ALLO POLICE N°586 – du 12 au 18 avril 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°586 – du 12 au 18 avril 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 avril 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
Par Koné Sibirinan Bonne mission aux 41 combattants ! e gouvernement Achi Patrick est enfin connu depuis le 6 avril dernier. La nouvelle équipe est composée de 41 membres dont 4 secré-éBtaéksaaLsi,eisiarpnonneerigtseracuourlaquelleono.i-Mmyuonktniamalisemêsipooplàeduen taires d’Etat contre 47 dont 8 secrétaires d’Etat dans le gouvernement de feu Hamed tion n’a pas nistre de l’opposition, que peut-on dire de ce nouveau gouvernement ?
A première vue, c’est une équipe beaucoup rajeunie com-posée de plus de jeunes loups dynamiques et techno-crates. Comme le Premier ministre lui-même le dit, c’est une équipe de « mission et de combat ». Il veut un gou-vernement de résultats, au service de la Nation pour le bonheur de tous les Ivoiriens.
La nouvelle équipe gouvernementale n’aura, en effet, qu’un seul objectif majeur, celui de la mise en œuvre di-ligente du programme de société sur la période 2021-2025, fondé sur la Vision 2030 d’une« Côte d’Ivoire Solidaire ». Dans l’immédiat, après avoir sablé le cham-pagne, chaque ministre doit retrousser ses manches, se serrer la ceinture et mettre la main dans le cambouis. Et pour cause, comme on le constate, le talon d’Achille des bilans des quinquennats Ouattara demeure le capital hu-main, la réconciliation et la lutte contre la corruption.
S’agissant du capital humain, je sais que des actions so-ciales sporadiques ont certes été menées, mais ne dit-on pas qu’il est mieux d’apprendre à pêcher à une personne que de lui donner chaque fois du poisson à manger? Il faut donc véritablement investir dans le ca-pital humain. Que l'Ivoirien parvienne à se soigner convenablement dans des hôpitaux de qualité et bien équipés. Que les centres de santé ne soient pas dépour-vus de médicaments et de matériels de soins par la faute d’un réseau mafieux de médecins. Que les projets des jeunes ambitieux soient financés sans favoritisme. Que le niveau de l’éducation nationale et formation profes-sionnelle soit relevé. Idem pour le recrutement des en-seignants qui doit se faire sur une base rigoureuse afin de ne retenir que ceux qui exercent le métier pas voca-tion. Que l’environnement des affaires soit véritablement assaini afin d’inciter les investisseurs à venir investir dans le pays. Que l’Ivoirien se loge convenablement.
Ensuite, il faut attaquer les mauvaises herbes de la cor-ruption qui ont poussé dans toutes les couches de notre société. On« ken »(deal) dans tout. Que la lutte contre la corruption soit une réalité depuis la classe de mater-nelle en passant par les services de l’Etat, le privé, jusqu’à la plus haute instance judiciaire. Que d’autres juges puissent juger les juges trempés dans la corrup-tion. Que tous les fonctionnaires et agents de l’Etat qui doivent occuper une haute fonction déclare leurs biens. La bonne gouvernance doit prévaloir aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé…
C’est pour cette raison que je veux exprimer mon admi-ration au passage à ce gouvernement avec la création d’un portefeuille de la promotion de la bonne gouver-nance et de la lutte contre la corruption. Le peuple ivoi-rien attend beaucoup de ce nouveau gouvernement. Enfin, pour ce qui est de la réconciliation nationale, elle piétine parce que la justice ne va pas toujours au bout de certaines affaires. A l’exemple de l’affaire des 3000 morts de la crise post-électorale et ceux des autres crises passées. En clair, il faut que les tueurs soient dénoncés et les vic-times ou parents de victimes acceptent de pardonner. Sinon faire autre chose, c’est mettre un sparadrap sur une plaie béante et croire qu’elle est guérie. Sur ce chan-tier-là, le ministre KKB à du grain à moudre… En somme, on attend beaucoup de ce gouvernement. La notation mensuelle des ministères est donc la bienvenue afin que la lourdeur administrative légendaire fasse place à la réactivité. Bonne mission aux 41 commandos de l’équipe Achi Pa-trick !
Une sélection de Diomandé karamoko RE TIÈ MA ÉE EN ENTR
Huit personnes tuées dans un accident
TIASSALÉ. Le 05 avril dernier, un accident de la circulation sur l'autoroute du nord a fait 8 morts et 29 blessés. L'accident a eu lieu au niveau de Pk 150. Un véhicule particulier est entré en collision avec un véhicule de transport en commun de type Vario. Les éléments de la brigade routière de N’douci se sont rendus sur le lieu pour le constat d'usage. Il revient que c'est le conducteur de la voiture particulière qui, roulant dans la di-rection d’Abidjan, a perdu le contrôle de son véhicule et a tra-versé le terre-plein pour entrer en collision avec l’autre véhicule qui roulait en direction de Yamoussoukro. Le choc a été si violent que l'impact a provoqué un incendie. Sur le champ, 8 personnes sont mortes calcinées dont quatre dans chacun des deux véhicules. Les sapeurs-pompiers arrivés sur le lieu peu après, n’ont pu sauver que 29 personnes dont 18 ont été évacuées à l’hôpital. Les 9 autres ayant signé des décharges de responsabilité.
Un homme tué dans un bistrot
TIASSALÉ. Le 3 avril dernier, Frédéric Amessan Ognon, 45 ans, a été mortellement poignardé. Les faits se sont déroulés dans un bistrot à Morokro dans le département de Tiassalé. La victime a été poignardée au cœur à l’aide d’un couteau au cours d’une rixe. Cette bagarre meurtrière serait consécutive à une autre qui a eu lieu entre l'apprenti de la victime et ses bourreaux. Suite à cette première bagarre, l’apprenti aurait été passé à tabac. Frédéric aurait demandé des comptes aux agresseurs. Il s’en est alors suivi une seconde bagarre, au cours de laquelle il a été poignardé au cœur. Un certain Aboulaye désigné comme le principal suspect qui aurait enfoncé le couteau dans le cœur de la victime a pris la fuite. Ses deux complices, quant à eux, ont été interpellés et gardés à vue à la brigade de gendarmerie de Tiassalé. Mais Aboulaye n'est pas resté en cavale pendant longtemps. Puisque le 6 avril dernier, il a été interpellé par les gendarmes à Abobo où il s'était réfugié.
Un chasseur tué par un serpent
GBÉLÉBAN. Un drame s'est produit le 3 avril dernier à Gbéléban. Sangaré Tiemoko, un jeune chasseur de 17 ans a été retrouvé mort. Il serait mort des suites d’une morsure de serpent. Dans la matinée du 1er avril, aux environs de 8 h, le jeune Sangaré s’est rendu seul à la chasse avec deux chiens. Mais il n'est pas rentré à la maison comme d'habitude. Les parents inquiets ont donc alerté la police qui a organisé une battue avec l'aide de plusieurs jeunes chasseurs de la ville. C’est finalement le 3 avril 2021, aux environs de 11 h que le corps sans vie du jeune Tie-moko est retrouvé. Les traces de morsure de serpent étaient visibles sur le bras ainsi que des traces de contusions au niveau de la tête. Vu que son corps était dans un état de putréfaction, le jeune chasseur a été enterré sur le lieu où il a été retrouvé.
Ils endorment leurs victimes et les volent
NIAKARA. Le 3 avril dernier, un individu et son acolyte ont ad-ministré un somnifère à deux passagers d'un car de transport en commun avant de les dépouiller de leurs biens. Après leur forfait, ils ont pris la fuite. Les deux individus qui étaient dans un car en provenance de Bouaké pour Ouangolodougou, ont été pris en chasse, peu après leur descente précipitée et suspecte du véhicule de transport en commun, par les autres passagers. Ils ont tous les deux été appréhendés et mis à la disposition de la gendarmerie de Niakara. Après la descente des deux hommes du car, les passagers ont constaté que leurs deux voisins dormaient très profondément et étaient incapables de se mouvoir. Ce qui a éveillé la curiosité de certains occupants qui se sont lancés à leur poursuite. Les
gendarmes ont découvert sur le suspect un flacon de Lexomil 6 mg, un somnifère qu’ils ont dû administrer à leurs deux voisins par le biais d’une boisson rafraîchissante. Les deux victimes ont été admises en soins intensifs à l’hôpital général de Niakara. Elles ont déclaré avoir perdu une forte somme d’argent.
Trois enseignants cambriolés la même nuit
ADZOPÉ. A Ananguié dans le département d'Adzopé, trois en-seignants de l’école primaire d’Ananguié 3, ont été victimes de cambriolage dans la nuit du 03 au 04 avril dernier. Les malfrats ont profité de l’absence des enseignants partis fêter la Pâques pour mener leur opération. Libres donc de toute manœuvre, les malfrats ont pris tout leur temps pour fouiller de fond en com-ble les trois habitations. Bilan, des télévisions, des bouteilles de gaz, des complets de pagnes, des chaussures et plusieurs autres objets ont été emportés. Également de l'argent dont le montant n'a pas été révélé.
Un éleveur tué par sa vache
NIAKARA. Les faits se sont passés le 1er avril près d'un village situé à 18 km de Niakara. Un éleveur est décédé des suites de blessures à lui infligées par une vache qui venait de mettre bas dans son parc à bétail. L’éleveur voulait apporter les premiers soins au veau. Mais la vache n’a pas du tout été coopérante, et folle de rage, elle a sauvagement encorné l’homme. Transporté à Niakara pour des soins, l'éleveur est mort peu de temps après.
Pris de jalousie, il se donne la mort
BOCANDA. Brahima Coulibaly, forgeron et fabricant de fusils ar-tisanaux à Bocanda s’est suicidé le 04 avril dernier aux environs de 04 h du matin après avoir poignardé sa femme. Selon des témoins, l'homme soupçonnait sa femme de le tromper avec un autre depuis un certain temps. Le dimanche de Pâques, au petit matin, il a administré plusieurs coups de poignard à cette dernière dont les cris ont attiré son petit frère qui a réussi à la soustraire de ses mains. Pensant que sa femme est morte, il s'est emparé d'un fusil de calibre 12 et s'est tiré une balle. Il a rendu l'âme sur le champ. La police a fait le constat. Après des soins intensifs, la dame est sortie de l’hôpital.
Un homme tente de se suicider
PLATEAU. Le 7 avril dernier, un homme a tenté de se donner la mort en plein Plateau quartier des affaires d'Abidjan. Les faits se sont déroulés aux environs de 12 heures à la cité Esculape en face de la Bceao. L'homme est monté sur un arbre et à hau-teur de 15 m, il s'est jeté dans le vide pour atterrir brutalement au sol. Il s'en est sorti avec un traumatisme au niveau du tibia. Il a été conduit au Chu de Treichville par les sapeurs-pompiers militaires. L'on se pose encore des questions sur le motif de sa tentative de suicide.
Deux enfants périssent dans la lagune
GRAND-BASSAM. Les faits se sont passés à Mondoukou dans le département de Grand-Bassam, le dimanche de Pâques. Deux enfants de la même famille âgés respectivement de 9 et 19 ans ont fait un accident dans la lagune. Ils étaient à bord d'un jet-ski. Ils ont été retrouvés noyés dans la lagune. L'un a voulu porter secours à l'autre. Mais le puissant courant de l'eau les a emportés.
La tornade fait de nombreux dégâts
NASSIAN. Dans la nuit du 5 avril, une tornade s'est abattue sur Saboukpa, un village du département de Nassian. On dénombre de nombreux dégâts matériels. Plusieurs toits ont volé en éclats. Celui de l'école du village n'a pas pu résister à la tor-nade. Des bâtiments se sont également écroulés au passage de la tornade. Au total une trentaine de sinistrés sans abri. Heu-reusement l'on ne déplore aucune perte en vie humaine.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°586 du 12 au 18 avril 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents