CIO mag n° 58 - juillet & août 2019

-

Presse
35 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

CIO mag n° 58 - juillet & août 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2019
Langue Français
Signaler un problème
N°58 JUILLET - AOÛT 2019
Paula Ingabire Ministre rwandaise des TIC et de l’Innovation
NCE MÉTRO : 4,50€  ESP : 4,50€  CANADA : 8$ CAD
Tendance
Yodiga SWMYNADEN Ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation « L’Ile Maurice a une stratégie axée sur le numérique pour accélérer sa compétitivité »
Siim SIKKUT DSI du Gouvernement estonien Administrations électroniques : s’inspirer des meilleures pratiques venues d’Estonie
Arnaud de La Chapelle ZONE C«FAARVIONw: 3a000nFCdFA aZO:NEBCFAâStURiFARCE:u200n0 FeCFAé McARo: 5n5DHo FRmAieDirecteur Général de l’activité « Identity & Citizen Services » de VFS Global fondée suR la connaissance et « Nous aidons les gouvernements à offrir suR l’économie numéRique » des services publics de meilleure qualité" Juillet  août 2019 N°58 I www.ciomag.com1
Tendance
www.olympicbankingsystem.com
2Juillet  août 2019 N°58 I www.ciomag.com G e n e v a L o n d o n L u g a n o L u x e m b o u r g P a r i s S i n g a p o r e Z u r i c h
Edito
Mohamadou DIALLO Fondateur et Directeur Général de CIO Mag ’Extra-territorialité des données est de-venue un phénomène qui suscite beau-ClLoud Act aux USA en juin dernier, en riposte à coup de passions dans le monde du numérique. Après la promulgation du la loi sur le RGPD en Europe, la protection des données à caractère personnel est au centre des débats. C’est aussi et avant tout une ques-tion de souveraineté. Quid de l’Afrique ? Et l’Afrique devrait se positionner et faire entendre sa voix sur cette cyberguerre froide qui oppose, d’une part, les Etats-Unis qui dominent ce secteur avec ses GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) quisont considérés comme les leaders tech indétrônables, d’autre part, la Chine qui suit de très près avec ses BATX(Baidu,Alibaba,TencentetXiaomi) et enfinl’Europe qui reste distancée mais disposant d’un marché intérieur très puissant. Certains spécialistes voient en cette stratégie américaine, une volonté de militariser la Silicon Valley. Pour exister dans cette triangulation numérique (Amérique, Asie et Europe), l’Afrique doit renforcer sa coopération pour défendre et préserver sa propre souveraineté numérique au sens régalien du terme. Surtout dans un contexte où lacybersécurité et la protection de la vie privée deviennent des priorités pour l’Afrique même si le Continent n’abrite à peine que 1% des centres de données dans le monde. L’Afrique sortira-t-elle gagnante de cette guerre commerciale ? En tous les cas, l’Afrique ne sortira pas indemne de cette guerre. Le continent pourra se retrouver au
Comment l’Afrique pourra-t-elle construire sa propre souveraineté numérique ?
centre des théâtres d’opérations commerciales entre la Chine et les USA. Sortira-t-elle gagnante ? Rien n’est moins sûre. Toutefois, il faudra adopter une stratégie volontariste et réfléchie pour tirer profit et prendre en main son propre destin numérique. D’ici 2020, 55% des accès à Internet sur le Continent se feront à partir d’un Smartphone.
Au-delà des problématiques liées à la cybersécurité, la souveraineté de l’écosystème d’innovation est également menacée. En 2018, les entreprises africaines ont levé presque 1 milliard de dollars pour leur développement. Pendant que certains applaudissent, il serait bien aussi de poser la question sur les enjeux de souveraineté de cet écosystème certes très dynamique, mais encore très fragile.
Plusieurs grandes organisations participent à cette dynamique en organisant des Challenges Tour pour repérer les start-up innovantes et des talents. Les plus innovants parmi ces jeunes se voient proposer une petite enveloppe financière et surtout peuvent bénéficier de la possibilité d’industrialiser leur processus après une validation interne passant par les R&D souvent situés en Europe.
Souvent confrontées aux difficultés d’accès au financement et à l’absence d’accompagnement au niveau local, ces start-up deviennent des proies pour les acteurs globaux qui sont à la recherche de nouvelles opportunités en terres africaines.
Ces capitaux détenus pas les grandes entreprises occidentales (fonds d’investissements, fonds de garantie, capitaux risques, etc.), récupèrent cette valeur.
En laissant échapper ces innovations, en plus de l’assèchement du marché local, il y a deux conséquences. D’une part, la perte de souveraineté de cette innovation et, d’autre part, l’esprit frugale inspiré et adapté au contexte local perd aussi tout son sens dans la mesure où les solutions partent d’Afrique pour y revenir encore plus chères pour les utilisateurs finaux. D’où la nécessité d’encourager l’émergence de sociétés de capital-risque africaines et multiplier la création de fonds africains pour financer le développement des start-up locales.
Pour marquer son implication sur les sujets cruciaux, le Digital African Tour Sénégal, propose de réunir les différents acteurs du digital pour réfléchir en-semble sur la stratégie à adopter pour que l’Afrique construise son propre destin numérique.
Juillet  août 2019 N°58 I www.ciomag.com
3
MAGAZINE N°58 JuIllEt-Août 2019 SOMMAIRE
L'AFRIQUE EN CHIFFRES 06 07 ILS ONT DIT ... TENDANCE Administrations électroniques : s’inspirer des 08meilleures pratiques venues d’Estonie « L’Ile Maurice a une stratégie axée sur le 12numérique pour accélérer sa compétitivité »
« Rwanda : Bâtir une économie fondée sur 16 la connaissance et sur l’économie numérique » « Le continent a besoin de réseaux connectés, 18performants et intelligents » L’hybridation, nouveau business model pour 19les entreprises africaines de demain ?
Digital African Tour 24 L’adéquation formation/emploi dans les TIC, une préoccupation constante
« Nous aidons les gouvernements à orir des services publics de meilleure qualité tout en 26respectant leurs contraintes budgétaires et sécuritaires » Cameroun : 30"Le digital au service du îsc" « Le numérique est une plus-value pour la 32îscalité » DOSSIER MPAY FORUM
L’Afrique championne du Mpay dans le 34monde
M-wallet vs cash, comment susciter la 38 généralisation des usages des paiements électroniques ? L’interopérabilité, un élément incontournable 40 pour le développement du paiement mobile ‘‘ Pour passer outre le cash, il faut 42 absolument que le paiement mobile soit instantané ’’ Pour Total, le paiement mobile est plus 43qu’une nécessité, un levier de croissance L’avenir du paiement mobile s’annonce 45prometteur
4
Juillet  août 2019 N°58 I www.ciomag.com
48
51
53
55
58
60
62
DOSSIER CYBERCRIMINALITÉ Huawei Technologies a la conîance du Continent africain, où le chinois est présent depuis 20 ans 3 QUESTIONS A… Philippe Wang, Huawei : « L’Afrique est libre de construire sa propre souveraineté numérique » Cybercriminalité : les déîs de la cyber sécurité, le regard de l’expert Malick Fall Le Bénin veut « un cyberespace sécurisé et attrayant pour une économie numérique orissante » Côte d’Ivoire Lutte contre la cybercriminalité : révision de la stratégie nationale Togo cybersécurité : le vaste chantier de l’Etat et du secteur privé La révolution des données en Afrique grâce à la téléphonie mobile
DIGITAL AFRICAN TOUR2019
CASABLANCA/MAROC è m e 3 édition Mpay Forum : Maroc, le futur du paiement sera t-il mobile? 12 juin/19
DAKAR/SÉNÉGAL è m e 9 édition : Souveraineté numérique et protection des données 4 & 5 juillet/19
OUAGADOUGOU/BURKINA FASO è m e 4 Edition : e-Burkina ou Smart Burkina, comment accélérer la cadence de la gouvernance électronique? 30 avril 2019
ABIDJAN/CÔTE D'IVOIRE DAT Côte d'Ivoire - Abidjan :Hub de la nance digitale? 3 &4 octobre/19
ALGER/ALGÉRIE è m e 2 Gala d'excellence Alger : Gala d'excellence autour des acteurs du numérique 12/12/2019
TUNIS/TUNISIE
Partenariat avec TABC : Financing Invest-ment & Trade in Africa 5 & 6 février 2019
LOMÉ/TOGO è m e 4 Edition : l'humain au cœur de la Transformation digitale 02/04/2019
COTONOU/BÉNIN è m e 5 Edition : Finance digitale, Cybersanté, E-agri-culture et E-sport: secteurs clés pour l'accélération du développement durable 26/03/2019
Valérie Levkov, Directrice afrique, Moyen-orient et Méditerranée orientale d’EDF « Le continent a besoin de réseaux connectés, performants et intelligents »
Françis Meston, Directeur exécutif de Atos « L’interopérabilité, un élément incontournable pour le développement du paiement mobile »
Kenza Safouane, Chargée du Head New Payment models and digital Services « Pour Total, le paiement mobile est plus qu’une nécessité, un levier de croissance »
3 QUESTIONS A… Philippe Wang,Vice-président des Aaires publiques de Huawei: « L’Afrique est libre de construire sa propre souveraineté numérique »
P : 18
P4041
P4344
P5152
CIO Mag est édité par SAFREM Sarl
Directeur de publication : Mohamadou DIALLO Mohamadou.diallo@cio-mag.com Ont contribué à ce numéro Mohamadou DIALLO : Directeur de publication - Rédacteur en Chef. Rédaction :Véronique NARAME, Charles de LAUBIER (France), Anselme AKEKO (Abidjan) Aurore BONNY (Cameroun), Youcef MAALLEMI ( Algérie), Ousmane GUEYE et Joe Marone (Sénégal), Experts Jean-Michel HUET (BearingPoint), Alain Kouassi DUCASS (Expert Transformation Digitale), André GRISSONANCHE, Nour BOUAKLINE Représentations deCio Mag :Maroc, Casablanca : Khadija - cio@cio-mag.com Côte d’Ivoire : Anselme AKEKO : anselme.akeko@cio-mag.com : Tél: +225 08 56 47 26 Alain Ducass (www.energeTIC.fr) Cameroun Douala : Aurore BONNY : khadijahbenbonny@gmail.com Sénégal : Abdoulaye DIALLO : abdoulaye33@hotmail.com : Tél : +221 77 595 50 02 Algérie : Youcef MAALLEMI, maallemi_youcef@ yahoo.fr Régie Publicitaire et Abonnements : Nancy FAGBEMI / Assistante de Gestion : nancy@cio-mag.comTél.: + 33 (1) 3064 50 11 www.cio-mag.com/sabonner
Direction artistique : CIO MAG Impression : Rotimpres, Aiguviva Espagne N° Commission paritaire 1110 T89651 N Dépôt légal Juin 2013
Juillet  août 2019 N°58 I www.ciomag.com
5