ALLO POLICE N°613 - du 19 au 24 octobre 2021
24 pages
Français

ALLO POLICE N°613 - du 19 au 24 octobre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hebdomadaire de faits divers et de faits de société

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Exrait

EN TOUTE FRANCHISE
PAR KONÉ SIBIRINAN
Les maladies du téléphone portable
l'instar de tous les pays du monde, la Côte d'Ivoire ne veut pas se mettre en A marge des bienfaits de l'économie numérique. S'acheter un ordinateur portable hors de prix, avec un télé-phone Android et un peu de pass, et le tour est joué. On est au cœur du village planétaire et on peut rester au village et partager les mêmes informations que l'Américain ou le Français. Sans faire trop d'efforts, on peut recevoir de l'argent par mobile money de son téléphone depuis la ville. Or, avant il fallait envoyer une personne de la ville pour aller le faire au village. Bref, les bienfaits du téléphone portable ne sont plus à démontrer.
Raison pour quoi des millions d’Ivoiriens, jeunes comme adultes, utilisent le téléphone portable sans modération. Mais cette utilisation abusive n'est pas sans conséquences fâcheuses sur notre santé. Autre-ment dit, les smartphones restent des appareils po-tentiellement dangereux pour notre santé et notre comportement.
Un des effets qui a été démontré à plusieurs reprises est la conséquence néfaste de la lumière bleue des écrans sur le sommeil. Notre horloge biologique étant basée sur la lumière, l’exposition aux écrans le soir peut provoquer des insomnies ou des difficultés à l’endormissement. Selon le conseil d'un spécia-liste, pour vous assurer de bien dormir, éteignez les appareils électroniques environ une heure et demi avant d’aller vous coucher. Ensuite, il est bien de sa-voir qu’un usage excessif des téléphones portables et des écrans en général impacte le cristallin de l’œil et favorise la myopie.
La nocivité des ondes électromagnétiques due à l'utilisation des smartphones et plus particulière-ment leur éventuel lien avec les cancers du cerveau a été analysée par plusieurs équipes de chercheurs. La dernière étude en date est celle du National Toxi-cology Program, un programme de recherche amé-ricain. Dans les résultats publiés fin mai, les scientifiques expliquent avoir observé une augmen-tation importante des cancers du cerveau et du cœur chez le rat ayant été exposé de façon intense aux ondes de différentes puissances.
Par ailleurs, le cou n'est pas en reste. Ce problème concerne en particulier les adolescents. Rester courbé vers l’avant est très mauvais en période de pleine croissance et peut provoquer des douleurs cervicales associées à des tensions ou des contrac-tures au niveau de la nuque. Les médecins qui ont remarqué une hausse de ce problème lié à une mau-vaise posture l’ont baptisé "text-neck".
Les accros aux texto s’en doutent peut-être : le mou-vement des doigts sur le clavier du téléphone peut provoquer des tendinites, notamment au pouce. Tout comme dans le cas de la manette de jeu pour console, répéter toujours le même geste pendant des heures n’est pas bon pour nos doigts. Au-delà de ces pathologies que peut engendrer l'utilisation abusive des téléphones portables, il faut savoir aussi qu'elle influence le comportement des utilisateurs.
La fréquence des viols et autres agressions pour-raient expliquer cela. Avec le smartphone, la porno-graphie est à portée de l'utilisateur ou utilisatrice. Le propriétaire du smartphone est libre de visionner ce qu'il veut. Le sexe est devenu une banalité depuis l'avènement des smartphones. Chose qui pourrait créer une libido abondante chez les accros de ces vi-déos intimes. Du coup, certains adeptes de la por-nographie verraient toutes les femmes comme des proies faciles. Ce qui pourrait en partie expliquer les nombreux cas de viols malgré le code pénal qui s'est corsé.
n Sibirina Koné Une sélection de ATIÈRE RÉ EN M E ENT
Le magasin Chic Shop part en fumée
