Fraternité Matin n°16665 - du jeudi 09 juillet 2020

-

Français
36 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16665 - du jeudi 09 juillet 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 09 juillet 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo
Signaler un problème
Jeudi 9 juillet 2020 / N° 16 665 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Décès du Premier ministre Le Lion s’est couché  Amadou Gon Coulibaly est décédé hier, après avoir pris part au Conseil des ministres L’hommage du Président de la République à un îdèle collaborateur Parcours d’un infatigable travailleur La classe politique salue la mémoire du Chef du gouvernement PP. 2 à 6 Appui à la presse Les grandes décisions Le Conseil café-cacao du Conseil des ministPPr. 7e- 8sfait des dons à l’UnjPc. 10i
pr sit
2
Politique
Jeudi 9 juillet 2020
Décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly Vie et în de parcours d’un Lion Revenu au pays après un séjour de deux mois en France, Amadou Gon Coulibaly s’est éteint hier, victime d’un malaise lors de la réunion du Conseil des ministres. our triste sur la Côtepolitique, tous reconnaissentses brillants cadres que la d’Ivoire, au moment où Côte d’Ivoire de Félix Hou- en Amadou Gon, son… dé-personne ne s’y atten- phouët-Boigny a formés. Un faut d’être brillant. Á chacun doJlaquelle tous ceux qui ont faitu Gon Coulibaly. Qui pour- … Et pour le RHDP dait : la mort, hier, du parcours brillant d’une tête ses positionnements. Premier ministre Ama- bien faite et bien pleine, sur ra donc expliquer cette sur- l’école avec lui, de Dabou venue du néant de ce grand jusqu’en Europe, et qui ontLe RHDP, Rassemblement commis de l’État qui était re- eu à travailler avec lui, nede plusieurs partis houphoué-venu dans son pays après un tarissent point d’éloges. Di-tistes, perd enn, un militant séjour médical, un contrôle plômé du Centre de Hautesconvaincu, qui avait la mission de deux mois en France ? Études de la Constructionde le conduire à la magistra-(CHEC) de Paris, en 1983,ture suprême. Hélas, encore Je suis de retourclasse préparatoire auxun autre coup dur, en effet, Grandes écoles au Lycéeavec le départ vraiment inat-Le jeudi 02 juillet, à son arri-Jean Baptiste Say à Paristendu de ce militant rugissant, vée l’aéroport, accueilli par(1977-1979), ce brillant élèvefarouche tribun, ne reculant le couple présidentiel et desdu Lycée moderne de Daboudevant rien ; ayant même dé-membres du gouvernement,(Bac C en 1977), achèveraé la mort au moment où des la joie des retrouvailles seses études en décrochant,voix mauvaises l’annonçait en 1982, son diplôme d’Ingé-pour mort. Hélas ! Evacué à lisait sur tous les visages, nieur à l’École des Travauxla Pisam, hier, victime d’un avec un Premier ministre re-Publics (ETP) de Paris. Unemal soudain, à une semaine quinqué, qui avait un mot à carrière riche, pouvait com-presque de son retour au adresser à chacun de ses col-mencer pour lui, de retour aupays, s’achève le parcours laborateurs, amis et connais-pays. Il y sera, successive-sur terre de celui que les mi-sances. Devant eux, il avait ment, Directeur des étudeslitants de son parti appelaient tenu à dire, entre autres ceci économiques et nancières« le lion », le maire de Korho-:« (…) Vous imaginez, tous à la Direction du Contrôle desgo (2001-2018), le député à ici présents, le bonheur qui Grands Travaux (DCGTX),l’Assemblée nationale (1995-est le mien d’être de retour du temps du tout puissant1999, puis depuis 2011), pre-au pays, à la maison. Cela Antoine Cesareo, un autremier vice-président du Ras-fait deux mois, depuis le 2 travailleur infatigable, « admissemblement des Républicains mai, que je suis allé à Paris à faire valoir ses droits à la re-(RDR), président du Directoire pour un contrôle médical. Il traite ». Á l’époque même,du RHDP, depuis le 11 juillet a dû être approfondi avec un dans les années 1990, il se2019, etc. besoin de repos ; et, après murmurait que ce serait lui,Travailleur de l’ombre, à ce contrôle et ce repos, me loppement et de constructionl’Etat, les routes qui mènentaussi du Budget et du Por- le nouveau Directeur géné-l’ombre tour à tour de Ce-voilà de retour en forme ».de la Côte d’Ivoire.»tefeuille de l’État ( 10 juillet à l’émergence, en incluant ral de cette Direction straté-sareo, Serey Eiffel, et du Pré-Oui, il pétait la forme, ayant 2018), après avoir été, tour dans ses actions« la réforme gique pour la Côte d’Ivoire,sident de la République, le « fait allègrement, à sa des-Infatigable travailleurà tour, membres de plusieursadministrative, la dématé-à laquelle tenait tant le Pré-Lion » s’est couché au mo-cente d’avion, le parcours gouvernements en qualité derialisation des procédures sident Félix Houphouët-Boi-ment où se dessinait, sans au-pour saluer tous ceux et Hélas, un coup dur pour le ministre de l’Agriculture deadministratives, le paiement gny. Mais, fut choisi M. Sereycun doute, son autre aventure celles qui étaient à l’aéroport, Chef de l’État qui l’avait choi- 2006 à 2010, ministre d’État,en ligne des impôts, etc. »Eiffel, petit-ls de Jean-Eiffel,politique. Pour sortir vraiment ce jour-là. Au premier plan, le si comme candidat à la pré- ministre de l’Agriculture (mars Que de travaux abattus, pour constructeur de la célèbrede l’ombre. Le destin jaloux en Chef de l’État et son épouse. sidentielle d’octobre 2020, à 2003- Février 2005), ministre le bien de tous, en un jour Tour Eiffel, en France.a décidé autrement. Comme Comment pouvait-on s’en l’unanimité de tous les mili- d’État, Secrétaire général de stoppés !« Depuis 2018, son S’il y fut le Directeur géné-un bon ouvrier, il est mort à sa étonner, quand on sait les tants du Rassemblement des la Présidence de mars 2012gouvernement porte une at-ral-adjoint de 1994 à 1995, cetâche, rivé. relations précieuses qui houphouétistes pour la dé- à janvier 2017).tention particulière au social. n’est guère un hasard. Et ce existent entre les deux ?« mocratie et la paix, RHDP (« Á ces différents titres, il avaitD’où la mise en place du Pro-ne sera guère un hasard, nonComme un LionMonsieur le Président de laconduit, entre autres, dans lec’était le meilleur de tous »). gramme Social du Gouverne-plus, s’il sera Conseiller tech-République, pendant cescadre de la mobilisation desIls perdent à la fois, un infa- ment (PSGouv 2019-2020) nique, chargé de la Coordi- Mourir dans son pays, aurait deux mois, vous m’aveztigable travailleur. La preuve,ressources sur les marchéspour renforcer l’accès des nation et du Suivi au Cabinet été sans doute un testament appelé tous les jours, matininternationaux (Eurobond),à peine revenu de son sé- populations aux services de d’un brillant premier Premier caché ! Comme un lion, il et soir, pour vous enquérirpour le nancement du Planjour médical, le 02 juillet, santé, d’éducation, d’eau po-ministre de la République de a vécu, après s’être battu de mon état de santé, maisqu’il s’était remis au travail. national de développementtable, d’électricité, de pistes Côte d’Ivoire du nom de Alas- contre tout, notamment les également pour m’informer(PND), de nombreuses mis-En recevant, entre autres, le rurales, etc. » sane Ouattara, aujourd’hui, colporteurs de mauvaises de l’état du pays et échan-sions. Avec succès ; ayantlundi 06 juillet, dans le cadre Président de la République nouvelles. Mais, il est revenu ger sur un certain nombredu C2D, une délégation fran- inscrit dans ses actions prio-Un jour triste pour de Côte d’Ivoire. De là date, en forme sur sa terre, pour de points… Vous avez don-çaise. Etait-ce entêtement ? ritaires,« l’appui au secteurla nation… je peux me tromper, cette re- revoir sa mère, sa famille, sa né des instructions… NousQue non ! Servir, oui servir saprivé, la transformation des lation si forte entre Amadou mère patrie. Et y mourir. En nation, en ne s’accordant nulmatières premières et laLa mort inattendue de ce allons mettre en œuvre les Gon et le Président de la Ré- Lion. La nation reconnais-répit. En qualité de Premierbonne gestion macro-écono-proche collaborateur, le « instructions que vous avez publique. Ceci expliquerait-il sante saura lui rendre les ministre, premier Chef dumique, pour maitriser la dettedèle des dèles » du Pré-données… Je suis de re-cela ? Deux hommes brillants honneurs dus à son rang, à gouvernement de la IIIèmepublique, l’inflation et le défi-sident de la République, est tour pour prendre ma place se sont rencontrés ! Même ses mérites. République, nommé depuiscit budgétaire »aussi une perte pour la na-. Pour tracer, aux côtés du Président pour parmi ceux qui lui reprochent le 10 janvier 2017, et chargé sous la conduite du Chef de tion. Qui perd là aussi un deMICHEL KOFFI continuer l’œuvre de déve-un peu trop son engagement
Jeudi 9 juillet 2020
Politique
3
Communiqué Le dernier Conseil des ministres de la Présidence d’Amadou Gon Coulibaly e Premier ministre, Mes chers compatriotes, Amadou Gon Couliba-La Côte d’Ivoire est en deuil. ly, est allé rejoindre ses J’ai la profonde douleur de vous annoncer L ancêtres. Il est décé-que le Premier Ministre Amadou Gon Cou-dé, hier, juste après le Conseil des ministres. C’estlibaly, Chef du Gouvernement, nous a quit-à 9h59 que le chef du gou-tés, en début d’après-midi, après avoir pris vernement est arrivé au Pa-part au Conseil des Ministres de ce mercre-lais présidentiel. Après les di 8 juillet 2020, au Palais de la Présidence usages liés à la pandémie de la République. de Covid-19, c’est-à-dire Je voudrais, au nom du Gouvernement le lavage des mains au gel et en mon nom personnel, présenter mes hydro-alcoolique et la prise de température, Amadoucondoléances les plus attristées à la grande Gon Coulibaly est accueillifamille Gon Coulibaly, à toutes les familles par une slave d’applaudis-alliées ainsi qu’à l’ensemble des Ivoiriens. sements de travailleurs de Je rends hommage à mon jeune frère, mon la présidence. Le Premier ls, Amadou Gon Coulibaly, qui a été, pen-ministre répond à cet ac-dant trente ans, mon plus proche collabo-cueil spontané. Il se rend rateur. ensuite dans le bureau du Président de la République,Je salue la mémoire d’un homme d’Etat, de comme de coutume. Avantgrande loyauté, de dévouement et d’amour le Conseil des ministres, le pour la Patrie. Il a incarné cette jeune géné-Président de la République, ration de cadres ivoiriens de grande com-le vice-Président, le Premier pétence et d’extrême loyauté à la Nation. ministre, le ministre d’État Avec la disparition d’Amadou Gon Couli-et quelques membres du baly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour cabinet présidentiel ont un brieng.la jeunesse, un exemple de compétence, Pour tous ceux qui l’ont vud’ardeur au travail et d’abnégation. hier, le Premier ministre ne Le Premier ministre, hier, dans la salle du Conseil des ministres. présentait pas de signe d’unQue son âme repose en paix ! homme fatigué, mais plutôt bancaires des petites etCôte d’Ivoire ne se fassent Le soldat loyal, l’homme -d’un homme déterminé à FAIT À ABIDJAN, LE MERCREDI 8 JUILLET 2020 moyennes entreprises et gruger sur la Toile, avec la dèle et le bourreau du travail mettre en œuvre les direc-des mesures de protection recrudescence des activi-s’en est allé.ALASSANE OUATTARA tives du Chef de l’État. Il pour éviter que les Ivoiriens tés illégales de placement l’avait déjà annoncé le jeudi ETIENNE ABOUA et tous ceux qui habitent lad’argent. 2 juillet, après un séjour mé-dical de deux mois à Paris. ‘’J’ai suivi la question de Une minute avant sa mort, Amadou Gon vivait l’inondation. Vous avez don-né des instructions. Il y a eu deux Conseils des ministres érité de La Palisse. En de son pays. Des jeunes et la tâche est immense. Que qui en ont parlé. Nous al-référence à ce soldat femmes de ce pays.quand sur le chemin de l’ob-lons mettre en œuvre ces français qui combat- jectif, les embûches sont des instructions. V tit jusqu’à la dernièreIl est venu nousmontagnes. Amadou Gon Elles sont très claires, plus seconde de sa vie. Etdire au revoirCoulibaly était de ceux-là. jamais d’inondation en Côte pour qui ses frères d’armes, Mourir sur son lit d’hôpital ?Le combat ne le refroidissait d’Ivoire’’. Cette détermina-témoins de sa bravoure, de Ça ne lui ressemblait pas. point. Bien au contraire. tion à travailler pour faire sa combativité, improvisèrent Alors son moi intérieur quiComme un lion, il n’avait peur avancer la Côte d’Ivoire, il une chanson dans laquelle connaît son corps extérieur de rien. l’a réafrmée, lundi, lorsqu’il deux strophes évoquaienta trouvé l’énergie nécessaire reprenait le travail. Il avait une vérité… évidente. « S’ilpour que ce bourreau duPetit Ouattara s’en est allé demandé à ses collabo-n’était pas mort, La Palisse job retrouve les siens. Qu’ilDans le système Ouattara, rateurs et, au-delà, à tous serait encore en vie » et « Un se remette au travail pour il y avait, non pas un numé-les Ivoiriens de retrousser quart d’heure avant sa mort, ilro deux, mais un Ouattaraquelques jours. En fait, il était leurs manches pour relever était encore en vie ». venu nous dire au revoir. Aux prime. Une dérivée faite chair. les dés liés au développe-Ivoiriens. Aux siens. Mais Une reproduction des qua-ment. Le Premier ministre, siL’évidence du texte de lasurtout à ses collaborateurslités du Chef de l’État. Gon attaché au travail, pouvait-ilchanson a fait l’expressionet à son patron. Ces per-Coulibaly avait tout d’Alas-quitter autrement la terrevérité de La Palisse ou unesonnes qu’il voyait, commesane Ouattara. des hommes, si ce n’est à lalapalissade.En trente ans de collabora-tout gros bosseur, plus que Comme pour le soldat fran-tion, l’élève avait appris àsa petite famille. L’adieu de tâche? Le chef du gouver-çais, les collaborateurs, lesGon Coulibaly s’est fait ense réveiller sans avoir dormi nement, rappelons-le, s’était membres du gouvernement, plein Conseil des ministres. comme son maître, à tra-rendu le 2 mai, à Paris, pour la Présidence ont été témoins Là où il bosse. Dans ce Pa- vailler sans relâche, à ne un contrôle médical. Il s’y d’un Gon Coulibaly qui vivait,connaître de véritables res-lais présidentiel où il a passé est fait poser un stent. Il une minute avant sa mort. A des nuits blanches à éplu- taurants que son bureau, à avait senti une fatigue le 1er la tâche donc. cher moult dossiers portantn’avoir en vue que le devenir mai, au cours de la célébra-Comme l’illustre ce tweet lâ-sur la relance de l’économiede son pays. Le chef du gouvernement a été accueilli, hier, au Palais, tion de la fête du Travail. ché peu avant que le soufeivoirienne. Il était secrétaireQuand Ouattara l’appelle « par des agents de la Présidence </div><div>Amadou Gon ne le lâche. « Avoir une vi- général de la présidence. Làmon ls », il traduit toute son Coulibaly a rejoint ses an-Amadou Gon Coulibaly, c’estAmadou Gon n’avait pas sion, ce n’est pas adopter où il a ébloui plus d’un par ses admiration pour ce ‘’copier cêtres après avoir participéd’admirateurs forcément par- aussi cet homme de convivia-des politiques de court terme,coller’’ en chair et en os de lui.grandes qualités d’homme de au Conseil des ministres tout, mais nulle part, on ne lité, résolument engagé pour mais anticiper et planier les dossiers, d’homme d’État.Président de la Répu- Au contestait ce trait : c’était unle développement de son qui a pris des mesures sup-projets de développement blique, un seul mot, Yako. Le bosseur. Un gros bosseur. Un pays. plémentaires pour faciliter pour des décennies à venir,On l’appelait le Lionsort ne devait pas lui faire ça. homme qui ne rechigne de-son lit d’hôpital, il pen De -l’accès aux nancements an d’assurer un développe- Il est des hommes qui ne BLEDSON MATHIEU vant aucune tâche. sait développement. Avenir ment durable » resplendissent que lorsque