24 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°16932 - du Samedi 5 au Dimanche 6 juin 2021 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 juin 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Extrait

Législatives partielles Les échos du premier jour de campagnePP. 2-3 Samedi 5 - Dimanche 6 juin 2021 / N° 16 932 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange Ci)Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Coopération commerciale France - Côte d’Ivoire
Franck Riester annonce un Plan d’actions pour les semaines à venir Les secteurs privés français et ivoirien s’engagent à renforcer leur partenariat Le ministre français chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité a été reçu hier par le Premier ministre Patrick Achi P. 8 Examens à grand tirage Mariatou Koné : “ Fraudeurs et tricheurs seront sanctionnés ”P. 10 Planting d’arbres, assainissement des côtes et euves, entretien des jardins… Le gouvernement appelle à l’adoption de “ la pensée verte ” P. 9
pr sit
2
Politique
Samedi 5 - Dimanche 6 juin 2021
Législatives partielles 2021 Guéyo, la bataille des 153 campements baoulé ! C’est parti depuis hier pour la campagne législative dans la circonscription de Guéyo où se disputent cinq candidats pour un siège.
Une image de campagne de l’un des candidats à Guéyo, hier.
a reprise des législatives à Guéyo a des airs de revanche. Revanche dans le camp du dé-FLélix, également maire de puté sortant, Blé Sailly la ville. Blé Sailly Félix porte les couleurs de la coalition du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci)-Ensemble pour la démocratie et la souverai-neté (Eds). Revanche aussi dans le camp du candidat du Rassemblement des hou-phouétistes pour la démocra-tie et la paix (Rhdp). Dogui Marie-Noëlle, l’ama-zone du parti au pouvoir, re-vendique la victoire du scrutin du 6 mars dernier. La circonscription de Babouyo et Guéyo com-munes et sous-préfectures fait partie des quatre circons-criptions où le scrutin du 6 mars a été retoqué par le juge constitutionnel. Les législa-tives partielles, démarrées hier, mettent théoriquement en lice cinq prétendants pour un fauteuil. Kangah Amani Serge, Ballo Bafétégué et Gbogbo Kouassi David sont les candidats indépendants. Il est clair que le match se jouera entre le pouvoir et la coalition de l’opposition. Et il s’annonce serré. Pour chaque camp, la cible électorale sera les 153 cam-pements baoulé dénom-brés dans la région. «Nous n’avons aucun souci avec notre zone électorale alloch-tone, notamment baoulé. C’est une reprise. Nous tra-vaillons plutôt à améliorer notre score passé », afchait sereine et d’attaque, Dogui
Marie-Noëlle, rencontrée, hier, à son Qg de Guéyo. Pour son suppléant, Couli-baly Braima et elle, il s’agira aussi de mettre en conance les populations, notamment les électeurs du pouvoir, qui se laissent, semble-t-il, ga-gner par « une espèce de fa-talisme », croyant que la race politique actuelle ne tient pas parole. «Nous irons leur dire qu’ils n’ont pas été oubliés », assure Dogui marie-Noëlle qui doit recevoir, demain di-manche, un soutien de taille sur place. A savoir, le ministre Amedé Kouakou. « Ici, la ma-jorité des militants, ce sont nos frères du grand centre. Ils sont notre première cible », reconnaît-on également au Qg du Blé Sailly Félix à Guéyo.Quant à savoir qui joue la conrmation, c’est déjà le duel ! Dogui marie-Noëlle s’impose en vainqueur qui joue la conrmation. «Nous jouons la conrma-tion. Et nous avons soif de revanche. Nous avons soif de prouver que nous étions les vainqueurs. Et nous voulons faire mieux », martèle-t-elle, accusant le camp adverse de s’être prévalu de « scores ctifs » lors du scrutin du 6 mars. « Elle (Ndlr : Dogui ma-rie-Noëlle) ne peut pas parler de conrmation. La conrma-tion, c’est nous !», réplique-t-on au Qg du candidat Blé Sailly Félix. «C’est la revanche que tous nos militants attendent. Le Pdci n’est pas prêt à perdre ces élections », insistait sur place, hier, la direction de campagne Blé Sailly Félix.
Qg de campagne Rhdp de Guéyo.(PHOTO : SÉBASTIEN KOUASSI, ENVOYÉ SPÉCIAL À GUÉYO)
Safré Nakro Rigobert, le di-Maurice Kacou Guikahué. Quid des indépendants ?est toujours possible. Mais recteur de campagne et son La suspicion étant de mise, Resteront-ils indépendants?nous n’avons encore rien équipe peaunaient le pro-on ne veut pas lésiner sur lesRien n’est moins sûr.décidé », déclarait-il hier ma-gramme de campagne pour moyens pour sécuriser cettetin. Pourtant donné pour êtreD’un côté comme de l’autre, aller à l’assaut des campe-on travaille à avoir les in- proche de la coalition fois-ci la victoire, dans un Pd-ments baoulé. Blé Sailly Félix camp comme dans l’autre.dépendants avec soi. Maisci-Eds, Kangah Amani Serge devait rejoindre ses hommeseux n’ont pas dénitivementD’autant plus que la localité attendait de consulter toute hier. avait enregistré des heurtschoisi de camp. A l’imageson équipe de campagne. Son suppléant, Zobo Kélé-Les dés sont jetés. Mais riendu candidat Kangah Amani lors de la présidentielle de krouba et lui doivent recevoir2020. Dans chaque camp,n’est encore joué !Serge, arrivé en troisième po- à Guéyo, aujourd’hui samedi, on veut aller à l’apaisement,sition, le 6 mars dernier, avec BENOIT HILI, l’appui très précieux du secré- mais le verbe reste encorequelques centaines de voix. ENVOYÉ SPÉCIAL À GUÉYO taire exécutif en chef du Pdci,bien aiguisé. « Le projet de rallier un camp Soif d’eau et de routes
Le calvaire des usagers sur l’axe Kpayorognoa et Guéyo.
uéyo ! Le départe-ment, on peut le dire, porte mal son statut. culGtures, dont le palmier à Riche en cacao-culture et d’autres huile, la bourgade située au sud-ouest du pays souffre d’infrastructures. Difcile d’abord d’y accéder. A cinq km de la ville, en prove-
nance de Kpayorognoa, un étang hostile attend tout passager. Un calvaire ! Cy-clistes, motocyclistes et sur-tout les véhicules font une halte obligatoire pour subir le purgatoire. Ensuite, une fois parvenu à Guéyo, dif-cile aussi d’y circuler. Les routes de cette ville très arpentée se laissent difci-
lement emprunter par les véhicules. Frappé d’une fai-blesse chronique de débit, le château d’eau de Guéyo n’existe que de nom. L’eau courante reste une denrée rare pour la population qui a recourt à l’eau de puits, y compris dans les hôtels. Sé-parée de 67 km de Lakota, de 62 km de Gagnoa, de 69
km de Soubré et de 105 km de Sassandra, la circons-cription est aussi au carre-four d’ambitions politiques. A la croisée des chemins, Guéyo est aussi à la croisée de luttes politiques. Comme le montre la bataille qui a démarré hier, en vue des lé-gislatives partielles. B. HILI
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text