RIVIERA PALMERAIE. Ce samedi 16 octobre aux environs de 18h moins, un incendie s’est déclaré dans un bâtiment en construc-tion jouxtant le magasin Chic Shop. Ce bâtiment en construction sert malheureusement aussi de lieu de stockage de marchan-dises diverses. A cause du chantier, les systèmes de sécurité in-cendie de Chic shop auraient été désactivés. Les flammes se sont emparées alors du magasin. Quatre (04) engins des pompiers ont tenté d’éteindre le feu.
La brigade de gendarmerie dotée d’un véhicule
GBON. Dans le souci d’accroître la capacité opérationnelle de la gendarmerie de Gbon dans la région de la Bagoué, le Président de Région Siama Bamba a doté la Brigade de Gendarmerie de cette localité d'un véhicule de type 4×4. C’était en présence du Ministre de la Construction Bruno Nabagné Koné.
Les éléments de la brigade par la voix de leur porte-parole, le Lieutenant-Colonel Ouattara Tiornan ont salué et exprimé toute leur reconnaissance pour ce soutien. L’arrivée de ce véhicule est un véritable soulagement pour cette brigade dans la lutte contre l’insécurité.
Un accident fait plusieurs blessés
AXE-ZUENOULA-DALOA. Le samedi 16 octobre dernier, un grave accident de la circulation s’est produit à Zuenoula. Un minicar en partance pour Vavoua juste après le pont de Zue-noula, s’est renversé avec plusieurs passagers à bord. On signale plusieurs blessés. L’excès de vitesse serait à l’origine de cet ac-cident.
Un menuisier vole 1 500 000 F dans un magasin
BOUAKÉ. Pour sa reconversion, on peut dire qu’il a reçu. Mais s’il sait courir, le pauvre ne sait pas se cacher. En effet, un menuisier de 20 ans, a abandonné la la scie et le rabot pour se convertir
en voleur. Récemment, il s’est introduit dans un magasin à la gare routière de Bouaké pour dérober la somme de 1.500.000 francs. La victime a porté plainte contre lui. Les fins limiers se sont mis à la tâche. Dans la nuit du 15 au 16 octobre, la brigade de Répression du banditisme de Bouaké l’appréhende. Il ira réfléchir en taule de son acte.
100 blocs de cannabis saisis dans un véhicule
ABOISSO. Le 10 octobre dernier, après une course poursuite, les agents de la police des stupéfiants et des drogues d’Aboisso et les éléments du commis-sariat de police de Samo ont intercepté une cen-taine de blocs de cannabis dans un véhicule. Le conducteur a été inter-pellé.
Un véhicule ayant trimbalé un policier activement recherché
GRAND-BASSAM. « Urgence: Avis de recherche Véhicule ayant trimbalé un policier et pris la fuite en direction de Grand-Bassam par l’autoroute. Immatriculation: 100KF01 » C’est l’annonce faite par la police nationale le 10 octobre dernier.
L’intronisation d’un chef de village empêchée
BINGERVILLE. La tension était déjà palpable à Abatta Village dans la commune de Bingerville il y’a une semaine. Ce samedi 16 octobre, la police et la gendarmerie ont dû intervenir pour empêcher l’intronisation du chef Djomo Hyacinthe. La raison est que celui-ci voulait se faire introniser sans son arrêté de nomi-nation. Notons que dans ce village, l’administration reconnait le chef Gawa Abito Joseph. La tension est vive entre les partisans des deux chefs.
SOUPÇON DE DÉTOURNEMENT DE FONDS Le Dg de l’Oapi suspendu de ses fonctions
Le 14 octobre dernier, la présidente en exercice du Conseil d’Ad-ministration de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellec-tuelle (OAPI), Madame Alimatou Assouman, ministre de l’industrie et du Commerce du Bénin a signé une décision portant suspension du Dg de l’OAPI, l’Ivoirien Bohoussou Loukou. Le Dg a refusé de faire exécuter la décision d’auditer sa gestion en vue de clarifier les soupçons de mal gouvernance et malversations financières pesant sur lui.
Affaire à suivre…
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (07 49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (07 49 81 60 55) • Responsable commerciale :Aline Apoutri (07 07 60 99 53)• Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 21 56 47 20 / 21 21 36 03 54 •Fax :21 21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 21 20 37 18 60 / 21 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°613 du 19 au 24 octobre 2021
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents