56 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16835 - du jeudi 04 février 2021 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
56 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 février 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 14 Mo

Extrait

Jeudi 4 février 2021 / N° 16 835 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
École ivoirienne Deux solutions numériques pour améliorer l’apprentissage P. 7
Le gouvernement précise LÉGISLATIVES 2021 les règles du jeu Le libre accès aux médias publics garanti aux candidats Anacarde :Le prix du kilo Ixé à 305 F Cfa Menace terroriste Sidi Touré :“ Nous maintenons Conseil des ministres la vigilance permanente ” P. 2 à 4 Accès à l’eau potable Lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire et à l’assainissement 17 000 nouveaux cas et près de L’Association africaine de l’eau présente ses acquis 11 000 décès enregistrés en 20P2. 130 P. 12 Àl’intérieur, la suite de la liste des candidats
pr sit
2
Politique
Jeudi 4 février 2021
Législatives 2021 Le gouvernement précise les règles du jeu
Le Conseil des ministres, désormais bimensuel, a eu lieu mercredi, présidé par le Chef de l’État Alassane Ouattara.
égislatives du 6 mars, recrudescence de la Covid-19, campagne de la noix de cajou, lois de RiLche a été la feuille de routeratication de prêts… du Conseil des ministres ordi-naire, hier. C’était la troisième rencontre de l’année. Elle a eu lieu au Palais de la pré-sidence comme d’habitude, sous la présidence habituelle du Chef de l’Etat Alassane Ouattara. Le gouvernement, à travers quatre décrets, pré-cise les règles du jeu du scru-tin législatif. La campagne s’ouvrira le vendredi 26 fé-vrier à zéro heure pour se refermer le jeudi 4 mars à mi-nuit. 10759 lieux de vote sont prévus pour 22135 bureaux de vote. La compétition se déroulera dans 205 circons-criptions pour 255 sièges. Tous les courants d’opinion s’exprimeront, librement et ai-sément, selon les assurances du porte-parole du gouverne-ment, le ministre de la Com-munication et des Médias Sidi Touré. Un égal accès des candidats aux médias sera garanti par la Haute autori-té de la communication au-diovisuelle (Haca), l’Autorité
Le gouvernement, à travers quatre décrets, précise les règles du jeu du scrutin législatif.(PHOTOS: PORO DAGNOGO)
nationale de la presse (Anp) et le Conseil supérieur de la publicité (Csp). Et c’est parti pour la cam-pagne anacarde ! Elle s’ouvre demain, 5 février. Le prix plan-
cher obligatoire sera de 305 F Cfa pour la noix de cajou bien séchée et bien triée et ne comportant pas de matières étrangères. La fuite des pro-ductions locales sera jugulée
Sidi Touré à propos de la menace terroriste :
“ Nous maintenons la vigilance permanente ”
ous maintenons la vigilance permanente concernant cette pro-N blématique terroriste », a assuré hier le porte-parole du gouverne-ment, le ministre Sidi Touré. Alors que les services se-crets français s’inquiètent de voir la pieuvre terroriste en Afrique déplacer ses tentacules vers le golfe de Guinée, le gouvernement se déclare non seulement préoccupé, mais surtout vi-gilant. «Nous étions alertés depuis déjà plusieurs années sur la menace terroriste que subit notre sous-région. Depuis plusieurs années, des dis-positions ont été prises par l’État de Côte d’Ivoire pour faire face à quelque me-nace que ce soit», rassure le porte-parole du gouverne-ment ivoirien. «Dans une coopération bien intelligente entre les services nationaux et inter-nationaux, poursuit-il, toutes les mesures sont prises
pour sécuriser les biens et les personnes en Côte d’Ivoire». Le 1er février, intervenant aux côtés de la ministre française des Armées, Flo-rence Parly, le chef de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE),
Bernard Émié, patron du renseignement extérieur français, conait que les chefs d’Al-Qaïda au Sahel avaient un «projet d’expan-sion vers les pays du golfe de Guinée». B. HILI
à travers des mesures dras-tiques de surveillance des frontières terrestres selon le gouvernement. La campagne écoulée a été fortement perturbée par la pandémie. Une subvention de 34,2 milliards de Fcfa de l’Etat avait permis de mainte-nir le prix de 400 FCFA le kilo-gramme aux producteurs qui ont nalement empoché 297 milliards de Fcfa contre 238 milliards en 2019. Côté sécuritaire, un décret consacre désormais l’exis-tence légale de la deuxième école de police située à Korhogo. Créée en 1967,
l’école de police d’Abidjan a vu ses capacités largement dépassées, 50 ans après. Les standards sécuritaires internationaux prévoient un policier pour 400 habitants. Pour qu’il en soit ainsi, il fau-drait au moins 26701 agents de police. Avec ses 19993 ics actuels, la Côte d’Ivoire est encore loin du compte. Pour combler le gap, il faudra un recrutement de 2200 élé-ments par an. D’où le besoin de formation. Le gouvernement a ratié un accord de prêt conclu le 22 décembre 2020 entre la Côte d’Ivoire et la Banque
d’investissement de la Ce-deao. L’enveloppe va per-mettre de construire 11 ponts métalliques dans 11 localités : Agboville, Daloa, Danané, Issia, Kaniasso, Kong, Ko-rhogo, Minignan, San-Pedro et Vavoua. Ces ponts vont davantage désenclaver les zones concernées. Et per-mettre surtout l’accès aux in-frastructures administratives, notamment aux centres de santé, au prot des popula-tions rurales dont les reve-nus seront améliorés par un écoulement plus facile de leurs productions agricoles. L’État qui entend mieux maî-triser la mobilité sur les routes et la gestion des accidents prépare le nancement et la mise en place d’un système de transport et d’une fourrière administrative grâce à une convention avec la société Quipux Afrique S.A. Au nombre des mesures individuelles, notons que Gnamien Yao Théodore re-présentera désormais le Pré-sident de la République au conseil d’administration de la Société nationale de dévelop-pement informatique (Sndi). Il remplace à ce poste Alloco Arthur. De son côté, l’Ivoirien Bama Coulibaly prendra la tête de l’Organisation interna-tionale du café (Oic). Covid-19 oblige, le conseil des ministres a eu lieu en partie par visioconférence. Nombre de ministres y ont participé sans se déplacer.
BENOIT HILI
Covid-19 :la limitation des personnes dans les rassemblements exigée
près la fête, la défaite ! 28.607 cas conr-més, 26 724 guéris et 158 décès. Ce paAndémie de Covid-19 sont les chiffres de la au 2 févier 2021. Le nombre de cas positifs a pris l’as-censeur pendant la période des fêtes de n d’année. De 2.9% de taux de positivité en décembre 2020, on est pas-sé 7.3% en janvier 2021. Le pays enregistre, à ce jour, 0.54% de taux de létalité, 8.2% de taux de positivité et 93% de taux de guérison. Pis, les cas graves augmen-
tent, selon le porte-parole du gouvernement, Sidi Tou-ré, qui pointe du doigt le « non-respect des mesures barrières ». « Pour éviter une explosion épidémique et une satura-tion des services dédiés à la riposte contre la pandémie, le Conseil (des ministres) in-siste sur le port du masque, notamment dans les trans-ports en commun, les lieux publics et privés, ainsi que le respect de la distancia-tion physique »,requiert Sidi Touré. « Pour reprendre le contrôle
sur la pandémie, il faudra aussi réduire les rassem-blements festifs et religieux », ajoute-t-il. Il est attendu deux millions de doses de vaccin, dans le cadre du dispositif Covax. 30 à 40% pourraient être livrés d’ici n février. L’État se réserve le droit d’actionner d’autres leviers de commande de vaccins en dehors de ce mécanisme collectif. Mais c’est ensemble que les Ivoi-riens se protégeront les uns les autres. Et les uns contre les autres. B. H.
Jeudi 4 février 2021
Politique
Le prix du kg d’anarcade Ixé à 305 FCfa
e mercredi 03 février 2021, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h30 à 13h40, au Pa-laLRépublique à Abidjan, sous lais de la Présidence de la présidence de Son Excel-lence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.
L’ordre du jour de cette ré-union comportait les points suivants :
A/-Mesures Générales - Projets de loi et d’ordon-nance - Projets de décrets B/-Mesure individuelle C/-Communications
A/– MESURES GENERALES
PROJETS DE LOI ET D’ORDONNANCE
1- Au titre du ministère des Affaires Etrangères ;
Le Conseil a adopté deux (02) projets de loi de ratication :
Le premier projet de loiest relatif à la ratication de la Convention Mondiale sur la reconnaissance des qua-lications relatives à l’ensei-gnement supérieur, adoptée le 25 novembre 2019, à Paris (France). Cette Convention vise à ren-forcer la coopération univer-sitaire internationale, plus précisément à faciliter la mobilité universitaire interna-tionale avec la mise en place de mécanismes équitables, transparents et non discrimi-natoires en matière de qua-lications de l’enseignement supérieur. La ratication de cette Convention permettra de consolider les efforts consen-tis par le Gouvernement pour améliorer le système national de l’enseignement supérieur, de la recherche scientique et de l’innovation technolo-gique, de façon à soutenir durablement le développe-ment socio-économique du pays.
Le deuxième projet de loiest relatif à la ratication de l’Accord de Georgetown ré-visé de 2019 (Accord Union Européenne-Organisation des Etats d’Afrique, des Ca-raïbes et du Pacique) L’Accord de Georgetown signé au Guyana, en juin 1975, est l’acte constitutif du Groupe ACP, formé par
Grâce à une subvention de l’État de plusieurs milliards les producteurs ont moins ressenti les contrecoups de la pandémie.(PH: DR)
46 pays d’Afrique, des Ca-raïbes et du Pacique, en vue de négocier ensemble et de coordonner la mise en œuvre des accords de coo-pération avec la Communau-té européenne. L’accord révisé transforme le Groupe des Etats ACP en une organisation Internatio-nale aux ns de l’adapter au contexte géoéconomique in-ternational et de prendre en compte au mieux les problé-matiques du développement dans toutes ses dimensions. Ainsi, ce nouvel accord dote non seulement le groupe d’organes et de mécanismes de nature à assurer la viabi-lité et la pérennité de l’orga-nisation, mais étend égale-ment ses missions aux dés et aux enjeux globaux tels que l’environnement et le changement climatique ainsi que la paix et la sécurité.
2- Au titre du ministère du Budget et du Portefeuille de l’État, en liaison avec le minis-tère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère du Commerce et de l’Industrie;
Le Conseil a adopté une or-donnance portant mise en œuvre des première et deu-xième phases du démantèle-ment tarifaire dans le cadre de l’Accord de Partenariat Économique entre la Côte
d’Ivoire et le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Ir-lande du Nord ainsi que son projet de loi de ratication. Conformément à l’offre d’accès au marché prévue dans l’Accord de Partenariat Economique entre la Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Ir-lande du Nord, les deux pre-mières phases de démantè-lement tarifaire couvrent les périodes 2019-2020 et 2021-2023, pour un total de 2305 lignes tarifaires. La première phase, cor-respondant à la période 2019-2020, ayant été mise en œuvre dans le cadre de l’APE CI/UE, le calendrier de la libéralisation suit son cours. Ainsi, en application de cet Accord, les produits origi-naires du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Ir-lande du Nord, couverts par les lignes tarifaires retenues pour la libéralisation, sont exonérés du paiement du droit de douane lors de leur importation en Côte d’Ivoire. Toutefois, les autres droits et taxes inscrits au Tarif Exté-rieur Commun, notamment, le Prélèvement Communau-taire de la CEDEAO (PCC), le Prélèvement de l’Union Africaine (PUA) ainsi que les taxes de consommation intérieure exigibles à l’im-portation dont la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et les
droits d’accises restent dus. L’ouverture du marché ivoi-rien portant sur les deux phases de démantèlement tarifaire est effective depuis er le 1janvier 2021.
PROJETS DE DECRETS
1- Au titre du ministère des Affaires étrangères, en liaison avec le ministère du Plan et du Développement, le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère de l’Équipement et de l’Entretien routier et le ministère du Budget et du Portefeuille de l’État ;
Le Conseil a adopté un dé-cret portant ratication de l’Accord de prêt N° 145/AP/ LA/ BIDC/EBID/08/2020 d’un montant total de vingt-cinq millions (25 000 000) de dollars US, soit environ qua-torze milliards huit cent cin-quante millions (14 850 000 000) de francs CFA, conclu le 22 décembre 2020, entre la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la Ré-publique de Côte d’Ivoire, en vue du nancement partiel du projet de construction de onze (11) ponts métalliques en République de Côte d’Ivoire. Les localités concernées sont : Agboville, Daloa, Danané, Issia, Kaniasso, Kong, Korhogo, Minignan, San-Pedro et Vavoua.
Ce projet vise principalement à faciliter aux populations se trouvant dans les zones de culture, l’accès aux struc-tures administratives ainsi qu’aux infrastructures de soins et d’éducation implan-tées dans les différentes localités. Il s’agit, plus préci-sément, de favoriser l’accès des populations rurales aux infrastructures socio-éco-nomiques de base et d’ac-croître leurs revenus à tra-vers l’augmentation de leurs productions agricoles et la facilitation de l’évacuation des produits vers les centres de commercialisation ou d’exportation.
2- Au titre du Ministère de l’In-térieur et de la Sécurité;
Le Conseil a adopté cinq (05) décrets :
Le premier décret porte création de l’Ecole de Police de Korhogo; L’École de Police de Korho-e go, la 2 école du genre de-puis la création de l’Ecole de Police d’Abidjan dès les premières années des in-dépendances, est chargée de la formation initiale des candidats déclarés dénitive-ment admis aux concours de la Police nationale ainsi que de la formation continue des fonctionnaires de Police. e Cette 2 Ecole de Police permettra non seulement
3
de renforcer les capacités d’accueil et de formation des personnels de la Police Nationale, mais également d’augmenter le nombre des agents de police en quantité et en qualité.
Le deuxième décret dé-termine les circonscriptions électorales pour l’élection des Députés à l’Assemblée Nationale ;
Le troisième décretdéter-mine le nombre de lieux et bureaux de vote pour l’élec-tion des Députés à l’Assem-blée Nationale ;
Le quatrième décret xe la durée de la campagne électorale pour l’élection des Députés à l’Assemblée Na-tionale ;
Le cinquième décret xe les modalités d’accès des candidats à l’élection des Députés à l’Assemblée Na-tionale aux Organes ofciels de presse, de production d’in-formations numériques et aux médias du secteur public de la communication audiovisuelle. En application de la législa-tion électorale nationale, ces quatre (04) décrets xent les modalités pratiques de l’orga-nisation et du déroulement de l’élection des Députés à l’As-semblée Nationale. Ainsi, sur proposition de la Commission Electorale In-dépendante, 205 circons-criptions électorales ont été créées pour 255 députés, 10 759 lieux de vote et 22 135 bureaux de vote sont prévus sur l’ensemble du territoire national. La durée de la cam-pagne électorale est xée à sept (07) jours. La campagne est ouverte le vendredi 26 février 2021 à zéro heure et close le jeudi 04 mars 2021 à minuit. Dans le cadre de cette cam-pagne électorale, l’égal ac-cès aux organes ofciels de presse et de production d’in-formations numériques ain-si qu’aux médias du service public de la communication audiovisuelle est garanti par la Haute Autorité de la Com-munication Audiovisuelle (HACA), l’Autorité Nationale de la Presse (ANP), et le Conseil Supérieur de la Pu-blicité (CSP) qui veillent à l’expression pluraliste des courants d’opinion sous la su-pervision de la CEI.
SUITE PAGE 4
4
SUITE DE LA PAGE 3
3- Au titre du ministère des Transports, en liaison avec le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère du Budget et du Portefeuille de l’État;
Le Conseil a adopté un dé-cret portant approbation de la Convention de concession pour la conception, le nance-ment, la mise en place, l’exploi-tation et la maintenance d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités des transports routiers en Côte d’Ivoire, d’un système de trans-port intelligent et d’une fourrière administrative. Cette convention signée entre l’État et la Société QUIPUX AFRIQUE S.A porte, plus pré-cisément, sur la mise en œuvre d’un système de gestion élec-tronique des infractions au Code de la route prévu pour se déployer dans le grand Abidjan ainsi que dans certaines villes de l’intérieur. Ce système permettra d’amélio-rer signicativement la sécurité routière, de doter l’administra-tion d’un système d’information sur les accidents de la route, de maîtriser au mieux la mobi-lité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire na-tional et de favoriser, à terme, le changement progressif de comportement des usagers de la route à travers un dispositif de diffusion d’informations et de sanctions pour tout contre-venant à la réglementation sur l’usage des voies routières ou-vertes à la circulation publique.
B/– MESURE INDIVIDUELLE
Au titre du ministère de l’Économie numérique et de la Poste
Le Conseil a donné son ac-cord en vue de la nomina-tion de Monsieur GNAMIEN Yao Théodore en qualité de Représentant du Président de la République au Conseil d’Administration de la So-ciété Nationale de Déve-loppement Informatique en remplacement de Monsieur ALOCO Arthur. C/– COMMUNICATIONS
1- Au titre du ministère de l’Agriculture et du Développe-ment rural, en liaison avec le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère du Bud-get et du Portefeuille de l’État et le ministère du Commerce et de l’Industrie;
Le Conseil a adopté une communication relative au bilan 2020 et aux perspec-tives 2021 de la commercia-
Politique
e L’état ambitionne d’atteindre les standards internationaux en matière de sécurité à travers la création de la 2 école de police. (PHOTO D’ARCHIVES)
lisation de la noix de cajou. La campagne de commer-cialisation 2020 de la noix de cajou a été ouverte le 06 février 2020. Sur la base d’un prix CAF de référence de 1 300 USD/Tonne, le prix minimum bord champ a été xé à 400 francs CFA/ Kg, en hausse de 25 francs CFA/kg par rapport à 2019. Ce prix a été possible grâce à une réduction du DUS de 7% à 5% du prix CAF de ré-férence. Malgré ces mesures qui incitaient à l’optimisme, la campagne a été fortement perturbée par les effets de la pandémie de la COVID-19. Face à la tendance baissière des prix bord champ liée à la pandémie de la COVID-19, qui a entraîné une baisse du prix des amandes, le Gou-vernement a apporté son appui à la lière à travers l’octroi :
• d’une subvention de 100 F CFA puis de 200 F CFA/Kg pour maintenir le prix aux producteurs, soit un total de 34,209 Milliards de F CFA, qui a permis l’enlève-ment de 264 985 tonnes de noix de cajou au prix mini-mum;
• d’une subvention de 168 F CFA/kg pour aider à combler le décit de com-pétitivité des transformateurs locaux, soit un total provi-soire de 3,264 milliards de F CFA perçus par 11 transfor-mateurs, qui ont produit et commercialisé 4 060 tonnes d’amandes, équivalant à 20 400 tonnes de noix brutes.
Ainsi, au terme de la cam-pagne 2020, une production de 848 700 tonnes a été commercialisée contre 634 631 tonnes en 2019, soit une hausse de 33%. Au total, au prix moyen bord champs de 350 F CFA/kg, ce sont 297 milliards de F CFA qui ont été distribués aux producteurs contre 238 mil-liards de F CFA en 2019. An de consolider les acquis de la réforme, le Conseil a décidé notamment de la poursuite du mécanisme de
soutien aux acteurs natio-naux pour renforcer leurs capacités de mobilisation de nancement. Aussi, pour la campagne 2021 de commercialisa-tion des noix de cajou, qui s’ouvre le 05 février 2021, le Conseil des Ministres a approuvé le prix plancher obligatoire de 305 F CFA/kg aux producteurs, pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère. Le Conseil a instruit les ser-
Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement.
vices en charge de la protec-tion des frontières à l’effet de prendre toutes les mesures de lutte contre la fuite des noix par les frontières ter-restres.
2- Au titre du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique;
Le Conseil a adopté une communication relative à la situation de la gestion de la COVID-19 au 02 février 2021. A la date du 02 février 2021, la Côte d’Ivoire dénombre 28 607 cas conrmés de CO-VID-19 et 158 décès, soit un taux de 0,54 % de létalité sur un total de 349 351 pré-lèvements analysés soit en moyenne 8,2 % de taux de positivité. Le nombre total de guéris est de 26 724 (soit 93 % de taux de guérison). Une comparaison des mois de décembre 2020 et de jan-vier 2021 montre que la Côte d’Ivoire a enregistré respec-tivement 1169 et 5 909 cas positifs. Le nombre des cas positifs a été multiplié par 5 avec un taux de positivi-té moyen de 2,9 % en dé-cembre, qui est passé à 7,3 % en janvier 2021. Ce constat montre que le virus progresse très rapi-dement dans nos différents lieux de vie et dans nos communautés avec pour corollaire l’augmentation du nombre de cas graves et de décès, en raison essentiel-lement du non-respect des mesures barrières. Aussi, pour éviter une explo-
Jeudi 4 février 2021
sion épidémique et une satu-ration des services dédiés à la riposte contre la pandémie, le Conseil insiste sur le port du masque, notamment dans les transports en commun, dans les services publics et privés, et dans tous les es-paces publics, ainsi que le respect de la distanciation physique, qui implique la li-mitation des déplacements non essentiels et des ras-semblements festifs et reli-gieux en vue de reprendre le contrôle sur l’épidémie.
3- Au titre du ministère du Commerce et de l’Industrie, en liaison avec le ministère de l’Agriculture et du Développe-ment rural;
Le Conseil a adopté une communication relative aux Assemblées Annuelles de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC), tenues par vidéoconférence, du 10 au 12 et du 16 au 20 novembre 2020.
Une délégation conduite par le Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internatio-nales des Produits de Base a pris part à ces échanges tenus autour du thème : « Accroître la productivité de la caféiculture en Afrique et améliorer l’efcacité de la chaîne de valeur du café ». Ces assises ont mis en re-lief les résultats des travaux de différents chercheurs africains sur le café, notam-ment dans le domaine de la protection et de la sélection des cultures et ont émis des recommandations en vue de garantir aux producteurs de meilleures conditions de productivité en termes de systèmes de cultures, de supports nanciers, de poli-tiques nationales et de coo-pération entre les acteurs de la chaîne de valeur. A l’issue des travaux, notre compatriote, Monsieur Béma COULIBALY, a été élu en qualité de Directeur des Af-faires Economiques de l’Or-ganisation Interafricaine du Café (OIAC).
Fait à Abidjan, le 03 février 2021
SIDI TIÉMOKO TOURÉ MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DES MÉDIAS, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT porteparolat@communica-tion.gouv.ci
Jeudi 4 février 2021
Politique
Législatives 2021
5
Le Cndh dénonce le non-respect du quota de 30% en faveur des femmes
Dans un communiqué, le Conseil national des droits de l’homme s’est prononcé sur la représentation des femmes sur les listes provisoires de candidature à l’élection des députés. e Conseil national desla démocratie (Eds), dirigée14,06%. droits de l’Homme par Georges-Armand Oué-Face à tous ces chiffres qui (Cndh) dénonce lapermet qu’à cinqgnin, ne ne respectent pas la loi sur L non-application du quo- femmes de la représenter le quota, la Cndh exhorte les ta de représentation deofciellement à l’Hémicycleformations et équipements 30% de femmes dans le choix si elles parvenaient à se faire politiques à une plus forte in-des candidats par les partis, élire sous ses couleurs. Ceci, clusivité de la gent féminine coalitions et groupements sur un total de 71 candidatsdans l’engagement politique politiques, pour la course aux déclarés, soit un taux de en leur sein et une appropria-élections législatives du 67,04%. En plus de celles-ci,tion complète et entière de la mars prochain. ce ne sont que treize autres loi n°2019-870 du 14 octobre Dans un communiqué dont (18,31%) qui ont été retenues2019; parce qu’elle reste en-copie a été transmise à notre comme suppléantes. gagée pour une participation rédaction hier, l’organe fait En somme, la coalition Eds,active des femmes dans la remarquer, après un moni- Pdci-Rda présentent 22 vie politique et leur représen-toring du dépôt des listes de candidates titulaires sur un tation dans les instances dé-candidature, que le taux de total de 128 candidats pour cisionnelles. représentativité des femmes un taux de 17,19% avec 18 HERVE ADOU est encore inférieur à celui candidates suppléantes, soit des hommes. Le Cndh constate, à titre d’illustration que le parti au pouvoir, le RassemblementFamoussa Coulibaly des Houphouétistes pour la La présidente du Cndh a présidé une rencontre au cours de laquelle elle a regretté le faible tauxgalvanise les houphouétistes démocratie et la paix (Rhdp), a présenté quarante candi-dans le choix des femmes aux candidatures pour les législatives. dates titulaires ce, après le ralliement d’une candidate Côte d’Ivoire-Rassemble-avec onze candidates sup-8,7%; avec seulement cinq indépendante, sur un total de ment démocratique africain candidates suppléantes, soit pléantes (18,31%) 255 candidats, soit 16,68%; (Pdci-Rda), ne donne que 10,87%. Dans cette mêmeTout comme les précédents avec seulement 36 femmes l’occasion à quatre femmesveine, le Front populaire ivoi-partis et coalitions qui n’ont candidates suppléantes, soit de conduire des listes pour rien (Fpi) aligne neuf candi-pas offert sufsamment de 14,17%. son compte, sur un total de dates titulaires sur un total chances aux femmes, la Le Parti démocratique de 46 candidats. Soit un taux de de 64 candidats, soit 14,06%plateforme Ensemble pour
Les candidats Rhdp de Port-Bouët mobilisés pour la victoire Rhdp dans cette circonscrip-tion. Siandou Fofana s’est engagé à ramener la victoire au soir du 6 mars. « Aujourd’hui, la victoire du Rhdp à Port-Bouët est plus qu’un objectif : c’est un impératif. Nous devrons œuvrer à donner une majo-rité confortable au Président Alassane Ouattara à l’hé-micycle. Pour ce faire, nous devons relever le dé. Regar-dons ce qui nous rassemble. Le combat de la liberté, du développement et du bon-heur pour chaque habitant, passe par la victoire de notre parti à ces élections législa-tives du 6 mars 2021 », a-t-il Les représentants du Rhdp aux législatives à Port-Bouët présentés par le coordonnateur régionalinvité. Cissé Abdourahmane Cissé (devant les micros).Pour une meilleure coordi-nation des actions sur le ter-e Rhdp mise sur Sian- breux à cette cérémonie, letion du Rhdp. Aujourd’hui, rain, Bernard Ouréga, coor-dou Fofana et Yéo Fozié coordonnateur Rhdp à Port- nous sommes à un tournant. donnateur régional associé, pour le faire triompher à Bouët, Abdourahmane Cissé, Si nous voulons que le Pré-a été nommé directeur de Ldu Rhdp. Ce dernier est se-Port-Bouët aux législa-a demandé d’aider les repré-sident de la République mette campagne des candidats tives du 6 mars.sentants du Rhdp à raer lesen œuvre son programme et Ces hommes politiques se- deux sièges de cette circons- ses engagements vis-à-vis condé dans sa tâche par Mar-ront aidés dans leur conquêtecription an de donner unedes populations, il faut que cel Nguettia, également coor-par deux suppléants que sont majorité confortable au Chefl’Assemblée nationale soit donnateur régional associé.respectivement Ibrahim Ko- de l’État à l’Hémicycle.acquise au Rhdp», a-t-il lan-Bernard Ouréga, heureux naté et Dr Armand Motto.«C’est vrai que lors de lacé en direction des militants de la conance placée en lui Une présentation de cette présentielle du 31 octobre dans la salle. pour cette mission, a appelé équipe alignée par le Rhdp a dernier, Port-Bouët a donné Abdourahmane Cissé a en-les militants et sympathisants eu lieu, le mardi 2 février, au un score honorable au Pré- gagé les militants à quadriller à faire bloc derrière lui pour siège de ce parti situé dans lasident Alassane Ouattara. Etle terrain par une campagne relever le dé. commune de Port-Bouët. désormais, il est une réalitéde proximité en vue d’assurer KANATE MAMADOU Aux militants venus nom- que Port-Bouët est un bas- la victoire aux candidats du
es candidats du Ras-semblement des hou-phouétistes pour la onLt été ofciellement présen-démocratie et la paix (Rhdp) du Lôh-Djiboua tés aux militants et sympathi-sants, le week-end du 30 jan-vier. Au quartier général du parti où étaient rassemblées des milliers de militants, le député, candidat à sa propre succession pour son parti, Dr Famoussa Coulibaly, a appe-lé à se mobiliser autour des neuf personnes désignées par la direction exécutive du parti pour la victoire au soir du 6 mars. Pour lui, à travers le vote de ces personnalités, la région du Lôh-Djiboua démontrera son appartenance au parti au pouvoir et donnera une as-sise confortable au Chef de l’État, Alassane Ouattara, à l’Assemblée nationale, pour présider aux destinées de la Côte d’Ivoire. Tout en sa-luant le choix des candidats par la direction du parti, le député sortant a situé l’enjeu de ces élections législatives. « L’enjeu est au-delà de nos personnes et de nos intérêts.
Il est national. Nous devons œuvrer pour une victoire écrasante afin de démon-trer, une fois de plus, que le Président Alassane Ouattara est majoritaire. L’opposition a décidé de prendre part à ces élections. Nous devons donc conforter le Président de la République à l’hémicycle pour asseoir sa vision de la Côte d’Ivoire solidaire. Unis-sons-nous pour une victoire éclatante », a-t-il indiqué. Les militants Rhdp, visible-ment heureux du choix du commando par la direction, ont apporté un cachet spécial à la cérémonie. Les associa-tions de jeunes, de femmes et des enseignants Rhdp ri-valisaient d’ardeur sous les quelques bâches dressées à cet effet. Peu avant son adresse, le député de Kani, Me Ben Méité, par ailleurs avocat du Chef de l’État, Alassane Ouattara, a éga-lement appelé à la cohésion des populations du Lôh-Dji-boua autour de leurs leaders pour le développement de la localité. HERVE ADOU Sercom
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text