40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16693 - du Lundi 17 août 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 août 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Extrait

P.5
Dossier/ Après leur sortie de prison Difficile réinsertion PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESdes ex-détenus Lundi 17 aout 2020 / N° 16 693 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PP. 8-9 e 40jour du décès de Gon Coulibaly Le Chef de l’État a pris part à la cérémonie de prièresP. 2 Débat autour de la Constitution /Patrick Achi P. 6
‘‘ En dernier ressort, le juge
constitutionnel tranchera’’ L’appel des enseignants Rhdp à l’opposition Daoukro Gestion des entreprises publiques La hache de guerre enterréeL’État va former Les jeunes du Rhdp et les directeurs du Pdci-Rda nettoient la villeP. 10 P. 4généraux
2
P olitique
Lundi 17 août 2020
e 40 jour du décès de Gon Coulibaly Le Lion a rejoint le Tout Puissant, hier La cérémonie de 40e jour du rappel à Dieu de l’ancien Premier ministre a eu lieu hier à la grande mosquée de la Riviera Golf, en présence du Président de la République Alassane Ouattara. ’heure était au recueille-trentaine de bâches dressées kou, Mariatou Koné, Amadou ment, hier, à la Grande dans la cour de ce grand édi-Koné, Mamadou Touré. Une mosquée de la Riviera ce religieux. Le Président délégation du Rhdp, avec à dLractère hautement important là pour honorer la mémoireues, tout de blanc vêtues, Golf. La plupart des per-sa tête le directeur exécutif dede la République, Alassane sonnes s’y étaient ren-Ouattara, en raison du ca-ce parti, Adama Bictogo, était à la faveur de la cérémonie et spirituel de cette cérémo-de l’illustre disparu, ancien du 40e jour du rappel à Dieu nie d’ultime adieu à son ‘’ président du directoire de la de Amadou Gon Coulibaly, ls’’, son dèle compagnon formation politique des Hou-pour invoquer le ciel, faire et très proche collaborateur, phouétistes. des lectures coraniques et y a effectué le déplacement Sous les yeux du Président des bénédictions pour le re-l’imanAlassane Ouattara, avec son épouse, Dominique pos de l’âme du disparu. En Ouattara. C’est sur le coup Mouassa Diallo, secrétaire cette circonstance, comme le de 10h55 que le Chef de l’État général des Affaires exté-recommandent les préceptes a franchi le seuil de la mos-rieures du Haut conseil isla-islamiques, les imans, à la quée. Il était aussi accompa-mique du Mali, a été invité à demande de la famille du dé-prier pour le défunt. Le guidegné de l’épouse du Président funt, 40 jours après l’inhuma-supplié le Seireligieux a de la République du Mali, -tion, réunissent parents, amis, Keïta Aminata Maïga; dugneur d’accueillir son ‘’servi-connaissances et proches Premier ministre malien, Bou-teur’’ auprès de lui et de lui pour implorer Dieu an qui bou Cissé; de l’ancien chef ouvrir les portes du paradis. l’accepte dans son royaume du gouvernement de ce pays, Tout comme lui, Timité Is-Le Président de la République Alassane Ouattara, son épouse, le Premier ministre Hamed Ba-céleste. En effet, dans le Soumeylou Boubèye Maïga. maël, le grand imam de Bon-kayoko et des personnalités venues de pays voisins étaient présents pour honorer l’ex-chef du rite musulman, la mort est Hadja Halimatou Dalein Dial-doukou, a demandé à Dieu gouvernement Amadou Gon Coulibaly. considérée comme un état lo, l’épouse de l’opposant gui-d’avoir pitié de sa créature.de passage et durant une pé-Samassy Aboubacar, l’imamnéen Ceillou Dalein Diallo, eu riode de 40 jours, l’âme reste décédé le 8 juillet, a rejoint le un peu tôt le matin dans l’en-de Péléforo-Gbon. Cette pre-égard aux liens fraternels qui principal de la mosquée de dans la tombe. C’est donc Tout-Puissant. Pour faciliter ceinte de la Grande mosquée mière étape a été suivie de unissent la Côte d’Ivoire à la la Riviera Golf et le Cheick dire, si l’on se réfère à la foi cette montée céleste de l’an-de la Riviera Golf, ont fait, la phase de formulation des Guinée, a également assisté Aïma Mamadou Traoré ont mahométane, que c’est hier cien locataire de la Primature, trois fois d’aflée, la lecture bénédictions en présence à cette cérémonie. Dans sa prié Allah d’accorder à Ama-que le ls de Gon Coulibaly des imams, des guides reli-intégrale du Saint Coran à la de nombreuses personnesdélégation, étaient présentsdou Gon Coulibaly toute sa et de Fatoumata Coulibaly, gieux d’ici et d’ailleurs, réunismiséricorde.Sydia Touré et Ahmed Tidiane qui ont été installées sous la mémoire de l’arrière-petit-ls Souaré, deux anciens Pre-Cette cérémonie de 40e jour, miers ministres de la Guinée.précisons-le, a été marquée Le Premier ministre ivoirien,par de nombreux dons, dont • Une forte délégation malienne aux côtés Hamed Bakayoko, quelqueceux du Président de la Ré-trentaine de minutes aupara-publique, du Premier ministre, vant, avait précédé la délé-des membres du gouverne-du Chef de l’État gation du Président Ouattarament, des personnalités poli-sous la bâche des ofciels oùtiques, des amis et proches à e Président de la Répu-Il a remercié Alassane Ouat-avaient déjà pris place desla famille du défunt blique du Mali, Ibrahim tara pour s’être fortement im-membres du gouvernement. Boubacar Keïta, a dé-pliqué dans le dénouement Notamment Kandia Camara, pêché hier une déléga-de la crise malienne.« Pour 40Le jour du défunt Premierengagement de son frère, KANATE MAMADOU Anoblé Félix, Amedé Koua-tion à la cérémonie deIbrahim Boubacar Keïta, cet ministre Amadou Gon Cou-Alassane Ouattara, aux cô-• Remerciements de la famille libaly. En son nom, le Pre-tés du Mali n’est ni nouveau mier ministre Boubou Cisséni surprenant. Les Maliens ne a rendu hommage à l’illustresauraient oublier qu’au plus à tous disparu.La délégation « fort de la crise ivoirienne, c’est malienne est là aujourd’hui, à au Mali que le Président Alas-ramane Coulibaly, le gouvernement du Mali; à M. cette cérémonie de 40e joursane Ouattara a conîé sa frère cadet de l’ancien Sydia Touré, ancien Premier du décès de notre frère, Ama-maman. Les Maliens ne sau-chef du gouvernement, ministre de Guinée; à M. Ah-dou Gon Coulibaly, avec unraient non plus oublier que ce Président Ibrahim Boubacar sacriîces du Président Alas-D au nom de la famille, a med Tidiane Souaré, ancien message de compassion du sont surtout les efforts et les remercié le Chef de Premier ministre de Guinée, l’État, les autorités et toutes à M. Soumeylou Boubèye Keïta à votre endroit, M. le sane Ouattara qui ont permis les bonnes volontés qui se Maïga, ancien Premier mi-Président de la République, de maintenir l’intérêt de la sont mobilisés ce jour pour nistre du Mali et à Mme Dial-à la famille de Amadou Goncommunauté internationale essuyer leurs larmes et les lo, épouse de M. Dallein Dial-Coulibaly ainsi qu’au peuple durant la grave crise exis-assister depuis la disparition lo, ancien Premier ministre ivoirien. C’est également leLe Premier ministre malien, Boubou Cissé, a porté la voix de son Présidenttentielle que le Mali a connu de Amadou Gon Coulibaly. « de Guinée », a-t-il dit. peuple du Mali tout entier quiIbrahim Boubacar Keïta, à cette cérémonie.(PHOTO: BOSSON HONORÉ)en 2012 et dont il peine à en Nous voulons saluer chacun Le porte-voix de la famille se tient aux côtés de la Côte sortir », a-t-il témoigné. Pour et chacune de vous pour être Gon Coulibaly a aussi remer-d’Ivoire en cette circonstanceprésent parmi nous ce ma-Président de la République,lui donc, au regard de tous parmi nous au cours de cette cié le Président de la Guinée », a-t-il fait savoir.tin, pour créer la zone éco-au gouvernement ainsi qu’auces faits qui lient les deux cérémonie de 40e jour de El et celui du Mali. Ainsi que les Le chef du gouvernementnomique spéciale couvrant peuple ivoirien », a-t-il décla-pays, le Mali, à travers cette hadj Amadou Gon Couliba-institutions de la République malien a coné que d’Ama-Sikasso-Korhogo-Bobo-Diou-délégation, se devait d’êtreré. Boubou Cissé a porté à ly, ancien Premier ministre. de Côte d’Ivoire, le gouverne-dou Gon Coulibaly, sonlasso. L’idée d’Amadou,la connaissance du Chef de présent sur le sol ivoirien en Nous adressons des remer-ment, le corps diplomatique, pays garde le souvenir d’unconcernant cette initiative,l’État ivoirien et de l’assis-ce moment.C’est cela la « ciements particulièrement le Cosim, les autres confes-homme affable dont l’uneétait encore et toujours detance que Ibrahim Boubacarfraternité africaine. C’est cela pour les prières qui ont été sions religieuses et toutes les des priorités était l’intégra-renforcer la coopération etKeïta, Président de la Répu-la solidarité africaine », a-t-il formulées à l’occasion de populations qui se sont asso-tion sous-régionale.« Je mesurtout de favoriser l’intégra-afrmé. La Première dameblique du Mali, aurait été aux ces sacrices. Les remercie-ciés de manière active aux rappelle encore ce voyage tion sous-régionale. Qu’il medu Mali, Aminata Keïta Maïcôtés de son homologue lors -ments sont aussi adressés à funérailles de l’ancien chef historique qu’il a effectué soit permis de réitérer, encorega, était également présentedes obsèques de l’ancien Mme Aminata Keïta Aminata du gouvernement ou ont prié à Sikasso, à l’invitation de une fois, mes condoléanceschef du gouvernement ivoi-à Abidjan Maïga, la Première dame du pour le repos de son âme son homologue de l’époque, les plus sincères à sa famille,rien, n’eut été la situation qui Mali; à M. Boubou Cissé, Soumeylou Boubèye Maïga, à ses proches, à vous M. leprévalait au Mali à l’époque.K. M.K. MAMADOU Premier ministre, chef du
Lundi 17 aout 2020
Politique
3
Visite d’État dans le Moronou Ahoua N’Doli confie l’événement au roi inspecteur géné- nou, Nanan Ehoura Tejoua, visite d’État. Selon lui, c’est partement de Bongouanou. ral d’État, Théophile a rassuré son hôte et lui a main dans la main que le Qui est venu se présenter et Ahoua NDoli, a décidé dit que des instructions ont Moronou fera de cette visite échanger avec lui sur l’orga-L d’impliquer la cheffe- déjà été données aux chefs. une réussite. nisation de la visite d’État du rie traditionnelle de sa Il a remercié l’inspecteur gé- Bien avant cette visite au Président de la République région an de faire de la vi- néral d’État qui a tout mis en roi, Ahoua N’Doli Théophile dans la région. site d’État du Président de œuvre pour que le Président a reçu le bureau du collectifEDGAR YEBOUE la République dans le Mo- de la République fasse cette des chefs traditionnels du dé-ronou une réussite. Ainsi, le 15 août, accompagné de son épouse et de 4 membres Bile Diéméléou rassure du soutien du collectif des chefs tradi-tionnels du département de Bongouanou, il s’est rendu à Knimokro, village de la sous-préfecture de N’Gues-de Dimbokro sankro, dans le départe-a visite d’État du Pré- mune a visité plusieurs in-infrastructures pour voir ce ment de Bongouanou, pour sident Alassane Ouat- frastructures qui pourront ac-qui peut être amélioré pour informer le roi du Moronou, tara dans le Moronou, cueillir des hôtes.satisfaire les visiteurs. J’es-« C’est une Nanan Ehoura Tehoua, 13e de cette visite d’État. Bien leLs populations de Dimbokro.sera achevée pour faciliter leDimbokro est voisin de Bon- prévue du 09 au 12père que la réfection de lavisite d’État qui me concerne souverain des Agni Morofoè, septembre, intéresseroute Dimbokro-Bongouanouau premier plan. D’abord que la date ait été annoncée Qui comptent apporter leurgouanou, ensuite mon père déplacement des personnes depuis plus d’une semaine, soutien à leur voisin du Mo-est de Bongouanou, enîn ma entre les deux villes», a-t-il l’inspecteur général d’État a ronou pour la réussite de cetfemme vient de M’Batto. Jeindiqué. Et de conclure que tenu à se rendre lui-même événement. C’est ce qu’a faitme dois donc de les soute-Dimbokro jouera sa partition à Kinimokro pour porter of-savoir le maire de Dimbokro,nir. C’est pourquoi Dimbokropour aider le Moronou à réus-ciellement la bonne nouvelle Bilé Diéméléou, le 15 août,va se tenir prête pour rece-sir cette visite d’État. au roi. Signe du grand res-lors d’un point de presse. Levoir les personnes en quête pect qu’il lui voue et de son premier magistrat de la com-de logements. Je visite desE. YEBOUE s’en suivent les échanges de visite en main. Il a surtout respect pour la tradition. civilités. souhaité que ce dernier de-A leur arrivée à la cour royale, Puis, Ahoua N’Doli porte- mande à tous les chefs de Fête nationale de l’Inde l’inspecteur général d’État et ra l’information au roi en lui village de mobiliser les po-sa délégation ont été accueil-demandant de prendre cette pulations. Le roi du Moro-lis par la notabilité, avant que La lutte contre la Covid-19 au cœur Le Président Ouattara dans la Marahouée du 74 anniversaire du 23 au 26 septembre a communauté indienne vivant en Côte d’Ivoire a e Chef de l’Etat, Alassane célébré le 74e anniver-Ouattara, effectuera une saire de l’indépendance CLl’ambassade, à la Ri-’était à visite d’Etat dans la ré-de son pays, le 15 août. gion de la Marahoué, du 2L6 septembre 2020. s’est souvenue de ses nom-mercredi 23 au samedi viéra Golf . Cette communauté Cette information a été don-breuses années de lutte avec, née, jeudi dernier, au cours à sa tête, Mahatma Gandhi. d’une rencontre entre le mi-Au cours de cette célébration nistre de l’Administration du qui s’est tenue dans le strict territoire et de la Décentralisa-respect des mesures bar-tion, Sidiki Diakité, président rières, l’ambassadeur Sailas du Comité des visites d’Etat Thangal a appelé à l’union dans les régions et les cadres entre les pays du monde de Bouaé, Zuénoula et Sin-entier pour vaincre le Coro-fra. navirus. Comme l’a fait son Cette réunion s’est déroulée àL’ambassadeur Sailas Thangal s’est adressé aux ressortissants pays, en accompagnant plus l’hôtel du District, au Plateau.indiens vivant en Côte d’Ivoire. de 150 pays avec des pro-Selon Sidiki Diakité, cette vi-duits médicaux et autres équi-lations. Selon lui, le gouver- de livraison, personnel des site d’Etat sera la toute der-pements de protection contre nement a su, pour un pays transports, des chemins de fer nière de la série des visites Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentrali-la Covid-19. En Côte d’Ivoire, si vaste et si diversié avec et de l’aviation, prestataires d’Etat entamées par le Chef sation, Sidiki Diakité, président du Comité des visites d’Etatprécise le diplomate, les en-une forte densité de popula- de divers services, employés de l’Etat, en 2012. «Cette treprises indiennes ont appor-tion, mettre des stratégies ef- du gouvernement, organisa-dernière étape se situe dans Présent à cette rencontre, le ls de la région. «Nous at- té leur contribution de façon caces en place pour relever tions de services sociaux et l’ordre de programmation et ministre auprès du Président tendions cette visite avec signicative en mettant à la le dé. Toutefois, il salue l’im- citoyens généreux ont écrit non dans l’ordre d’importance de la République, en charge beaucoup d’impatience. Car disposition du ministère de la plication des médecins dans des histoires inspirantes de », a-t-il expliqué. Puis, il a fait des Affaires économiques et la Marahoué n’a jamais reçu Santé et de l’Hygiène publique cette action et soutient que la courage et de serviabilité », savoir qu’il n’a aucun doute Financières, Adama Koné, a de Chef d’Etat. Le Président des médicaments et des tests nation leur est redevable pour se réjouit-il. L’ambassadeur quant à la possibilité des ls et souligné que cette visite rime Alassane Ouattara qui effec- du coronavirus. Au ministère le travail de premier plan et de l’Inde n’a pas manqué de cadres de la région de «rele-avec «l’arrivée du développe- tue sa toute dernière visite de la Solidarité, de la Cohé-avant-gardiste. rappeler que la pandémie n’a ver le dé de la mobilisation. ment de la région». d’Etat chez nous, nous consi- sion sociale et de la Lutte Même si de nombreuses pas entièrement eu d’impact Pour le ministre de l’Adminis-Aussi, a-t-il invité les ls et dère donc comme la prunelle contre la Pauvreté, ces entre-personnes, que ce soit dans négatif sur les relations entre tration du territoire et de la Dé-lles de la région à une forte de ses yeux» prises ont fait don de vivres, le rang des médecins ou son pays et ses partenaires. centralisation, «le Palais pré-mobilisation, en vue de réser- A noter que du 9 au 12 sep- non-vivres et d’équipements des populations, ont perdu Parlant de la Côte d’Ivoire, il a sidentiel se déplacera dans ver un accueil chaleureux au tembre, avant l’étape de la de lutte contre la pandémie. la vie dans cette lutte. « Ces indiqué que ses rapports avec la région de la Marahoué, au Chef de l’Etat. région de la Marahoué, le Par ailleurs, Sailas Thangal a médecins, agents de san- son pays étaient au beau xe, cours de cette visite ». «C’est un moment historique Président de la République ef- salué les actions menées par té, membres des équipes de même si les échanges com-Par conséquent, ce sera l’oc-», a renchéri le Secrétaire fectuera une autre visite d’Etat le gouvernement indien pour gestion des catastrophes, per- merciaux ont enregistré une casion «de rendre un vibrant d’Etat au Renforcement des dans le Moronou. réduire au mieux les risques sonnel de police, agents de baisse considérable. hommage aux braves femmes capacités, Epiphane Bi Zoro, de contamination des popu-MARCEL APPENAl’assainissement, personnelHERVE ADOU Gouro du vivrier», a-t-il ajouté.
Politique 4 Lundi 17 aout 2020 Manifestations de l’opposition Retour au calme à Daoukro La vie reprend progressivement dans la capitale de l’Iffou. près cinq jours desa jeunesse pour qu’elle se n, le chef du village d’Anou-tension, Daoukro aretire des voies. C’est cettemabo, sa notabilité et sa jeu-retrouvé, hier, sa joie mission que je voudrais vous nesse, de même que le chef A de vivre. Même si laconer en vous invitant àde la communauté malinké peur se lit encore sur vous impliquer dans la sen- de cette localité ainsi que des visages, les popula- sibilisation de nos enfants sa notabilité et sa jeunesse. tions s’efforcent d’oublier les qui sont devenus incontrô-A tout un chacun, le général tristes événements qui ont lables», a lancé le préfet. de division a délivré le même endeuillé la commune. Et la Message reçu par tous lesmessage de paix, c’est-à-meilleure manière d’oublier,dire, faire cesser immédia-participants qui se sont mis à c’est de reprendre les acti- l’œuvre. Ensuite, missionné tement et dénitivement les vités. La vie a donc reprispar le Président de la Répu-hostilités entre les deux com-progressivement à Daoukro : blique, Alassane Ouattara etmunautés. Il a assuré que commerces et boutiques nonles instigateurs, quels qu’ilsle Premier ministre, ministre vandalisés ont ouvert ainsi de la Défense, Hamed Ba- soient, seront mis aux ar-que les banques et autres kayoko, le commandant su-rêts à la n des enquêtes qui agences de transaction -périeur de la gendarmerie sont en cours et écoperont nancière. La circulation est nationale, le général de di- de lourdes peines de prison uide car toutes les barri- vision Apalo Touré, est arri-pour éviter des récidives. cades ont été enlevées. Lesvé dans la capitale de l’Iffou116 blessés dont4 morts, opérateurs économiques qui aux environs de 18 heures, un gendarme et 9 policiers, ont vu leur magasins sacca- le 15 août, et a rencontré une quinzaine de maisons gés s’affairent à y mettre deles forces vives du départe- incendiées, des magasins l’ordre. Les nombreuses per- ment de Daoukro jusqu’auxpillés ou brûlés, des sièges sonnes qui se sont réfugiées environs de 3 heures du de partis politiques sacca-dans la localité voisine degés, l’exode des populationsmatin. Ce sont les jeunes Kregbé (sous-préfecture du baoulé au quartier Baoulé- vers Krégbé dans le Moro-département d’Arrah, danskro, les jeunes malinké et nou, tel est le triste bilan de Après les affrontements, la population s’emploie à réparer les dégâts(PH: DR) la région du Moronou) effec- leurs responsables religieux la crise intercommunautaire tuent progressivement leurà la grande mosquée. Puis ledans la capitale de la région retour. Et cela, grâce aux chef du village de Daoukro,de l’Iffou. Bilan ofciel dressé préfecture, par le préfet de chefs religieux, coutumiers voies et moyens pour sortir différentes médiations deNanan Kof Eugène et sa par le préfet et conrmé par région, préfet du départe- et de communauté ont par- de cette situation et revenir ces derniers jours. D’abord,le général de division Apalonotabilité, le corps préfecto- ment de Daoukro, Aka Julie,ticipé. « Je vous ai appelésau vivre ensemble. Chaque ce fut une réunion de crise ral, les élus et les leaders deTouré. à laquelle tous les élus, les pour vous demander pardon communauté doit parler à convoquée le 14 août, à la jeunesse à la préfecture. En-EDGAR YEBOUE et trouver ensemble des
La hache de guerre enterrée...
Les jeunes du Rhdp et du Pdci en première ligne pour nettoyer la ville(PH: DR)
a jeunesse des for-mations politiques du Rhdp et du Pdci-Rda de Daoukro était de-vrLait-on dire. Mais cette fois, hors hier. Encore, de-point de gourdins. Point de cailloux. Aucune arme. Sur les visages, point non plus de colère, ni de haine. Les animosités qui ont en-gendré la furie meurtrière ont été extirpées de leur
Moi. Les nombreux appels au calme et les médiations ont fait leur effet. Pour monter qu’elles ont dénitivement enterré la hache de guerre, ces jeunesses qui se sont af-frontées la semaine écou-lée, ont posé un acte fort : balayer les rues de la ville. Pour passer deux messages : elles se par-donnent mutuellement et
demandent pardon à la ville qu’elles ont endeuillée, sa-lie. Hier, on ne parlait pas de conit intercommunau-taire à Daoukro, mais de nettoyage par des jeunes des différentes commu-nautés vivant dans la ville. Notamment les Baoulé et les Dioula. La raison qui a ni par prévaloir devra per-durer.
MATHIEU BLEDSON
Bonoua a repris vie et son cours normal
es événements du jeudi 13 août, à Bonoua, sont assurément loin derrière viLsage qu’a présenté la ville, dans ce passé pourtant proche. Et pour cause, le jeudi passé, est bien différent de celui d’aujourd’hui. «C’est le jour et la nuit», assurent plu-sieurs habitants rencontrés, hier, dans la ville. De la gare routière au marché central, en passant par les petits com-merces ou les infrastructures sanitaires, la localité vit au rythme de son train-train quo-tidien. A la gare, comme il est de coutume, les minicars qui as-surent la liaison entre la cité de l’ananas et la capitale écono-mique de la Côte d’Ivoire sont au rendez-vous. Les conduc-teurs et leurs apprentis sont à pied d’œuvre pour convoyer les passagers qui ont décidé de se rendre à Abidjan. Idem pour les taxis communaux. Ces vé-hicules, visibles dans les coins et recoins de la ville, circulent normalement pour permettre le déplacement des citadins d’un quartier à un autre. Au marché central, tout baigne, sous un soleil ardent pourtant. Ici grouille du beau monde. Vendeurs de friperie, mar-chands de légumes, de ba-nane plantain, de poisson et de toutes sortes de marchandises sont à leur poste. Certains
Les activités ont repris dans la ville de Bonoua. (PH: PORO DAGNOGO)
n’hésitent pas à s’installer sur le trottoir, et bien au-delà, au point que les véhicules ont du mal à circuler. Les églises ne sont pas en reste. Dans le strict respect des mesures barrières, les nom-breux lieux de culte de la ville de Bonoua n’ont pas désempli, hier dimanche 16 août, jour dédié à la célébration de Dieu. C’est le cas du Temple Em-manuel de l’Église protestante qui jouxte le palais royal de la ville où des cantiques et autres chants religieux s’élèvent vers le ciel... Le jeudi 13 août, rappelons-le, la ville de Bonoua avait été secouée par une marche de protestation de l’opposition qui a tourné au vinaigre. En-registrant notamment un mort, Miessan Koua Arsène âgé de
18 ans. Selon son géniteur, Miessan Motoh Mathieu (agent de sécurité), rencontré hier au quartier résidentiel, non loin du lycée municipal, son ls qui ne participait à la marche a hélas pris une balle dans des circons-tances qui ne sont pas encore élucidées. En plus de cette perte en vie humaine, le commissariat de la ville a été saccagé et in-cendié ainsi qu’une dizaine de véhicules stationnés dans la cour. Mais désormais, l’heure est à l’apaisement. Plusieurs rencontres sont annoncées entre les différentes couches sociales, notamment entre les élus et les communautés, entre les autorités administratives et coutumières de la ville. MARCEL APPENA
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text