ALLO POLICE N°611 - du 4 au 10 octobre 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°611 - du 4 au 10 octobre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
PAR KONÉ SIBIRINAN Vers le vaccin obligatoire !
epuis le 11 mars 2020 à maintenant, la Côte d’Ivoire a enregistré plus de 60.000 cas et plus de 600 décès liés à la pandémie de Coronavirus. tombeDavec plus de 43 millions de cas pour plus de 700.000 Comparativement aux Usa, ces statistiques res-semblent à du jeu même s’il s’agit bel et bien de la vie humaine. Là-bas au pays de l’oncle Sam, c’est l’héca-décès.
Face aux ravages de cette maladie aux multiples variants, les gouvernements des pays touchés tentent de mettre leurs po-pulations à l’abri en proposant des systèmes de résilience. C’est ainsi qu’on est passé de mise en quarantaine, confine-ment, état d’urgence, gestes barrières, distanciation sociale, port du masque au passeport vaccinal en passant par le Pass sanitaire.
On se rappelle encore de la panique généralisée que cette grippe mortelle avait créée dans la population au tout début. Des magasins étaient vidés de leurs produits alimentaires. Même décor dans les pharmacies. On a connu la guerre des cache-nez et des gels mains vendus à des prix exorbitants.
Les moins nantis ont jeté leur dévolu sur les feuilles et écorces de Neem. Ces feuilles étaient préparées dans des casseroles, canaris ou marmites et le bain de vapeur était fait avec cette eau bouillante du médicament. Si scientifiquement, on crai-gnait plutôt que les reins des utilisateurs soient touchés, psy-chologiquement, les gens pensaient trouver un remède made in africa. Peu importe les mises en garde de l’OMS et des mé-decins. L’automédication battait son plein. Les fakenews aussi. Avec ces informations erronées et surtout la théorie du com-plot partagée à profusion, les actions de lutte du gouverne-ment s’en trouvaient aussitôt sabotées. Par exemple, le scandale de l’Injs, l’incendie des centres Covid de Yopougon et Koumassi brûlés, etc.
Le laxisme du gouvernement aidant, la théorie du complot prend forme. Et les Ivoiriens évitent de se rendre dans les cen-tres de dépistages pour se faire dépister et se traiter.
Alors qu’aucun remède fiable n’est trouvé contre ce fléau, les scientifiques du monde entier se lancent à la recherche d’un vaccin. Au moment où ils sont au laboratoire, les théoriciens du complot font croire que le vaccin qui sera trouvé viendra exterminer les Africains. Par conséquent, il faudrait le boycot-ter par tous les moyens. La suite, on la connaît.
Le premier vaccin AstraZeneca trouvé et importé chez nous est saboté. On préfère passer à mille lieues des lieux de vaccina-tion. Le gouvernement ne lâche pas l’affaire. Désormais, après la campagne de vaccination des agents de santé et agents des forces de défense et de sécurité, la vaccination se rapproche des populations. Désormais, dans chaque commune, vous avez des centres de vaccination. La mobilisation de la population n’est pas forte.
L’Etat change de stratégie et hausse le ton. Les agents des mi-nistères et services de l’Etat sont contraints de se faire vacci-ner ou produire un test PCR datant de moins de 72 heures. Petit à petit, cette obligation s’étend aux journalistes. Un com-muniqué de la présidence de la république, demande aux jour-nalistes et hommes des médias qu’à partir du lundi 4 octobre, il faut être vacciné avant de mettre le pied à la présidence. Une manière douce et ferme de dire aux journalistes de se faire vacciner.
Au canada, ce passeport vaccinal est imposé aux élèves et tout chercheur d’emploi. Là-bas, une loi demande aux employeurs d’exiger le vaccin avant toute embauche.
D’ici l’année prochaine, peut-être que cela sera appliqué chez nous. Autrement dit, cher ami, si tu es malin, va te faire vac-ciner maintenant ! Sinon, demain, tu vas courir avec ta famille pour chercher un vaccin dans Abidjan sans succès.
a (stg) ius Guel Mar Une sélection de E ATIÈR M EN RÉE ENT
Ahmed l’éléphant déporté dans la réserve de River Lodge
BOUAKÉ. Le cauchemar des habitants de la région du Ham-bol précisément de Dabakala vient de prendre fin. Ahmed, l'éléphant qui semait la panique en s’attaquant aux per-sonnes et à leurs biens vient d’être capturé et déporté ce samedi dans la réserve de River Lodge dans le département de Bouaké. On se rappelle que le ministère des Eaux et fo-rêts avait parlé d’une clôture électrique en construction. Maintenant c’est chose faite. Et l’éléphant peut y passer un séjour plus tranquille. Espérons le vraiment. Car avec Ahmed, on ne sait jamais.
Trois employés d’une entreprise tués dans un accident de la route
TIEBISSOU. Une collision entre un car de transport en com-mun et un véhicule personnel de type 4/4 a provoqué la mort de trois travailleurs d’une société, lundi 27 septembre 2021.Assemian Brou Roger, Kouadio Kouassi Kamagaté et Koné Zié Nicodème, tous à bord de la 4/4, ont péri sur le champ quand neuf passagers du car ont eu des blessures légères.
Le lycée moderne cambriolé
TABOU. Le Lycée moderne Barou Adjéhi Valentin de Tabou a été cambriolé dans la nuit du 28 au 29 septembre 2021 par des inconnus qui ont emporté des téléphones portables, l’ordinateur du proviseur et plusieurs objets. En effet, les cambrioleurs, après avoir escaladé la clôture pour échapper à la vigilance des gardiens, ont forcé la grille arrière du bloc administratif de l’établissement avant d’y pénétrer et de commettre leur forfait. Ils ont visité le bureau du proviseur et celui du censeur.
Un enfant abandonné en bordure de route
KANI. Un enfant âgé d’environ deux ans, malade et soigneu-sement enveloppé dans un pagne, a été retrouvé abandonné par ses parents en bordure de route, dans le village de Ta-bakoroni, situé à six kilomètres de Kani, région du Woro-dougou. Selon notre source, les parents du môme, un garçonnet, seraient venus de la ville de Vavoua (région du Haut-Sassandra) avec lui dans l’intention de rencontrer un guérisseur, en vue de conjurer le mauvais sort qui s’abat sur l’enfant depuis sa naissance.
Un présumé braqueur aux arrêts BONDOUKOU. La population de Bondoukou peut désormais dormir en toute quiétude. Le présumé auteur des nom-breuses attaques à main armée dont elles ont été victimes pendant longtemps, est dans les filets de la police criminelle de Bondoukou, à en croire la Direction générale de la police nationale.
Un paysan grièvement blessé après avoir percuté une charrette
KANI. Diomandé Adama, cultivateur résidant à Soba, village
situé à 12 km de Kani, a été grièvement blessé après avoir percuté violemment une charrette tractée par un âne. L’ac-cident est survenu le jeudi 23 septembre aux environs de 18h30 mn, à quelques encablures du village.Selon des in-formations de sources sécuritaires, c’est en rentrant du champ, sur sa moto, que le paysan va être surpris par l’in-trusion, sur la voie, de la charrette tractée par un âne.
Un motocycliste et son passager trouvent la mort dans un accident
TIASSALÉ-HERMANKONO. Vendredi 24 septembre 2021, la 7ème compagnie du Gspm a été alertée par une note faisant état d’un accident de circulation sur l’axe Tiassalé-Herema-kono. La note ajoutait que« sur les lieux, il s’agit d’un mo-tocycliste et son passager renversés par un car de transport. Accident suivi de feu ». En tout, l’accident aurait fait deux décès certains dont un calciné.
Une banque réhabilite une école
YAMOUSSOUKRO. Les élèves du groupe scolaire Sinzibo de Yamoussoukro pourront reprendre fièrement les cours grâce la Banque Atlantique, filiale du groupe BCP qui a financé la réhabilitation de l’école qui était tombé en ruine. Une au-baine pour la banque de montrer l’importance de l’école.
Les meilleurs entreprenants reçoivent des attestations
SAN-PEDRO. Le ministre de la promotion des PME, de l’Arti-sanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Anoblé, a procédé, jeudi dernier, à la remise des attesta-tions du statut d’entreprenant à 300 acteurs du secteur in-formel de San-Pedro.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°611 du 04 au 10 octobre 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents