40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16801 - du mardi 22 décembre 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 décembre 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Extrait

Illuminations festives d’Abidjan Le lancement aujourd’hui PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESà Abobo Mardi 22 décembre 2020 / N° 16 801 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange.ci) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € P. 16 Reprise du dialogue politique /Rhdp, Pdci-Rda, Fpi, Eds…
Tous présents à la PrimatureP. 2Hamed Bakayoko :‘‘ Parlons-nous franchement sans calcul politique ’’
Gestioningréedulittoral La Côte d’Ivoire crée sa première aire marine protégée à Grand-BérébyP. 9 Représentativité des femmes aux assemblées élues Transformation des produits agricoles locauxDéputées, sénatrices et maires s’approprient Kobenan Kouassi Adjoumani promet P. 12 la nouvelle loiP. 3 le soutien du gouvernement aux acteurs
2
Politique
Reprise du dialogue politique
Mardi 22 décembre 2020
Hamed Bakayoko :‘‘Parlons-nous franchement...’’
Le Premier ministre, ministre de la Défense et les membres de l’opposition et de la société civile se sont retrouvés hier à la Primature. ls étaient tous là, les partis politiques, plateformes et associations de la société civile invités par le gou-Id’entre eux, spécialistes ces vernement. Même ceux derniers temps de la politique de la chaise vide, ont répondu présent, en l’occurrence, le Pdci-Rda, la plateforme En-semble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), le Fpi et l’Alliance des forces dé-mocratiques. Dans une ode à la paix, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, à la salle D de la Primature, a invité tout le monde à se libérer, à parler sincèrement, sans circonlocution, du fond du cœur, sans autres formes de calculs politiciens pour que la Côte d’Ivoire poursuive dans la paix son développement.‘’Rassemblons-nous autour des valeurs essentielles qui fondent la capacité d’un pays à maintenir sa marche vers le développement et à as-surer le bien-être de ses po-pulations. Je voudrais vous dire que notre état d’esprit Le Premier ministre a ouvert hier le dialogue politique qui doit plancher sur l’organisation des législatives 2021. en venant à cette rencontre, c’est de pouvoir nous parler je le répète, bien heureuse- ne sert à rien de nous retrou-souffrent à chaque fois qu’il yrésidence de Niamkey Kof- vons, dans la concertation, franchement pour faire avan-ment, chacune des parties ver toujours trop tard alorsa des crises. Regardons l’in- avec le Pr Pierre Kipré.prendre les décisions appro-cer notre pays dans la paix. ici présentes a eu l’occasion qu’on peut faire l’économietérêt supérieur de la nation.an qu’au lendemainJ’étais au gouvernement priées Bien heureusement, toutes de gouverner le pays. Cha- des situations bien regret- Le gouvernement fera tout de réconciliation avec Mme de ce scrutin, on célèbre la les personnalités ici pré-cun connaît les contraintes tables. En politique, il faut son possible pour faire avan-Christine Konan, Appiahvictoire de la démocratie. sentes ou représentées se du gouvernement, chacun toujours discuter, parce que cer les choses. Je compte Kabran et moi, nous nous Le Président de la Répu-connaissent dans ce pays. connaît les préoccupations malheureusement, les faitssur vous pour qu’il y ait éga- connaissons. Entre certains, blique a instruit le gou-Il y a des liens de famille, de de l’opposition. Mais il s’agit sont têtus et s’imposent à lement l’esprit d’ouverture.il y a des liens de famille.vernement d’engager les fraternité entre les uns et les de notre pays’’, a indiqué HaNous pouvons offrir autre Si nous allons de préalable Les réalités du quoti- - nous. discussions avec vous, res-autres. Il y a même eu des med Bakayoko à l’ouverture dien s’imposent à nous.ponsables des partis poli-chose à notre pays. Plus de en préalable pour empêcher alliances politiques. de la reprise du dialogue po- On est toujours en train de de faire avancer les choses,paix et de stabilité’’, a-t-il dit.tiques et responsables des Nous nous connaissons litique. vouloir rattraper des situa- nous ne progresserons pas. La réouverture du dialogue organisations de la socié-tous. Nous avons en com-Pour le chef du gouverne- tions compliquées. Je sou-Il faut voir comment nouspermettra de préparer les lé-té civile, pour identier les mun notre pays. Par-ment, il faut, dès maintenant,haite, à l’occasion de ce dégislatives qui doivent, en prin-sincèrement et je le dis - parler points d’achoppement sur lons-nous franchement sans trouver un mécanisme pour bat, que nous puissions nousen ce qui me concerne, j’aicipe, se tenir dans le premier la Cei qui ont empêché que déance, sans calcul, pour une paix durable, pour éviter élever et montrer que nous fait mes lettres de noblessetrimestre de l’année 2021.tous les membres siègent la paix. Je veux vous dire ma des crises dommageables pensons à notre pays, nos au Pdci avec le Pr Ouégnin.‘’ A la veille des échéancestout au long du processus, pleine disponibilité à abor-pour la Côte d’Ivoire. ‘’Celapopulations, nos militants quiJ’ai rédigé des tracts dans lades législatives, nous pou- tant dans les organes cen-der toutes lesquestions et traux que dans les commis-sions locales’’, a fait savoir le chef du gouvernement. Sur la question de la Cei, le Premier ministre a rappelé qu’après le passage de la Cedeao en octobre, le gou-vernement a pris l’engage-ment d’examiner favorable-ment les points ci-après : l’intégration d’une cinquième personnalité à la commis-sion centrale de la Cei au titre de l’opposition ; l’octroi d’un poste de vice-président au Pdci dans le bureau de la commission centrale de la Cei; la recomposition des Cei locales. Hamed Bakayo-ko a réafrmé la volonté du gouvernement d’être attentif aux préoccupations des par-tis, groupements politiques et associations de la société civile. Mmembres du gouvernement, leaders de partis, de groupements politiques et la société civile ont posé pour la postérité.(PHOTOS:HONORÉ BOSSON) ÉTIENNE ABOUA
Mardi 22 décembre 2020
Propos de...
Kouadio Konan Bertin(ministre de la Réconciliation nationale) :‘‘Nous allons annoncer aux Ivoiriens de bonnes choses’’
J’ai afrmé ma disponibilité à participer au retour de la paix et de la concorde nationale. Vous avez vu tous les leaders politiques réunis ici lundi. Il y a quelques semaines, on ne reconnaissait pas le pou-voir élu. Si tout le monde est là, c’est un grand pas, nous avançons. Nous n’avons qu’un seul pays. Le rôle de la classe politique, ce n’est pas de mettre de l’huile sur le feu pour brûler le pays, mais de permettre à la population de vivre en toute quiétude. J’ai senti sur tous les visages la volonté d’aller à la paix et à la réconciliation. Je reste convaincu que d’ici la n de la semaine, nous allons annon-cer aux Ivoiriens de bonnes choses.
Niamkey Kofï (Pdci-Rda) :
‘‘C’est une rencontre que nous apprécions’’
On a eu droit à un discours du Premier ministre qui appelle à œuvrer pour que la paix revienne dans notre pays. Ce discours est également le gage de la volonté du gou-vernement faire en sorte que ce que l’opposition a toujours exprimé puisse trouver une issue heureuse. C’est une rencontre que nous appré-
cions et nous espérons tirer le meilleur prot de ce cadre que vient de dénir le gouver-nement.
Pr Georges Arman Ouégnin(plateforme Eds):
‘‘Le gouvernement nous a donné l’assurance...’’
Je salue la rencontre. Notre présence témoigne de notre volonté de nous inscrire en permanence dans un dia-logue inclusif, franc et sin-cère. Nous sommes présents en tant que président de Eds, avec pour référent po-litique, le Président Laurent Gbagbo qui nous a toujours enseigné la philosophie du «Asseyons-nous pour discu-ter». Nous sommes venus dans cet esprit. En discutant, on peut régler beaucoup de problèmes. Le gouverne-ment nous a donné l’assu-rance qu’on peut tous les régler. Nous allons observer. Je reste conant que cela se fera.
Christine Konan(Fpi) :
‘‘Le Premier ministre nous a rassurés’’
Nous sommes d’accord que le dialogue commence aujourd’hui, parce que par devoir de cohérence, nous avons toujours opté pour le dialogue. Quand des per-sonnes ne voulaient pas du dialogue, nous nous sommes mis à la table de discussion.
Politique
Ce n’est donc pas aujourd’hui que nous allons refuser cela ! Le Premier ministre nous a rassurés en faisant une très bonne annonce, à savoir qu’il reste très ouvert. En tout cas, concernant le Front po-pulaire ivoirien et l’Afd, nous voudrons le remercier et dire aussi merci au Président de la République.
Adama Bictogo (Rhdp) :
‘‘La Côte d’Ivoire a des hommes capables de résoudre ses problèmes sans appeler la commu-nauté internationale’’.
Je voudrais saluer la reprise du dialogue. Il s’agit d’une déclinaison du discours d’in-vestiture du Président Alas-sane Ouattara qui, aussitôt, a nommé un ministre de la Réconciliation en la personne de Kouadio Konan Bertin. Le processus du dialogue est une dynamique qui ne s’arrête jamais. ll reprend au-jourd’hui, alors que certains des acteurs politiques qui y participent ont, il y a quelques mois, appelé au boycott actif qui s’est transformé en agres-sion. Malgré cet environne-ment qui a créé de fortes tensions, je salue le dépasse-ment et le sens élevé des res-ponsabilités de chacun des acteurs politiques. Dans son adresse, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, a souhaité que le cadre constitutionnel soit respecté, à l’effet d’orga-niser les législatives au 1er trimestre 2021, pour que soit respectée la Constitution. Le gouvernement reste attentif aux préoccupations des par-tis politiques. Le Rhdp veut rassurer le gouvernement et le Président de la République quant à son soutien indéfec-tible au dialogue politique. Nous croyons à la paix. La Côte d’Ivoire a des hommes compétents, capables de ré-soudre en terre ivoirienne ses problèmes, sans appeler la communauté internationale. Avec la reprise de ce dia-logue, c’est la victoire de la Côte d’Ivoire.
ETIENNE ABOUA
3
Représentativité des femmes aux assemblées élues
Députées, sénatrices et maires affûtent
leurs armes pour mieux se positionner
Les femmes élues de Côte d’Ivoire sont engagées à relever le déï du quota dans les assemblées élues.
es députées, séna-trices et maires de Côte d’Ivoire veulent L disposer d’arguments nécessaires pour mieux se vendre et se posi-tionner en termes de quota dans les assemblées élues. A l’initiative du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et d’Onu Femmes, elles se sont re-trouvées au cours d’un sé-minaire, le 21 décembre, à l’Assemblée nationale, pour mieux s’outiller dans ce sens. Le thème choisi était « Appropriation de la loi n°2019-870 du 14 oc-tobre 2019 et sa prise en compte dans le code élec-toral ». Pour Ramata Ly-Bakayoko, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, il est vrai que le cadre juridique de la Côte d’Ivoire offre aux femmes l’opportunité de s’afrmer et de participer aux activités publiques et politiques, au même titre que les hommes, mais des dés restent à relever. C’est pour cette raison qu’elle salue l’appui de Onu Femmes pour l’orga-nisation de ce séminaire très utile an que les élues s’approprient les outils né-cessaires pour mieux se
vendre sur le terrain. Selon la ministre, les dés qui amènent son départe-ment à organiser une telle activité concernent notam-ment l’accès des femmes au pouvoir législatif et aux fonctions dans les admi-nistrations publiques et pri-vées. En effet, précise-t-elle, les statistiques indiquent qu’elles sont faiblement re-présentées dans les postes de décision, comparative-ment aux hommes, et cela, dans toutes les instances. « Sur 255 députés, l’on compte 29 femmes, soit un pourcentage de 11,37%. Nous avons 19 sénatrices sur un total de 99 séna-teurs, soit un pourcentage de 19,19%. Concernant les mairies, ce sont 16 femmes sur un total de 201 maires, soit un pourcentage de 7,96%. Et une seule femme est présidente du conseil régional », a-t-elle énumé-ré. Après avoir donné les fon-dements d’une telle repré-sentation de la femme dans les instances, elle s’est féli-citée de la tenue de l’atelier qui constitue un tournant heureux, un espoir nou-veau, avant la tenue des prochaines élections.
Elle a proté de la ren-contre pour saluer le Pré-sident de la République pour son engagement et sa ferme volonté de contribuer à la promotion des droits de la femme en Côte d’Ivoire. Ce, en prenant d’impor-tants décrets dont la loi du 14 octobre 2019 sur la re-présentativité de la femme dans les assemblées élues en est la parfaite illustra-tion. Au nom d’Amadou Sou-mahoro, président de l’As-semblée nationale, Juliette Camara a salué cette ini-tiative de renforcement des capacités des élues à la veille des élections lo-cales. Elle a invité les par-ticipantes à s’approprier les outils, avant de traduire la joie d’Amadou Soumahoro de recevoir une telle ren-contre. En tant que partenaire privi-légiée, Sylvie Gougoua de Onu Femmes s’est dit ravie de contribuer à cette activi-té qui permettra à la Côte d’Ivoire de faire un pas en avant dans la concrétisa-tion des droits des femmes dans les instances de déci-sion et une avancée remar-quable dans le quota. HERVE ADOU
4
Politique
Cohésion sociale
Mardi 22 décembre 2020
Les femmes de Daoukro dénoncent l’utilisation des enfants à des fins politiques
Le Wanep-Ci est en tournée de sensibilisation dans la capitale de l’Iffou. ne délégation de l’Ong pardon. Qu’elles pardonnent pour la paix : « Oui, Daoukro Wanep-Ci, conduite d’abord car elles sont en avec ses femmes a retrouvé par Ladji Nicole, était majorité croyantes et la reli- la paix. C’est un processus treUr les femmes de cette loca- Les femmes sont tellementleurs sœurs et frères à aller en mission hier à gion recommande le pardon. pour avoir une paix dénitive Daoukro, pour rencon- Puis, qu’elles sensibilisent que nous avons commencé. lité, an de les inviter à cultiver à la paix, pour ne plus que positives que de façon una-la paix. Face à la recrudes- cela se répète à Daoukro». nime elles veulent le retour cence des conits inter- Pour soutenir les femmes de de la paix à Daoukro. Elles communautaires dans cette Daoukro, l’émissaire de l’Ong sont toutes impliquées et paisible ville, les femmes de Wanep-Ci et ses collabora- nous allons faire un plan de Daoukro ont exprimé leur ras- trices ont fait des dons à plu- travail, pour consolider ce le-bol devant le fait que les sieurs d’entre elles, surtout retour à la paix «. Bien avant politiques utilisent leurs en- celles touchées par la crise cette rencontre, les respon-fants. C’est ce qu’a indiqué le post-électorale. Saraka Da- sables de Wanep-Ci ont eu chef de la mission après des nielle, au nom des femmes des échanges avec les au-séances de causerie avec les leaders de Daoukro qui ont torités administratives et la leaders des femmes. «Nous pris part à la rencontre, a re- chefferie traditionnelle de sommes venues parler de mercié l’Ong Wanep-Ci, pour Daoukro, pour leur expliquer paix, de cohésion sociale. cette mission. «Beaucoup de le bien-fondé de leur mission. Nous sommes venues voir femmes ont perdu des êtres Il faut également signaler les femmes et savoir ce que chers et des biens matériels. que cette équipe conduite Les représentantes de l’Ong Wanep-Ci ont rendu une visite de courtoisie au chef de l’on peut faire pour celles qui L’Ong Wanep-Ci est venue par Ladji Nicole, mandatée Daoukro, Nanan Kofï Eugène (assis). ont subi des préjudices, pen- en appui et nous ne pou- par Wanep-Ci, est membre dant cette période électorale. vons que saluer cette initia- de la coalition nationale des Nous avons parlé avec les mandé d’être solidaires, de différents responsables poli-Car, ici à Daoukro, beaucoup tive «, a-t-elle souligné. Puis femmes. femmes qui en avaient gros se mettre ensemble quelles tiques, pour leur faire part de ont souffert et ont été tou- de rassurer que les femmes sur le cœur. Elles ont dénon- que soient leurs ethnies, pour leur volonté de ne plus voir chés lors des événements», de Daoukro sont engagéesEDGAR YÉBOUÉ cé les hommes politiques décider de ce qu’elles veulent leurs enfants être impliqués a indiqué Ladji Nicole après qui compliquent leur vie. que l’on fasse pour elles. Et dans les affaires politiques. la rencontre. Elle est par ail-Elles ont souhaité que ces d’indiquer que les femmes Ladji Nicole a insisté, lors des Présidentielle 2020 leurs revenue sur ce que ces hommes politiques n’utilisent ont pris l’engagement de faire causeries, sur le fait que les femmes ont exprimé comme plus leurs enfants». Face à de la sensibilisation, pour ne femmes doivent d’abord par-désir : « Nous avons échangé cette amertume, l’envoyée plus que cela arrive, surtout donner : «Nous leur avons Le Rhdp remercie ses pour voir comment les aider. de l’Ong Wanep-Ci leur a de- d’aller à la rencontre des passé le message de paix, de Rhdp/ Région de la Bagoué militants de Divo e délégué départemental FCfa composé d’un tricycle du Rhdp de Divo, Has- pour les femmes du quartier Bruno Koné maintient le contact avec les populations san Kefng Kanté, a ren- Libanais, de chaises, d’ordina-de remerciements etL contré, samedi dernier, teurs et d’imprimantes pour le u terme d’une tournée au stade du Groupe sco- comité de gestion du quartier laire du quartier Libanais, les et d’une somme d’argent n’est d’échanges qui l’a militants du Rhdp venus très pas de moi. C’est un don du conduit dans douze parAtement de Kouto, les sa-nombreux. Au cours de cette Chef de l’État pour vous félici-villages dans le dé-cérémonie de remerciement ter pour le travail abattu lors de des populations pour leur parti- la campagne présidentielle. Il medi 19 et dimanche 21 cipation massive à l’élection du vous remercie». décembre, le ministre Bruno Président Alassane Ouattara, Hassan Kefng Kanté a invité Nabagné Koné a déclaré le responsable départemental les populations à la préserva-avoir fait le tour de ses bases. du parti au pouvoir s’est adres- tion de la paix et à la cohésion Selon lui, il s’agit «d’abord sé à l’assistance en ces termes sociale pour le développement dire merci aux populations : « Je voudrais féliciter le Pré- harmonieux de Divo. Il a éga-qui ont massivement soute- sident de la République pour lement remercié les guides re-sa brillante élection. C’est une ligieux pour leurs nombreuses nu le candidat de notre parti, immense joie que je ressens prières et bénédictions pour le qui est aujourd’hui le pré-après cette victoire. Cama- Président de la République et sident de la République et rades militants de la déléga- pour la paix en Côte d’Ivoire. ce, grâce à leur soutien mas-tion départementale du Rhdp Mme Ami Koné et Diaby Mo-sif. Nous sommes aussi ve-de Divo 1, le Premier ministre, hamed Aly, respectivement dé-nus prendre notre feuille de Hamed Bakayoko, vous dit léguée de section du Rhdp et Bruno Koné mobilise les militants du Rhdp dans le département de Kouto. route auprès des populations merci; Bictogo vous dit merci président des jeunes du quar-pour les années à venir , car nier, le ministre Bruno Naba- pas eu l’occasion de visiter remercié pour son altruisme pour avoir fait un coup K.O à tier Libanais, ont exprimé leurs comme on dit chez nous, tant gné Koné a renoué avec ses durant la période électorale. et la disponibilité dont il fait Divo pour Alassane Ouattara. sincères remerciements au dé-que la marche continue, le habitudes dans la région de Il a indiqué qu’en tant que preuve à leur égard à chaque Quant à moi, je voudrais éga- légué départemental du Rhdp balancement des mains ne la Bagoué : toujours demeu- premier responsable poli- instant. lement vous remercier, au nom de Divo 1 pour tout ce qu’il fait s’arrête pas. En tant qu’ac-du coordinateur régional du pour les militants. Selon eux, rer auprès des populations, tique de la région, «il était de La seconde journée de la teur politique, Rhdp, Kouakou Kof Amedé, cette journée de remerciement, les écouter et répondre dans son devoir de retourner vers tournée a été consacrée c’est notre rôle d’être le plus pour le score de 96% obtenu à une première dans ce quartier, la mesure du possible aux elles pour saluer l’esprit ré- aux villages de Blésségué, près possible des popula- l’élection présidentielle à Divo est comme une reconnais-préoccupations de celles-ci. publicain et exemplaire dont Sanahoulé, Tiana, Portio et tions, de les entendre en pour notre candidat. Vous avez sance des efforts faits pour De Wora à Gbini 1 et 2 en elles ont fait preuve avant, Tabakoroni. Et pour coller permanence et de leur ap- parcouru les quartiers, villages, l’élection du candidat Alassane passant par Tiogo, Singo, pendant et après les élec- à l’esprit de solidarité qui a porter les réponses ou des hameaux pour mobiliser pour Ouattara. Ils ont pris l’engage-Kakologo et Bougoula, le tions». toujours prévalu lors de ces explications quand il y a Alassane Ouattara. C’est grâce ment de se mobiliser pour les porte-parole du ministre de la Honorés par la visite du re- tournées, des échanges de aux efforts de tous que notre élections législatives à venir lieu». Construction, du Logement présentant du gouverne- présents entre la délégation candidat a été élu au premier an de raer tous les sièges à Moins de deux mois après et de l’Urbanisme, le conseil- ment, les habitants des vil- ministérielle et les commu-tour. Je remercie tous ceux qui Divo pour le compte du Rhdp, l’élection présidentielle qui a ler Soudounon Dao, a dit la lages susmentionnés avec nautés villageoises ont sanc-ont mouillé le maillot pour la en vue de donner la majorité vu la victoire du candidat du joie du coordonnateur prin- leurs différents chefs tradi- tionné les différentes visites. victoire du Président Ouattara, au Président de la République Rhdp, le Président Alassane cipal du Rhdp à reprendre tionnels en tête , lui ont réser-ce grand bâtisseur, ce grand à l’Assemblée nationale. Ouattara, et conformément contact avec les populations vé, à chaque fois, un accueilE. A homme de paix. Ce don d’un aux instructions de ce der-de ces localités qu’il n’avait digne de son rang et l’ont( source Sercom)montant de 4,500 millions deM. A ( Source sercom)
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text