Fraternité Matin n°16623 - du Samedi 17 au Dimanche 18 mai 2020

-

Français
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16623 - du Samedi 17 au Dimanche 18 mai 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo
Signaler un problème
Samedi 16 - Dimanche 17 mai 2020 / N° 16 623 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES PP. 4 Après le réaménagement des mesures de restriction à 12
Vigilance, vigilance ! La pratique du sport collectif interdite, le port du masque obligatoire Ce qu’en pensent les Ivoiriens Respect des mesures barrières :Vagondo Diomandé :“ Après la sensibilisation, la répression ” Jean - Claude Kouassi désinfecte les écoles de Gbêkê avant leur réouverture Les messes Église catholique : reprennent sous conditions Albert Amichia assiste Lutte contre le coronavirus les populations d’Abatta
pr sit
Politique 2 Samedi 16 - Dimanche 17 mai 2020 Séance d’information Les sénateurs échangent avec Vagondo Diomandé
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile était l’invité de la chambre haute du Parlement. es dispositions sécu- sécurité», a relevé Jeannottiré l’attention du ministre de ritaires prises dans leAhoussou-Kouadio. Avantla Sécurité sur les effets né-cadre de la gestion ded’attirer l’attention du ministrefastes des réseaux sociaux. la crise sanitaire due au Vagondo Diomandé sur deux Selon lui, ces réseaux sont étLtants. et en foires aux informationsé expliquées, le 14 mai, aux Covid-19» ont largement points qui lui semblent impor- érigés en arènes de combats sénateurs, par Vagondo Dio-Il s’agit, en premier, de lafausses ou cyniquement ma-mandé, ministre de la Sécu- nécessité de renforcer la sé- nipulées. rité et de la Protection civile. curisation des campagnesAlors qu’ils devraient prendre Pour Jeannot Ahous- agricoles de l’anacarde etleur place dans la lutte contre sou-Kouadio, président du de la mangue en cours. Des le Covid-19, notamment au-Sénat et initiateur de cette campagnes marquées par près des jeunes du 15 à 25 séance d’information par-ans.Pour le président du Sé-de nombreux braquages au lementaire, il est question cours desquels les produc-nat, l’usage dévoyé de ces pour son institution, en tant teurs sont spoliés de leursoutils modernes d’information que représentation nationale, revenus, quand ils ne perdent et de communication menace d’échanger avec le gouverne- pas la vie en plus. «Alors quegravement la paix sociale, la ment sur la gestion de cette toutes les attentions sont sécurité et le respect du droit pandémie. portées sur la lutte contre le à la vie privée des popula-Mais au-delà, cette séance Covid-19, il est impérieux detions. « Il est donc important de travail, présidée par le sé- tenir compte de cette réalitéde rétablir et d’assurer la sé-nateur Djouha Kéhi Édouard,afin que nos concitoyens, noscurité sur les réseaux sociaux Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du Sénat était présent à la séance d’information. président de la Commission braves paysans notamment,«, a-t-il recommandé. Avant (PHOTOS : DR) sécurité et défense (Csd), et déjà affectés par la crisede conseiller: «Donnons l’in-qui a eu lieu à la salle de 400 sanitaire, ne subissent une formation vraie qui sauve leur, les efforts déployés par civile pour leur savoir-faire et éplorées, protégez les per-places de la Fondation Hou- psychose supplémentaire»,et proscrivons l’information le gouvernement pour proté- leur engagement sans faille sonnes et les biens contre phouët-Boigny de Yamous-a-t-il souligné. Et d’inviter lefausse qui tue». ger les populations. dans cette lutte contre le Co-le banditisme. C’est donc à soukro, a offert l’opportunitéministre et ses collaborateursLe président Jeannot Ahous-A l’entame des travaux, levid-19. «Dans la pénombre juste titre et à bon droit que le aux 13 sénateurs de ladite à maintenir le cap et, mieux,sou-Kouadio a, enfin, exhorté président du Sénat a félicité des nuits silencieuses du gouvernement, en reconnais-commission sur les 15 qu’elleà redoubler de vigilance en les populations à appliquer et encouragé le ministre Va- couvre-feu, en vaillants sol- sance pour tous ces services compte, mais aussi à l’en-cette période de campagnesles mesures barrières afin gondo Diomandé et toutes les dats, vous assistez des rendus à la nation, a consenti semble de leurs pairs qui l’ontagricoles.Concernant le se- de réduire les risques de pro-forces de sécurité ainsi que femmes en travail, compatis-une prime d’encouragement suivie par visioconférence cond point, le président Jean- pagation du Covid-19. les agents de la protection sez aux deuils des famillesau bénéfice des forces de d’apprécier, à leur juste va- not Ahoussou-Kouadio a at-N’DRI CÉLESTIN Respect des mesures barrières :
Après la phase de sensibilisation, nous passons à la répression ace aux sénateurs, le 14 pulations des pays voisins au contraire, il a annoncé que mai, à la Fondation Hou- du nord. Mais, grâce auxcette réouverture s’accom-phouët-Boigny de Ya- moyens susmentionnés, de pagne de la phase de répres-moussoukro, le ministre nombreuses arrestations et sion, car celle de la sensibili-pFondu à plusieurs questions.Pour lui, ce qu’il faut craindre,Des contrôles réguliers sur Vagondo Diomandé a ré- interpellations sont faites.sation a désormais pris fin. Pour l’essentiel, les séna- c’est que les terroristes neles mesures de distanciation teurs sont régulièrement descendent de ces pays voi- des tables et des clients vont revenus sur «les fausses in-sins vers la Côte d’Ivoire,se faire dans ces commerces. formations qui alimentent lesCeci pour éviter qu’à l’inté-avec ce flux migratoire. réseaux sociaux, les tenta-A cet effet, Vagondo Dioman-rieur du pays, la pandémie tives de contournement des dé a révélé que des opéra-n’éclate. frontières, les exactions des tions conjointes sont menées La réouverture des écoles à forces de sécurité sur les avec le Burkina Faso et quil’intérieur du pays ayant été populations, le respect des permettent de contenir le autorisée, selon lui, après mesures barrières dans les phénomène.qu’aucun cas n’a été enregis-maquis et restaurants après Quant aux exactions publiées tré depuis le 21 avril. leur réouverture, la protection sur la Toile et qui ont indignéAu chapitre de la sécurisation des populations de l’intérieur les populations, il s’agit à 98%des personnes et des biens, du pays contre le Covid-19, lad’images issues de certainsVagondo Diomandé a informé sécurisation des personnes pays voisins. que le couvre-feu a permis de et des biens. Et qui ont été postées juste- faire baisser le taux de crimi-Concernant les Fake news ment par des activistes pournalité et d’améliorer sensible-(les fausses informations) quiLe général Vagondo a répondu à toutes les questions des sénateurs.saboter les efforts des forcesment l’indice de sécurité. prospèrent tous les jours sur de sécurité ivoirienne.Même s’il reconnaît que pen-les réseaux sociaux, Vagon-arrestation. Il a cependantadonnent ne prennent pas peuvent les tracer, les locali- dant deux à trois jours, desCependant, il a révélé que do Diomandé a expliqué auxser et les arrêter. C’est le cas assuré qu’un partenariat de les routes officielles, maisdeux agents ivoiriens qui se bandits ont essayé de pro-parlementaires que la qua-coopération vient d’être scel- dernièrement de Serges Koffides pistes, des sentiers, sur sont rendus coupables defiter du calme imposé par si-totalité des auteurs de ceslé entre la Côte d’Ivoire et lale Drone. des moto-taxis. Pour donc y sévices sur des personnesle couvre-feu. Interrogé sur informations qui menacent France. Lequel permettra de Pour ce qui est du contour-faire face avec efficacité, leayant violé le couvre-feu ontl’objet métallique retrouvé il gravement la paix sociale,mettre fin aux agissementsnement des frontières ivoi- dispositif a été renforcé avecété mis aux arrêts et vont su-y a quelques jours en terre tel qu’il a été donné de voirivoirienne, le ministre de labir les sanctions prévues à une centaine de motos et des riennes, le ministre de la Sé- de ces individus qui troublent relativement à l’Affaire Bae àla paix sociale et la sécurité curité et de la Protection civile drones qui permettent de sur- cet effet. Sécurité et de la Protection ci-Yopougon, vivent à l’extérieurdes populations.a reconnu qu’il s’agit d’unveiller plusieurs kilomètres.vile a répondu qu’il s’agit d’unAux sénateurs, le ministre a de la Côte d’Ivoire, notam-phénomène commun à tousEn ce qui concerne le cas Ce phénomène qui n’est paségalement expliqué que la ré-débris d’une fusée chinoise ment en France, grand pays des auteurs des Fake newsles pays, même les plus dé-nouveau, selon lui, est rendu ouverture des maquis et res-qui s’est désintégrée après le des droits de l’homme. Ce quiveloppés.vivant en terre ivoirienne, il taurants ne signifie pas l’arrêtcomplexe avec l’orpaillage lancement. complique quelque peu leur a souligné que ses servicesParce que ceux qui s’ydes mesures barrières. Bienclandestin qui attire des po- N. CÉLESTIN