Fraternité Matin n°16888 - du mercredi 08 avril 2021
40 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Fraternité Matin n°16888 - du mercredi 08 avril 2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français

Description

Fraternité Matin n°16888 - du mercredi 08 avril 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 avril 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Exrait

Jeudi 8 avril 2021 / N° 16 888 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Lutte contre le sida et d’autres pandémies en Côte d’Ivoire Les États-Unis ont investi plus de 900 milliards de F Cfa P. 13
Conseil des ministres /Nouveau gouvernement
Ouattara Ixe le cap et le rythme à ses ministres
PHOTO : BOSSON HONORÉ C’est parti pour un gouvernement de combat et de résultat Le Chef de l’État à propos d’Amadou Gon Coulibaly et d’Hamed Bakayoko :“ La meilleure façonPremier festival de la Bagoué de les honorer, c’est de continuer à travailler ” P. 16 BrunoKonéGbagbo et Blé Goudé sont libres encourage de rentrer quand ils le souhaitent la promotion Niakara, Arikokaha, Tortiya :L’élection PP. 2 à 9de la culture du député aura lieu le 24 avril Sakassou/ Éducation nationale Emmanuel Ahoutou inaugure une école offerte par Amadou Gon Coulibaly P. 18
2
Politique
Conseil des ministres du nouveau gouvernement
Jeudi 8 avril 2021
“ Rentrée des classes ” entre stress et liesse Le palais de la Présidence du Plateau a renoué avec l’ambiance du Conseil des ministres après plusieurs semaines de vacances.
ini les vacances ! Le Conseil des ministres a renoué avec sa cha-leur hebdomadaire. Y CaFr la canicule était au ren-compris au propre. dez-vous. Après la rentrée parlemen-taire à la chambre basse, jeudi dernier, les membres du gouvernement ont re-pris le chemin des classes. C’était le premier Conseil des ministres après la dis-solution du gouvernement le 24 mars 2021. Le premier après les législatives aus-si. Nouveau visage dans le paysage. Les 37 ministres et les 4 se-crétaires d’État ont répondu à l’appel du Chef de l’État Alassane Ouattara. Un dosage harmonieux de jeunes aux côtés de plus âgés, avec une montée en puissance de la gent fémi-nine, également jeune pour la plupart. Cache-nez, prise de tempé-rature, gel désinfectant des mains, halte impérative de-vant les preneurs d’images, sourires… C’était une ambiance de stress et de liesse mê-lés. Certains ont été ac-cueillis par des sobriquets par la horde de preneurs d’images. A l’image de Kandia Camara. La nou-velle ministre des Affaires
Comme à son habitude, le Chef de l’état Alassane Ouattara a eu un mot pour chacun de ses ministres.(PHOTOS: BOSSON HONORÉ) étrangères a été reçue par la diplomatie revient à une retourner sur les lieux deà prendre l’orientation gé-des «Péré internationale». dame? travail. nérale de leurs nouvelles Vedette, l’ancienne ministreDes ministres étaient« Bonjour, ça va, c’est bonmissions. de l’Education nationale leLe Premier ministre Patrick?», lancera aux journalistes comme des poissons dans reste, en dépit de ses dé-celui qu’on appelle désor-l’eau. Habitués au proto- Achi a donné les premières tracteurs. Et la « Péré na- cole. Et aux flashes. Eux, onmais le réconciliateur, Ko- consignes. Avec lui, ce sera tionale » est devenue « la les appelle les « nouveaux nan Kouadio Bertin. la concision, la célérité mais Péré internationale », hier. anciens ». Visiblement, ils Pour les 37 ministres et les aussi la patience quand il le N’est-ce pas la première étaient soulagés d’avoir été 4 secrétaires d’État, la ren- faudra. Il a dit être tenu par fois en Côte d’Ivoire queun devoir de loyauté enverstrée inaugurale a consisté reconduits et heureux de
Les 37 ministres et les 4 secrétaires d’État donnent l’image d’un gouvernement plus resserré et plus rajeuni avec une montée en puissance de la gent féminine.
le Chef de l’État Alassane Ouattara. Ce dernier, à son tour, a félicité les nouveaux ministres entrants, les an-ciens ministres revenus et même ceux qui ne sont pas reconduits. Le Président ivoirien a accompagné de ses vœux de succès l’an-cien ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka AOUELE, pro-mu au poste de présidentdu Conseil économique, social, environnemental et culturel. Une fois passées les profes-sions de foi, il faudra passer au travail. Le travail pour améliorer les conditions de vie des Ivoiriens. Le travail surtout pour honorer lamémoire des Premiers mi-nistres Amadou Gon Cou-libaly et Hamed Bakayoko. Dans l’équipage, le navire a perdu, en 8 mois, deux lieutenants de grande va-leur dont le génie et la loyauté étaient admirables.Pour garder le cap, il tient au timonier de tenir ferme-ment le timon. Une respon-sabilité qui commande au commandant en chef qu’est le Chef de l’État ivoirien, de garder la tête froide, malgré les frissons et l’effroi de ces départs. C’est la loi du rançon des grands destins. BENOIT HILI
Jeudi 8 avril 2021
Politique
3
Alassane Ouattara fixe le cap et le rythme à ses ministres
’est dans un contexte un peu lourd de sou-venirs que le gouver-C nement a repris le chemin des conseils des ministres hier. Les effluves de tristesse qu’ont charrié les vagues de départs successifs de plusieurs grands serviteurs de l’État tombés à la tâche ne sont pas encore toutes asséchées. Leurs écumes hantent encore les mé-moires. Et le chef de l’État a dû le souligner. « La mise en place de ce nouveau gouvernement, di-rigé par le Premier ministrePatrick Achi, intervient dans un contexte particulièrement difficile pour chacun de nous, avec les rappels à Dieu du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, du ministre de l’Administration du Ter-ritoire, Sidiki Diakité, et duPremier ministre, ministrede la Défense Hamed Ba-kayoko. Nous portons notre deuil avec courage et nous formulons des prières pour le repos de leurs âmes. La meilleure manière d’honorerleurs mémoires, c’est decontinuer à travailler, en-semble, main dans la main,pour poursuivre l’œuvre de développement pour laquelle ils ont chacun consacré leurs vies »,a rappelé le Chef de l’État, Alassane Ouattara, à ses ministres. On peut com-prendre que le Président ivoirien soit encore affecté,
Alassane Ouattara : «La meilleure manière d’honorer la mémoire de Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, c’est de continuer à travailler ensemble, main dans la main».(PHOTO: BOSSON HONORÉ)
quoique d’aplomb. Mais le numéro un ivoirien, surtout, reste solidaire des familles des soldats tombés, eux, sur le champ d’honneur, après les attaques terroristes d’un poste de l’armée à Kafo-lo, à la frontière avec le Bur-kina Faso, le 29 mars. « Je félicite nos forces de défense et de sécurité qui
se battent jour et nuit, au péril de leurs vies, pour faire échec aux attaques terro-ristes à nos frontières. Je salue la mémoire de tous ces hommes tombés sur le champ d’honneur en défen-dant la Côte d’Ivoire, notam-ment à Kafolo. Je présentemes sincères condoléancesaux familles éplorées. Je
souhaite un prompt rétablis-sement aux blessés et les assure du soutien de l’État dans cette épreuve qu’ils tra-versent. Je voudrais rassu-rer l’ensemble de nos com-patriotes que l’État prendtoutes les dispositions pour faire échouer ces attaques »,a déclaré le président de la République.
A l’équipe commando de 41 ministres, la feuille de route est toute tracée : pour-suivre et mettre l’accent sur la consolidation du triptyque paix-sécurité-cohésion. Ce qui passera par le renforce-ment des institutions, de la justice et de la réconciliation nationale. « J’attache également du prix à la poursuite des ré-formes, notamment enmatière de gestion des fi-nances publiques, d’amélio-ration du climat des affaires et de lutte contre la corrup-tion pour laquelle un minis-tère a été créé. La stabilité macroéconomique ainsi que les grands équilibres de nos finances publiques doivent être préservés en dépit des contraintes budgétaires que nous imposent les défis du moment », a requis Alassane Ouattara. et de« J’attends de chacune chacun de vous que voussoyez des exemples qui in-suffleront la transformation attendue de l’administration publique et de l’ensemble des Ivoiriens. Je vous de-mande donc de travailler en équipe, de faire preuve d’une grande humilité, et d’être au contact des populations afin de mieux les servir », a-t-il insisté. Le Chef de l’État a engagé également son gouverne-ment à donner l’exemple par l’attitude de ses membres. Aussi ceux-ci devront-t-ils
« strictement respecter lesdispositions en vigueur rela-tives aux déplacements des personnalités ». Notamment l’utilisation des sirènes et des gyrophares dans la circula-tion. Les défis ? Ils sont encorenombreux, selon le Président ivoirien. Comme le montre son Programme de dévelop-pement intitulé « Une Côte d’Ivoire solidaire ». A travers ce plan, Alassane Ouattara entend placer chaque Ivoi-rien au cœur de l’action de l’État. Pour ce faire, il faudra aller plus vite. Et plus loin. C’est pourquoi, il a été requis du chef du gouvernement, Patrick Achi, qu’il prépare pour la fin du mois d’avril le décret portant attribution des membres du gouvernement. Le Chef de l’État souhaite aussi que soient prêts, sans délai, les organigrammesdes ministères et le choixdes principaux respon-sables. Notamment les direc-teurs de cabinet. Par ailleurs, il a demandé à son Premier ministre de pro-duire régulièrement «un do-cument d’évaluation du tra-vail des différents membresdu gouvernement». Ce do-cument permettra de «suivre l’action gouvernementale et de juger individuellement chacun des ministres». Tous sont donc avertis.
BENOIT HILI
“ Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer quand ils le souhaitent ”
i c’était un match, on dirait que le Chef de l’État a pris tout le S monde de court. A contre-pied ! « Comme vous le savez,la Cour Pénale Internatio-nale a rendu, le 31 marsdernier, sa décision sur l’ap-pel du Procureur relatif aux procès de Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Gou-dé. Nous en prenons acte. Laurent Gbagbo et Blé Gou-dé sont libres de rentrer enCôte d’Ivoire quand ils le sou-haitent. Les frais de voyages de Monsieur Laurent Gbagbo ainsi que ceux des membres de sa famille seront pris en charge par l’État de Côte d’Ivoire »,assuré hier le a Président Alassane Ouattara. C’était à l’entame du conseil des ministres, le tout premier du nouveau gouvernement au Palais de la présidence, au Plateau. « Les dispositions seront également prises pour que
Monsieur Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avan-tages et des indemnités dus aux anciens Présidents de la République de Côte d’Ivoire », a annoncé le Chef de l’État, qui a cependant eu une pen-sée pieuse, affectueuse et solidaire pour les milliers de victimes de la crise post-élec-torale de 2010-2011. « J’ai bien évidemment une pensée émue pour les vic-times et leurs familles. Je voudrais les assurer denotre compassion et denotre soutien. Le gouver-nement continuera de leur apporter assistance », a-t-il affirmé. Face à la presse, le tout nou-veau porte-parole du gou-vernement, le ministre de la Communication, des Mé-dias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly, a levé toute équivoque quant à une mauvaise compréhension de cette noble et cordiale
Le Président Alassane Ouattara a pris acte de la décision d’acquittement en appel devant la Cpi de l’ancien Président Laurent Gbagbo et de son compagnon Charles Blé Goudé.(PHOTOS: DR) main-tendue du chef de l’État Alassane Ouattara d’autres gaucherie ou d’une sorte de cas, il faut plutôt y voir une ivoirien à son prédécesseur. motivations que celles de superstition intellectuelle. décision pleinement assu-Pour Amadou Coulibaly, la fraternité et de la respon- Pour le nouveau porte-parole mée. B. HILI vouloir trouver au Président sabilité relèverait de la pure du gouvernement, en tout
4
Politique
Jeudi 8 avril 2021
Un gouvernement de mission, de combat et de résultat
Le nouveau Premier ministre Jérôme Patrick Achi, déterminé, en bon capitaine, à affronter et vaincre tous les aléas dans l’œuvre de navigation gouvernementale.(PHOTOS : BOSSON HONORÉ)
Niakara, Arikokaha, Tortya
Le député sera élu le 24 avril a circonscription de nication, des Médias et de la Niakara, Arikokaha, Francophonie, est le tout nou-Tortya ira à des légis- veau porte-parole du gouver-L latives partielles le 24 nement. Amadou Coulibaly avril prochain. La cam- succède à ce poste à Sidi pagne durera 3 jours. Deux Touré. Le passage de témoin projets de décret ont été pris a eu lieu hier à la salle Mo-à cet effet, hier. Dans cette saïque du Palais présidentiel, circonscription 97, les élec- lieu des points de presse tions n’avaient pu se tenirhebdomadaires. Et cela, en le 6 mars dernier, du fait du présence du porte-parole décès de Pégnankpan Ouro, adjoint du gouvernement, le suppléante du candidat ministre de la Jeunesse, de Guibessongui N’Datien Koné l’Insertion professionnelle et Séverin. du Service civique, Mama-L’information de la reprise dudou Touré et des directeurs vote a été donnée à l’issuede communication de la Pré-du Conseil des ministres par sidence de la République et Amadou Coulibaly. Ce der- du gouvernement. nier, ministre de la Commu-B. HILI
’il y a deux mots qui sont le plus revenus dans les propos du S tout nouveau Premier ministre lors du tout premier conseil des mi-nistres, ces sont les mots foi et reconnaissance. Foi que la nouvelle équipe sera à la hauteur des hautes am-bitions du chef de l’État. Foi que les 41 ministres seront un gouvernement de mis-sion, de combat tourné vers le résultat. «Je le réaffirme ainsi avec force, et en notre nom à tous, ce Gouvernement sera un gouvernement de mis-sion et de combats, un gou-vernement de résultats, un gouvernement qui servira à chaque instant la noblesse et la justesse de votre am-bition pour tous les Ivoiriens et pour toute la Côte d’Ivoire», a assuré Jérôme Patrick Achi. Le Premier ministre n’a pas oublié de dire au chef de l’État sa « gratitude » et son « infinie reconnais-sance » pour la « confiance précieuse et l’estime éle-vée » dont il l’honore, pour avoir porté son choix sur sa modeste personne, pour conduire le navire vers des plus verts pâturages. «A vos côtés et en vous, j’ai observé l’exercice de l’État. A vos côtés, j’ai constaté l’importance d’une rigueur sans faille. A vos côtés, j’ai étudié la gouvernance dans les tempêtes. A vos côtés,
j’ai assimilé la quête per-pétuelle de l’excellence. A vos côtés, j’ai intégré la hié-rarchie cruciale des priorités. A vos côtés, j’ai appréhendé l’impératif de la concision. A vos côtés, j’ai célébré la cé-lérité de la prise de décision, en même temps que la vertu de la patience. A vos côtés, Excellence, j’ai appris, j’ai compris. Ce fut une école de la vie à nulle autre pareille», a rappelé, l’ancien ministre des infrastructures, passé secrétaire général de la pré-sidence et aujourd’hui, chef du gouvernement. «Vous avez tant fait pour moi, Excellence, depuis ce soutien décisif à Accra en ces temps d’incertitude, dont je me souviens encore comme si c’était hier. Tout ceci et bien plus encore, je continuerai sans cesse de vous le rendre, en loyauté, en dévouement, en engage-ment et en ardeur au travail », a-t-il insisté. A Accra, en 2002-2003, alors qu’il avait été éjecté du gouvernement de Laurent Gbagbo, Patrick Achi, tout ministre Pdci-Rda qu’il était, avait eu un sou-tien total et du Président Alassane Ouattara. S’il s’est voulu d’attaque, hier, Jérôme Patrick Achi a aussi, été d’emblée exigeant envers ses collaborateurs. Dans son rôle de « chef d’orchestre », il a annoncé qu’il exigera « le meilleur » de chaque membre du gou-
vernement en l’amenant « à toujours pousser à l’extrême l’expression de leurs talents ». «Mes exigences seront grandes, elles sont celles de votre enseignement, mais au regard des qualités individuelles et complémen-taires de cette équipe, je n’ai aucun doute qu’ensemble nous parviendrons à relever tous les défis», a-t-il préve-nu. Il y a des quoi. D’abord, le gouvernement de 41 mi-nistres est plus resserré et plus rajeuni. On l’imagine donc plus proactif. Ensuite, les chantiers sont nombreux et vastes. A commencer par l’urgence imposée par la pandémie du coronavirus. D’ailleurs, le gouvernement Patrick Achi entend égale-ment s’attaquer urgemment au renforcement de la paix, de la sécurité et de la cohé-sion sociale, tout en veillant à l’amélioration de l’effica-cité de l’action publique et à l’émergence d’une bonne gouvernance, sans oublier la lutte impérative pour la réduction de la pauvreté. A long terme, l’équipe s’in-vestira à la mise en œuvre du programme de société du président de la République sur la période 2021-2025. Son nom, Vision 2030 d’une « Côte d’Ivoire Solidaire ». Tout un programme.
BENOIT HILI
La quarantaine de ministres a écouté religieusement la leçon inaugurale de leur nouvelle expérience gouvernementale.