ALLO POLICE N°591 - du 17 au 23 mai 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°591 - du 17 au 23 mai 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 mai 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
Par Koné Sibirinan Ces propos qui fragilisent la paix on observation estpeut-être un peu sévère, mais il est implaca-ble. Sous le prisme du dernier dé-jloeufeenut.Mrtaiececommr»a-psnlàccaehc-caehaevclapaix.Enmaupintnal«Leatmrchouet veloppement de l’actualité, je peux affirmer que les Ivoiriens pellent. En effet, après les deux tours de la présidentielle de 2010, le camp Ouattara et le camp Gbagbo ré-clamaient chacun la victoire. Pendant ces mo-ments de braises, la communauté internationale dénombre plus de 3000 morts. Le camp Ouattara qui finit par s’installer au pouvoir accuse le pré-sident Gbagbo, le ministre Blé Goudé ainsi que des militaires proches d’eux d’être responsables des massacres. Déportés à la Cour Pénale Internationale (Cpi) pour crimes de guerre, crime contre l’humanité, ils sont libérés au bout de 10 ans de procédure judiciaire gérée de bout en bout par la procureure d’origine gambienne Fatou Bensouda. Victoire dans le camp Gbagbo et frustration dans le camp Ouattara. Dans le pays, la tension monte. Des at-taques des positions de l’armée ivoirienne sont enregistrées au nord et au sud. Assaillants et ter-roristes ne donnent pas de répit au gouverne-ment. Pour tenir le coup, le ministère de la Défense et celui de la Sécurité savent qu’il faut une entente entre ivoiriens. Cela passe par une réconciliation vraie. C’est dans cette logique que le gouverne-ment va libérer la majorité des détenus liés aux manifestations politiques passées. Les exilés sont encouragés à rentrer sans être inquiétés une fois de retour. Bref, des gestes censés ramener la paix dans le pays. Mais depuis que les exilés sont rentrés et les dé-tenus libérés, on est bien loin du compte. Les ré-seaux sociaux sont en ébullition au moment où les préparatifs pour retour du président Gbagbo battent leur plein. Pour certains, le retour de l’ex-président doit marquer le début du « match retour » de la violence de la présidentielle de 2010. Au-trement dit, son retour doit signifier la reprise des hostilités. Et pour faire passer le message, ils distillent le venin de la haine dans leurs propos sur la toile. On a l’impression qu’ils ont déjà jeté aux ou-bliettes les douloureuses crises qui ont émaillé notre pays. Voici quelques statistiques du baro-mètre de police sur ce qui se dit sur les réseaux sociaux. « Après deux semaines consécutives de baisse, la haine regagne du terrain sur les réseaux sociaux ivoiriens. 150 discours de haine ont été relevés sur 141 profils, groupes et pages Facebook, du 29 avril au 5 mai 2021. Une situation encouragée en partie par l’abondante actualité, dominée par la poli-tique. Les pages et les groupes sont les principaux espaces où les discours de haine sont trouvés », peut-on lire sur Police secours. Avant de donner ce conseil aux internautes…« Veillons tous sur ce que nous disons ou faisons sur les réseaux so-ciaux, la paix en dépend ! Ne gardez pas l'infor-mation pour vous. Partagez, pour porter plus loin le message. » Par conséquent, tout leader politique qui souhaite le développement de ce pays, ne peut que prôner la paix et la réconciliation vraie. Car, depuis la disparition du père fondateur de la nation, chaque leader a sa part de responsabilité dans la déchirure du tissu social. Il est plus que temps que chacun reconnaisse ses péchés et pardonne aussi pour avancer. Voilà pourquoi, les propos in-cendiaires méritent d’être condamnés parce qu’ils fragilisent la paix. A bas donc les discours de haine !
a (stg) Marius Guel Une sélection de E ATIÈR M ENTRÉE EN
Deux véhicules partent en fumée
YOPOUGON. Un véhicule personnel et un taxi compteur stationnés dans un garage, situé à Yopougon Kouté, ont été ravagés par le feu. Les véhicules étaient inoccupés au moment du sinistre. Selon des témoins, l’incendie a été causé, mercredi 12 mai 2021, aux environs de 10h, par une panne d’électricité détectée sur le taxi compteur par un garagiste, avant de se propager sur le véhicule personnel. « Le feu s’est propagé très rapidement, on n’a même pu avoir l’oc-casion de circonscrire à temps cet incendie qui a ravagé les deux véhicules », a relaté un apprenti mécanicien.
Un présumé voleur de téléphone portable appréhendé
ADZOPÉ. Un présumé voleur de portable a été appréhendé jeudi 13 mai 2021 au quartier Habitat, par un groupe de jeunes puis remis à la police, a appris l’AIP. L’individu, accoutumé des faits, selon cer-tains témoignages, a profité de l’obscurité pour asséner un violent coup à une jeune fille revenant du puits avec son sceau d’eau sur la tête. Après la chute de la jeune fille, il lui arrache son téléphone portable et prend la fuite. Tandis que la victime criait “au voleur”, l’individu en faisait autant, feignant poursuivre le véritable coupa-ble. Malheureusement pour lui, un jeune qui avait suivi l’action de loin l’a intercepté. D’autres jeunes sont intervenus et ont permis de l’arrêter. Malgré le portable retrouvé en sa possession, l’individu nie les faits. Un policier, arrivé sur les lieux, a récupère le voleur présumé qui a été conduit au commissariat avec des témoins des faits pour nécessité d’enquête.
Une élève perd la vue en plein cours et la retrouve après
ISSIA. Sawadogo Sylvie, une élève en classe de terminale au lycée municipal d’Issia, qui avait perdu la vue en plein cours la semaine dernière voit à nouveau occasionnant une scène de joie très tôt lundi 10 mai 2021 dans l’établissement. Après une semaine de cau-chemar, la candidate au baccalauréat voit à nouveau depuis di-manche et sa présence en classe lundi a été accueillie avec une immense joie à l’administration tout comme dans les salles de classes ou les élèves célèbrent l’événement. Le 04 mai, en plein cours, elle a poussé un cri de détresse : “je ne vois plus, je suis de-venue aveugle”. Malgré les séances de prière initiées par sa famille, aucun résultat. Elle est conduite à l’hôpital d’Issia par la suite et évacuée sur Daloa, même constat. Les ophtalmologues exigent son transfert sur Abidjan. Les parents se lancent dans une course à la recherche de moyens financiers pour organiser le voyage dans les
jours qui allaient suivre. Subitement le 09 mai, un miracle s’est pro-duit et Sylvie a retrouvé la vue.
Une collision entre un véhicule et une moto fait des blessés
ADZOPE. Une collision entre un véhicule personnel et une moto a fait deux blessés graves mardi 11 mai 2021, à Adzopé. L’accident s’est produit aux environs de 23 h au quartier Habitat, tout juste en face de la direction du travail. Selon les témoignages, les deux en-gins se sont violemment percutés en cherchant à éviter l’un et l’au-tre. Le motocycle et son passager ont été grièvement blessés suite au choc. Le conducteur a eu les deux jambes fracturées, tandis que son passager a eu une grande ouverture au niveau du crâne. Quant à la moto, elle est irrécupérable. De nombreux accidents impliquant les motos sont fréquents dans la ville.
Deux jeunes tués dans un accident de motos
DABAKALA. Ils ont succombé à leurs blessures après leur évacuation à l’Hôpital général de Dabakala et au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Bouaké. Selon des témoins, l’accident s’est produit le lundi 10 mai 2021, aux environs de 18 h. Les accidents sont fréquents à Dabakala et de plus en plus des voix s’élèvent pour réclamer la construction de dos d’âne sur la voix traversant la ville.
PORTÉ DISPARU DEPUIS 3 MOIS
MINHIBO Yvan Laurens, élève à l’ENA vient d’être retrouvé !
Porté disparu depuis le 23 mars 2021, la famille du bril-lant élève de l’Ena avait le sommeil troublé depuis 3 mois. Son père, sa mère ainsi que son parrain avaient remué ciel et terre pour le re-trouver sans succès. Ils se sont rendus dans notre ré-daction pour publier un avis de disparition. Ce que nous avons fait le undi 10 mai dernier. Et Dieu merci, le lendemain, le miracle se produit. Minhibo Yvan Laurens est revenu seul à pied chez sa maman dans la commune de Cocody. Très émus, ses parents et son parrain remercient Dieu. Pour l’instant, très affai bli, Yvan est suivi par un médecin pour reprendre des forces. Nous y re-viendrons pour plus de détails ...
Quatre mortsdans un accident de la route
TABOU. Une violente collision entre un taxi en provenance du village de Ménéké pour Tabou et un car de transport en commun roulant dans le sens inverse a fait quatre morts, lundi 10 mai 2021, aux en-virons de 19 h. Les témoins ont expliqué que le car de transport, roulant à vive allure, a été déséquilibré par un nid de poule au ni-veau du village de Sekréké (commune de Tabou) et est allé percuter le taxi, au moment du croisement, le trimballant sur plusieurs mè-tres. Le choc fut si violent que les quatre occupants du taxi sont morts sur le coup. Aucun passager du car n’a été touché par cet ac-cident. Une enquête de police est en cours pour faire la lumière sur ce drame.
Un véhicule prend feu  de MINIGNAN. Le véhicule d’un ancien militaire des Forces armées Côte d’Ivoire (Faci) est parti en fumée, mardi 11 mai 2021, aux envi-rons de 19h, alors qu’il revenait d’Odienné avec son frère. Selon le Férédougou et Dian-militaire, c’est arrivé au niveau de la côte entre voiture. Mais avant deguela qu’un bruit sourd a retenti à l’avant de la énormes même de descendre pour voir de quoi il s’agissait, d’ i et son frère ont flammes avaient déjà pris le moteur. Impuissants, lu dû assister à la consumation totale du véhicule. Les deux sinistrés ont été ramenés en ville par un véhicule qui se rendait à Minignan. Aucun blessé n’a été enregistré.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°591 du 17 au 23 mai 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents