32 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16550 - Mardi 18 Février 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 février 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 34 Mo

Extrait

Dialogue politique
La phase 2 s’est
Mardi 18 février 2020 / N° 16 550 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)achevée hier P. 2 Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Délivrance des nouvelles cartes nationales d’identité L’opération vise plus de P. 2 11 millions de demandeurs Passation de charge à la Haca Érosion côtière Sous les eaux, René Bourgoin : Reportage Lahou-Kpanda “ C’est un changement crie à l’aide PP.8 à 9 dans la continuitéP.16 Football américain L’Ivoirien qui P. 7 PHOTO : JOSÉPHINE KvOUADaIOut de l’or aux États-Unis
2
Politique
Dialogue politique La phase 2 s’est achevée hier
Mardi 18 février 2020
Le chefdu gouvernement a procédé hier à la clôture de la deuxième phase du dialogue politique, entamée en janvier.
e Premier ministre Ama-dou Gon Coulibaly s’est réjoui hier de la partici-etL de la société civile à la pation de tous les ac-teurs de la vie politique deuxième phase du dialogue politique entamée en janvier. « Cette phase 2 a été saluée par toutes les parties pre-nantes, aussi bien les partis et groupements politiques que les organisations de la société civile, dans leur di-versité »,s’est félicité le chef du gouvernement, au cours de la cérémonie de clôture qui a eu lieu à la Primature. Pour lui,« cette participation effective et active de tous les acteurs politiques et de la société civile augure de lendemains meilleurs pour la démocratie en Côte d’Ivoire ». Il a ajouté que cela montre la volonté des acteurs po-litiques« d’aller à des élec-tions apaisées ».C’est pourquoi,« au terme de plusieurs rencontres, certains en comité restreint, d’autres en plénière, que
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a procédé hier à la clôture du dialogue politique.
(PHOTO: BOSSON HONORÉ)
j’ai eu à présider, nous nous retrouvons aujourd’hui pour procéder à la clôture des
discussions que nous avons entamées le 6 janvier », a déclaré Gon Coulibaly.
Il s’est prononcé sur le bi-lan des négociations, au cours de cette autre phase
du dialogue politique entre le gouvernement les partis politiques et la société ci-vile.« Du rapport fait par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décen-tralisation, nous avons pu noter des points de conver-gence, des points d’accord, des poins de convergence possibles, des désaccords et des recommandations », a fait savoir le chef du gouver-nement. Au nombre des « points d’ac-cord possibles », il a cité la question du relèvement de la caution à la présidentielle, tout comme celle relative au parrainage, celle aussi de la baisse du taux de suffrage obtenu, en vue du rembour-sement de la caution. Le chef du gouvernement a cité aussi, comme point de convergence, le problème de la transhumance politique, au cours des élections. Par ailleurs, il a noté qu’il y a eu « des points de diver-gence et des recommanda-tions qui ont été faites, soit
à l’endroit de l’administration ou de la Commission élec-torale indépendante, pour rendre le processus plus ef-cace ». Dans tous les cas,« nous rendrons compte au Pré-sident de la République, Chef d’État. Et le gouver-nement, conformément aux dispositions en vigueur, avi-sera sur l’ensemble des dif-férents points », a conclu le chef du gouvernement, en remerciant les acteurs qui ont pris activement part à cette phase du dialogue po-litique. Pour rappel, sur instruction du Président Alassane Ouat-tara, la deuxième phase du dialogue politique a débuté le 6 janvier. Elle a porté essen-tiellement sur le code électo-ral. Il faut, par ailleurs, noter que la première phase de ces discussions s’est dérou-lée du 24 janvier au 26 juin 2019. Elle avait essentielle-ment porté sur la Cei.
MARCEL APPENA
Établissement des Cni 2020 Plus de 11 millions d’ Ivoiriens ciblés civile, dans leur diversitéet la société civile.« Dunistration ou de la Com-»,félicité le chef du s’est rapport fait par le ministremission électorale indé-gouvernement, au coursde l’Administration dupendante, pour rendre le de la cérémonie de clô-territoire et de la Décen-processus plus efcace ». ture qui a eu lieu à la Pri-tralisation, nous avonsDans tous les cas,« mature.nous rendrons comptepu noter des points de Pour lui,« cette participa- convergence, des points au Président de la Répu-tion effective et active ded’accord, des poins de blique, Chef d’État. Et le tous les acteurs politiques convergence possibles, gouvernement, confor-et de la société civile au- des désaccords et des mément aux dispositions gure de lendemains meil- recommandations », a faiten vigueur, avisera sur leurs pour la démocratiesavoir le chef du gouver-l’ensemble des différents en Côte d’Ivoire »nement.. Il a points », a conclu le chef ajouté que cela montre laAu nombre des « pointsdu gouvernement, en re-volonté des acteurs poli- d’accord possibles », ilmerciant les acteurs qui tiques« d’aller à des élec-ont pris activement part àa cité la question du re- tions apaisées ». C’estlèvement de la cautioncette phase du dialogue pourquoi,« au terme deà la présidentielle, toutpolitique. plusieurs rencontres, cer-comme celle relative auPour rappel, sur instruc-tains en comité restreint,parrainage, celle aussi de tion du Président Alas-d’autres en plénière, quela baisse du taux de suf- sane Ouattara, la deu-j’ai eu à présider, nousxième phase du dialoguefrage obtenu, en vue du nous retrouvons au-remboursement de la cau-politique a débuté le 6 jan-jourd’hui pour procéder àtion. Le chef du gouverne- vier. Elle a porté essentiel-la clôture des discussionsment a cité aussi, comme lement sur le code élec-que nous avons enta-point de convergence, le toral. Il faut, par ailleurs, mées le 6 janvier », a dé- problème de la transhu-noter que la première Les autorités ont posé pour la postérité après le lancement de la phase nationale de la déli-claré Gon Coulibaly. mance politique, au cours phase de ces discussions vrance de la Cni  Il s’est prononcé sur le des élections. s’est déroulée du 24 jan-bilan des négociations, Par ailleurs, il a noté qu’il y vier au 26 juin 2019. Elle e Premier ministre de la vie politique et desaluée par toutes les par-au cours de cette autre a eu « des points de diver- avait essentiellement por-Amadou Gon Couli-la société civile à la deu-ties prenantes, aussi bien phase du dialogue poli- gence et des recomman- té sur la Cei. baly s’est réjoui hier xième phase du dialogueles partis et groupements tique entre le gouverne- dations qui ont été faites, LISABELLE SOMIAN de la participationpolitique entamée en jan-politiques que les orga-ment les partis politiquessoit à l’endroit de l’admi-de tous les acteurs vier.« Cette phase 2 a été nisations de la société
Mardi 18 février 2020
Politique
Forum du Sénat sur les collectivités territoriales
3
Hamed Bakayoko :‘‘La dynamique nouvelle de la décentralisation vise à lutter contre la pauvreté’’
Représentant le Premier ministre, le ministre d’Etat, ministre de la Défense a insisté sur les dés en matière de décentralisation. a toute première édition La tenue de ce forum, a-t-il in- les efforts accomplis par les réexions du présent forum. du forum consacré aux diqué, donne l’occasion à ces communes et régions pour Il s’agit du renforcement des collectivités territoriales parlementaires de mieux pen- doter les localités en in- capacités du personnel en L de Côte d’Ivoire a ouvert ser la politique de décentrali- frastructures et équipements activité, de l’émergence d’un ses travaux le 17 février, sation an d’être une force de de proximité. secteur privé capable de sou-à la Fondation Félix Hou- proposition en soutien aux Sous la gouvernance du Pré- tenir les initiatives des collec-phouët-Boigny de Yamous- actions du gouvernement, sident Alassane Ouattara, tivités, de la mise en place soukro. Et ce, en présence du dans le cadre de l’améliora- cette politique se poursuit de nouveaux mécanismes ministre d’État, ministre de la tion des conditions de vie des avec d’importantes réformes nanciers à même de mieux Défense, Hamed Bakayoko, Ivoiriens, qu’ils soient en Côte introduites ou en cours, à répondre aux besoins des et du président du Sénat fran- d’Ivoire ou à l’extérieur. l’effet d’une mise en œuvre collectivités en matière d’in-çais, Gérard Larcher, invité Selon Hamed Bakayoko, le plus efcace et ampliée. Il frastructures et d’outils de du Sénat ivoirien. thème de ce premier forum agit entre autres du statut de production, du développe-Plusieurs autres membres permettra d’appréhender les l’élu local, la fonction publique ment de la scalité. du gouvernement, présents enjeux de la décentralisation, territoriale, la révision de la loi Le représentant du Premier en tant qu’élus locaux, parti- facteur par excellence d’un portant transfert des compé- ministre a tenu à rassurer cipent aux travaux de ce fo- développement participatif de tences de l’État aux collecti- les patrons des collectivités rum meublés par deux com- valorisation des potentialités vités, le réaménagement des sur la ferme volonté du gou-munications et sept panels. locales. modalités d’établissement vernement de poursuivre Au total, ce sont 397 préfets, Aux participants, il a rappelé du cadre organique des em- ses efforts, an de garantir le sénateurs, présidents de que la politique de décentra- plois ainsi que la réforme du bien-être des populations. Et conseils régionaux, maires lisation n’est pas nouvelle en régime nancier. « La dyna-ce, en faisant des régions de et gouverneurs qui prennent Côte d’Ivoire, d’autant que lemique nouvelle de la décen-grands pôles de production part à ces réexions centrées Président Houphouët-Boignytralisation vise à lutter contreet de croissance au service sur le thème «la représen-l’a initiée depuis 1980. Ellela pauvreté au niveau localde tout le pays. «Il n’y a pas tation des collectivités terri-a conduit à la mise en placede grands pays sans grandesà travers le renforcement de toriales face aux déîs de lade la démocratie participa-la démocratie, de la bonne régions», a-t-il afrmé, avant décentralisation ».tive, à travers des électionsgouvernance et le rapproche-de rendre hommage au pré-Pour le ministre d’État, mi- multipartisanes dans lesment entre les pouvoirs desident du Sénat français, Gé-nistre de la Défense, Hamed communes et plus tard dansdécisions et les communau-rard Larcher, pour ses appuis Ouattara, doit mener des des collectivités territoriales Bakayoko, qui a ouvert les les régions où de nombreuxtés à la basemultiformes et son partena- », a-t-il précisé réexions profondes sur la et de compétences dans di-travaux en sa qualité de re- cadres s’exercent à la gestion aux participants, avant d’atti- riat exemplaire avec le Sénat question de la décentralisa- vers domaines : politique, présentant du Premier mi- publique. rer leur attention sur les dés ivoirien. tion, avec des parlementaires administratif, économique, nistre, le Sénat, tel qu’envisa- Grâce à la décentralisation, qui attendent d’être relevés et dotés d’une grande expé- scientique, culturel, sportif et gé par le Président Alassane l’on peut, selon lui, souligner qui devront être au centre desN’DRI CÉLESTIN rience en matière de gestion social. Jeannot Ahoussou-Kouadio :Gérard Larcher(président du Sénat français): ‘‘Une politique de décentralisation réussie, ‘‘N’attendons pas de la décentralisation c’est le développement local assuré’’ qu’elle résolve tous nos problèmes’’ directeur du Fonds mondial nvité à partager sa riche des villes, et Thierry Cornillet, expérience dans la pratique ancien député au parlement du bicamérisme avec le européen, ainsi des faîtières I Sénat ivoirien et les repré-des collectivités, notamment sentants des collectivités l’Assemblée des régions territoriales de Côte d’Ivoire, et districts de Côte d’Ivoire le président du Sénat fran-(Ardci), l’Union des villes et çais en a proté pour rendre communes de Côte d’Ivoire un hommage bien mérité au (Uvicoci). De même que les Président Houphouët-Boigny, partenaires nanciers tels dont la signature gure dans que l’Agence française de la constitution de la Ve Répu-développement (Afd), Pnud, blique française, pour y avoir l’Usaid, l’Union européene ’initiateur de ce forum, tures et l’innovation et les été l’un des acteurs clés. (Ue), la Banque africaine de le président du Sénat partenariats. Ce sont autant Gérard Larcher a remis un développement (Bad). ivoirien, Jeannot Ahous- préoccupations qu’il entend fac-similé dudit document au «Les recommandations is-sou-Kouadio, a expliqué résoudre avec l’appui de son président du Sénat ivoirien, unLSénat français, Gérard Lar- e année d’exercice consa- Gérard Larcher a, en outre,pied l’Agenda de Yamous- sues des travaux de ce forum aux élus locaux qu’après partenaire clé, le président du Jeannot Ahoussou-Kouadio. vont permettre de mettre sur crée aux votes des lois, dans cher, dont la longue et riche salué la clairvoyance du Pré-soukro», soutient Jeannot le cadre de la navette par- expérience en bicamérisme sident Alassane Ouattara, en Ahoussou, qui n’a pas man-lementaire, le moment est a permis de porter le Sénat sa qualité de père du bicamé-qué de rendre un vibrant apparaît comme la voie sus- tion et décentralisation vont venu pour son institution et ivoirien sur les fonts baptis- risme de la Côte d’Ivoire. Car hommage à la délégation ceptible de donner plus d’au- de pair.‘’N’attendons pas de les sénateurs d’entamer l’une maux.Pour résoudre efca- selon lui, le bicamérisme n’est française et au président tonomie et de pouvoir auxla décentralisation qu’elle ré-des missions essentielles des cement cette problématique pas seulement une chambre, Gérard Larcher pour sa collectivités territoriales, danssolve tous nos problèmes, parlementaires. Celle d’assu- qui va meubler les échanges mais elle porte en elle une constante sollicitude. le respect plein et entier de lacomme sous l’effet d’une rer la prise en compte des jusqu’au 18 février, Ahoussou conception de la République Il n’a pas omis de dire merci cohérence de la nation et debaguette magique. Il n’existe intérêts des collectivités ter- Kouadio a également tenu et une vision de la société. A au président Alassane Ouat-la souveraineté de l’État.pas une seule manière de ritoriales. à réunir autour d’une même ce titre donc, le Sénat, a-t-il tara et au premier ministre Le président du Sénat fran-décentraliser et je ne suis pas Il s’agit de placer les collec- table les experts du minis- poursuivi, est le ciment de la Amadou Gon Coulibaly qui çais a également soulignéici pour faire part d’un modèle tivités au centre de la lutte tère de l’Administration du nation. ont tout mis en œuvre pour que l’État, à travers la dé-juxtaposable tel quel’’, a-t-il contre la pauvreté, de l’action territoire et de la Décentrali- Aux participants, Gérard Lar-l’organisation de ce forum. concentration, a canalisé et conseillé. pour la sécurité alimentaire et sation, des experts français, cher a fait savoir que pour accompagné la décentralisa-l’agriculture durable, la santé notamment Paul François un État unitaire comme la N’DRI CÉLESTIN tion. Selon lui, déconcentra-N. CÉLESTIN et le bien-être, les infrastruc- Yatta, Jean François Habeau, France, la décentralisation
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text