La Vie éco n°5099 - du Vendredi 16 au Jeudi 22 juillet 2021
51 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La Vie éco n°5099 - du Vendredi 16 au Jeudi 22 juillet 2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
51 pages
Français

Description

La Vie éco n°5099 - du Vendredi 16 au Jeudi 22 juillet 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 juillet 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 19 Mo

Exrait

eN° 5 099 - 64 année - 10 DH Du 16 au 22 juillet 2021 5, Bd Abdallah Ben Yacine Casablanca 20.310 - Dépôt légal : 7 / 97 - ISSN 0505 4885 Directeur de la Publication : Saâd Benmansour

PERSPECTIVES
Aïd Al-Adha :
Les enjeux L’offre, les prix, un alimentaires de
l’Afrique en débat
à Agadir
p.12aperçu du marché
EVENEMENTIEL
n En ces temps de pandémie, on ne parlait plus dernièrement que de la tenue ou non de la grande fête
du mouton, Aïd Al Adha ou l’Aïd El Kébir, comme on a l’habitude d’appeler ce rituel musulman…Finalement,
on sait, c’est offciellement annoncé, le jour de la fête (10 Dou Al Hijja 1442) coïncidera cette année avec
le 21 juillet 2021… Et c’est parti ! p.16
Les traiteurs ARBORICULTURE SPECIAL veulent une
véritable relance
La production dépassera de l’activité
Une rentrée à grands p.19bientôt le million de tonnes enjeux avec le début de
La superfcie atteint 52 000 ha dont 61% est en pleine la mise en application des PLACEMENTproduction. Plus de 400 unités frigorifques dédiées à la nouvelles dispositions de la
conservation des pommes. loi 51-17.
16 projets ont été
retenus pour la refonte
en profondeur du système
éducatif.
DAT toujours
en berne p.10
p.14 p.23
Digital
learning,
la demande
est toujours
manifeste
Voir rubrique Carrières p.44
Direction, Rédaction : Tél : (05) 22.44.38.68 / 69 Fax : (05) 22.44.55.96 Administration, Publicité : Tél : (05) 22.45.05.55 / 71 / 72 Fax : (05) 22.45.03.69 / 30.45.42 https://www.lavieeco.com E-mail : contact@lavieeco.com
Directeur de la publication : Saâd Benmansour
Supplément au n° 5 099
du 16 au 22 juillet 2021
ENSEIGNEMENT
Une rentrée
parsemée
d’enjeux
SPECIALDirecteur de la publication et de la rédaction :
EDITORIAL Saâd Benmansour
Directeur-adjoint de la rédaction
Mohamed Benkhallouk
Rédaction
Rédacteur en chef : Tahar Abou El FarahDes ressources Economie :
Naoufel Darif, Ibtissam Benchanna
Cahier Carrières : Brahim Habriche
Politique : Tahar Abou El Farah (Chef de service)
Cahier Argent : Loubna Chihabn des défs majeurs auquel fsant pour subvenir aux besoins de mobilisés mais aussi et éminemment
Société : Aziza Belouas (Chef de service)
sera confrontée l’économie la population mais aussi de l’agri- de la manière avec laquelle les fonds Secrétariat de rédaction : Fatiha Lourini (iconographie), Umarocaine dans les années culture et de l’industrie. Mais au fl sont alloués et gérés. De même, les Es-Saïd Arabany (révision)
Collaborateurs : Malika Alami, Hicham Benjamaa, et décennies à venir résidera plus des décennies et au gré des cycles de politiques sectorielles réussies dans
Administrateur Web : Akram Guendoulidans l’allocation et la qualité des sécheresse devenus de plus en plus des domaines comme l’agriculture
Développeur web : Ayoub El Amine
ressources que dans leur volume. fréquents et rapprochés, il ne suff - ou l’industrie sont la preuve qu’avec Documentation : Ahmed Mechouary
Les ressources étant entendues dans sait plus de mobiliser la ressource des budgets pas nécessairement plus Technique
leur sens le plus large, que l’on parle mais de la consommer de manière volumineux ou très peu par rapport Mise en page : Rachida Lourini, Tarik Barakat, Abdelkrim
Ouheddoude ressources naturelles, fnancières rationnelle pour en préserver la du- au passé, les résultats peuvent être
Commercialet matérielles et même humaines rabilité. de loin meilleurs grâce à une
meilAssistante commerciale : Hind Ghandiauxquelles on pourrait rajouter une C’est ce qui a donné, plus tard, leure allocation des fonds. Pour
Chefs de publicité : Anouar Abbad El Andaloussi, Latifa Sadik,
ressource jamais vraiment considé- des projets tels que les grandes l’humain, le fait de parler désormais
Soumia Abounacer, Mohamed Bennani
rée en tant que telle : le temps ! infrastructures de transfert d’eau de capital et non plus de ressources Responsable abonnement : Chakib Mzak
Pour les ressources naturelles, d’une région à l’autre, les stations est en soi la confrmation que l’enjeu Administration
l’eau illustre parfaitement ce chan- de recyclage des eaux ou, plus n’est pas seulement dans le volume, Directeur administratif et fnancier : Bahia Bennani
Comptabilité : Bouchra Jattassi, Amal Nader gement d’approche dicté par la récemment, la transformation et en l’occurrence les effectifs, mais plus
Recouvrement : Zakaria Hamropénurie. Déjà, au lendemain de la modernisation des techniques dans la qualité des compétences et
Directrice de l’événementiel et des opérations spéciales :
l’indépendance, le Maroc a très d’irrigation dans l’agriculture ou de leur employabilité qui n’est autre
Bouchra Alaoui
vite pris conscience de l’aspect vital plus récemment encore le vaste pro- que l’expression de la réallocation de Président du directoire :
de l’eau, de l’importance qu’elle al- gramme des stations de dessalement la ressource travail. Saâd Benmansour
lait prendre dans les décennies qui de l’eau de mer. Pour ce qui est des Quant au paramètre temps, ce
Edition
suivent et a mis, en conséquence, le ressources financières ou maté- sera peut-être là le plus grand déf,
La Vie éco presse.
paquet pour que cette denrée soit rielles, l’histoire récente des fnances car le Maroc est condamné plus que
impression/Distribution
gérée de manière optimale. Dans publiques foisonne d’exemples qui jamais à accélérer la cadence des CTP-Impression : Imprimerie Idéale
les années 60, puis 70 et même 80, montrent clairement que l’effcaci - réformes et à réduire ses délais de Distribution : Sapress
La Vie éco est contrôlée par l’Organisme de l’approche de l’Etat en la matière té d’une politique publique, d’une réalisation au vu des impératifs qui
justifcation de la diffusion de la presse écrite.était axée d’abord sur la mobilisa- réforme ou d’un programme n’est l’attendent n
Conception graphique : baylauc q & co. tion des ressources en volume suf- pas fonction seulement des budgets SAÂD BENMANSOUR
Le précédent numéro a été tiré à 15 750 ex.
Suivez-nous sur acebook.com/lavieeco 3 La Vie éco – Vendredi 16 juillet 2021 L’info continue sur lavieeco.comdébats
en direct Grand entretien
SOMMAIREéconomie L'évè nement

politique
votre politique société argent
culture échos La culture du cash perd
du terrain
carrièresw Parlement. Clap de fin pour l’actuelle
législature P. 8
votre argent
économie 19
Evénementielw Comptes à terme : la rémunération
toujours en chute P. 10
Ce que les traiteurs continuent à réclamer
w Dialogue régional pour l’Afrique sur les 44 à 45pour une véritable relance de l’activité
enjeux des systèmes alimentaires P. 12
société
w Digitaliser les territoires pour renforcer
leur autonomie P. 13
w Entretien. Tayab Snoussi. «La
w Appel à un partage équitable des biens production est amenée à augmenter pour
en cas de conflit conjugal P. 50dépasser le million de tonnes» P. 14
w Aïd Al-Adha : Entre espoir, abondance de
l’offre et flambée des prix P. 16
w Agriculture Al Moutmir : Le rendement
des céréales atteint plus de 44 Qx/ha P. 20 carrières
w Chronique. Mehdi El Jouali.
Compétitivité territoriale, un des Digital learning, la
principaux chantiers du nouveau modèle
demande est toujours de développement P. 22
manifeste
23
Spécial
Enseignement
Une rentrée
parsemée
d’enjeux
46 à 49
Suivez-nous sur acebook.com/lavieeco 4 La Vie éco – Vendredi 16 juillet 2021 L’info continue sur lavieeco.com




débats
en direct Grand entretien
Fabrication de vaccins : Quel impact sur l’économie marocaine ? économie L'évè nement
n Comme pour l’écosystème automobile et aéronautique, par le passé, les ingrédients principaux
sont réunis pour l’essor de l’industrie pharmaceutique n Une vision et un leadership de SM le Roi,
des compétences et des expertises à acquérir en vertu des accords signés avec Sinopharm et Recipharm politique société
notamment.
e Maroc vient d’an- chantier qui n’est pas sans interviendra après une pre- sera en mesure d’exporter
noncer le lance- rappeler l’émergence de mière phase de remplissage plus facilement vers des culture échosL ment d’un projet de l’industrie automobile et de en flacon des vaccins anti marchés comme les
marfabrication et de mise en l’aéronautique au Maroc il y Covid-19. Le projet permet- chés africain, américain et
seringue du vaccin anti-Co- a un peu plus d’une décen- tra à l’industrie pharmaceu- européen.
vid19 et autres vaccins. Un nie. Ce déclic est important tique marocaine de passer à Il ne faut pas oublier aussi
ambitieux projet qui vise à pour créer les conditions un stade supérieur d’aug- l’impact sur la recherche et
doter le Royaume de capaci- d’émergence. mentation des capacités, développement, puisque la
tés industrielles et biotech- Comme pour l’écosys- puisque la production des production des vaccins et carrières
nologiques complètes et tème automobile et aéro- vaccins nécessite des exper- biothérapies s’appuie sur
intégrées, dédiées à la fabri- nautique, les ingrédients tises et compétences qui un investissement important
cation de vaccins. Le gain principaux sont là : une vi- dépassent celles mises en dans ce domaine.
économique attendu de ce sion et un leadership de SM listes du secteur, les retom- œuvre pour la production L’industrie
pharmaceuprojet est indéniable. Il va Mohammed VI, des compé- bées sur l’industrie phar- des médicaments classiques. votre argenttique marocaine qui
invescréer un écosystème des in- tences et des expertises à ac- maceutique sont patentes. Les normes qui s’ap- tit peu jusqu’à présent dans
dustries de la biotechnologie quérir en vertu des accords Il s’agit quand même d’un pliquent à la production des la recherche sera amenée à
et des biosimilaires, ce qui signés avec Sinopharm et investissement important de vaccins sont plus strictes, intégrer ce maillon dans la
va drainer des investisseurs, Recipharm notamment, et 500 millions de dollars qui notamment en termes de chaîne de valeur, ce qui est
des entreprises étrangères un financement important prévoit, dans une deuxième contrôle qualité, ce qui per- un facteur d’augmentation
dans le domaine, ainsi que rendu possible par l’impli- phase, la création d’unités mettra un nivellement vers de la valeur du produit fnal
des ressources humaines cation des banques maro- nouvelles de production des le haut de l’industrie phar- mis sur le marché n
et compétences. C’est un caines. D’après les spécia- biothérapies et vaccins. Cela maceutique marocaine qui M.C.
Suivez-nous sur acebook.com/lavieeco 5 La Vie éco – Vendredi 16 juillet 2021 L’info continue sur lavieeco.com

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents