40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16847 - du jeudi 18 février 2021 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 février 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Extrait

es 2 assises du numérique
La stratégie nationale
sur la 5 G au cœur des réexionsP. 11 Jeudi 18 février 2021 / N° 16 847 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange .ci) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Reportage /Débarcadère de Sassandra
Pp. 8-9 On débarque déjà le poisson, mais…
Importation frauduleuse
La douane met la main sur un aéronef à l’aéroport d’Abidjan P. 10 PHOTO : GERMIN GABO Législatives 2021 Pp. 3-5 La liste Rhdp d’Abobo sollicite la bénédiction des villages atchanKoumassi :Bacongo et ses colistiers se présentent à la chefferie traditionnelleDes cadres de La Mé s’engagent pour Patrick Achi Le Pdci-Rda en tournée à Oumé et Zuénoula
2
P olitique
Jeudi 18 février 2021
Préparatifs du sommet de l’Uemoa Alassane Ouattara s’entretient avec Boureima Abdallah Le Chef de l’État a reçu en audience le président de la Commission de l’Uemoa, hier, au Palais présidentiel, au Plateau.
Le Président de la République a échangé hier avec son hôte sur l’ordre du jour du prochain sommet de l’Union, le 25 mars 2021.(PHOTOS : HONORÉ BOSSON)
e Président de la Répu- Au centre de cette rencontre, blique, Alassane Ouat- les préparatifs du prochain tara, par ailleurs pré- sommet de l’union prévu le gLouvernement de l’Union sident de la Conférence 25 mars prochain. des Chefs d’État et de A sa sortie d’audience, l’hôte du Chef de l’État a fait savoir économique et monétaire qu’il était venu s’enquérir ouest-africaine, a reçu en au- des orientations et des ins-dience, le 17 février, le pré- tructions du président de la sident de la Commission de Conférence des Chefs d’État l’Uemoa, Abdallah Boureima. et de gouvernement de l’Ue-PAR AMÉDÉE ASSI Et toc ! Heureusement...
ls jasent. Ils jaseront toujours. «A quelques jours des législatives, le camp Gbagbo crie sa colère », écrit un confrère, se faisant le porte-voix de Georges Armand I Ouégnin, président de « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds)». La raison de cette montée d’adrénaline ? «Il ne comprend pas pourquoi le décret de nomination du représentant d’Eds à la Commission électorale indépendante (Cei), n’a pas encore été pris. Contrairement au représentant du Pdci-Rda, celui d’Eds n’a pas encore prêté serment. » Donc Eds veut entrer à la Cei ? Or donc Eds aurait pu, depuis, saisir la main tendue du pouvoir qui avait pro-posé, en vain, à l’opposition son entrée à la commission centrale et dans les commissions locales, bien avant la présidentielle ? Pourquoi avoir causé tous ces morts ? Pourquoi avoir donc suscité toutes ces violences et destructions ? Pour-quoi avoir créé le Comité national de transition (Cnt) dont le but nal était la prise du pouvoir d’État de manière illé-gale et violente ? Est-ce parce que toutes ces actions de déstabilisation, ces attentats programmés contre le Président de la Ré-publique et ceux qui incarnent les Institutions ont échoué que, tout à coup, subitement, soudainement, brusque-ment, toute honte bue, l’on se met à exiger, voire à qué-mander un poste à la Cei ? Tout cela est bien triste. Tout cela n’est pas sérieux et res-ponsable. Tout cela est bien regrettable. Heureusement, le Président de la République, relativement aux incidents qui ont émaillé la période électorale, a eu ces paroles fortes, mardi : « … les enquêtes se poursuivent an de situer toutes les responsabilités… Nous devons mettre n à l’impunité et renforcer la démocratie dans notre pays. La réconciliation ne peut se faire sans justice ». Nous reviendrons prochainement sur cet engagement du . Chef de l’État
moa, pour l’élaboration des dossiers devant être inscrits à l’ordre du jour du sommet. Il a saisi l’occasion pour faire un bref état des lieux de l’Ue-moa, traversée, depuis un an, par une triple crise (sécu-
ritaire, sanitaire et socio-éco-nomique) et aussi évoquer les solutions les plus viables et les plus efcaces pour y faire face. Pour terminer, Boureima Abdallah a souhai-té que les élections législa-
tives du 6 mars prochain se déroulent dans un climat de paix et de sécurité, en Côte d’Ivoire. A cette rencontre, étaient pré-sents, le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies
renouvelables, Abdourah-mane Cissé ; le ministre et directeur de cabinet du Pré-sident de la République, Fi-. dèle SarassoroHERVE ADOU
Défense et sécurité La gendarmerie va récompenser ses meilleurs éléments de 2020 a gendarmerie nationale prône le mérite. En tout cas, ses éléments qui se sont illustrés de fort belle l’aLnnée écoulée seront distin-manière au cours de gués, a indiqué son comman-dant supérieur, le général de corps d’armée Touré Apalo, à la faveur d’un séminaire de quatre jours qui a débuté le 16 février, à Jacqueville. Il a précisé qu’il s’agit de « ceux qui ont été dèles et loyaux » vis-à-vis de la République. Au cours de cette rencontre qui prendra n le 19 février, les gendarmes auront à se La gendarmerie nationale tient à perpétuer la culture de l’excellence et du mérite en son sein. pencher sur le « Bilan 2020 et (PH: JULIEN MONSAN) le plan d’action 2021». Aux participants, le Gal Apalo année au cours de laquelle au diapason des attentes gendarmerie nationale au a demandé d’aller plus loin a eu lieu l’élection présiden- de la population, et que la quotidien ». en analysant dans le détail tielle. « C’était une année dif- conance soit au beau xe, Le général de brigade Abé les actions menées dans les cile. Mais vous avez su faire aussi bien avec les autorités Séka Arsène est le président différentes régions. Question preuve de professionnalisme ivoiriennes que les civils et du comité d’organisation de de détecter les meilleurs élé- », s’est-il réjoui. Il leur a de- de renforcer la cohésion et la ce séminaire. A ce titre, il a ments. « Avec objectivité, il mandé aussi d’assumer leurs fraternité d’armes entre gen- indiqué qu’à la n du sémi-faut examiner les actions ré- responsabilités, en sachant darmes. naire, « il s’agira de produire gion par région pour faire la qu’ils sont des agents dont la Le général Apalo Touré a, par une matrice d’action exécu-différence entre ceux qui ont mission est de servir de façon ailleurs, mis à prot, cette ren- toire au cours de l’année ». été bons et ceux qui ont été loyale la République. « Nous contre pour rendre un vibrant La méthodologie adoptée particulièrement bons. Le sé- devons faire notre introspec- hommage au Président de consiste en des travaux en minaire doit permettre de ré- tion pour voir ce qui a été po- la République, chef suprême commissions, assorties de compenser ceux qui ont aidé sitif et ce qui ne l’a pas été. Et des armées « qui ne ménage restitutions en plénière. à maintenir le climat de paix à partir de là, tirer les conclu- aucun effort pour permettre La cérémonie s’est déroulée et à hisser haut l’image de la sions de nos actions en 2020 aux Forces de défense et de en présence des autorités gendarmerie », a-t-il recom- », a-t-il afrmé. sécurité d’avoir les moyens administratives locales et des mandé. Il s’agit, a-t-il souligné, de d’accomplir leur mission ». Il représentants de la police na-. Il a également encouragé et mettre tout en œuvre pour a salué aussi « les actions ef- tionalefélicité ses hommes pour les que le gendarme soit tou- caces » du Premier ministreMARCEL APPENA actions menées en 2020, jours exemplaire et se mette qui « éclairent et guident la
Jeudi 18 février 2021
Politique
Législatives 2021
3
La liste Rhdp d’Abobo sollicite la bénédiction des villages atchan
Les candidats des Houphouétistes à Abobo ont été présentés, hier, aux autorités des villages atchan de leur circonscription.
a ministre Kandia Ca-mara, tête de liste des candidats du Rhdp à L Abobo, et ses colistiersont rencontré les auto-rités traditionnelles des vil-lages atchan de la commune d’Abobo, hier, dans le village d’Abobo Baoulé. Elle leur a annoncé qu’elle est venue pour avoir la bénédiction de ses «parents atchan» «Nous sommes venus pré-senter les candidats de notre liste et avoir des bénédic-tions, pour que tout se passe bien, et qu’en mars, les élections se passent dans la paix, aussi bien dans la com-mune d’Abobo que sur l’en-semble du territoire ivoirien. Nous avons besoin de votre soutien», a plaidé la cheffe de le des candidats de la liste Rhdp de la circonscrip-tion électorale d’Abobo com-mune. «Ici à Abobo, notre parti pré-sente une liste de six per-sonnalités et six suppléants qui prend en compte toutes les composantes ethniques de la commune », a-t-elle indiqué, en soulignant que la
Les candidats de la liste Rhdp, avec à leur tête la ministre Kandia Camara, ont été pré-sentés aux chefferies des villages atchan de la commune.
présence d’Aké Bernard, ls et notable du village d’Abobo Baoulé, candidat titulaire, en est l’illustration parfaite. Elle a aussi souligné que cette liste respecte la parité entre femmes et hommes, avec trois candidatures fé-minines au nombre des titu-laires. En outre, les jeunes
occupent aussi une place de choix sur ladite liste. Kandia Camara est reve-nue sur le rôle du député. A ce titre, elle a indiqué que certes, cet élu de la Nation n’est pas impliqué directe-ment dans le développe-ment, mais il contribue, tout de même, à voter les lois à
Bacongo et ses colistiers se confient
à la chefferie traditionnelle de Koumassi
l y a trois sièges de député à Koumassi. Ibrahima Cis-sé Bacongo est la gure de I proue des trois candidats présentés par le Rhdp dans cette circonscription. Hier, au cours d’une cérémonie au siège de la chefferie tradition-nelle de sa cité, il a coné les candidatures de ses pairs et la sienne aux chefs.« Le président du Rhdp, Alassane Ouattara, a investi le 16 fé-vrier les candidats de son parti. Ce qui veut dire, c’est à eux que le parti a accordé sa confiance. Nous sommes là ce soir pour vous dire que c’est nous qui avons ont été désignés pour être les candi-dats du Rhdp à Koumassi », a-t-il informé les garants de la tradition de sa commune. Puis d’ajouter :avons« Nous besoin de votre soutien, de vos bénédictions pour aller sereinement à cette élection afin de la remporter ». Cissé Bacongo a rappelé que c’est depuis 2012 qu’il défend les intérêts des populations de Koumassi à l’Assemblée nationale. Et qu’au vu des ac-tions posées en leur faveur, celles-ci lui ont toujours réité-ré leur conance. Il a soutenu que son objectif est de faire
de Koumassi une cité où il fait bon vivre en la dotant d’in-frastructures ultra modernes. C’est ce qui justie, à l’en croire, les réalisations qu’il y a faites depuis son avène-ment à la tête de cette cité.«Tout le monde est unanime que le visage de Koumassi a changé. Elle est devenue une belle commune. C’est ce travail que je veux amplifier à Koumassi. Pour ce faire, nous avons besoin de votre soutien »,a-t-il insisté.  Degnan Dénis, au nom des
chefs, a rassuré l’équipe de Cissé Bacongo de leur sou-tien sans faille à cette joute électorale.« Vous pouvez compter sur nous. On sera à vos côtés », s’est-il engagé. Le maire de Koumassi a pro-té de cette occasion pour appeler à la paix. Car per-suadé que rien ne peut se bâtir sans la stabilité. Il a prô-né la cohésion, la fraternité et l’amour entre les forces vives de Koumassi.
KANATÉ MAMADOU
même de permettre la réa-lisation du programme de gouvernement du Chef de l’État. C’est pourquoi, elle a indiqué que le Chef du parti des Houphoutistes a désigné les douze commandos qui forment la liste Rhdp, dans le but de soutenir le Premier ministre, maire d’Abobo,
dans son élan de développe-ment de cette commune. «Nous sommes envoyés par le Président pour aider le maire dans sa noble mission de changer le visage d’Abo-bo. Aujourd’hui, notre com-mune a pris le train du déve-loppement avec des routes, une école primaire d’excel-lence, bientôt des lycées d’excellence... Mais, il faut aller plus loin pour qu’Abobo connaisse un essor dans son processus de développe-ment»,a-t-elle déclaré. Pour la tête de liste du Rhdp, il faut que les popula-tions d’Abobo, y compris les Atchan, leur donnent«l’op-portunité de gagner la ma-jorité à l’Assemblée afin de voter les lois qui permettront à Abobo d’être totalement développée». Elle a ajouté que ce sera alors l’occasion rêvée d’aider le Premier ministre et le Chef de l’Etat, dans leur volonté de doter cette commune de toutes les infrastructures mo-dernes dignes de ce nom. Au nom de tous les candi-dats, la tête de liste Rhdp
d’Abobo a également salué l’hospitalité légendaire de l’ensemble de la soixantaine de villages atchan. Elle a in-diqué que c’est grâce à eux que cette localité est deve-nue «un havre de paix, une ville où règnent la solidarité, le vivre ensemble, la cohé-sion sociale... ». Le Chef du village d’Abobo-té, Amaho Paul Ahouanan, est intervenu au nom de ses pairs. Il a afrmé que toute la communauté atchan est honorée du choix d’Aké Bernard sur la liste Rhdp. Il a aussi assuré la ministre du fait que l’ensemble des villages atchan est à pied d’œuvre pour que les législa-tives soient apaisées. « Nous vous donnons la ga-rantie que tous, nous avons pris à bras-le-corps votre candidature. Un chef ne prend pas partie, mais au-jourd’hui, ce qui est dit est dit », a-t-il assuré, en invitant à mener une campagne de proximité. Kandia Camara a par ailleurs été faite lle des trois villages atchan. MARCEL APPENA
Kouassi Adjoumani : ‘‘L’appel du Président aux indépendants du parti n’est pas une menace...’’ es candidats aux légis-la date des élections, d’autrespas moi le porte-parole qui latives parrainés par ledécide. Seul le président duvont suivre. « Les propos du Rassemblement des Président ne sont pas desparti décidera ».Le porte-pa-Lrejoindre le parti, c’est juste houphouétistes pourmenaces. Loin de là. En de-role du Rhdp a toutefois la démocratie (Rhdp) mandant à ses cadres deafrmé que son parti reste ont reçu la bénédiction duconant. Car, dit-il, sur le ter-président du parti, Alassane exhorter les uns et les autresrain, le travail se fait. A la base Ouattara, le 16 février à l’Hô-à se ressaisir et à regagnercomme au niveau central. « tel Ivoire. A cette occasion, le le Rhdp. Ce ne sont pas des Nous voyons des candidats Président Alassane Ouattarapropos de menace. Pas dequi sont sur le terrain en pré-a lancé un appel aux indé-menace sinon on n’auraitcampagne, qui sensibilisent pendants issus de son parti pas de candidats indépen-les populations pour qu’il y ait à se mettre à la dispositiondants. Vous voyez, il y a plusun vote paisible pour que le du Rhdp an de faire bloc etde candidats indépendants Rhdp sorte victorieux de ces lui donner une victoire écra- que ceux qui sont désignésélections », a-t-il coné.Kobe-sante. par leurs partis. Et c’est ainsi nan Kouassi Adjoumani l’af-Cet appel a plus ou moins été dans tous les partis », a-t-il in-rme, parce qu’il pense qu’il mal interprété par des gensn’y a pas de véritable oppo-sisté.Au contraire, dira-t-il, cet qui y ont vu des menaces. appel est une sensibilisation. sition : « Quand vous prenez Face à cette compréhension « Le Président veut les ex- le Pdci, le parti est divisé en autre, le porte-parole duhorter à revenir à la maison. deux. Une partie se retrouve Rhdp, Kobenan Kouassi Ad- Sinon il dirait, si vous ne re-au Rhdp. Le Fpi, une bonne joumani, a apporté un éclai-venez pas, voici ce qui vous partie de ce parti bat cam-rage.Devant la presse, hierattend comme sanctions », apagne pour le Rhdp. Au sein à son cabinet au Plateau, il a présenté le ministre Kouasside ce parti, il y a également indiqué que cet appel du pré-Adjoumani. A l’en croire, le la division. Au contraire, avec sident du parti vise à mieuxprésident du Rhdp a été clair. l’avènement du Rhdp, notre contrôler les candidats issusCe sont des mesures qu’il position s’est davantage de son parti. « Le président aprend pour faire en sorte querenforcée ». Il a ajouté que lancé un appel à l’endroit des son parti soit plus que majori-les réalisations du président candidats indépendants pourtaire au parlement.du Rhdp parlent en faveur leur demander de se ressaisirSur la question d’une éven-de ses candidats aux légis-et de se mettre à la disposi- tuelle victoire des candidatslatives. Une occasion donc tion du parti, en soutenant lespour les Ivoiriens de mani-indépendants, et l’attitude de candidats désignés », a-t-illeur parti, il a été aussi clair :fester leur reconnaissance au exposé. Poursuivant, il a af- « S’ils gagent dans leurs cir-Rhdp pour le développement rmé que des candidats seconscriptions, seront-ils ac-de la Côte d’Ivoire. sont déjà ralliés et que d’ici à cepter ? Là non plus, ce n’est JEAN BAVANE KOUIKA
4
Politique
Jeudi 18 février 2021
Amedé Kouakou explique l’enjeu du scrutin dans le canton Ziki
medé Kouakou, le candidat du Rhdp dans la circons-OgAoudou, communes et cription de Chiepo, Didoko, Nebo et sous-préfectures, est sur le terrain. A la tête d’une forte de délégation, il a effectué, hier, une tournée dans les localités de Doumbakro, Okakro, M’Grakro, Labo-dougou, Gninguedougou, Lehiri Penda, Ziki-Dues, Di-bikro, Kofkro, Yobouekro et Cnra. Des villages du canton Ziki, dans la région du Lôh Dji-boua. Ici, le représentant des houphouétistes aux lé-gislatives du 6 mars a expli-qué l’enjeu de sa candida-ture. « Ce n’est pas le poste de député qui m’intéresse. C’est pour pouvoir vous ai-der (…) Je suis maire de Divo et vous voyez le chan-gement. Soyez sûrs que je vais me battre pour vous », a-t-il promis. Amedé Kouakou, dans son argumentation, a demandé
Le candidat du Rhdp, Amedé Kouakou, s’adressant aux populations lors de sa tournée.
aux hommes et femmes sortis massivement pour l’accueillir à chacun de ses
passages, de regarder l’in-térêt de leurs villages, en faisant le bon choix, celui du
développement. Dans cette veine, il a recommandé aux uns et aux autres de mettre
Le sénateur Allomo Paulin présente les candidats du Rhdp aux chefs de village
Des cadres du Rhdp, unis derrière le candidat Tououi Bi Irié Ernest, en polo au centre.
e sénateur et coordon-nateur régional du Rhdp de Bouaflé, Allomo Paul L et le vice-président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), Victor Taukla, ont présenté le 17 fé-vrier 2021 à Bonzi, les deux candidats des Houphouë-tistes aux législatives du 6 mars 2021 aux chefs de vil-lage Yaouré, Ayaou, Gouro et Mossi. Cette cérémonie a eu lieu au domicile du sénateur, en présence de plus de 50 chefs de village, de la quasi-tota-lité des cadres du Rhdp de Bouaflé, du chef central des Ayaou, Nanan N’dri Eugène, délégué de la Chambre na-tionale des rois et chefs tra-
ditionnels de Côte d’Ivoire (Cnrct-ci) et de plusieurs res-ponsables locaux dudit parti. Il s’agit des candidats Tououi Bi Irié Ernest qui brigue le poste dans la sous-préfec-ture de Bouaflé et Koné Sia-ka, dans la commune. Selon le sénateur Allomo Paul, initiateur de cette ren-contre, il s’agit de sonner la mobilisation autour de ces deux candidats choisis par le président du parti, le pré-sident Alassane Ouattara, à l’effet de leur garantir une large victoire au soir du 6 mars 2021. «Le président Alassane Ouattara a été élu à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Mais s’il n’a pas la majorité à l’Assemblée natio-
nale, il ne peut pas exécuter son programme social pour poursuivre le développement et améliorer votre bien-être. Nous sommes là pour vous montrer vos ls qui sont can-didats» a expliqué le séna-teur Allomo Paulin aux têtes couronnées. « Nous sommes venus vous dire que quel que soit le can-didat du Rhdp, vous devez le voter pour que le président Alassane Ouattara ait une bonne majorité à l’Assemblée nationale. Avec tout ce qu’il a fait pour Bouaflé et pour toute la région de la Marahoué, il faut qu’on lui renvoie l’ascen-seur», a-t-il insisté. Aux chefs, Allomo Paulin a tenu à rappeler que même si les chefs traditionnels ne
font pas la politique, ils ont toutefois le devoir d’orienter leurs administrés vers le bon chemin, allant dans le sens de leur intérêt commun. Pour lui donc, ce bon chemin qui conduit à leur bien-être et au développement de leurs localités n’est que le Rhdp et son leader, le président Alassane Ouattara dont la sollicitude ne leur a jamais fait défaut dans la Marahoué. Le vice-président du Ce-sec a félicité les populations pour leur mobilisation lors de l’élection présidentielle, même si certains ont été em-pêchés de voter. Il a, par ailleurs, souligné que le cumul de postes est à proscrire désormais. De sorte que les nombreux cadres dont regorge Bouaflé puissent avoir un poste poli-tique chacun, pour contribuer au développement du dépar-tement. Cette pratique, a-t-il afrmé, a pour avantage de consolider la paix et l’Union entre les cadres. Yao Étienne, délégué du Rhdp, a, en ce qui le concerne, expliqué aux pa-rents la nécessité de choisir un député intellectuel, ca-pable de participer aux dé-bats car il s’agit de légiférer. Selon lui, les deux candidats du Rhdp ont le prol qu’il faut. «Ne vous laissez pas distraire par les vendeurs de rêves» a-t-il conseillé aux pa-rents. N’DRI CÉLESTIN
de côté les considérations politiques et de se rendre massivement aux urnes, le samedi 6 mars 2021, pour donner plus d’assise au Président de la République an qu’il puisse satisfaire à leurs besoins et améliorer leurs conditions d’existence. Gnigou Jules, le porte-pa-role des populations du vil-lage de Doumbaro, au nomde ses ‘’ parents’’, a salué ses actions qui s’étendent à
la sous-préfecture. ‘’Tout ce que vous avez fait jusqu’à présent, vous n’avez pas attendu d’être candidat pour le réaliser. Vous avez fait beaucoup de choses dans la sous-préfecture, bien qu’étant maire de la com-mune. Si vous voulez être député, c’est pour nous ai-der dans la sous-préfecture », a-t-il déclaré.
KANATE MAMADOU
Le Pdci-Rda mobilise ses militants d’Oumé e Parti démocrapour vendre le candi-- venu tique de Côte d’Ivoire dat du PDCI.L’émissaire du (PDCI) a déployé surprésident Henri Konan Be-l’ensemble du terria demandé également- dié daLns le cadre d’une tour-du PDCI et aux organes toire des émissaires aux secrétaires de section née de remobilisation des spécialisés de mettre tout militants. en œuvre pour garantir la Une mission conduite parvictoire du parti par une Azi Kof Serge, membre duforte présence des militants bureau politique, était le 12 dans les bureaux de vote le février 2021 à Oumé.6 mars prochain. Le chef de mission a saisi «Engagez-vous à faire en cette opportunité pour son-sorte que Lagui Kouassi ner la mobilisation des dif- Joachim, le candidat choi-férents organes du parti etsi par le PDCI, sorte victo-donner la conduite à tenir rieux », a exhorté l’émis-à l’orée des législatives. Ilsaire du parti. a invité l’ensemble des mi-Le candidat du PDCI, Lagui litants à entrer dans tousKouassi Joachim, est maire les villages et hameaux desortant d’Oumé et par ail-la circonscription électo- leurs délégué communal rale d’Oumé et Guépahouo du PDCI-Rda sous-préfecture le momentAIP
Les candidats de l’opposition de Zué-
noula rencontrent la base du Pdci
es deux candidats aux élections législa-tives du département L de Zuénoula, pour le compte de la coalition de l’opposition, ont été of-ciellement présentés aux différents secrétaires de section et comités de base du parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). La cérémonie présidée par Ouattara Aboudramane, membre du bureau poli-tique, par ailleurs chef de la mission d’explication, de sensibilisation et de re-mobilisation du Pdci-Rda s’est tenue le 14 février, au domicile de l’ancien maire Doua Bi Toui Roger, inspecteur du parti, en pré-sence des trois délégations Pdci du département, à sa-
voir Zuénoula 1, Zuénoula 2 et Gohitafla. Il s’agit du maire sortant, Djè Bi Djè Olivier pour la commune, et Lohouri Bi Gohi Modeste pour la sous-préfecture. Ce choix s’inscrit dans une logique, selon M. Ouattara, de la mise en œuvre de l’al-liance entre le Pdci, Eds et les partis solidaires de cette action dont le seul but est de remporter la majorité au parlement. Le chef de mis-sion a fait part du message du président Bédié appe-lant les militants de base à s’engager, à se mobiliser pour que tous les candidats choisis puissent remporter les élections législatives du 6 mars. (AIP)
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text