocintique du tritium, en particulier entre les diffrents niveaux trophiques ainsi qu’au niveau cellulaire, aux faibles doses et faibles dbits de dose, et de mieux valuer l’Efficacit biologique relative du tritium. Par ailleurs, les auteurs soulignent l’urgence qu’il y a à dfinir des valeurs limites d’exposition au tritium par la voie alimentaire, les formes organiques du tritium – celles lies aux substances biochimiques – tant potentiellement les plus proc-cupantes quant à leur risque radiotoxique, tant du fait de leur priode biologique dans l’organisme, la plus leve de toutes les formes du tritium, que de leur toxicit intrinsque. En conclusion, nous recommanderons sans aucune rserve la lecture de ce trs intressant ouvrage, qui est d’abord destin à un lectorat professionnel, aux divers experts impliqus dans le nuclaire, qu’ils soient chercheurs, ingnieurs ou technolo-gues, mais aussi à quiconque bnficiant d’une formation scientifique suprieure et qui s’intresse d’une façon ou d’une autre aux divers aspects environnementaux propres au dveloppement des applications de l’nergie atomique. Nous insistons galement sur les nombreuses informations qu’il comporte concernant les notions de base rela-tives au tritium et à ses sources, la mesure du tritium et l’tat radiologique de l’envi-ronnement, ainsi que les aspects rglementaires en matire de rejet, de surveillance de l’environnement et de gestion des dchets, constituant ainsi une source d’information prcieuse pour tout un chacun, qu’il soit expert ou simple citoyen. François Ramade Professeur émérite d’écologie à l’université de Paris-Sud (Orsay) Membre honoraire du Conseil scientifique de l’Institut de protection et sûreté nucléaire
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
Préface
Prsident de l’Association nationale des commissions locales d’information (ANCLI) et prsident d’une commission locale d’information, je suis confront rgulirement aux questionnements des citoyens français sur les risques lis aux activits nuclaires, interrogations qui sont relayes par les mdias. Ce constat illustre l’volution des exigences en matire de gouvernance des activits à risque que l’on observe aujourd’hui dans les socits industrialises. En effet, là où les certitudes scientifiques taient supposes tayer la dcision, les limites de la connaissance ne peuvent plus aujourd’hui être occultes, et leur prise en compte est demande avec force. Là où bien souvent les dcisions taient prises sans explication ni justification concernant les bnfices et les inconvnients dont elles taient porteuses pour les diffrents acteurs sociaux, ceux-ci souhaitent aujourd’hui connaître les enjeux qui leur sont potentiellement associs, non seule-ment à court terme, mais galement à moyen et long termes. Là où les inconv-nients ventuels taient souvent occults au profit de la prsentation des bnfices (lgitimement) attendus en termes de dveloppement et de comptitivit cono-miques, la prservation de l’environnement et de la sant s’invitent dans le dbat. Là où l’administration de la preuve d’ventuels effets dltres tait un pr-requis à tout questionnement quant à la lgitimit d’une pratique ou d’une innovation, on assiste aujourd’hui à un renversement de la charge de la preuve et à l’inscription du principe de prcaution dans la Constitution française. D’ailleurs, les critres d’valuation retenus dans le processus d’expertise sont interrogs au regard, à la fois de la perspective et du systme de valeurs qui les sous-tendent : l’expert peut-il à lui seul apprhender tous les aspects d’un problme ? n’est-il pas le produit d’un systme institutionnel qui est porteur de valeurs – d’une idologie ? C’est la © Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
VI
Le tritium  Actualité d’aujourd’hui et de demain
socit civile qui est convie à faire entendre sa voix. C’est la notion de neutralit de l’expertise qui se trouve interroge. Enfin, la confusion entre expertise, gestion des activits à risque et dcision, ainsi que les pressions ventuelles exerces sur le dcideur par certaines catgories d’acteurs se trouvent dnonces. Ces nouvelles exigences s’expriment aujourd’hui en France avec force, en premier lieu dans le domaine des activits nuclaires. Lui-même à la fois tmoin et acteur de cette volution sociale, le Lgislateur français a voulu donner un statut juridique aux commissions locales d’informa-tion auprs des installations nuclaires de base (CLI) – manation au niveau local de la socit civile, et à leur fdration nationale, l’Association nationale des commissions locales d’information (ANCLI). En effet, la loi du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la scurit en matire nuclaire, et son dcret d’ap-plication du 12 mars 2008 relatif aux commissions locales d’information auprs des installations nuclaires de base, confrent à ces instances la possibilit, voire l’obligation, d’agir et ce sur la base de trois principes : le dbat contradictoire, la transparence et l’indpendance. Pour ce faire, le lgislateur insiste sur les capa-cits et le devoir d’expertise des CLI, sur la ncessaire accessibilit à l’informa-tion et sur l’indpendance de cette expertise par rapport aux acteurs du nuclaire (pouvoirs publics, exploitants). Il dfinit un autre type de rapports entre puissance publique, acteurs de la filire nuclaire et citoyen. Ds lors, la mission des CLI et de l’ANCLI est de s’impliquer dans cette nouvelle forme de gouvernance, notamment en s’appuyant sur des capacits propres d’ex-pertise. Cette expertise nouvelle, indpendante de la prise de dcision (même si la question se pose de sa prise en compte ultrieure par le dcideur), a une mission essentielle : tracer les contours des connaissances relatives aux divers projets industriels, et en suivre la mise en œuvre. Elle suppose deux qualits essentielles : d’une part la comptence, d’autre part l’attitude interrogative – que je dclinerai à la fois comme l’aptitude à interroger les ides reçues et à aller au fond des choses. Sollicit par la socit civile et par l’ANCLI, le comit scientifique de l’ANCLI a souhait examiner sous ce double rapport la question du tritium. Le prsent ouvrage constitue un lment de rponse aux proccupations expri-mes de manire rcurrente par la socit française sur une question dont l’actua-lit n’est pas prs de se dmentir. Je remercie vivement ses auteurs, au nom de l’ensemble des commissions locales d’information dont ma mission est de porter les interrogations. Jean-Claude Delalonde Président de l’Association nationale des commissions locales d’information (ANCLI)
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
Liste des auteurs
Jean-Claude AMIARD Directeur de recherche au CNRS en Écotoxicologie à l’université de Nantes EA 2160 MMS – Section Écotoxicologie
Bernard CAUSSADE Directeur de recherche honoraire au CNRS en Mécanique des fluides environnementaux
Christian CHENAL Professeur Émérite en Cancérologie et Radiobiologie à l’université de Rennes 1 UMR CNRS 6553 ECOBIO – Équipe Radiations, Environnement, Adaptation
Suzanne GAZAL Maître de conférences en Psychologie du risque à l’université de Toulouse 2 UMR CNRS 5263 CLLE – Laboratoire Travail et Cognition
Françoise HUBERT Chargée de recherche honoraire au CNRS en Physique nucléaire
Monique SENE Directeur de recherche honoraire au CNRS en Physique nucléaire
Membres du Comité scientifique de l’ANCLI
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit