40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16776 - du lundi 23 novembre 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 novembre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Extrait

L’éditorial deVenance Konan Grandir t si nous faisions maintenant un effort pour gran-dir un peu ? N’est-il pas temps d’abandonner les enfantillages qui consistent à insulter quiconque, estEle chemin vers la démocratie! Effectivement, long, activiste, ministre, ou président étranger, à dire ce que l’on n’a pas envie d’entendre ? Ah, qu’il pour bâtir une démocratie, il faut avant tout des démo-crates. Et visiblement, c’est ce qui nous manque le plus, même si certains se sont autoproclamés tels. Lundi 23 novembre 2020 / N° 16 776 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa  Cedeao : 450 Fcfa  France: 1,70 € Suite page 5 PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Présidentielle 2020 Ouattara reçoit les félicitations de P. 2 la Russie, de l’Égypte et des Comores Reprise du Décès de Sidy Diallo (président de la Fif) dialogue politique Le monde sportif Le Rhdp dénonce Caf, joueurs,les préalables en pleursdirigeantsetP. 4 de Bédié amis saluent la mémoire de l’illustre disparu Ahondjon N’Guessan, PP. 13 à 16 Loi de Finances 2021délégué Rhdp d’Arrah : P. 10 “ Ahoua N’Doli, Les députés votent le budget de 8 398,9 milliards de F Cfa un atout Transports : Amadou Koné veut relever le déI de la compétitivité précieux pour Solidarité, cohésion sociale et lutte contre la pauvreté : le Rhdp dans le MoronouP. 4 Mariatou Koné présente trois programmes prioritaires Ressources animales et halieutiques :Ce que Moussa Dosso projette de réaliser
pr sit
2
P olitique
Lundi 23 novembre 2020
Election présidentielle du 31octobre La Russie, l’Égypte et les Comores félicitent le Président Ouattara Ils sont nombreux les pays qui saluent la réélection du Chef de l’Etat, après la proclamation officielle des résultats de l’électionprésidentielle du 31 octobre.
Le président russe, Vladimir Poutine.
e ministère des Af-faires étrangères de la Fédération de Rus-L sie s’est prononcé, le 16 novembre, sur les résultats de l’élection pré-sidentielle en Côte d’Ivoire. «Nous saluons l’élection présidentielle qui a eu lieu en Côte d’Ivoire et nous la considérons comme une étape importante dans le développement du pays», indique un communiqué du ministère russe des affaires étrangères. Après ce scrutin, le pays de Vladimir Poutine nourrit
l’espoir de voir la coopéra-tion avec la Côte d’Ivoire aller de l’avant. «Nous ex-primons l’espoir du ren-forcement ultérieur de la coopération mutuellement bénéfique entre la Russie et la Côte d’Ivoire dans divers domaines», mentionne le document. Comme la Russie, l’Égypte a adressé aussi ses félici-tations au Président Alas-sane Ouattara. «J’ai le plaisir d’adresser à Votre Excellence mes vives féli-citations et mes meilleurs vœux à l’occasion de votre
PHOTOS : DR Le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi
réélection à la magistrature suprême de la République de Côte d’Ivoire», indique le message de félicitation du Président de la République Arabe d’Égypte. Pour Abdel Fattah Al Sisi, cette réélection est la ma-nifestation de «la totale confiance» que le peuple de Côte d’Ivoire lui accorde dans sa volonté d’un dé-veloppement prospère de la Côte d’Ivoire. «Votre ré-élection pour un nouveau mandat vous permettra de poursuivre vos réalisations sur la voie du progrès», a-t-
il exhorté. Abdel Fattah Al Sissi as-sure, par ailleurs, qu’il s’agit là d’une opportunité pour promouvoir davantage les relations bilatérales entre son pays et la Côte d’Ivoire, pour le grand bonheur des populations ivoiriennes et égyptiennes. Il a enfin for-mulé des vœux de progrès continu pour les deux na-tions. Dans le même élan, le Pré-sident de l‘Union des Co-mores, Azali Assoumani, a adressé ses «très chaleu-reuses félicitations» au Chef
Le président comorien Azali Assoumani.
de l’État ivoirien, réélu au terme du scrutin du 31 oc-tobre. «Je saisie cette heu-reuse occasion pour vous renouveler ma détermina-tion à œuvrer de concert avec votre Excellence, en vue de raffermir encore da-vantage notre coopération bilatérale», souligne-t-il. Dans l’intérêt supérieur des deux nations, le Chef de l’État de l’Union des Comores entend contri-buer avec son homologue ivoirien, à la promotion de la paix et de la stabilité en l’Afrique et dans le monde.
Pour rappel, le Conseil constitutionnel a confirmé les résultats de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier, à la suite de la pro-clamation de la Commission électorale indépendante (Cei). Selon la structure en charge de l’organisation des élec-tions en Côte d’Ivoire, le Chef de l’État, Alassane Ouattara, a remporté le scrutin par le score de 94,27% des voix exprimées, avec un taux de participa-. tion de 53, 90 %MARCEL APPENA
Enquêtes sur les violences électorales La mise au point duprocureur de la République e samedi 31 octobre de ce traquenard avant La sépulture ouverte en diquer que les enquêteurs 2020, un convoi de d’essuyer des tirs nourrisprésence du Procureur desont à pied d’œuvre pour trois véhicules à bord qui avaient atteint l’un des la République près le Tri- faire toute la lumière sur L desquels se trouvaient leurs à la tête pendant que bunal de première instance les incidents graves surve-trois chauffeurs et troisnus avant, pendant et aprèsde Bouaké agissant sur dé- les autres s’échappaient en agents des forces de l’ordre gagnant la brousse voisine.légation du Procureur de lal’élection présidentielle du affectés à la sécurité du mi-Au triste bilan de cetteRépublique près le Tribunal 31 octobre 2020. Il tient à nistre du Budget et du Por- agression terroriste, l’on de première instance d’Abi- assurer l’opinion nationale tefeuille de l’État, avait été note les trois véhicules du djan, permettait de consta-et internationale que toutes pris à partie dans le village ministère du Budget incen- ter la présence d’un corpsles localités où ces faits de Zatta, sur l’axe Boua- diés et un agent, l’Adjudant humain calciné, à la boîte d’une particulière gravité se flé-Yamoussoukro, aux en- Sanogo Seydou, porté dis- crânienne éclatée, sommai- sont produits sont concer-virons de 16 heures. paru. rement enseveli dans un nées par les enquêtes ou-Arrivés à un barrage tenu Face à ces faits d’une par- linceul blanc. 98 personnes vertes. par des personnes agissantticulière gravité, la Gen-ont été interpellées et 44Le Procureur de la Répu-dans le cadre de la misedarmerie nationale a en-téléphones portables saisisblique tient enfin à appeler en œuvre du boycott actif, trepris de retrouver l’agent pour enquête. Les auditions les uns et les autres à la les agents du ministère du disparu. C’est ainsi que de ces personnes permet- retenue, à la pondération Budget avaient essayé de les enquêtes menées ont tront d’identifier les auteurs, et à la responsabilité afin négocier la levée des bar- abouti à l’indication d’une les complices et les com- de préserver les vies hu-ricades afin de poursuivressépulture sommaire faite . manditaires de cette barba-maineleur voyage sur Abidjan. à quinze (15) mètres de la rie. Ces individus, surexcités,route principale entre lesLe corps découvert a étéFait à Abidjan, avaient alors tenté d’incen- villages d’Abouakouassikro dirigé sur Abidjan en vuele 21 novembre 2020 dier les véhicules avec leurs et de Bonzi, à quelques d’une autopsie médico-lé-LE PROCUREUR occupants à bord, après en encablures du lieu de l’at- gale afin de déterminer les DE LA RÉPUBLIQUE avoir crevé les pneus. taque. Cette sépulture causes de la mort. En définitive, ces agents serait celle de l’Adjudant C’est le lieu, pour le Procu-ADOU RICHARD CHRISTOPHE réussissaient à s’extirper Sanogo Seydou. reur de la République, d’in-
Lundi 23 novembre 2020
P olitique
3
Violences électorales du 31 octobre Sidi Touré condamne les dérives et appelle à l’apaisement Le ministre de la Communication a, à nouveau, invité sa localité à cultiver le vivre-ensemble. ’élection présidentielle novembre, le coordonna-du 31 octobre a enre- teur régional du Rhdp de gistré des tensions à Gbêkê 3 a transformé sa Béoumi et Sakassou. résidence en un espace de dLu ministre Sidi Touré, direc- rencontré, dans une am-Si à Béoumi, le cortège rencontre. Tour à tour, il a teur de campagne du candi- biance empreinte de frater-dat Alassane Ouattara dans nité, le corps préfectoral, les la coordination du Rhdp de guides religieux (musulmans Gbêkê 3, a essuyé des tirs et chrétiens), les leaders de d’armes, faisant deux bles- jeunesse et des femmes, les sés plus ou moins graves chefs de communauté, les avec des véhicules endom- responsables de grins, sans magés, dans la capitale du oublier les animateurs de la royaume baoulé, un conflit vie politique. Le porte-parole intercommunautaire a éclaté du gouvernement s’explique entre Baoulé et Malinké, et a difficilement que pour des engendré des blessés et des raisons purement politiques, dégâts matériels importants. la cohésion sociale qui a été Alors que les élections légis- toujours la force des peuples latives sont annoncées pour Gôdê, Gôly et autres com-le premier trimestre de 202, munautés vivant à Béoumi Sidi Touré est revenu dans soit mise à mal. « Il n’y a pas sa zone de compétence po- de raison qui puisse justifier Le coordonnateur régional Rhdp de Gbêkê 3 a échangé avec les chefs traditionnels.(PHOTOS : DR) litique pour échanger avec cette fracture étant donné toutes les couches socio-pro- que Béoumi, autant que tions attendaient depuis des il rappelé. Et d’ajouter que cé. « Nous sommes venus le triste événement. Il a sur-fessionnelles de Béoumi afin beaucoup d’autres localités dizaines d’années a été réali- certaines voies urbaines sont pour apaiser vos cœurs. Car, tout demandé à ses pairs de de faire le bilan de l’élection de notre pays, a bénéficié sé par le Président Alassane sur le point d’être bitumées, nous ne voulons plus que de donner des conseils à leurs « présidentielle, mais surtout de plusieurs projets de dé-Ouattara. Tous les villages en plus du fait que chaque tels actes se reproduisent. enfants » afin qu’ils se dépar-apaiser les cœurs afin que veloppement depuis que le qui sont situés après le pont année, ce sont au moins une Béoumi est trop en retard tissent de la violence. « Nous les prochaines échéances Président Alassane Ouattara n’ont jamais été électrifiés. vingtaine de jeunes qui sont sur certaines localités. Elle ne gagnerons rien dans les électorales qui pointent à est au pouvoir », a-t-il mar-Aujourd’hui, grâce au Chef insérés dans l’administration ne doit donc plus se payer palabres. Laissons la poli-l’horizon puissent se dérou- telé. Par conséquent, il s’est de l’État, il ne reste que deux publique. « La politique, c’est le luxe de violences qui la tique aux politiciens », a-t-il ler dans un climat apaisé interrogé sur les motivations villages non électrifiés mais le développement local. Et font reculer », a-t-il plaidé. fait savoir. pour le bien de tous. de ces fauteurs de troubles. qui le seront au cours du pre- Béoumi a pu bénéficier de ce « En février ou mars, nous D’ailleurs, Sidi Touré est re-C’est ainsi que du 20 au 22 « Le pont que les popula-mier trimestre de 2021 », a-t- développement », a-t-il lan- aurons les élections législa- venu dans les détails sur l’at-tives. Nous voulons prendre taque que son cortège a su- Réélection du Président Ouattara l’engagement avec vous que bie le 3 novembre, alors qu’il tout se passera dans la paix se rendait à Sakassou via et la cohésion sociale retrou- Bouaké. « L’un de mes colla-vée », a-t-il lancé. borateurs a reçu deux balles Bictogo salue la contribution des militants d’AdjaméChacune des composantes dans la tête. Heureusement, tendue du président Alas-a tenu à adresser toute sa il n’est pas mort. Il sera opé-sane Ouattara à l’opposition, compassion au ministre de la ré bientôt pour extraire les notamment au président du Communication et des Mé- balles », a-t-il révélé, à la Pdci-Rda, Henri Konan. dias dont le cortège a essuyé grande stupéfaction de ses . Toutefois, il a regretté que des tirs nourris sur l’axe rou- hôtes ce dernier subordonne ce tier Béoumi-Bouaké. Quant à dialogue politique à des pré-Nanan Ago Barthélémy, chefCHARLES KAZONY alables. Pour lui, le premierdu canton Gôdê, il a regrettéCORRESPONDANT RÉGIONAL responsable de la plus an-cienne formation politique de Côte d’Ivoire et des per-sonnalités de l’opposition refusent d’aller de l’avant et de reconnaître leur res-ponsabilité dans les drames causés par le mot d’ordre de désobéissance civile. « Les Ivoiriens ont besoin de paix et de stabilité. Mais pas dans La haine est vaine (3) le mensonge. Ils ne peuvent pas commettre des violences Le maire Soumahoro Farikou et Adama Bictogo ont félicité les militants et sympathisants Rhdp et venir dire ensuite que c’est as la peine donc d’écouter les vilaines sirènes d’Adjamé pour leur mobilisation et engagement auprès du Président Ouattara. le Rhdp. On n’acceptera ja-d’énergumènes que la haine malmène et qui ap-’apport des militants et vote. « Je suis venu vous direaux jeunes en ces termes : mais cela », a-t-il prévenu. pellent à la haine ! Les hyènes qui soufflent dans sympathisants du Rhdp simplement merci. Pendant« Vous avez porté la candi-Le maire d’Adjamé, Sou-les sirènes darwiniennes nous mènent vers la gé-scrutin présidentiel du toujours aux côtés du Pré-Rhdp de sa commune separce que ce mandat du Pré- dePces vilaines hyènes et de ces vilaines baleines aux d’Adjamé à la victoire du plus de 20 ans, jamais Adja-dature du Rhdp. Aujourd’hui, mahoro Farikou, lui, a fait henne. Or, la géhenne est une plaine aride pleine candidat de leur parti au mé n’a failli. Vous avez étévous avez gagné deux fois Lsont illustrés par un taux desident de la République est vilaines têtes de croquemitaines. Qu’elle soit abori-savoir que les militants 31 octobre n’est pas passé sident Ouattara. Vous avez gène, allogène, indigène ou qu’elle soit Ivoirienne, Afri-inaperçu. Samedi, à la fa- toujours respecté les idéauxcelui de la jeunesse ». Se participation inégalé lors de caine, Américaine, Indienne, Syrienne ou Caucasienne, veur d’une cérémonie, dans du parti. Nous sommes ve-tournant vers les femmes, l’élection présidentielle. Il a chaque créature humaine a en elle une vilaine hyène la cour de la mairie de cette nus vous dire merci pour ceta exhortées à êtreil les argué qu’au nom de ce mili-ou une vilaine baleine. Une vilaine hyène ou une vilaine commune, Adama Bictogo a engagement », a-t-il lancéfières d’elles-mêmes, dans tantisme et cet engagement, baleine qui fait des siennes, prompte à chanter des an-salué leur contribution à ce aux militants venus massive-la mesure où les chiffres dé-les animateurs de base, les tiennes politiciennes parfois anciennes ou à déverser triomphe. En sa qualité de ment à cette rencontre. montrent qu’elles ont le plus femmes et même des cadres sa vilaine bile pleine de haine. Une ancienne haine peut directeur exécutif du Rhdp,Le directeur exécutif a dé- le Chef de l’État àvoté pour houphouétistes de sa cité ainsi venir féconder la scène quotidienne et provoquer il a soutenu que ce parti leurcette compétition électorale.claré que ces hommes et méritent qu’on fasse leur pro-des césariennes. Donnons-nous la peine d’être des mé-sera reconnaissant pour leurfemmes sont « les soldats Adama Bictogo a profité de motion dans les instances du cènes contre la haine des hyènes lucifériennes qui écu-mobilisation exceptionnellece moment de communion» de ce succès du candidat parti ou à des postes de res-. ment nos arènes. La haine peut être reine, mais c’est dans l’accomplissement deavec les militants de son par-du Rhdp à l’élection prési- leur devoir civique, le jour duti pour se féliciter de la maindentielle. Il s’est adressé . ponsabilité l’amour qui est souveraine quoiqu’il advienneKANATE MAMADOU
4
P olitique
Lundi 23 novembre 2020
Poursuite du dialogue politique Le Rhdp dénonce les préalables de Bédié Le porte-parole principal du Rhdp, Kobenan Kouassi Adjoumani, a animé hier une conférence de presse à la permanence de son parti sise à Cocody-II Plateaux, rue des Jardins. e Rassemblement des dialogue avant même dequel que soit leur rang, pour houphouétistes pour la l’engager ? M. Henri Konanfaire émerger la vérité sur ce démocratie et la paix a Bédié veut-il vraiment la li-qui s’est effectivement pas-L réagi hier à la sortie debération immédiate de MMsé. Il a, en outre, dénoncé la Henri Konan Bédié, qui Guikahué et N’Dri Narcisse,catégorisation des victimes subordonne la reprise du dia- quand l’on observe avec queldes violences électorales par logue politique à la satisfac- empressement il a pourvu àl’opposition et Konan Bédié. tion de certains préalables leur remplacement à la têtePour lui, ces derniers ont dont la libération de toutes du secrétariat exécutif duchoisi d’honorer la mémoire les personnes interpellées. Pdci-Rda et de la directiond’une dizaine de celles-ci Kobenan Kouassi Adjou- de son cabinet ? ». Dans sonalors que les violences oc-mani, porte-parole principal questionnement, le confé-casionnées par les appels au de ce parti, au cours d’une rencier a poursuivi : « M.boycott actif et à la désobéis-conférence de presse à la Henri Konan Bédié n’est-ilsance civile ont provoqué permanence du Rhdp aux II pas en train d’abuser desplusieurs dizaines de morts. Plateaux rue des Jardins, a privilèges de son âge ou deAdama Bictogo, quant à lui, soutenu que pour son parti, la retenue dont font preuvea demandé une accélération « il n’est point question de les autorités compétentes àde l’enquête pour situer les succomber à ce chantage, son égard du fait de cet âgeresponsabilités. Le directeur à cette surenchère inaccep- avancé ? Veut-il pousser cesexécutif du Rhdp a affir-(PHOTOS : DR) table ». Il avait à ses côtés, dernières à lui appliquer la loimé que la libération de MM Le porte parole des houphouétistes (à gauche) et le directeur exécutif du Rhdp Adama Bictogo. lors de ces échanges avec dans toute sa rigueur ? »Guikahué et N’Dri Narcisse la presse, le directeur exé-n’est pas à négocier en ceLe porte-parole principal du un acte de responsabilité qu’il la paix, car dans cette crise, demeurer ouvert au dialogue, cutif de l’alliance au pouvoir,sens que les actes posés parRhdp a tenu à préciser que pose dans l’intérêt supérieur rien ne peut s’obtenir par la sans toutefois renoncer à Adama Bictogo. Sous sonla main tendue du Président ceux-ci sont connus de tous de la Côte d’Ivoire et de la force ou par la violence (…) poursuivre les enquêtes liées contrôle, Kouassi Adjouma-dans le déclenchement desde la République, Alassane . paix. Aussi a-t-il invité les ac- ». Kobenan Kouassi Adjou- aux violences électorales. Et ni s’est ensuite interrogé :Ouattara, ne doit pas être violences électoralesteurs politiques de l’opposi- mani, dans la même veine, surtout à rechercher tous les « Peut-on raisonnablementperçue comme un signe de tion « à cesser de ruser avec a appelé le gouvernement à auteurs et leurs complices exiger des retombées d’unfaiblesse, mais plutôt commeKANATE MAMADOU Ahondjon N’Guessan(délégué départemental Rhdp Arrah) :
‘‘ Ahoua N’Doli nous a été d’un apport précieux pour le positionnement et l’expansion du parti dans le Moronou ’’
Après les élections, quel bilan pouvez-vous faire du fonctionnement du Rhdp du Moronou? La coordination régionale du Rhdp du Moronou, dirigée par l’inspecteur général d’État, Ahoua N’Doli Théophile, a tiré son épingle du jeu pendant toute la période électorale. Malgré les conditions délé-tères dans lesquelles nous étions dans le Moronou, elle a pu mener à bien ses diffé-rentes activités. Le seul point noir est la non tenue du vote à Bongouanou et à M’Batto. Chez nous à Arrah, le vote a pu se tenir. Les cas de Bon-gouanou et de M’Batto ne peuvent être imputés à la coordination régionale. Pour voter, il faut avoir le matériel électoral. A Bongouanou, il n’y avait ni urne, ni bulletin de vote. Notre coordonnateur régional a abattu un travail colossal ces deux dernières années. Sur le terrain, tout le monde a pu le constater, car bien des personnes qui étaient dans les partis de l’op-position sont venues d’abord au Pdci-Renaissance, puis au Rhdp. La gestion de cette campagne s’est faite de façon transparente, comme beau-coup de nos militants ont pu le constater. Et pour booster le travail de tous ses collabo-rateurs, tout comme pour mo-biliser les militants lors de la campagne, le coordonnateur a lui-même complété les do-tations de la direction du parti
pour la campagne électorale présidentielle. Il a ainsi contri-bué, à près de la moitié, aux fonds distribués aux délégués et aux différents directeurs de campagne dans les départe-ments. Il a offert des engins pour permettre aux militants de bien mener la campagne. Au vu de cela, je peux dire qu’Ahoua N’Doli nous a été d’un apport précieux pour le positionnement et l’expansion du parti dans le Moronou.
Pourtant, l’un des délé-gués, celui de Kotobi, dans un journal, impute la responsabilité de la non tenue des élections à Bon-gouanou au coordonnateur régional. Je viens de le dire plus haut. A M’Batto, le matériel électoral a été saccagé. A Bongouanou, il n’est jamais arrivé. Com-ment les gens pouvaient-ils voter ? C’est faire preuve de mauvaise foi que d’imputer cette situation au coordonna-teur régional. Pour quelqu’un qui a fourni tous ces efforts pour la réussite de la cam-pagne dans le Moronou, il faut quand même le féliciter et lui reconnaître cela. Il ne faut pas oublier qu’il a forte-ment contribué à l’arrivée du Président de la République dans la région et surtout à la réussite de cette visite d’État qui a eu des retombées concernant le développement dans la région. Cela a égale-ment permis de rassurer des
sceptiques et de les amener à croire au Président de la Ré-publique. Même si à M’Bat-to et à Bongouanou il n’y a pas pu avoir de vote, il faut l’encourager à continuer de travailler pour la réussite du Rhdp dans la région. Car ces élections se sont tenues juste après une crise qui a laissé des séquelles chez certaines personnes. Il ne s’agit pas de s’asseoir quelque part et de dire des choses qui n’ont rien à voir avec la réalité du terrain.
Tout le monde sait que cer-tains responsables politiques ont activement joué pour em-pêcher les élections dans le Moronou. Malgré toutes les menaces et agressions dont faisaient l’objet les militants, Ahoua N’Doli a fait de grands meetings durant la campagne électorale. Sans compter les campagnes de proximité qui ont consisté à recevoir les groupes socio-professionnels et des structures spécialisées du parti. Qui aurait cru que
cela serait possible dans l’at-mosphère de terreur installée par l’opposition ? Mais Ahoua N’Doli a bravé tout cela. Pen-dant ce temps, où étaient ceux qui parlent aujourd’hui et qui remettent en cause son travail ?
Le même délégué reproche au coordonnateur régional une gestion non transpa-rente des fonds de cam-pagne. Qu’en dites-vous ? Ce qui est étonnant, c’est que celui qui parle, on ne l’a jamais vu sur le terrain, ni pendant la pré-campagne, ni pendant la campagne. C’est donc normal qu’il soit totalement à côté de la plaque. A la coordination ré-gionale du Moronou, il existe une trésorière qui réceptionne tous les fonds remis par la direction du parti. Publique-ment, en présence de tous les coordonnateurs régionaux associés, les délégués dépar-tementaux et leurs associés ainsi que les délégués com-munaux et sous-préfectoraux et les responsables des struc-tures spécialisées, les fonds reçus sont répartis. Chaque retrait est émargé. Un cahier de compte existe et on peut le consulter à tout moment. M. Ahoua N’Doli a pris sur lui la responsabilité d’appuyer, avec ses propres moyens, la coordination régionale et les militants en moyens finan-ciers et matériels. On veut le salir tout simplement. Dans quel but ? Je ne saurai le dire.
Justement, vous êtes délégué départemental Rhdp d’Arrah dont dépend Assoumou Sylvestre le principal accusateur. Pou-vez-vous nous en dire plus sur ses agissements ? Assoumou Sylvestre prouve aux yeux de tous qu’il est un Soroïste qui est certainement en mission pour son patron, l’ancien président de l’Assem-blée nationale. Assoumou Sylvestre est, on peut le dire, en mission pour Guillaume Soro. Ayant fait le constat de l’échec des manœuvres de son patron, il cherche à s’at-taquer à notre coordonnateur régional. Pendant qu’on ap-pelait à l’apaisement lors de la crise à Bongouanou, ce sont ceux-là qui, tout en étant en Europe, attisaient le feu dans l’anonymat à travers les ré-seaux sociaux. De même que Soro s’emploie à déstabiliser le pays, Assoumou Sylvestre veut déstabiliser le Moronou en s’attaquant au coordonna-teur régional. Je demande à Ahoua N’Doli de ne pas tenir compte de ces provocations. Pendant toute la crise, il était sur le terrain avec les militants qu’il rassu-rait. Il apaisait les jeunes en conflit. Qu’il sache que tous les délégués et militants Rhdp du Moronou le soutiennent et . sont avec lui
INTERVIEW RÉALISÉE PAR AMEÉDE ASSI
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text