40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16621 - Jeudi 14 mai 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 20 Mo

Extrait

Production de passeports
Snedai dématérialise
les procédures pour
soulager les usagers Jeudi 14 mai 2020 / N° 16 621 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESP. 16 Nominations Le Président Ouattara réaménage le gouvernement Albert Flindé Adama Diawara Roger Adom Qui sont les nouveaux ministres ? Conseil supérieur de la magistrature : Chantal Camara, présidente PP. 2 à 3 Présidentielle 2020 Sortie d’Abidjan : André Narcisse Méman, maire de Bin-Houyé : Le certiIcat de test négatif “ La réalité n’est plus nécessaire P. 6 politique du Civisme : Tonkpi est favorable Épiphane Bi Zoro annonce Lutte contre le coronavirusàMabPrP.i4à5la charte de l’Ivoirien nouveau P. 6
2
Politique
Jeudi 14 mai 2020
Gouvernement Ouattara réaménage l’équipe
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a procédé hier à la signature de plusieurs décrets portant composition du gouvernement. rois personnalités onttenu en 1985. Dès son re-fait leur entrée dans letour en Côte d’Ivoire, il fait gouvernement. Deux son entrée au ministère de T sont de nouveaux vi-l’Économie et des Finances sages. Hier, le Pré-comme chargé d’études à sident de la République,la direction de la planica-Alassane Ouattara, a pro-tion en 1986. Il passe très cédé à un réaménagement rapidement chef de service technique de l’équipe gou-de ce département. Il a gravivernementale. Deux nou-différents échelons. En 1988, veaux visages vont meubler il est affecté comme sous-di-notre quotidien. Il s’agit de recteur de la planication Roger Adom et de Adama sociale et culturelle au mi-Diawara. Le premier est le nistère du Plan. Il devient en-nouveau ministre de la Mo- suite secrétaire permanent dernisation de l’administra-du comité interministériel du tion et de l’Innovation duProgramme de valorisation service public. Si son nom des ressources humaines est peu connu des Ivoiriens,(Pvrh), poste qu’il occu-l’homme n’est pas un novice pera jusqu’en 1992, avant dans le domaine que le Chefd’être détaché auprès de la de l’État lui a coné depuisBanque mondiale comme hier, quand on connaît leschef du Projet d’appui à la missions du ministère de la gestion des ressources hu-Modernisation de l’adminis-maines (Pagrh), puis expert tration et de l’Innovation dunational chargé du transfert service public. des compétences du même Ce département ministérielEnprojet, de 1993 à 1997. participe, entre autres, à la1998, il revient au minis-mise en œuvre de la poli-tère de l’Économie et des tique d’informatisation de Finances en tant qu’expert Ally Coulibaly ministre des Affaires étrangères.ministreRaymonde Goudou-Cofïe l’administration, à la promo-national auprès du cabinet, de la Culture et de la Francophonie tion de la transparence dans chargé notamment du suivi la gestion publique; ce qui des politiques sociales et de L’autre visage inconnu duPrésident de la République.cherche (Ufr) de science des Albert Flindé, c’est un retour entre dans les cordes de cel’éligibilité de la Côte d’Ivoire grand public, c’est celui Il avait en charge l’Éduca-structures de la matière et dedans l’équipe gouvernemen-technocrate chevronné. Ro- au Ppte. Puis il est nommé d’Adama Diawara. Ce tra-tion, la Formation et la Re- technologie. Il remplace à cetale. En 2011, il y était en ger Adom est un spécialiste coordonnateur des réformes vailleur de l’ombre vient cherche scientique, avantministère Albert Toikeussequalité de ministre de l’En-du management des entre-du ministère de l’Économie d’être propulsé au-devant dede passer à la Primature où Mabri. seignement technique et de prises, notamment dans le et des Finances, chargé, en la scène. Il occupe, depuis il était le conseiller chargé de La troisième personnalité, la Formation professionnelle. domaine des télécoms et des particulier, de la conception hier, le portefeuille de l’En- l’Enseignement supérieur. qui n’est pas un nouveauAlbert Flindé est titulaire nouvelles technologies. Il a du lancement et du suivi du seignement supérieur et de Le milieu, il le connaît biend’un doctorat de 3e cyclevisage, c’est Albert Flindé. Il été nommé récemment auSystème intégré de gestion la Recherche scientique. puisqu’il en est lui-mêmeest le nouveau ministre de de la faculté des sciences poste de directeur général dudes nances publiques (Sig-Lui aussi n’est pas un bleu. Ilissu. Il a fait ses classes àéconomiques de l’universi-l’Intégration africaine et des Groupe Vivendi Africa Côtep). a d’abord été le conseiller du l’Unité de formation et de re- Ivoiriens de l’extérieur. Pourté de Paris X Nanterre ob-d’Ivoire, liale du Groupe En 2002, il revient au Pro-Vivendi Africa, lui-même -gramme de valorisation des liale du groupe Vivendi, dé- ressources humaines dans dié au développement desa seconde phase (Pvrh2), l’accès internet à haut débit.cette fois comme secrétaire Il connaît bien les questionspermanent. Poste qu’il oc-liées aux Technologies decupera jusqu’en 2006. Il est l’information de la communi-ensuite nommé directeur de cation qui cadre avec la vo-cabinet au ministère de l’In-lonté du Président Ouattara tégration et de la Coopéra-de présenter une administra-tion (2006-2007), puis direc-tion moderne aux usagers. teur de cabinet au ministère Roger Adom fut directeur des Transports où il est resté général adjoint d’Orange jusqu’au 4 mars 2010. Avant Côte d’Ivoire. Il a rejoint, par d’être promu ministre de ce la suite, la Banque africaine département. Il connaît donc de développement (Bad) oùle fonctionnement de l’admi-il était le directeur des tech- nistration ivoirienne. nologies de l’information. On Le réaménagement d’hier ne saurait citer toutes les a vu deux ministres chan-fonctions que cet éminentger de portefeuille. Il s’agit homme a occupées. Pourd’Ally Coulibaly et de Ray-faire court, c’est un mana- monde Goudou-Cofe. Il ger et un n connaisseur defaut noter, concernant ces l’informatisation qui prend deux ministres, qu’ils oc-la tête du ministère de lacupent aujourd’hui des por-Modernisation de l’adminis-tefeuilles dont ils ont eu à tration et de l’Innovation du assurer l’intérim. Ally Couli-service public. Il saura don-baly est le nouveau ministre ner, comme partout où il est des Affaires étrangères. Il passé, un coup de fouet à la occupait auparavant le ma-stratégie de modernisationroquin de l’Intégration afri-Albert Flindé, ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur.Philippe Légré ministre chargé des Affaires maritimes. de l’administration ivoirienne.caine et des Ivoiriens de
Jeudi 14 mai 2020
Roger Adom, ministre de la Modernisation de l’administration et de l’Innovation du service public.
l’extérieur. Ce journaliste achevé a été, pendant les heures chaudes de la crise post-électorale, l’ambassa-deur de la Côte d’Ivoire en France. Il a su faire com-prendre la crise ivoirienne à la communauté internatio-nale. Il a participé, aux cô-tés du Président Ouattara, au repositionnement de la
Côte d’Ivoire sur la scène internationale. Sa conrma-tion au poste de ministre des Affaires étrangères est donc dans l’ordre normal des choses. Raymonde Gou-dou-Cofe est désormais ministre de la Culture et de la Francophonie. Elle a occu-pé plusieurs postes ministé-riels. Elle a été ministre de la
Politique
Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientiïque.
Femme, de la Famille et de l’Enfant. Elle a été aussi mi-nistre de la Santé et de l’Hy-giène publique, avant d’être ministre de la Modernisation de l’administration et de l’In-novation du service public. Partout où elle est passé, elle a su apporter sa touche personnelle. Méthodique et rigoureuse, elle sait allier et
manier fermeté et souplesse. Elle a obtenu son diplôme de docteur en pharmacie à l’uni-versité de Caen en France. Le Président Ouattara a aus-si élevé, hier, Philippe Légré au rang de ministre. Il n’est plus secrétaire d’État, mais ministre chargé des Affaires maritimes. ETIENNE ABOUA
Communiqué de la Présidence de la République Le Président de laà la signature d’un décret République, Son Excel-portant nomination de lence Monsieur AlassaneMadame Chantal OUATTARA, a procédé,Nanaba CAMARA,ce mercredi 13 mai 2020,Présidente de la Cour de à la signature de plu-Cassation, en qualité de sieursprésidente du Conseil Su-décrets de nomination.périeur de la Magistrature, pour une durée de trois Au titre du Gouverne-(03) ans. ment, sur proposition du Premier Ministre,Par ailleurs, sur proposi-Chef du Gouvernement,tion du Premier Ministre, le Président de la Répu-Chef du Gouvernement, le blique a signé un décretPrésident de la Répu-portant nomination deblique a signé un décret Membres du Gouverne-portant nomination de ment.Ministres, Gouverneurs de District Autonome. Ainsi sont nommés : -Ministre des AffairesAinsi sont nommés : Etrangères :- Ministre, Gouverneur du M. Ally COULIBALYDistrict Autonome d’Abi-djan : - Ministre de la Culture etM. Robert MAMBE de la Francophonie :BEUGRE Mme Raymonde- Ministre, Gouverneur du GOUDOU COFFIEDistrict Autonome de Ya-moussoukro - Ministre chargé des Af-M. Augustin Abdoulaye faires Maritimes :THIAM HOUPHOUËT. M. Philippe Dakpa - Ministre de l’Enseigne:- Public M. Roger ADOM. LEGREFAIT À ABIDJAN, ment Supérieur et de la LE 13 MAI 2020 Recherche Scientique :Au titre du Conseil Su-- Ministre de l’IntégrationLE MINISTRE, SECRÉTAIRE M. Adama DIAWARApérieur de la Magistra-Africaine et des IvoiriensGÉNÉRAL DE LA PRÉSIDENCE ture, et conformément à de l’Extérieur :DE LA RÉPUBLIQUE : - Ministre de la Modernisa-l’article 145 de la Consti-M. Albert FLINDE tion de l’Administration ettution,le Président de PATRICK ACHI de l’Innovation du Service la République a procédé
3
Conseil supérieur de la magistrature
Chantal Nanaba Camara nommée présidente
e président du Conseil supérieur de la magistra-ture est connu. Il s’agit de Chantal Nanaba deLCour de cassation. La la Camara, présidente décision a été prise par le Président de la République, Alassane Ouattara, qui a pro-cédé hier à sa nomination, conformément à l’article 145 de la Constitution. Celui-ci dispose que le Conseil supé-rieur de la magistrature est présidé par une personnalité nommée par le Président de la République parmi les hauts magistrats en fonction ou à la retraite. C’est la première nomination à cette haute fonction. Par le passé, le pré-sident de ce Conseil était le Président de la République
lui-même. Pour mieux pro-noncer la séparation des pou-voirs, il a été décidé, pendant l’élaboration de la nouvelle Constitution, de faire prési-der ce Conseil par quelqu’un d’autre que le Chef de l’État. Chantal Nanaba Camara de-vient ainsi la première pré-sidente de ce Conseil. Elle est magistrat hors hiérarchie Groupe A échelon unique, nommée. Elle a la réputation d’être une grande professionnelle, guidée par le désir ardent de faire respecter la loi. Elle est adepte d’une justice juste. C’est une femme de convic-tion et de devoir qui ne tran-sige pas avec les principes de droit. E. ABOUA
Communiqué justice
Depuis quelques jours, des articles de presse rappor-tant les propos de Monsieur Claude DASSE, Journa-liste, font état de ce que ce dernier aurait été séques-tré, violenté et menacé de mort par des gardes péni-tentiaires, alors qu’il s’était rendu à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans le cadre d’une enquête journalistique. Dès les premières publica-tions, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, a ins-truit le Procureur de la Ré-publique près le Tribunal de
Yopougon de diligenter une enquête, qui est en cours, en vue de faire la lumière sur cette affaire. En tout état de cause, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, tient à indiquer qu’une suite sera réservée aux conclusions de cette enquête.
FAIT À ABIDJAN, LE 13 MAI 2020 POUR LE GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE  ET DES DROITS DE L’HOMME ET PAR DÉLÉGATION, LE DIRECTEUR DE CABINET
4
Interview
Jeudi 14 mai 2020
Présidentielle d’octobre 2020 /André Narcisse Méman, maire de Bin-Houyé :
“ La réalité politique du Tonkpi est sérieusement défavorable à Mabri ”
Le premier magistrat de la commune de Bin-Houyé analyse les chances de succès dans le Tonkpi du Premier ministre Amadou
Gon Coulibaly, candidat du Rhdp au scrutin présidentiel d’octobre prochain et envoie un message au président de l’Udpci.
Depuis deux mois, la Côte d’Ivoire, comme tous les pays du monde, fait face à la pandémie du Covid-19. Comment votre commune Bin-Houyé a vécu l’état d’urgence et les autres mesures décrétées par le gouvernement ? Permettez, avant de ré-pondre à votre question, que je puisse vous remercier et, à travers vous le Directeur Gé-néral de votre Groupe, pour cette occasion que vous m’of-frez an de m’adresser à vos lecteurs. Comme vous l’indiquez à juste titre, notre pays, hélas, n’échappe pas à cette dif-cile situation à laquelle est confrontée l’humanité toute entière, je dirai, depuis n 2019. A ce propos, je suis heureux de constater avec nos compatriotes que pour y faire face, le Chef de l’État, Alassane Ouattara, et ses plus proches collaborateurs dont le Premier ministre Ama-dou Gon Coulibaly ont pris des décisions salutaires qui ont non seulement permis de contenir signicativement la propagation de cette maladie dans notre pays, mais éga-lement de limiter ses consé-quences sur la vie socioéco-nomique des Ivoiriens. Les populations de Bin-Houyé, grâce aux efforts déployés par les autorités préfectorales, communales et le corps médical, ont pris conscience du danger que représente le Covid-19. Elles respectent les consignes sa-nitaires et sécuritaires qu’elles jugent indispensables pour leur survie, même si pour cer-tains, les mesures de couvre feu ont réveillé de mauvais vieux souvenirs des crises sociopolitiques vécues il y a bientôt dix ans.
Qu’est-ce que le Maire de Bin-Houyé a fait particuliè-rement pour ses adminis-trés ? Dès l’annonce par les auto-rités au plus haut niveau de l’État, des mesures évoquées ci-haut, j’ai donné des ins-tructions à mes collaborateurs présents sur le terrain an de se rendre immédiatement disponibles auprès des auto-rités préfectorales, du corps médical ainsi que des forces de défense et de sécurité pour faire respecter lesdites mesures par nos populations.
J’ai également demandé au chef d’antenne de la radio
de Zouan-Hounien et ses col-laborateurs dans le cadre de
des mesures barrières et des consignes sécuritaires. Lors
C’est l’occasion pour moi de remercier toutes les bonnes volontés qui nous ont sou-tenus dans cette mission de sensibilisation et de solidarité vis-à-vis des populations. Je pense notamment au Géné-ral de corps d’armée, le mi-nistre Diomandé Vagondo, de la sécurité et de la protection civile et bien d’autres cadres de la région pour leur apport inestimable. Je ne puis pas-ser sous silence le soutien de votre journal qui a fait un large écho de toutes les ac-tions que j’ai pu mener jusque là dans ce cadre.
Comment pensez-vous que les populations gardent une avance dans la lutte contre le Covid-19 ? L’avènement de cette pandé-mie a inévitablement inué sur nos habitudes. Pis, cette maladie a un impact négatif certain sur les activités éco-nomiques des populations des zones rurales comme les nôtres. Cependant, pour ce qui m’a été donné de consta-ter, excepté des cas d’indisci-pline que je pourrais qualier de marginaux, les populations maintiennent le cap quant aux efforts à faire pour éviter la propagation de la maladie. A ce propos, le Maire d’une commune de l’intérieur que je suis se réjouis de la mesure prise par le Chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara,
Le Rhdp reste très actif dans le Tonkpi en dépit de cette
pandémie Covid-19 et nous prions que les choses se
normalisent afin que nous montrions notre capacité
réelle de mobilisation sur le terrain qui nous est acquis.
locale «La Voix du Cavally» de relayer fréquemment les informations de sensibilisa-tion en liaison avec toutes les autorités locales. Par la suite, j’ai moi-même séjourné pendant deux semaines dans ma commune pour soutenir toutes les initiatives conduites par le Préfet de Département
la sensibilisation des popula-tions : des rencontres avec le corps médical, les forces de défense et de sécurité, la chefferie coutumière, les guides religieux, les jeunes, etc., ainsi que plusieurs pas-sages à la radio local, m’ont permis d’alerter les uns et les autres sur le respect strict
des différentes rencontres, je n’ai pas manqué d’apporter la modeste contribution de mon équipe municipale à mes in-terlocuteurs tant en vivres et non vivres, qu’en soutien nancier, notamment au corps médical et aux forces de défense et de sécurité.
d’isoler le grand Abidjan du reste du pays. Cette mesure a permis de mettre à l’abri nos populations composées dans une grande proportion, de personnes vulnérables. Et la levée de certaines res-trictions dans cette partie du pays doit être surveillée avec la plus grande attention, et
les autorités municipales que nous sommes devons redou-bler de vigilance dans la sen-sibilisation.
Parlons politique, Mon-sieur le Maire. Comment se comporte le RHDP dans votre région ? Vous convenez avec moi que la vie politique ne peut être détachée de la vie tout court. Et comme je l’ai indi-qué tantôt, la pandémie du coronavirus n’est pas sans conséquence sur nos acti-vités, y compris les activités politiques. Quand on sait que les animateurs principaux de notre parti se trouvent con-nés dans le grand Abidjan,il va de soi que les activités connaissent un ralentisse-ment sur le terrain. Cepen-dant, je puis vous assurer que la situation que je décris n’a en rien altéré l’activisme des cadres, même connés dans le grand Abidjan. Ainsi, sous la direction du ministre Sidiki Konaté, Coor-donnateur régional du Tonkpi, soutenu en cela par le doyen SIKI Blon Blaise, les ministres Soumahoro Siguide et Albert Flindé, les aînés Kessé Fêh et Tompieu Zouo, les élus et cadre du RHDP sont à pied d’œuvre pour des actions d’envergure sur le terrain. Je dois vous rappeler d’ailleurs que nonobstant cette situa-tion particulière, ces élus et cadres RHDP ont été les premiers à se rendre sur le terrain du 1er au 5 avril 2020 pour mener la campagne de sensibilisation contre le Covid-19 avec en appui des dons d’une valeur de 20 mil-lions de francs. En clair, le RHDP Tonkpi reste très ac-tif en dépit de cette situation et nous prions tous que les choses se normalisent an que nous montrions notre capacité réelle de mobilisa-tion sur le terrain qui nous est acquis. Vous êtes un élu UDPCI. Le 2 mai 2020, l’UDPCI a tenu une importante réunion au cours de laquelle le parti a pris acte de la candida-ture du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la présidentielle d’octobre 2020 et a décidé de faire une large consultation des militants pour donner une suite définitive. Comment vous, élus et cadres de ce
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text