44 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16611 - Jeudi 30 avril 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
44 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 avril 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Extrait

Justice internationale La Côte d’Ivoire retire sa déclaration de compétence à la Cadhp Du jeudi 30 avril au dimanche 3 mai 2020 / N° 16 611 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)Prix: 300 Fcfa  Cedeao : 450 Fcfa  France: 1,70 € P. 4 PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Conseil des ministres26,5 millions de masques déjà disponibles e Un 2 lot de 20 millions attendu lundi. Comment se fera la distribution L’état d’urgence prorogé au 15 mai PP. 2 à 14 Les prix de certaines denrées alimentaires plafonnés Ce que fait l’Observatoire du service public PHOTO : SÉBASTIEN KOUASSI Les Ivoiriens retenus au Cameroun, au Sénégal, au Maroc et en Tunisie seront rapatriés Transports en commun /Non-respect des mesures barrières :Amadou Koné lance la phase de répression LuL’tatpepuicdounCtorneseliledecl’oEnrteonnteaàvliarjeuusnesse des pays membres Sud-Comoé :Duncan et Gon Coulibaly offrent des vivres aux musulmansP. 5
Nation 2 Du Jeudi 30 avril - au Dimanche 3 mai 2020 Lutte contre le Coronavirus 26,5 millions de masques de protection arrivés hier
Le Chef de l’Etat a présidé, hier, le douzième Conseil des ministres de l’année. La bataille contre le Covid-19 et la protection de la forêt étaient au centre de cette rencontre hebdomadaire. État de Côte d’Ivoiredéclenchement du plan demoins 30% d’état boisé de la a réceptionné, ce mer-riposte sanitaire lié à la pan-superficie concernée. credi, 26,5 millions dedémie de Covid-19.CetteLe Conseil a aussi adopté hiLer, à la salle des Pas perdusCameroun, au Sénégal, aution des forêts sacrées. Il masques de protection.opération concerne les natio-un autre décret qui définit C’est ce qu’a indiquénaux Ivoiriens se trouvant aules modalités de protec-de la Présidence, le ministreMaroc et en Tunisie, déten-vise, selon le ministre de la de la Communication et desteurs de titres de transportCommunication et des Mé-Médias, Sidi Touré, porte-pa-acquis avant la fermeturedias,‘’à protéger toutes ces role du gouvernement, lorsdes frontières et prêts à se forêts naturelles d’environ de son point presse qui sanc-soumettre aux mesures sani- 44 000 hectares, qui, par la tionne chaque Conseil destaires en vigueur dans notre force des us et coutumes, ministres.pays’’,‘’Au titre du minis- a indiqué Sidi Touré.demeurent relativement tère de la Santé et de l’hy-Il a aussi été question, hier,bien conservées des phé-giène publique, le Conseil ade préservation de la forêt.nomènes de déforestation. Il entendu un point sur la situa-Le Conseil a adopté un dé-interdit, à cet effet, dans les tion concernant l’arrivage decret fixant les conditions deforêts sacrées toute activité masque de protection dansdéboisement et de défri-de déboisement ou de défri-le cadre de la lutte contre lechement dans le domainechement que constituent le Covid-19. C’est ainsi que leforestier national. Il soumet,prélèvement illicite de bois, Conseil a été informé que de-en cohérence avec la po-les activités agricoles et mi-puis ce matin, 26,5 millionslitique de préservation, denières ainsi que les feux de de masques ont été reçus.réhabilitation et d’extensionbrousse. Nous restons attendre pourdes forêts, le déboisementIl soumet, en outre, à autori-le lundi 20 autres millionsou le défrichement à l’auto-sation préalable des commu-de masques. Après cela,risation préalable de l’admi-nautés rurales concernées, nous allons rentrer dans unnistration forestière en vueles activités de recherche Le gouvernement entend mettre tout en œuvre pour mettre fin à la crise sanitaire en Côte d’Ivoire. rythme soutenu de 2 millionsde préserver durablement lescientifique ainsi que le pré-(PHOTO:PRÉSIDENCE) de masques qui se feront depatrimoine national forestierlèvement et le ramassage de manière régulière’’,a indiqué résiduel. Toutefois, l’autori-fruits et de produits forestiers cours de consolidation avecnistres concernés à l’effet de au rapatriement des compa-le porte-parole du gouver- sation de déboisement ouligneux dans les forêts sa-la réalisation de nouveauxtriotes retenus à l’extérieurprendre les dispositions dili- nement. Il a fait savoir aussi de défrichement de forêt estcrées’’. sites de prélèvement et degentes en vue de procéder du pays consécutivement au que la production locale de assujettie au maintien d’auÉTIENNE ABOUA sites de soins. Ce dispositif masques se renforce avec devrait permettre de conte-de nouveaux acteurs privés Aka Aouélé réceptionne les masques nir la pandémie à Abidjan, qui s’engagent. La distribu-de relever significativement tion des masques démarre-le taux de guérison et de ra la semaine prochaine. Le rompre la chaîne de conta-gouvernement s’appuiera, mination. pour la circonstance, sur les Le porte-parole du gouver-maires. Dans son point, le nement a aussi informé de porte-parole du gouverne-ce que le Conseil a décidé ment a également indiqué du plafonnement des prix de que les primes destinées à certains produits de grande ceux qui sont en première consommation. Cette me-ligne dans la lutte contre la sure, a fait savoir le ministre pandémie ont commencé à Sidi Touré, ‘’vise à lutter être payées. Toujours dans contre les pratiques spécula-le cadre de la lutte contre le tives induites par la crise sa-Covid-19, il est prévu une ré-nitaire liée à la pandémie de union du Conseil national de Covid-19. Ainsi, après avis sécurité le 7 mai pour analy-favorable de la commission ser la situation. Le Conseil a de la concurrence, ce décret aussi entendu puis adopté fixe, pour une période de une communication relative trois mois, des prix plafonds à la mise en œuvre du plan Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a assisté au déchargement du matériel, en présence de ses collaborateurs de pour certaines denrées de de riposte sanitaire et du première nécessité à savoirla Nouvelle pharmacie de la santé publique.(PHOTOS:SÉBASTIEN KOUASSI) plan de riposte économique, le riz, le sucre, l’huile de social et humanitaire. e Premier ministre, de 26,5 millions, le stock est arrivages réguliers jusqu’à ce l’État Alassane Ouattara et le table, la tomate concentrée Compte tenu du nombre Amadou Gon Coulibaly, estimé à 5,035 milliards de qu’elle atteigne « la première Premier ministre Amadou Gon et la viande. Toutefois, les croissant de personnes l’a annoncé à diverses FCfa, à raison de 190 FCfa partie de la commande qui Coulibaly pour la confiance commerçants sont autorisés, contaminées par le Covid-19, L occasions : le gouver- par masque. est estimée à 131 millions de placée en la Npsp-ci pour la conformément au principe de le gouvernement a décidé nement devait recevoir, Cet important lot remis en masques ». réception et le stockage de la libre concurrence, de pra-de maintenir et de renforcer en vue de limiter la propaga- présence de plusieurs respon- Le ministre de la Santé a saisi ces masques. Il a rassuré tiquer des prix en deçà des le dispositif opérationnel de tion du coronavirus, un stock sables des structures sani- l’occasion pour informer l’opi- les populations et le gouver-prix maxima fixés’’. prévention et de prise en de 138 millions de masques taires dont le gestionnaire du nion nationale et internatio- nement que sur la base des La rencontre d’hier a per-charge des malades prévu pour protéger les popula- stock, c’est-à-dire le directeur nale que la Côte d’Ivoire est orientations et conformément mis aussi au gouvernement au Plan de riposte. Ainsi, tions. Cet engagement se général de la Nouvelle phar-« gérée avec beaucoup deaux dispositions qui seront de décider du rapatriement l’état d’urgence instauré de-concrétise progressivement macie de la santé publiquesérieux. Et que lorsque le Pré-prises par les autorités du de certains Ivoiriens. ‘’Le puis le 23 mars est maintenu depuis hier, avec la réception (Npsp), n’est que le débutsident de la République faitpays, la distribution des pro-Conseil a adopté une com-et prorogé jusqu’au 15 mai. par le ministre de la Santé d’une série.« Après ce lot, une promesse, il la réalise ». duits et des masques se fera munication relative au ra-De même que les mesures et de l’Hygiène publique, lenous recevrons dans la se-en toute sérénité. Il n’a pasPour le Professeur Ange patriement des Ivoiriens barrières induites. La stra-Dr Eugène Aka Aouélé , surmaine du 4 au 9 mai un autremanqué de saluer égalementDésiré Yapi, Directeur de la retenus à l’extérieur, suite à tégie d’isolement du Grand le tarmac de l’aéroport Félixlot de 20 millions de masquela Chine, en ces temps deNpsp-ci, c’est une commande la fermeture des frontières Abidjan, de détection pré-Houphouët-Boigny, d’une pre-»,informe Dr Aka Aouélé. Qui crise sanitaire mondiale, doncimportante en termes de consécutive au Covid-19. coce des malades avec des mière partie de ce stock de précise qu’il en sera ainsi à budget pour le bien-être des de rareté de ce produit, qui a Le Conseil a instruit le mi-tests ciblés systématiques masques en provenance de partir de cette date parce que populations ivoiriennes. Il a pu fournir les masques. nistre des Affaires étran-sur la population à risque et Chine. D’une quantité totale la Côte d’Ivoire recevra des à juste-titre salué le Chef de HERVE ADOU gères et l’ensemble des mi-le suivi des contacts est en
Jeudi 30 avril 2020
Nation
3
L’état d’urgence prorogé jusqu’au 15 mai Le mercredi 29 avril 2020, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10h00 à 13h15, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Ex-cellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat. L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants : A/-Mesures Générales Projets de décrets B/-Mesures Individuelles C/-Communications D/-Divers
A/– MESURES GENERALES
PROJETS DE DECRETS Au titre du Ministère d’Etat, Ministère de la Défense, en liaison avec le Ministère de la Sécurité et de la Pro-tection Civile, le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentra-lisation, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et le Ministère des Transports; Le Conseil a adopté un décret portant prorogation de l’état d’urgence. Ce décret, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de riposte à la crise sanitaire liée à la pan-démie de Covid-19, proroge l’état d’urgence déclaré le 23
Le gouvernement maintient l’alerte pour maîtriser le plus rapidement possible la pandémie.(PHOTOS:DR)
mars 2020 sur l’ensemble du territoire national, pour une nouvelle période allant du 1er au 15 mai 2020.
Des mesures ont été prises pour préserver les forêts sacrées.
Au titre du Ministère des Eaux et Forêts, en liaison avec le Ministère de l’Agriculture et du
Développement Rural, le Ministère des Mines et de la Géologie et le Ministère de l’Environnement et du
Développement Durable; Le Conseil a adopté un décret fixant les conditions de déboi-sement et de défrichement dans le domaine forestier na-tional. Ce décret soumet, en co-hérence avec la politique de préservation, de réhabi-litation et d’extension des forêts, le déboisement ou le défrichement à l’autorisation préalable de l’administration forestière, en vue de préser-ver durablement le patrimoine national forestier résiduel. Toutefois, l’autorisation de déboisement ou de défriche-ment de forêt est assujettie au maintien d’au moins 30% d’état boisé de la superficie concernée.
Au titre du Ministère des Eaux et Forêts, en liaison avec le Ministère de l’Ad-ministration du Territoire et de la Décentralisation et le Ministère de la Culture et de la Francophonie; Le Conseil a adopté un décret définissant les modalités de protection des forêts sacrées. Ce décret vise à protéger toutes ces forêts naturelles d’environ 44 000 hectares, qui par la force des us et coutumes demeurent rela-tivement bien préservées, des phénomènes de défo-restation. A cet effet, il interdit dans les forêts sacrées, toute activité de déboisement ou de défrichement que consti-tuent le prélèvement illicite de
bois, les activités agricoles et minières, ainsi que les feux de brousse. En outre, il sou-met à autorisation préalable des communautés rurales concernées, les activités de recherche scientifique, ainsi que le prélèvement et le ra-massage de fruits et de pro-duits forestiers ligneux dans les forêts sacrées.
Au titre du Ministère des Eaux et Forêts, en liaison avec le Ministère de l’Agri-culture et du Développe-ment Rural et le Ministère de la Construction, du Lo-gement et de l’Urbanisme; Le Conseil a adopté un décret définissant les limites de la fo-rêt classée d’Anguededou. Ce décret distrait de l’emprise de cette forêt classée, les sites concernés par des pro-jets de haute portée socioé-conomique. Il porte la nouvelle superficie de la forêt classée d’Angue-dedou à 8 501 hectares et 49 ares. Au titre du Ministère du Commerce et de l’Indus-trie, en liaison avec le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques; Le Conseil a adopté un dé-cret portant plafonnement des prix de certains produits
SUITE PAGE 4
4 SUITE DE LA PAGE 3
de grande consommation. Cette mesure vise à lutter contre les pratiques spécula-tives nées du fait de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Ainsi, après avis favorable de la Commission de la Concurrence, ce décret fixe, pour une période de trois mois, des prix plafonds pour certaines denrées de pre-mière nécessité, à savoir le riz, le sucre, l’huile de table, la tomate concentrée et la viande. Toutefois, les commerçants sont autorisés, conformément au principe de la libre concur-rence, à pratiquer des prix en deçà des prix maxima fixés.
B/– MESURES INDIVIDUELLES
Au titre du Ministère des Transports ; Le Conseil a adopté un dé-cret portant nomination de Monsieur Abel GBAKAYO-KO DJORE en qualité de Représentant du Président de la République au Conseil d’Administration de la Société d’Exploitation et de Dévelop-pement Aéroportuaire, Aéro-nautique et Météorologique (SODEXAM) en remplace-ment de Monsieur Martin KOHEMUN GBANDA.
Au titre du Ministère des Affaires Etrangères; Le Conseil a donné son ac-cord en vue de la nomination de Monsieur Ali Yousef Obaid Jasem Alnuaimi, en qualité d’Ambassadeur Extraordi-naire et Plénipotentiaire de l’Etat des Emirats Arabes Unis près la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Abidjan.
C/– COMMUNICATIONS Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère des Transports, le Minis-tère de l’Economie et des
Nation
Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement.
Finances, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et le Ministère au-près du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat; Le Conseil a adopté une communication relative au rapatriement des Ivoiriens retenus à l’extérieur, suite à la fermeture des frontières consécutive au COVID-19. Le Conseil a instruit le Mi-nistre des Affaires Etrangères et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions diligentes en vue de procéder au rapa-triement des compatriotes retenus à l’extérieur du pays consécutivement au déclen-chement du plan de riposte sanitaire lié à la pandémie de Covid-19.Cette opération concerne les nationaux Ivoi-riens se trouvant au Came-roun, au Sénégal, au Maroc et en Tunisie, détenteurs de titres de transport acquis avant la fermeture des fron-tières et prêts à se soumettre aux mesures sanitaires en vi-gueur dans notre pays.
Au titre du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Mi-nistère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; Le Conseil a adopté une communication relative à la mise en œuvre du plan de ri-poste sanitaire et du plan de riposte économique, sociale et humanitaire. Compte tenu du nombre croissant de personnes contaminées par le corona-virus 2019, le Conseil a déci-dé de maintenir et de renfor-cer le dispositif opérationnel de prévention et de prise en charge des malades prévu au Plan de riposte. Ainsi, l’état d’urgence instauré depuis le 23 mars 2020 est maintenu et prorogé de même que les mesures barrières induites. La stratégie d’isolement du Grand Abidjan, de détection précoce des malades, à tra-vers des tests systématiques ciblés sur la population à risque et le suivi des contacts,
COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT
Le Gouvernement ivoi-rien a décidé, le mardi 28 avril 2020, de retirer la déclaration de com-pétence prévue au pro-tocole relatif à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, qu’il a émise le 19 juin 2013, en ap-plication de l’article 34 alinéa 6 dudit protocole. Cette décision est prise sans préjudice de l’en-gagement du ~ Gouver-nement à demeurer par-tie à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples ainsi qu’à son Protocole addi-tionnel relatif -à la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples. Elle fait suite aux graves et intolérables agisse-
ments que la Cour Afri-caine des droits de l’homme et des peuples s’est autorisés, dans ses ac-tions, et qui non seulement portent atteinte à la sou-veraineté de l’Etat de Côte d’Ivoire, à l’autorité et au fonctionnement de la justice, mais sont .•• également de nature à entrainer une grave per-turbation de l’ordre juri-dique interne des Etats et à saper les bases de l’Etat de droit, par l’ins-tauration d’une véritable insécurité juridique. Le Gouvernement rap-pelle que le Protocole portant création de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et
des Peuples, adopté le 10 juin 1998, a été rati-fié, à ce jour, par trente (30) États sur les cin-quante-cinq (55) que compte l’Union Afri-caine. Sur les dix (10) Etats qui ont fait une déclaration en vertu de l’article 34 alinéa 6 dudit Protocole, depuis son entrée en vigueur, trois (03) ont déjà procédé au retrait de leur décla-ration.
FAIT À ABIDJAN, LE MER-
CREDI 29 AVRIL 2020
SIDI TIÉMOKO TOUREMINISTRE DE LA COMMU-NICATION ET DES MÉDIAS, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
est en cours de consolidation avec la réalisation de nou-veaux sites de prélèvement et de sites de soins. Ce dispositif devrait permettre de contenir la pandémie à Abidjan, de relever significati-vement le taux de guérison et de rompre la chaîne de conta-mination.
Au titre du Ministère des Mines et de la Géologie; Le Conseil a adopté une communication relative au bi-lan 2019 et aux perspectives 2020 du secteur minier (hors produits pétroliers et gaziers). Au cours de l’année 2019, 17 permis de recherche mi-nière ont été attribués et 27 permis de recherche, arri-vés à terme, ont été retirés du cadastre minier, portant à 168, le nombre de permis actifs au 31 décembre 2019, contre 178 en 2018. La pro-duction industrielle de l’or, objet de 86,90% des permis de recherche attribués, est de 32,478 tonnes et celle de la petite mine de 90,657 kilo-grammes, soit une production globale de 32,568 tonnes en 2019, contre 24,488 tonnes en 2018, soit une hausse
Du Jeudi 30 avril - au Dimanche 3 mai 2020
de 33%. Cette hausse de la production d’or est due à l’accroissement de la capa-cité de production du com-plexe minier Ity-Daapleu, au renforcement des mesures de contrôle des exploitations minières, ainsi qu’à la répres-sion de l’orpaillage illicite. La production de métaux de base issue de quatre (04) mines de manganèse et de la mine de nickel latéritique de Biankouma-Touba s’élève à 1,2 million de tonnes pour le manganèse, contre 797 911 tonnes en 2018, soit une hausse de 48,11% et pour le nickel à 660 144 tonnes en 2019, contre 889 585 tonnes en 2018, soit une baisse de 25,79%. Relativement à l’exploitation de substances de carrière, le volume de matériaux concas-sés produit au cours de l’an-née 2019 s’élève à 10 mil-lions de tonnes et à 2 millions de mètres cube de matériaux meubles pour 13 autorisa-tions en cours de validité. Ainsi, au 31 décembre 2019, les sociétés d’exploitation du secteur minier ont généré un chiffre d’affaires de 761,995 milliards de francs CFA contre
582,298 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 30,86% pour 136,346 mil-liards de francs CFA d’inves-tissements et 13 993 emplois directs créés. Les recettes fiscales induites s’établissent à 94,562 milliards de francs CFA contre 65,841 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 43,62%, à fin 2019. Pour l’année 2020, les prévi-sions annoncent la poursuite de la tendance haussière de la production minière avec le développement du secteur de la petite mine et l’entrée en production de la mine de bau-xite de Bénéné dans le dépar-tement de Bongouanou.
D- DIVERS Le Conseil a été informé de la tenue du prochain Conseil National de Sécurité le jeudi 07 mai 2020.
Fait à Abidjan, le 29 avril 2020
SIDI TIÉMOKO TOURE Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement porteparolat@communication.gouv.ci
Cour africaine des droits de l’homme et des peuples La Côte d’Ivoire retire la déclaration de compétence de la Cadhp e gouvernement a déci-dé, hier, de retirer la dé-claration de compétence L de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp). L’in-formation a été donnée par le porte-parole du gouverne-ment, Sidi Touré, ministre de la Communication et des Mé-dias, dans un communiqué. ‘’Le gouvernement ivoirien a décidé, le mardi 28 avril 2020, de retirer la déclaration de compétence prévue au pro-tocole relatif à la Charte afri-caine des droits de l’homme et des peuples qu’il a émise le 19 juin 2013, en application de l’article 34 alinéa 6 dudit protocole’’, a-t-il indiqué. Cette décision, a-t-il dit, estAlly Coulibaly et Aimée Zebeyoux ont fait des précisions. prise ‘’sans préjudice de saper les bases de l’État de que compte l’Union africaine. l’engagement du gouverne-droit par l’instauration d’une Sur les 10 États qui ont fait ment à demeurer partie à la véritable insécurité juridique.’’une déclaration en vertu de Charte africaine des droits Selon le ministre de l’Intégra-l’article alinéa 6 dudit proto-de l’homme et des peuples tion africaine et des Ivoirienscole, trois ont déjà procédé ainsi qu’à son protocole ad-de l’extérieur, ministre par inretrait de leur déclaration.- au ditionnel relatif à la Cour afri-térim des Affaires étrangères, Ce sont le Bénin, le Rwanda caine des droits de l’homme Ally Coulibaly et la secrétaireet la Tanzanie. et des peuples’’. A en croire d’État chargée des Droits deDans un arrêt rendu le 22 avril, le porte-parole du gouverne-l’homme, Aimée Zebeyoux, la Cadhp avait ordonné au ment, cette décision ‘’fait suite personnes-ressources quigouvernement, alors qu’une aux graves et intolérables ont assisté le porte-parole audience contre Guillaume agissements que la Cour afri-du gouvernement sur ceSoro avait été programmée, caine des droits de l’homme dossier, dorénavant, plus au-de surseoir au mandat d’arrêt et des peuples s’est autorisés cun citoyen ou organisationlancé à son encontre, après dans ses actions et qui non quelconque ne peut saisir la une requête introduite par le seulement portent atteinte à Cour africaine des droits decamp de l’ancien président de la souveraineté de l’État de l’homme et des peuples. l’Assemblée nationale. Des Côte d’Ivoire, à l’autorité et Le protocole portant créationobservateurs avaient qualifié au fonctionnement de la jus-de la Cour africaine des droitsde ‘’dangereuse’’ cette immix-tice. Mais sont également de de l’homme a été adopté le tion de la Cadhp. La consé-nature à entraîner une grave 10 juin 1998. A ce jour, il a été quence est là. perturbation de l’ordre juri-ratifié par 30 États sur les 55 ÉTIENNE ABOUA dique interne des États et à
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text