40 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16874 - du lundi 22 mars 2021 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 mars 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 15 Mo

Extrait

Riviéra Bonoumin Les balcons d’un immeuble PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESs’écroulentP. 10 Lundi 22 mars 2021 / N° 16 874 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange .ci) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € e Obsèques du Premier ministre /jourCérémonie du 7 P. 2
SacriIces, bénédictions, invocations
pour accompagner le défunt La famille exprime sa reconnaissance au Chef de l’ÉtatRaymonde Goudou-Coîe :‘‘ Hamed Bakayoko avait une stature multidimensionnelle ’’PHOTOS : PORO DAGNOGO P. 7 Brice Kouassi réagit face aux rumeurs sur ‘‘ Photocopie ’’: ‘‘LaissezTénéBirahimaOuattara tranquille ! ’’ P. 6
2
Politique
e Obsèques du Premier ministre / Cérémonie de 7jour
Lundi 22 mars 2021
Sacrifices, bénédictions, invocations pour accompagner le défunt au ciel
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a rehaussé de sa présence, hier à la mairie d’Abobo, e la cérémonie funéraire de 7 jour du rappel à Dieu du regretté Premier ministre Hamed Bakayoko.
Le couple présidentiel, la veuve, les enfants du défunt et des membres du gouvernement présents à la cérémonie.
ecture intégrale du Coran, bénédictions, sacrices, dons et in-L vocations, etc., sont les temps forts de la céré-monie de rituel du 7e jour de la disparition de Hamed Ba-kayoko, hier, à l’esplanade de la mairie d’Abobo. Pour l’occasion, le monde est venu de partout à travers la Côte d’Ivoire pour saluer en-core le mémoire du regretté Premier ministre et surtout pour implorer Allah d’avoir pitié de sa créature durant sa vie tombale et de lui ou-vrir les portes du royaume céleste. En pareille circons-tance, une forte présence des Imams et des guides
religieux musulmans y a été observée. Ces érudits, à l’entame de la manifesta-tion spirituelle, ont psalmo-dié des chants à la gloire de Dieu. Ils ne cessaient aussi de faire les louanges du par-cours glorieux du défunt tout le temps de son existence terrestre. Ces cantiques dif-fusés par des décibels dispo-sés dans les quatre coins de l’espace ont entretenu l’as-semblée majoritairement de blanc vêtue. La trentaine de bâches dressées sur la place était bondée d’hommes et de femmes venus, en attendant la cérémonie de 40e jour, soutenir la famille éplorée. Le 7e jour, selon des témoi-
gnages des Imans, n’est pas un précepte islamique. Mais plutôt un rituel, une tradition héritée des ancêtres qui a été perpétuée. De l’avis de ces chefs religieux, l’âme de dis-paru durant le 7e jour, après le décès, est parmi les siens ; elle rode dans le cercle fa-milial et a besoin de prières et de sacrices an d’avoir la paix dans la tombe. Ce qui justie d’ailleurs toutes les offrandes faites en ce jour.Précisons que la cérémonie de 7e jour s’organise généra-lement dans l’intervalle des 7 jours qui précèdent le décès du concerné. Cette cérémonie funéraire a été marquée par la pré-
sence, du Président de la République Alassane Ouat-tara et la Première dame Dominique Ouattara. Le couple présidentiel est arri-vé sur les lieux à 11h. Des membres du gouvernement, représentants diploma-tiques et des organisations internationales, présidents d’institutions l’y avaient déjà précédé. Bien avant la ve-nue du Chef de l’État et de son épouse, les guides reli-gieux avaient déjà fait la lec-ture intégrale du Coran. Le grand imam de la Séguéla, Bakayoko Abou, a fait sa-voir que la récitation entière de ce livre Saint, en de telles occasions, a de nombreux
Les imams priant pour le repos de l’âme du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko.(PHOTOS : SÉBASTIEN KOUASSI)
mérites comme intercéder en faveur du musulman le jour du jugement dernier. Il a justié cette thèse par un hadith rapporté par le pro-phète, Mahomet (paix et sa-lut sur lui)« Lisez le Coran ! Le jour de la résurrection, il viendra intercéder en fa-veur de celui qui le récite », a-t-il informé l’assistance. Avant de prier pour le repos de l’âme du défunt chef du gouvernement. « Que Dieu l’assiste ! Que le paradis soit sa demeure ! Que Dieu ait pitié de ses péchés ! », a-t-il prié. Les Zikr ont meublé égale-ment cette cérémonie. Des guides religieux et imams
réunis au milieu du péri-mètre, délimité pour la ma-nifestation, ont récité durant une demi-heure ces prières islamiques pour invoquer Dieu. Cette phase a été sui-vie, à la n de ce rituel funé-raire, par l’étape des béné-dictions. L’imam Mohamed Konaté d’Abobo a eu l’hon-neur de faire ces prières qui accompagnent la lecture intégrale du Coran. Celui-ci a donc récité les versets coranique en guise de Dwa (bénédictions) qui est une imploration, une prière de demande, une supplication adressée à Dieu pour qu’il pardonne les péchés du défunt, aide sa famille à sur-monter les difcultés et qu’il le reçoive à ses côtés dans l’au-delà. L’iman Aly Ouatta-ra, représentant le Cheick Aïma Mamadou Traoré, président du Conseil su-périeur des imams (Co-sim), en a fait de même. Le vieil homme, pour que le Tout-Puissant valide toutes les invocations, les sacri-ces et prières formulés en la mémoire du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, a ensuite récité la sourate Al Fatiha consi-dérée comme la mère du Coran. Elle est constituée de sept versets, 25 mots et 113 lettres. Elle est la seule sourate du Coran dont la ré-citation est obligatoire dans chaque unité de prière. L’iman Aly Ouattara, en outre, a demandé à Dieu de veiller sur la Côte d’Ivoire. Il a invité les populations à la paix et à la cohésion sociale pour une nation plus forte et stable. KANATÉ MAMADOU
Lundi 22 mars 2021
Politique
3
La famille réitère ses remerciements au Chef de l’État pour l’assistance apportée
amadou Bakayoko a porté la voix de la fa-mille lors de cette cé-M rémonie funéraire. Il a exprimé les remer-ciements des Bakayoko au Président de la République, Alassane Ouattara, pour le soutien qu’il n’a cessé de leur manifester depuis l’an-nonce de la maladie de leur fils jusqu’à son décès.« Je prends la parole au nom de toutes les grandes familles Bakayoko de Séguéla et au nom de toutes les familles alliées, Diomandé, Timité, Soumahoro, Binaté, au nom des frères et sœurs du Pre-mier ministre Hamed Ba-kayoko, des populations du district du Woroba, de l’Indé-nié pour remercier tous ceux et celles qui ont effectué le déplacement pour être à nos côtés pour la cérémonie de 7e jour de notre regretté fils Hamed Bakayoko (…) Nous voudrons remercier plus particulièrement le Pré-sident de la République et Madame pour leur constante sollicitude à l’égard de la fa-mille Bakayoko et de la fa-mille du Worodougou. Nous remercions le Président de la République pour son impli-cation personnelle dans l’or-ganisation des obsèques de notre fils. Nous ne cesserons jamais de le remercier pour
Mamadou Bakayoko, le porte-parole de la famille Bakayoko, a salué tous ceux qui étaient à leurs côtés.
l’assistance qu’il apporte à la famille Bakayoko », a-t-il reconnu. Mamadou Bakayoko a décla-ré que le Chef de l’État avait également manifesté sa soli-darité à la famille Bakayoko lors du décès du père de Ha-med Bakayoko, Anliou Ba-kayoko et du grand frère de ce dernier, deux mois après. « Monsieur le Président de la République était en mission à l’étranger. Dès qu’il est
revenu au pays, la levée du corps à Ivosep-Treichville a coïncidé avec l’inauguration des travaux d’extension du port d’Abidjan. Le Président, malgré toutes les charges liées à sa fonction, est venu avec toute l’équipe gouver-nementale soutenir la famille Bakayoko », a-t-il rappelé. Avant d’ajouter :ne« Nous cesserons jamais d’égre-ner ce que vous faites pour nous. On voudrait remercier
La veuve, les enfants et les parents du défunt lors de la cérémonie.
également les membres du gouvernement pour leur dis-ponibilité ».  Le porte-parole a, par ail-leurs, remercié les popula-tions d’Abobo dont le défunt était le maire.« Parents d’Abobo, nous voudrions vous remercier pour avoir adopté notre fils. C’est ici même, à l’esplanade de la mairie, qu’il a été investi can-didat pour les municipales. Ce fut une cérémonie d’une
De nombreuses communautés étaient présentes
La délégation des chefs atchan qui ont apporté leur appui à la famille.(PHOTOS:SÉBASTIEN KOUASSI)
ne délégation des chefs atchan a pris part à la cérémonie de 7e jour coUnduite par Djama Diby An-du décès de Hamed Bakayoko. Elle était toine, conseiller à la Prima-ture. « Nous sommes venus soutenir la famille. L’illustre disparu, le Premier ministre Hamed Bakayoko, était aussi un fils atchan. Il était membre d’une génération à Abatta. Il a pris part à toutes nos cérémo-nies quand il a été sollicité. Il
était le parrain de la généra-tion Tchagba Abidjan-Agban. Il est donc de notre devoir de venir dire yako à sa famille. Ce deuil n’est pas seulement celui de la famille Bakayoko, c’est aussi celui du peuple atchan et de tous ceux qui l’ont connu », a fait savoir le porte-parole de la délégation, Alain Ackou Jean-François d’Assise. Avant de préciser que depuis 2021, les Tchagba sont au pouvoir dans tous les villages ébrié. La délégation a offert 1 million
de FCfa. Pour la répartition, le porte-parole a précisé que 600 000 reviennent à la veuve et aux enfants de Hamed Ba-kayoko et 400 000 pour la grande famille Bakayoko. Il a demandé aux proches, aux amis, aux parents du Premier ministre et surtout à sa femme et à ses enfants de rester forts et de mettre leur foi en Dieu.« Nous savons que c’est difficile pour eux actuellement. Ils sont fortement éprouvés. Ainsi va la vie, c’est la volonté de Dieu.
Nous sommes auprès d’eux et nous les soutenons dans cette épreuve pénible », s’est-il en-gagé. D’autres délégations ont par-ticipé à cette cérémonie spiri-tuelle. Notamment les repré-sentants du roi de l’Indénié, des membres de la chefferie de l’ouest. De même que le président de la Chambre na-tionale des rois et chefs tradi-tionnels, Désiré Amon Tanoé, ainsi que certains de ses pairs. K. MAMADOU
très grande densité. Depuis cette élection, il s’est créé entre Hamed et la popula-tion d’Abobo un véritable lien. Merci une fois de plus à toute la population de cette commune »,a-t-il insisté.  Il n’a pas manqué de formu-ler sa gratitude aux imams qui, depuis l’annonce du dé-cès de Hamed Bakayoko et même bien avant, pendant ses soins en France, sont restés en prière afin qu’il re-
couvre la santé.« Nous de-mandons à tous les imams de prier pour le repos de son âme. Nous prions également le bon Dieu de lui accorder le paradis. Que Dieu exauce toutes les bénédictions qui ont été faites », a-t-il imploré, tout en suppliant le Seigneur d’accorder une bonne santé au Président Ouattara dans sa gestion des affaires de l’État. KANATE MAMADOU
Des dons pour soutenir les parents
es délégations sont ve-nues de partout pour soutenir la famille de Ha-L med Bakayoko lors de la cérémonie de 7e jour de son décès. Et elles ont fait parler leur cœur. Une manière pour elles d’épauler la famille dans les dépenses occasion-nées lors des obsèques de l’ancien locataire de la Pri-mature. Ainsi, la coordination régionale Rhdp d’Abobo-An-yama a offert 5 millions de FCfa. La formation politique des Houphouétistes n’est pas restée en marge de cet élan de générosité. C’est Hien Sié Yacouba qui s’exprimé en son nom. « Le directeur exécutif, Adama Bictogo, par ma voix, et l’ensemble des militants du Rhdp présentent, une fois de plus, leurs condoléances les plus attristées. Pour partici-per aux cérémonies liées à la séparation, le Rhdp a déjà contribué à hauteur de 47 millions de FCfa. Pour la pré-sente cérémonie de 7e jour, le Rhdp apporte la somme de 8 millions, soit un total de 55 millions », a-t-il fait savoir. Fofana Youssouf, au nom du district du Woroba (régions du Worodougou, du Béré et du Bafing), a transmis les re-merciements de ses frères et sœurs au Président de la République et à son épouse pour tout ce qu’ils ont fait pour Hamed Bakayoko. « Notre fils était malade. Il a été pris en
charge par le Président de la République qui lui a d’ailleurs rendu visite sur son lit d’hôpi-tal. Mme Dominique en a fait de même. Je voudrais donc, au nom du Woroba, leur dire merci », a-t-il fait savoir. Il a indiqué que les obsèques de Hamed Bakayoko sont, en premier lieu, l’affaire du Wo-roba. Et qu’à cet égard, les fils et filles de ce district ont apporté leur contribution à la réussite de la cérémonie. «Les cadres du Woroba, dans leur ensemble, les ministres, les présidents d’institution, les cadres militaires, civils ont contribué à faire en sorte que les funérailles de notre frère soient un succès. C’est ainsi que nous avons collecté, en ce qui concerne le district, à Séguéla, la somme de 53 mil-lions de FCfa. Aujourd’hui en-core, pour aider le Président Ouattara pour les funérailles de son fils, nous apportons 10 millions », a-t-il annoncé. Les députés de la nation, dans cet élan, ont offert 5 millions. Les présidents d’institution se sont également inscrits dans cet élan avec un apport de 12,5 millions. Quant à la Prési-dence de la République, à tra-vers son porte-parole, Drissa Koné, elle a donné 31,5 mil-lions. Des délégations venues des 31 régions ont aussi fait des dons pour soutenir la fa-mille éplorée. K. M
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text