Fraternité Matin n°17 108 – Mercredi 5 janvier 2022
32 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°17 108 – Mercredi 5 janvier 2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17 108 – Mercredi 5 janvier 2022

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 janvier 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

Can 2021 / Éléphants
Qui pour remplacer
Mercredi 5 janvier 2022 / N° 17 108 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)Sylvain Gbohouo ? Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € P. 20 PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Après sa nomination au Conseil de l’Entente Marcel Amon-Tanoh : “ Je témoigne ma gratitude au Président Alassane Ouattara’’ PHOTO : JOSÉPHINE KOUADIO L’ancien ministre des Affaires étrangères a remplacé Patrice Kouamé au poste de secrétaire exécutif de l’organisation sous-régionale. Pp. 2 - 3 Conseil économique, social, Plafonnement du prix environnemental et culturel (Cesec) du poisson ‘’Garba’’ 115 membres nommés, Des mareyeurs demandent hier, par le Chef de l’État La liste complète des conseillersP. 4l’application urgente du décret P. 7 Kodioussou (Alépé) La succession du chef du village dégénère : 4 morts P. 8
2
P olitique
Nommé à la tête du Conseil de l’Entente
Mercredi 5 janvier 2022
Amon-Tanoh exprime sa gratitude au Chef de l’État
Le secrétariat exécutif de la première née des institutions d’intégration régionale en Afrique de l’Ouest a désormais à sa tête l’ancien ministre des Affaires étrangères. arcel Amon-Tanoh,travail très important déjà ac-ancien ministre descompli. Chers collaborateurs, Affaires étrangères,nous allons nous y mettre, est à la tête du se-dès cet après-midi à 15h», ConMseil de l’Entente, de-En plus de son prédéces-crétariat exécutif dua-t-il déclaré. puis hier. A la passation des seur, Patrice Kouamé, il charges au siège de l’insti-s’est réjoui de la présence tution, à Cocody-Angré, il a du ministre Alcide Djédjé. saisi l’occasion pour traduirePour Marcel Amon-Tanoh, sa reconnaissance au Chefle Conseil de l’Entente est de l’État, Alassane Ouatta-l’organisation mère des ra. «Je voudrais, avant toutautres institutions. «Elle est propos, exprimer toute manée en 1959, avant l’Orga-gratitude à son excellence lenisation de l’unité africaine Président de la République(Ndlr: Oua, actuelle Union de Côte d’Ivoire, Alassane africaine). C’est une erté Ouattara, qui a bien voulude présider cette institution», me renouveler sa conance s’est-il félicité. en me proposant secrétaire«Le Conseil de l’Entente était exécutif à ses pairs», a-t-à l’origine une institution po-il fait savoir. Il n’a pas nonlitique et de solidarité. Avec plus oublié de remercier les la réforme de 2011, cette Chefs d’État des autres pays institution s’est muée en une membres qui ont accepté sa organisation à vocation éco-nomination en lui accordant nomique, avec des dépar-leur conance. «Je ferai entements tels que celui des sorte de la mériter ample-Infrastructures et Grands ment, en marchant dans les projets », a-t-il rappelé. Avant sillons tracés par mon prédé-d’inviter les pays membres à cesseur». la paix: «Ce qui précède le En présence du ministre développement, c’est la paix. délégué auprès du ministreS’il n’y a pas la paix, il n’y a d’État, ministre des Affairespoint de développement ». étrangères, de l’IntégrationPatrice Kouamé, pour sa africaine et de la Diaspora, part, a exprimé sa disponi-chargé de l’Intégration afri- bilité à accompagner le nou-(PHOTOS : JOSÉPHINE KOUADIO) caine, Alcide Djédjé (ministre veau secrétaire exécutif du La passation de Charges entre Marcel Amon Tanoh et Patrice Kouamé s’est déroulée en présence du ministre Alcide Djédjé. de tutelle) et du personnel, leConseil de l’Entente dans sa secrétaire exécutif sortant,mission. Il est revenu sur les tendent.des pays membres et des po-l’Entente, mes nouveaux colvailleurs de l’institution, en les -Patrice Kouamé, a remis lesréformes de l’institution et les Amon-Tanoh s’est engagé à pulations, pour l’améliorationinvitant à travailler main dans laborateurs. Je voudrais leur dossiers au nouveau promu. nombreux acquis faire face aux nouveaux désde leurs conditions de vie », la main. «Je voudrais saluer dire que je me tiens à leur Des dossiers contenant lesqui l’attendent, «au bénéce a-t-il indiqué. Il a salué les tra- le disposition pour poursuivre lepersonnel du Conseil de grands chantiers qui l’at-MARCEL APPENA
• Alcide Djédjé : « Vous êtes l’homme qu’il faut à la place qu’il faut »
ous êtes assurément l’homme qu’il faut à la place qu’il faut», a V indiqué, à l’endroit de Marcel Amon-Tanoh, le ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la diaspora, chargé de l’Intégra-tion africaine, Alcide Djédjé, président de la cérémonie de passation des charges entre le nouveau promu et Patrice Kouamé, secrétaire exécutif sortant. «Vos hautes et nombreuses fonctions, aussi bien à la Présidence de la République que dans le gouvernement, vous valent aujourd’hui tout le respect dû à votre rang et la conance de la Confé-rence des Chefs d’État et de gouvernement du Conseil de l’Entente», a-t-il expliqué. En effet, Marcel Amon-Tanoh a occupé successivement
les fonctions de ministre des Transports et du Tourisme, entre 2003-2005. Puis, il a été directeur de cabinet du Président de la République, Alassane Ouattara, entre 2010 et 2012 et de 2016 à 2020, ministre des Affaires étrangères. «Vous avez une parfaite et solide connaissance des enjeux et dés socio-écono-miques, des problématiques récurrentes et nouvelles de l’intégration régionale et de la gestion des hommes. Nul doute que vous réussirez bril-lamment à assumer vos nou-velles et exaltantes responsa-bilités à la tête du Conseil de l’Entente», s’est réjoui le mi-nistre chargé de l’Intégration africaine. Selon lui, face aux enjeux majeurs de l’intégration sous-régionale, les attentes du Conseil de l’Entente «pourraient» s’articuler au-
tour de trois axes majeurs: «Trouver des solutions aux questions complexes de coordination et d’harmonisa-tion des politiques régionales, en relation avec la Cedeao et l’Uemoa, qui restent pen-dantes»; «poursuivre les projets structurants et inté-grateurs à impacts directs sur les populations, surtout les couches les plus fragiles». Et, enn, «poursuivre les efforts en vue de l’instauration d’un climat de paix et de sécurité dans l’espace Entente, face à la menace des activités des groupes terroristes», a détail-lé Alcide Djédjé. S’appuyant sur l’article 2 de la Charte de l’institution, il a évoqué un quatrième objectif qui vise à faire du Conseil de l’Entente un cadre de concer-tation permanent entre les États membres. Notamment «sur les questions de paix, de sécurité et de développement
économique, en vue d’harmo-niser leurs positions sur toutes ces questions et de mener des actions conjointes». Le ministre n’a pas tari d’éloges sur le secrétaire exé-cutif sortant, Patrice Kouamé. «Je voudrais vous féliciter pour l’efcacité de votre action à la tête de notre institution et saluer le travail remarquable réalisé par tout le secrétariat exécutif du Conseil de l’En-tente», a-t-il souligné. C’est le 1er janvier 2012 que Patrice Kouamé a été nommé à la tête du secrétariat exé-cutif du Conseil de l’Entente par la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement. «Vous avez su imprimer et im-poser le tempo qu’il fallait au Conseil de l’Entente qui avait malheureusement connu une longue période de léthargie», a rappelé Alcide Djédjé
M. APPENA
Mercredi 5 janvier 2022
P olitique
3
• Le Conseil de l’Entente ‘‘ ressuscité ’’ sous Patrice Kouamé... eux mandats (2012-2017 et 2017-2021). De nombreuses ac-tions qui ont redon-l’EDntente. C’est ainsi que l’on né vie au Conseil de peut résumer le passage du Docteur Patrice Kouamé à la tête du Secrétariat exécu-tif du Conseil de l’Entente. Hier, au moment où il passait le témoin à son successeur Marcel Amon-Tanoh, il est re-venu sur les grands axes de son action qui ont redoré le blason de la maison Entente.Comme un pompier, il a su, à sa manière, redonner de l’allure à l’institution, la mère des organisations sous-régio-nales, créée en 1959, avant l’Organisation de l’Unité Afri-caine (OUA), la Communau-té économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et autres. En effet, lorsqueLe personnel a remis un tableau à leur patron entrant, Marcel Amon-Tanoh, pour lui souhaiter Sous la conduite du Secrétariat exécutif sortant, l’organisation Patrice Kouamé prend fonc-la bienvenue.(PHOTOS : JOSÉPHINE KOUADIO) a retrouvé un nouveau soufe. tion le 2 janvier 2012, au siège du Conseil de l’Entente l’appui d’établissements ban-de la Foire internationale du nistre des Affaires étrangères, par le Conseil a permis, à en se décline en projets pilotes sis, à l’époque, au Plateau, ilcaires. La construction duVaudou, au Bénin, le Fespa-de l’Intégration africaine et de croire Patrice Kouamé, deà impact rapide, sur nance-était loin de s’imaginer qu’il Mall Entente au Niger étaitco au Burkina Faso, la Se-la Diaspora, chargé de l’Inté-créer un cadre de concer-ment du Conseil de l’Entente. héritait d’une maison où ille deuxième grand projet au-gration africaine, Alcide Djédjé,maine nationale des arts et de tation, notamment à traversDes forages d’eau potable n’y avait pas d’entente. Il yquel tenait le Secrétaire exé-la culture en Côte d’Ivoire, leprésidant cette cérémonie de la réunion annuelle des mi- dans 74 localités réparties avait une tension : tous les cutif sortant. A ce propos, ilchampionnat de lutte au Niger, passation des charges. Marcel nistres chargés de la Sécu-sur les cinq pays membres ; comptes de l’organisationrappelle que les travaux sontle Festival national des dansesAmon-Tanoh hérite donc d’une rité et des Frontières, desde l’électrication par éner-étaient au rouge. Elle souf- très avancés.traditionnelles au Togo. Autantmaison de l’Entente qui tient ateliers sur la prévention degie solaire pour 32 localités ; frait d’une « crise profonded’acquis qui ont permis de sorFacteurs d’intégration et de -sur de solides piliers qu’il se l’extrémisme violent avec62 structures socio-commu-de gouvernance qui a enta-paix, les activités culturellestir le Conseil de l’Entente de safera fort de renforcer davan-des recommandations faites nautaires (centres de santé, ché son image et mis à malet sportives qui se déroulaientléthargie, si l’on s’en tient autage à travers de nouveaux aux instances, concernant le écoles, centres de loisirs, des le moral de son personneldans l’espace Entente ontbilan dressé par Patrice Koua-dés à relever Mécanisme Entente de Ren- mosquées, des églises)…ont », a rappelé le Secrétaireaussi bénécié de l’appui dumé devant le ministre délégué seignement et la Directive été réalisés dans 119 locali-exécutif sortant. Ce tableauConseil. Il s’agit entre autres auprès du ministre d’État, mi-GERMAINE BONI communautaire relative à latés de la zone Entente… Le sombre présenté à la Confé-Prévention de l’extrémisme deuxième type d’action met rence des Chefs d’État de violent « qui relèvent de la l’accent sur la formation des Conférence des Chefs d’État,jeunes aux métiers de Btp,Nouvel an l’espace Entente en 2013 a fouetté leur orgueil et des en-tout comme le Programme des mines et du chemin de gagements ont été pris pour de gestion intégrée des es- fer au Centre régional de for-non seulement « apurer lespaces frontaliers du Conseil mation pour entretien routierAmadou Soumahoro :‘‘ Notre pays continue de se distinguer arriérés et régler les contribu-de l’Entente qui incombe au(Cerfer) qui a été réformé, à tion annuelles », mais ils ont par des résultats prodigieux ’’ Conseil des ministres. Il s’agit la demande des Chefs d’État. donné « deux orientations », de contribuer à faire des es-à savoir le renforcement de paces frontaliers et transfron-Chères Ivoiriennes,Entrepreneuriat des jeunes la coopération entre les pays taliers de l’espace Entente,chers Ivoiriens,et des femmes membres pour contribuer à la des zones de paix, de sécuri-Mes chers concitoyens, paix et au développement et té, de développement et d’in-La troisième action conduiteC’est avec un grand plai-le renforcement des moyens tégration où des conditionspar le Conseil de l’Entente visesir que je viens m’adres-d’action de l’institution. de vie des populations sontl’encouragement à l’entre-ser à vous, à l’entame de Une telle feuille de route, Pa-nettement améliorées », s’estpreneuriat des jeunes et descette nouvelle année, pour trice Kouamé n’attend pas félicité Patrice Kouamé.femmes. A ce niveau, le Togo,vous présenter mes vœux. longtemps pour la mettre en le Niger et la Côte d’Ivoire ontComme les années précé-œuvre. Il fait élaborer des Coopération au dévelop-bénécié de la mise en œuvredentes, nous avons démon-plans stratégiques pouvant pementde projets au prot des jeunestré en 2021, par le travail et lui permettre d’atteindre les et des femmes.la solidarité, notre capacité objectifs que les Chefs d’État La visibilité du Conseil deOutre ce qui précède au 4ede résilience face aux nom-lui ont assignés. l’Entente, sous Patrice Koua-type d’action, Patrice Koua-breux dés du développe-mé, est aussi marquée par la mé avait à cœur de réaliser ment économique et social Coopération politique Coopération au développe-de notre pays. En effet, sousde « grands projets en vue ment ayant comme objectif d’assurer à moyen et longle leadership exceptionnel du Ainsi, sur le plan de la coopé-: « L’amélioration des condi-termes l’autonomisation -Président de la République, ration politique, l’objectif étant tions de vie des populationsSon Excellence Monsieurnancière de l’organisation ». d’accompagner une transition surtout rurales ». Son credo :Alassane OUATTARA, notre démocratique apaisée dans « Si la paix est un préalableRéalisation de grandspays continue à se distinguer l’espace Entente, « le Conseil au développement, le déve-projetspar des résultats prodigieux assure la veille politique dansdisponibilité de notre institu-et admirables dans tous les loppement est un facteur de j’en appelle, à nouveau, au son espace, en relation avecAinsi, avec l’accord des Chefspaix ». Institution politique à domaines.tion, à s’inscrire résolumentsens de la responsabilité de la Cedeao. Il est associé auxl’origine, le Conseil de l’En-d’État, il a été lancé un pro- Aussi, dans la réalisation des nou- voudrais-je, au nom de chacune et de chacun, pour missions de médiation et de di-tente s’est mué en véritablegramme immobilier avec enl’Assemblée nationale, for-velles priorités xées par lele respect des mesures bar-plomatie préventive, participeligne de mire la constructionacteur de développement Président de la République.muler à l’endroit du Président rières et surtout à se faire à l’observation des électionssocio-économique de sesde la République et de son A vous chères Ivoiriennes,de la Tour Entente à Abidjan, vacciner. législatives, présidentielles et pays membres. Ainsi, Patricepour un coût de 49,6 mil- épouse, des vœux de santé,chers Ivoiriens, mes chers scrutins référendaires », dit-il.Kouamé et ses collabora- liards de FCFA. Selon Patrice de paix, de longévité et deconcitoyens, je souhaite queBonne et heureuse année teurs dénissent quatre types Kouamé, ce nancement est bonheur. J’associe à cescette nouvelle année apporteà toutes et à tous Sécurité d’action pour plus d’efcacité.bouclé par le Conseil de l’Enà chacune et à chacun, lale Premier Ministre Pa- - vœux, D’abord, le volet concernanttente (51%) et la Caisse gé-trick ACHI et les membres dusanté, la paix et la prospéri-AMADOU SOUMAHORO Au niveau de la sécurité,la réalisation d’infrastrucde retraite des agents- nérale gouvernement. C’est le lieuté. Face à la persistance dePRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE l’option de la prévention faitetures sociales de base quide l’État (Cgrae, 49%) avec pour moi de traduire l’entièrela pandémie de la covid-19,NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents