Fraternité Matin n°16952 - du Mardi 29 juin 2021
32 pages
Français

Fraternité Matin n°16952 - du Mardi 29 juin 2021

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16952 - du Mardi 29 juin 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 juin 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Exrait

L’éditorial deVenance Konan Éducation et bonne gouvernance n juin 2013, j’eus l’occasion de partager un repas à Grand-Bassam avec M. Horst Köhler, ancien directeur général du Fonds monétaire international et ancien deEcette rencontre, résumé en ces termes les propos que M. président de la République Fédérale d’Allemagne. J’avais alors, dans une chronique publiée au lendemain Köhler avait tenus au cours de notre déjeuner : « Ce que je Mardi 29 juin 2021 / N° 16 952 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)vais vous dire est ma conviction profonde. Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € Suite page 5 PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Financement du Pnd 2021-2025 Le gouvernement met les diplomates ivoiriens en mission Devant des chefs de terre et de village à Mama (Gagnoa) Gbagbo : Pourquoi je suis avec Nady Bamba “ À La Haye, elle m’apportait à manger, elle me donnait de l’argent… ” a notamment dit l’ex-Président. P. 3 Lutte contre le Vih/Sida PHOTO : SÉBASTIEN KOUASSI Un manuel d’éducation à la santé et à la vie saine édité P. 7
PP. 8-9
pr sit
2
Politique
Mardi 29 juin 2021
Recrutement de nouveaux militaires dans l’Armée Le dépôt des dossiers a débuté hier
L’Etat-major général des armées a lancé hier le processus de recrutement de nouveaux soldats.
e recrutement de nou-veaux militaires pour les Forces armées de Côte L d’Ivoire (Faci) est dans sa phase active. Selon un communiqué de l’état-major des armées, le dépôt des dossiers de can-didatures a démarré depuis hier et se poursuivra jusqu’au 09 juillet prochain. La note ajoute que durant cette période (du 28 juin au 09 juillet), les candidats se soumettront aux « visites mé-dicales préliminaires». Le communiqué précise, en outre, les localités dans les-quelles se déroulent ces dif-férentes opérations. A Abidjan, elles ont lieu à l’état-major de la première ré-gion militaire, au sein du camp Gallieni, au Plateau. A l’inté-rieur du pays, notamment à Abengourou, Man, Odienné et San Pédro, ce sont les postes de commandement (compagnies et bataillons de sécurisation) qui accueillent les candidats. Par contre, selon la note ministérielle, à Bouaké, Daloa et Korhogo, c’est dans les états-majors des régions militaires que les candidats doivent déposer leurs dossiers. Pour constituer les dossiers, les candidats doivent prévoir
le Général de corps d’Armée Lassina Doumbia, chef d’état-major général des armées (PHOTO : DR)
deux extraits d’acte de nais-sance datant de moins de six mois, précise le ministère de la Défense, via son commu-niqué. Le dossier doit également être constitué d’un certicat de nationalité ivoirienne da-tant de moins d’un an et un
casier judiciaire de trois mois. Ce recrutement n’exige pas d’avoir un niveau scolaire spécique. Toutefois, pour situer le ni-veau d’étude des candidats «s’il y a lieu», l’état-major gé-néral des armées, auteur du communiqué, recommande
De nouveaux hommes vont intégrer les forces armées ivoiriennes au terme d’un processus qui vient d’être lancé par l’État-major général des armées.
d’adjoindre aux dossiers les photocopies légalisés des diplômes et autres certicats. Autre pièce exigé : le certi-cat de scolarité. Un détail et non des moindres qu’il convient de relever dans le communiqué, la gratuité de ce processus de recrutement.
«Le Chef d’état-major général précise que le processus de recrutement est totalement gratuit en toutes ces étapes». L’état-major général des ar-mées a tenu à mettre les can-didats en garde, contre toute forme de corruption. Ce recrutement avait été
lancé le 14 juin 2021. Mais compte tenu des examens à grand tirage qui étaient en cours, l’état-major général des armées a reporté d’une semaine le recrutement des personnels militaires.
MARCEL APPENA
Violence électorale Le Centre de recherche politique d’Abidjan boucle l’étape Inale de son programme à l’intention des leaders de jeunesse ’étape nale du pro-ment on peut éradiquer cetteteur du Centre de recherche gramme de préventionviolence électorale, Christianpolitique d’Abidjan (Crpa). des violences électoralesSelon Dr Flan, cette rencontre Barou, juriste et membre du en Côte d’Ivoire (Ppve- vise à montrer à l’opinion pu- Crpa, est formel : « Cette vio-CLocody-Angré, des leaders detérioriser les valeurs de paix.que si la jeunesse arrive à se Ci) a réuni le 26 juin, à blique qu’il est important d’in-lence ne peut être éradiquée jeunesse venus de sept locali-« La lutte contre la préventionréunir autour d’un idéal com-tés du pays. Une conférence des violences électorales ne mun ». de presse, un retour d’expé-doit pas se faire uniquementPour lui, la jeunesse ne de-rience et des distinctions desdans l’année électorale », es-vrait pas demeurer dans la représentants des différentestime également Dr Flan. « posture de l’auxiliaire du zones ont marqué la n du Pour lui, il faut amener, à politique ». Tant qu’il en sera programme.ainsi, la violence électorale vatravers la répétition et l’insis- Entamé en juillet 2020, le pro- tance, les populations ivoi- toujours se structurer. Selon gramme « Youth experienceM. Barou, la démocratie estriennes à intérioriser la culture for stories for peace » a connu démocratique et celle de la certes par essence subver-son apothéose avec un retour paix.sive, mais elle n’est pas vio-d’expérience des leaders de Les leaders de jeunesselente dans la mesure où elle jeunesse.devront impacter leur envi-tolère tous les points de vue. « Aujourd’hui, nous organi- ronnement à travers de tels Cependant, dans la dyna-sons l’étape nale de ce projet programmes. « C’est notre mique actuelle, il a fait remar-pour boucler la boucle. Nouscontribution à la préservationquer que lorsque nous nous Des leaders de jeunesse étaient en formation dans le cadre d’un programme politique.(PH: DR) avons réuni des représentants de la paix dans notre paysarrimons à un champion que celui qui vient au pouvoir estlence politique, M. Barou es-besoins peuvent être fédérés des différentes zones que parce que les contextes élec-l’on veut voir accéder au pou-celui-là même qui est essen- time qu’il n’y a pas de formule en moteur de l’engagement nous avons visitées de sortetoraux ont, depuis 30 ans, voir, on ne peut que demeurer tiel pour la nation », note M. magique. « Il faut une action démocratique. C’est à titre à ce que ceux-ci partagent entrainé des violences. Il estdans la violence. Barou. Avant d’indiquer qu’en patiente et constante », a-t-il que la jeunesse pourra jouer leur expérience dans le cadre« Le mode d’accession autemps que cela s’arrête », a démocratie personne n’est es- indiqué. Et d’ajouter : « Lesun rôle autonome et détermi-de la promotion de la paix, lalancé le directeur du Centrepouvoir prôné par les jeunes sentielle.jeunes aspirent à la liberté, ànant dans la cessation des préservation de la paix et lade recherche politique d’Abi-favorise la crise de la démo-Pour mettre n à l’utilisation avoir des écoles de qualité,violences. » cohésion sociale », a indiqué djan (Crpa).cratie que nous connaissons. de la jeunesse dans la vio-une formation rigoureuse. Ces Dr Flan Moquet César, direc-A la question de savoir com-Parce qu’ils se disent que SALIF D. CHEICKNA
Mardi 29 juin 2021
Politique
Rencontre avec les chefs coutumiers Gbagbo remercie les chefs traditionnels pour leur soutien fraternel
Ils étaient 163 chefs de Gagnoa et 46 d’Oumé à venir saluer l’ex-Président à sa résidence à Mama. Je vous salue vraiment, jeque les cadres ont créé un vous remercie tous. Voilà cecadre de réexion et d’action que j’ai voulu vous dire cepour perpétuer ses idéaux et soir. Je suis content d’êtreson combat. Il a soutenu que avec vous à cet instant. En-cette structure a joué un rôle core une fois, je vous ditdans l’apaisement des es-merci de votre soutien », prits des chefs de la région. a-t-il lancé en direction des «Quand on a annoncé votre personnalités coutumièresretour, tous les chefs étaient venues nombreuses à cetteheureux. Certains sont même rencontre. Pour l’occasion, ilaller à Abidjan pour vous ac-y avait 163 chefs de Gagnoacueillir. Les chefs voulaient et 46 chefs d’Oumé qui ontvous voir de près, pour en-répondu à l’appel de l’ancientendre des mots de vous qui Chef de l’État. Le secrétairevont les libérera précisé », exécutif du Pdci, Maurice Dano Djédjé à Laurent Gba-Kakou Guikahué, ls de la ré- gbo qui avait à ses côtés As-gion, était aussi présent. soa Adou. Laurent Gbagbo, au cours Mathias Cadet, le président de ces échanges, a invité les du comité d’organisation de cadres du Gôh à se donner l’accueil de Laurent Gbagbo la main, à renforcer leur fra- à Mama, pour sa part, a in-ternité pour le bonheur de la diqué que l’ex-Chef de l’État région. A cet égard, il salué reste pour ses parents «la la présence de Guikahuécitadelle imprenableIl a ». qui, en dépit d’être militant déclaré qu’il est revenu de du Pdci-Rda, est venu le voir La Haye alors que personne et le saluer. «On n’est pasne misait sur son retour sur la obligé d’être du même partiterre de ses ancêtres. L’ex-Chef de l’État, Laurent Gbagbo, était très content de voir lespolitique. Mais nous sommes«C’est le sens de votre ac-chefs traditionnels du Gôh. (PHOTO : SÉBASTIEN KOUASSI)des frères. C’est cette frater-cueil triomphal », a-t-il spéci-nité que nous devons cultiveré. ’est un Laurent Gbag- cette région, à sa résidence et consolider », a-t-il insisté Kouassi Ouraga Bertin, le bo détendu, jovial qui à Mama, pour leur exprimer auprès des uns et des autres.chef du village de Mama, au était hier devant les sa gratitude pour leur soutien Sébastien Dano Djédjé, au nom de ses pairs, a traduit la chefs de terre et de et prières formulées pour sa nom des cadres du Gôh, a joie de tous de retrouver leur Ch. «Les chefs, je vous salueleader revenir chez lui. Il aKANATÉ MAMADOU village de la région du sortie de prison. exprimé sa joie de voir leur ls en pleine santé. Il a afrmé avoir reçu ces ga-pour votre soutien fraternel. fait savoir à Laurent Gbagbo rants des us et coutumes deENVOYÉ SPÉCIAL À MAMA Gbagbo donne les raisons de son attachement à Nady Bamba aurent Gbagbo a Belgique qui lui a accordé cevolant».en prison. Elle me donnait de levé, hier, le voile sur document.Selon Laurent Gbagbo, Nadyl’argent que je leur donnais. ses liens et l’histoire«Ma petite femme n’est pasBamba l’a beaucoup soutenuIls achetaient des vivres pour d’amour qui le lie àici. Nady, il faut la remercier.durant son séjour dans cettefaire la cuisine et nous man-chLefs de village et de terre deavec une femme, on dit tout«Elle me nourrissait aus-vécu ainsi pendant huit ans», Nady Bamba. Face auxQuand on est en palabreprison de Scheveningen.gions tous ensemble. J’ai la région du Gôh qu’il a reçussur elle. Mais ce qu’elle a fait si parce que je n’avais pasa expliqué Laurent Gbagbo l’après-midi, à sa résidencede bien aussi, il faut le dire. d’argent là-bas. C’est elle quià l’assemblée, en vue de à Mama, l’ancien Chef d’ÉtatElle a quitté Accra où elle étaitme donnait chaque mois del’instruire certainement sur a déclaré que sa ‘’petitel’argent parce que la nourri-en exil pour demander l’asile son choix d’avoir aujourd’hui femme’’ a été d’un soutienaux Pays-Bas pour être à La ture qu’on nous servait n’étaitNady à ses côtés. incommensurable pour luiHaye à côté de moi et venirpas bonne. Nous cotisions.En guise de rappel, Laurent durant son séjour carcéral.me voir souvent. Les Pays-Et nous étions trois à coti-Gbagbo, dans les premiers Par conséquent, il a deman-Bas ne lui ont pas accordé ser pour la dizaine. Il y avaitinstants de son retour en dé aux personnalités coutu-Charles Taylor, Jean-Pierrel’asile. C’est donc la Belgique Côte d’Ivoire, a demandé le mières de remercier Nadyqui lui a accordé l’asile»,Bemba et moi (…). Après, ondivorce à Simone Gbagbo, Bamba pour lui.a-t-il dit. Puis de poursuivrea enlevé Charles Taylor del’ex-Première dame qui a En effet, à l’en croire, Nady: «Elle était à Bruxelles. De la prison. On est resté deuxpartagé sa vie durant plus de Bamba n’a pas hésité àBruxelles à La Haye, ça fait à cotiser. Après, on a libéré30 ans. A son arrivée à l’aé-mettre n à son exil au Gha-200 km ; aller-retour, ça fait Bemba. Et j’étais seul. Maisroport, l’ex-Chef d’État avait à na pour se rapprocher de400 km. Elle a bloqué troisc’était l’argent de Nady. Doncses côtés Nady Bamba avec lui en demandant d’abordjours, mardi, jeudi et samediil faut la remercier parcequi il est en couple. l’asile aux Pays-Bas, qui leoù elle était avec moi. Ellequ’elle m’a permis de nourrir K. MAMADOU lui ont refusé et ensuite à latous les Africains qui étaientfaisait 400 km en voiture, au
PAR GERMAINE BONI
3
Gbagbo, tout ça pour ça !
ier à Mama, son village, devant les chefs de terre et les chefs de village venus lui souhaiter leur ‘’Akwaba’’, l’ex-Président de la République a nerHles raisons de son attachement à Nady trouvé le moment opportun de don-Bamba. Elle le nourrissait au sens propre et guré du mot. Elle lui permettait de nourrir les Africains en prison comme lui. Comme pour dire que ces raisons sufsent, selon Laurent Gbagbo, pour se séparer de son épouse légale, Simone Ehivet. Celle qui a co-fon-dé le Front populaire Ivoirien (Fpi) avec lui qui a fait de lui, un jour, un Chef d’État en Côte d’Ivoire. Celle qui a mené le combat jusqu’au bout contre la rébellion pour nir en prison…, au prix de sa vie. Là n’est pas trop mon problème. Car un mariage et un di-vorce sont avant tout une affaire privée. Ce-pendant, nous trouvons bien dommage que ce que Venance Konan nomme « ce vaude-ville politico-conjugal » tienne encore toute la Côte d’Ivoire en haleine. Notamment avec ce genre de sortie de Laurent Gbagbo. La Côte d’Ivoire est toujours suspendue à ses lèvres quant à ce qu’il pense de la réconci-liation. Tous les commentaires et analyses sur son retour en Côte d’Ivoire, après 10 ans d’absence abondent dans le sens que ce retour sonne comme une décrispation de la vie socio-politique en Côte d’Ivoire. Un grand pas vers la réconciliation fait par le Président Alassane Ouattara devrait être suivi par Laurent Gbagbo. C’est là qu’on l’attendait. Ceux qui nourrissaient l’espoir de voir Laurent Gbagbo jouer un rôle pré-pondérant dans le processus de réconcilia-tion vont certainement déchanter. Gbagbo n’entend pas la chose de la même oreille, puisque son actualité tourne autour des af-faires de jupons, des affaires de son foyer, éloignant les Ivoiriens des débats de fond sur les questions de l’heure qui les préoc-cupent : la réconciliation, le développement socio-économique, la lutte contre la cherté de la vie, la lutte contre la Covid-19… Ce qui peut accréditer la thèse selon la-quelle, sorti après dix ans d’incarcération, Laurent Gbagbo aurait du mal à retrouver ses esprits. Ce qui nécessiterait des ana-lyses médicales plus approfondies, auraient proposé des observateurs. Attendons de voir la suite du lm !
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents